Accueil Chronique de concert Anais + Oshen
Lundi 20 janvier 2020 : 11201 concerts, 25884 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Anais + Oshen

Anais + Oshen en concert

Cabaret Aleatoire - Marseille 16 mars 2006

Critique écrite le par

Anaïs et Oshen ou le retour des filles prodiges ... 2 ans et 3 mois après le tout premier concert officiel d'Anaïs, les revoici ensemble sur scene a Marseille. En effet il y le 19 décembre 2003 Anaïs donnait son premier concert sans Opossum, en première partie de Oshen au Poste a Galène.


Seulement cette fois ce n'est plus au Poste, mais au Cabaret Aléatoire et en plus c'est complet. Que s'est il passé ? et bien les deux marseillaises d'adoption (l'une vient d'Aix, l'autre de Paris) ont percé. Toutes deux signées chez V2, avec une couverture médiatique plus importante pour Anaïs qui est allé promener des bouts de son cheap show (accrocheur et irrésistible) un peu sur tous les plateaux télé (Taratata, Victoires de la Musique, chez Durand, La Musicale, On n'est pas des Anges, ... et pas plus tard qu'avant-hier chez Denisot). Bref on la voit et on l'entend partout : dans Télérama, chez Lenoir, dans les Inrocks, dans Télé7jours ... et toujours sur LiveinMarseille / Concertandco ...


Ce soir c'est Oshen qui ouvre le bal ... et comme je n'ai pas eu le temps de vider de mon appareil photo les photos de HHP et de l'Enfance Rouge, et bien je suis en retard ... et lorsque j'arrive dans la salle je reconnais avec effroi Les Marseillais. En effet comme j'ai pu le dire a plusieurs reprises dans les chroniques que j'ai pu faire des 11 concerts que j'ai vu au cours des 6 dernières années, c'est une de ces chansons que j'aime le moins, car elle révèle une facette du personnage auquel je n'accroche pas.


Je préfère nettement l'écouter chanter ses chansons d'amour troublantes, plutôt que de la voir se déhancher en train de faire la guignol et essayer de me faire rire ... enfin peut être qu'après ce soir il va me falloir employer l'imparfait ou tout simplement changer de refrain. En effet ce soir j'ai trouvé ça (ça = ses transitions, car la musique en elle-même je l'ai toujours aimée, voir ici) plutôt sympas, et même lorsqu'elles étaient un peu longue j'avais le sourire aux lèvres.


Ce désormais subtil mélange d'humour et d'amour lui a permis de conquérir un public enthousiaste qui ne s'est pas fait prier pour reprendre en chœur le fameux Besoin d'air, qui loin d'être mon morceau préféré est assez efficace pour faire participer le public. Pour celui-ci elle a d'ailleurs fait appel a Jennifer qui est venu faire "rhha rhha" avec tout le monde.


Elle aura le droit à un rappel bien mérité, et a de longs applaudissements lors du salut avec ses trois musiciens (un bassiste, un clavier et un machiniste, mais pas de batteur), de la part d'un public conquis.



A ce stade du concert je commence à avoir sérieusement mal au genou gauche pas vraiment remis de mon dernier vol plané en vélo. M'étant faufilée au pied de la scène je me suis donc accroupis avec les jambes sous la scène ... pendant le changement de set je finis par trouver une position un peu plus confortable. Il vaut mieux car maintenant arrive le set d'Anais que je connais par cœur, l'écoute duquel j'éprouve toujours un mélange d'amusement et de fascination.


Ce qui me fascine chez elle, outre ses impressionnantes capacités vocales qui lui permettent de parcourir tous les styles musicaux au cours de la même soirée, c'est son aisance naturelle sur scène. Elle y est drôle, touchante, moqueuse, tout en restant sincère. Elle est ainsi capable de tenir tête, seule avec sa guitare, son kazoo et sa pédale a boucle, à n'importe quelle audience.


A l'époque d'Opossum (au sein duquel elle écrivait déjà les textes et assurait le chant) j'étais convaincus qu'ils pourraient aller très loin, sans avoir a faire aucune concession. En effet ce style légèrement parodique qui semblait poser quelques problèmes de classification aux programmateurs avait et a toujours tout pour plaire a tout le monde ... Et même aux plus sérieux comme Bernard Lenoir puisqu'il parait qu'elle a même fait une Black Session.


Bref ce soir elle nous a donc séduit une n-ieme fois avec même si la vie c'pas du foie gras, son tube mon cœur mon amour (repris par tout le monde), son intermède pendant ce temps la en Ecosse, Elle sort qu'avec des black, la plus belle chose au monde, Bad blues player, La vie est dure, Carla bourrée (pour lequel elle est arrivée un verre de cocktail la main en titubant), B-B Baise moi (toujours amusant de voir des gens de tout age chanter ca plus ou moins timidement).


Elle fera aussi Je t'aime a en crever, Christina pour le dernier rappel et le Rap Collectif pour lequel elle aura la visite de Oshen pour le deuxieme duo de la soiree. Tres sympa. Bref tout l'album (qui vient de ressortir dans une troisieme version avec des lives, des video et meme une reprise inedite de Melanie si j'en juge par le titre)


Mais la surprise ce soir pour moi ce soir ce fut la présence d'un nouveau morceau !!!! Intitulé Le Pérou il est dans la lignée des autres ... paroles amusante, ça parle d'amour et les pala palapalala" du refrain en font un tube immédiat sinon en tout cas une chanson qu'on a aucun mal a reprendre tout de suite et qui trotte dans la tete (d'ailleurs certains bouts m'etaient familiers).


Elle s'adressera bien évidemment beaucoup au public, ravi, via ses transitions bien rodées (mais qui continuent a paraître spontanées), les petits problèmes techniques qui la pousseront a reprendre le début du Rap collectif un peu foiré, voire en plaisantant a propos de Nagui (apparemment assez fan). Je regrette simplement qu'elle n'ait pas profité de ce passage a Marseille pour soutenir un peu la scène locale. Je ne suis pas en train de dire que j'aurais préféré entendre Anaïs remercier Liveinmarseille plutôt que Grenouille ce soir la, mais plutôt l'entendre dire, a ce public qui l'a découvert par les pubs télé et qui lui court après pour lui demander des autographes, qu'il n'y a pas si longtemps que ça elle jouait encore dans de toutes petites salles comme la Machine a Coudre, l'Intermédiaire, le Balthazar (ou le personnage de Linda Molay avait fait sa première apparition en première partie d'Opossum), ou encore l'Exodus ou elle a étrenné son cheap show ...


Rappeler que ce sont ces salles tenus par des gens passionnés (et qui se battent sans l'aide des maisons de disques et trop peu des institutions, et qui de plus doivent souvent faire face a de nombreux obstacles administratifs) qui sont les véritables défricheurs de talents. Que la plupart des vrais artistes (de scène en tout cas) y commencent et que si le public avait un peu la curiosité d'y aller, les artistes en émergence galéreraient un peu moins ...


Mais bon une fois la tête dans les étoiles tout ceci doit paraître bien lointain et abstrait ... Chers artistes désormais reconnus vous avez là une chance d'aider vos semblables et d'éloigner un peu les gens de la réalité virtuelle de la télévision pour les faire sortir de chez eux et rencontrer des gens en allant a des spectacles vivants qui ne peuvent exister sans eux ! N'oubliez pas tous ces gens que vous avez remercié en tout petit dans votre premier album, n'oubliez pas d'où vous venez ...

Site de Oshen : http://www.oshen.info/
Site de Anaïs : http://anaisinyourface.free.fr/

petit bonus vidéo :

Anaïs : les dernières chroniques concerts

Anaïs en concert

Anaïs par Chandleur
Le Trianon - Paris, le 09/05/2012
Anaïs est en crise. Keski va pas mon petit bouchon... La victoire de F.H ? Non car elle était happy few le 6 mai à la Bastille. Le petit rhume du jour, qui briderait sa voix ? Peut... La suite

Anaïs + Manu Larrouy en concert

Anaïs + Manu Larrouy par Blandine
Docks des Suds - Marseille, le 04/04/2009
Anaïs : un retour gagnant à Marseille Anaïs était hier soir en concert aux Docks des Sud de Marseille auxquels elle a mis le feu pendant deux... La suite

Maya Barsony + Anaïs en concert

Maya Barsony + Anaïs par Julyzz
Olympia - Paris, le 03/03/2009
La miss Anaïs enfin de nouveau à l'Olympia. On ne pouvait pas rater ça. On accueille d'abord la belle Maya Barsony. Ma première impression, collée aux enceintes : elle a... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2006 1/3 : Deftones, Arctic Monkeys, Dionysos & Synfonietta de Belfort, Polysics, Damian Marley,  The Strokes, Gossip, Daft Punk... en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2006 1/3 : Deftones, Arctic Monkeys, Dionysos & Synfonietta de Belfort, Polysics, Damian Marley, The Strokes, Gossip, Daft Punk... par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 30/06/2006
Photos sans prétention par Philippe En l'an de grâce 2006, nous revoici-revoilà pour notre 13ième participation d'affilée aux Eurockéennes (mieux, quelqu'un ?). Jauge à 32 000... La suite

Oshen : les dernières chroniques concerts

Oshen en concert

Oshen par Adeline F
Espace Culturel Altitude 500 - Grasse, le 15/11/2008
C'est en formation allégée qu'Oshen se présente dans la petite et confortable salle de Grasse, perchée à 500 mètres d'altitude. Accompagnée par Paul Jothy (batterie) et... La suite

Oshen (festival Avec le Temps 2008) en concert

Oshen (festival Avec le Temps 2008) par Stoof
Le Paradox - Marseille, le 18/03/2008
Mardi soir, 22h comme chaque semaine, j'entame mon retour de Radio Grenouille vers la Plaine à la recherche d'une fin de soirée sympathique. Ce soir et on peut même aisément dire... La suite

Nicolas Jules + Oshen + Babet par julyzz
Café de la Danse-Paris, le 16/02/2008
Et c'est parti pour l'acte 6 d' Ouvrez les Guillemets Le festival de découverte de jeunes talents du Café de la Danse est vraiment de qualité. La règle : un set de 45 minutes par artiste en solo avec son instrument Ce soir nous avons l'honneur d'accueillir Nicolas Jules, Oshen et Babet Ambiance intimiste avec tapis au sol et décor comme... La suite

Oshen (interview pour la sortie de <i>Don Juan</i>) en concert

Oshen (interview pour la sortie de Don Juan) par Pirlouiiiit
Paris - Marseille, le 06/10/2005
Oshen ... cela fait maintenant 6 ans qu'on la suit de prêt chez Live in Marseille, cela represente 24 chroniques de concerts, quelques chroniques de disques, de longues discussions... La suite

Cabaret Aleatoire - Marseille : les dernières chroniques concerts

Altın Gün + Diaspora Orchestra en concert

Altın Gün + Diaspora Orchestra par odliz
Le Cabaret Aléatoire, Marseille, le 31/10/2019
Après avoir joué de la manœuvre et des amortisseurs pendant un bon quart d'heure, pour trouver ce qui servira de place de parking le temps du concert, on traverse les allées... La suite

Peter Hook & the Light en concert

Peter Hook & the Light par Prakash
Le cabaret aléatoire , Marseille, le 05/05/2019
Alors c'est toujours un peu glauque d'aller à un concert en se disant "je veux le voir avant qu'il claque". Bon j'avoue, j'avais ça dans un coin de ma tête quand je me suis bougé... La suite

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) par Philippe
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 05/05/2019
Deuxième passage à Marseille, après celui de 2014 à l'Espace Julien, de Peter Hook, le légendaire bassiste de Joy Division et de New Order. Mauvaise surprise, le concert semble... La suite

Arch Enemy + the Charm the Fury en concert

Arch Enemy + the Charm the Fury par Jgaz Photo
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 11/06/2018
Les suédois d'Arch Enemy étaient de passage à Marseille, dans le cadre de leur tournée Européenne 2018 "Will To Power Tour". Et c'est le groupe " The Charm The Fury " qui a... La suite