Accueil Chronique de concert Iggy & The Stooges + Peaches
Vendredi 19 juillet 2019 : 11613 concerts, 25586 chroniques de concert, 5260 critiques d'album.

Chronique de Concert

Iggy & The Stooges + Peaches

Iggy & The Stooges + Peaches en concert

Le Zénith, Paris 8 juillet 2004

Critique écrite le par




Well, it's 2004 and it's okay all across the Stooges world... Quand Iggy "Stooge" Pop est heureux d'être sur scène avec ses amis, on le sait très vite ! La reformation des séminaux Stooges (Ron Asheton - génial guitariste poussant le blues dans ses derniers retranchements -, Scott Asheton - batteur primaire comme il faut -, Mike Watt - bassiste enthousiaste remplaçant un Dave Alexander ayant trop cherché à se détruire - et Steve MacKay, un saxophoniste free et parfait) le met visiblement en joie (et nous avec !), si l'on en juge par l'étape parisienne de la tournée. D'ailleurs après quelques morceaux, il n'hésite pas à hurler "Nous sommes les fucking Stooges et nous sommes contents d'être là ce soir", puis il se jette partout (y compris dans le fosse) avec une violence rarement vue, fait monter la foule sur scène pendant un jouissif No Fun et finit par sortir son terrible engin de son pantalon, le tout en gardant le sourire...



Ce n'est un secret pour personne, pour qu'un concert de rock soit réussi, il faut qu'il y ait un échange entre l'artiste et le public ; en ce 8 juillet 2004, Iggy a bien ressenti la ferveur animale d'un public viril (mais correct), plutôt jeune et complètement hystérique à l'idée de voir Iggy Pop avec un VRAI groupe et non pas avec une bande de Métalleux capables de massacrer ses morceaux à force de virtuosité mal placée. A chaque vol plané de micro, escalade d'ampli ou danse digne d'un Real wild child, le public répond au quart de tour en chantant mot à mot I wanna be your dog, en sautant en l'air avec une énergie folle ou en hurlant sa joie de communier avec Iggy & The Stooges. Même si la basse est trop présente sur les premiers titres, on se délecte d'un son stoogien littéralement en fusion ; Loose, 1969 et Down on the street propulsent d'entrée le fan du combo du Michigan dans le paradis du rock garage. Après, avec un son plus équilibré mais toujours ultra puissant, c'est l'extase sonique ; Tv Eye, Dirt, 1970 (sur lequel Iggy crie en boucle "I feel alright !"), Fun house et son sax entêtant ou Real cool time. Même s'ils sont clairement plus faibles (voire pathétique pour le titre Dead rock star sur lequel Iggy vocalise comme un hard rocker de base), les trois nouveaux morceaux enregistrés avec les Stooges ne gâcheront pas la soirée, Skull Ring, et surtout Little Electric Chair pouvant même constituer une promesse pour un éventuel nouvel album 100% Stooges. Une heure et huit minutes après son début, la performance se termine (forcément trop tôt pour le public, en transe) par un rappel enflammé sur Not Right et I Wanna be your dog. Le public du Zénith de Paris était venu pour assister à un Rock show d'Iggy & The Stooges, il n'a pas été déçu, il a même eu le privilège de passer un Real cool time devant une des meilleures performances de l'Iguane sur le sol français...



Droit dans ses jeans - dont le bouton de braguette a souffert le martyr - malgré une jambe folle, Iggy salue en compagnie de son fier combo et s'en va rejoindre son acolyte Peaches dans les loges. Un peu plus tôt, la furieuse Berlinoise avait assuré une sauvage première partie de 45 minutes où les côtés trash, provoc et outrageusement vulgaire de son peep show electro rock hip hop avaient fait merveille, malgré un son assez ignoble. Avec de multiples tenues de strip teaseuse, des guitares dignes du groupe Kiss, un répertoire tonique (Rock show, I don't give a fuck, Shake yer dix etc), deux danseuses en (très) petites tenues, un nombre incalculable de gros mots éructés avec conviction dans le micro, une brûlante séance de boggie woogie à cheval sur une de ses partenaires et autres léchages complaisants de guitare Flyng V, Peaches avait placé cette soirée - de rêve ! - sur les bons rails, la suite allait le confirmer au delà des espérances de chaque fan des Stooges !




(Photo www.iggy-pop.com)


Sites Internet : www.iggypop.com, www.sonymusic.com/artists/IggyPop/, www.geocities.com/mnennoburke/ et www.peachesrocks.com.


A lire également : les chroniques des derniers albums d'Iggy Pop et de Peaches.

Iggy Pop : les dernières chroniques concerts

Iggy Pop + Julien Doré + Matmatah (Aluna Festival 2017) en concert

Iggy Pop + Julien Doré + Matmatah (Aluna Festival 2017) par fred
Ruoms, le 15/06/2017
Premier jour de la dixième édition du Festival Aluna à Ruoms. Nous débarquons au fin fond de l'Ardèche (et installons notre tente dans un camping à proximité) principalement pour... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Iggy Pop (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint Cloud, le 28/08/2016
D'après les rumeurs, le concert donné par Iggy Pop en ce 28 août 2016 à Rock en Seine serait le dernier concert Européen du Parrain du Punk. Il y a quelques mois, au moment... La suite

Mike Watt : les dernières chroniques concerts

Mike WATT & the Missing Men + Papier Tigre en concert

Mike WATT & the Missing Men + Papier Tigre par Happy Steve
Embobineuse - Marseille, le 28/10/2011
Papier Tigre effectue un bon set, des compos alambiquées, le son est bon, le public digne et attentif, un peu timide par ce jeudi froid et pluvieux... Mike WATT attend son... La suite

Mike Watt & the Missing men + Papier Tigre  en concert

Mike Watt & the Missing men + Papier Tigre par roohakim
Embobineuse - Marseille, le 27/10/2011
Etant donné que JCG ne fera sans doute jamais voter la création d'une station de métro à la Belle-de-Mai, direction l'Embobineuse à vélo et sous la pluie. J'arrive alors que la... La suite

Peaches : les dernières chroniques concerts

Festival Woodstower : Zahra Hindi + Herman dune + Tricky + Peaches + André Duracell en concert

Festival Woodstower : Zahra Hindi + Herman dune + Tricky + Peaches + André Duracell par boby
Grand parc Miribel Jonage- Lyon, le 28/08/2009
Après une nuit glaciale dans la toundra lyonnaise, une heure de galère pour trouver la navette pour Lyon et une petite balade dans le village artisanal, nous voilà de retour au... La suite

The Kills + Peaches + Papercuts + Camera Obscura + ST Vincent  + Forest Fire (La Route du Rock 2009)  en concert

The Kills + Peaches + Papercuts + Camera Obscura + ST Vincent + Forest Fire (La Route du Rock 2009) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 15/08/2009
Une bonne nuit de sommeil n'est pas de trop pour se remettre des délicieux excès sonores de la première journée de la Route du Rock 2009... Après ce passage obligé, l'on se... La suite

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) en concert

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) par RocknRoll_Tartiflett
J4 - Marseille, le 29/09/2006
Ma soirée commençait grave sous le signe de "c'est quoi cette soirée de merde" / "je suis trop vieux pour ces conneries" : - d'abord je rate Mogwai, puisque j'ai boulonné... La suite

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker en concert

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker par Philippe
Esplanade St Jean J4, Marseille, le 28/09/2006
Troisième édition du festival Marsatac sur le J4, et pour la première fois ils ont fait exprès d'être ici ! Ca se sent de suite : aménagement beaucoup plus réfléchi et convivial... La suite

Le Zénith, Paris : les dernières chroniques concerts

Jeanne Added + Maestro en concert

Jeanne Added + Maestro par manuwino
Zénith de Paris, le 03/04/2019
Les choses s'accélèrent pour Jeanne Added depuis la sortie il y a 6 mois de son deuxième album, "Radiate". Deux Victoires de la Musique, une tournée de salles de plus en plus... La suite

Georgio en concert

Georgio par AgatheNight
Zénith de Paris , le 15/03/2019
Un vent de folie a parcouru le Zénith parisien le Vendredi 15 Mars 2019. Programmé ce soir là, le rappeur, auteur et poète Georgio, a envoûté une salle comble en délivrant... La suite

Florence Foresti - Épilogue en concert

Florence Foresti - Épilogue par Samuel C
Zénith - Paris, le 26/12/2018
"Épilogue" connaît des hauts et des bas... comme la vie. Ce nouveau "one woman show" rodé dans un premier temps au Paradis Latin a posé ses valises 5 soirées au Zénith de Paris du... La suite

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints  (Baco Reggae Festival) en concert

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints (Baco Reggae Festival) par Lebonair
Le Zénith - Paris, le 27/10/2018
Le label indépendant Baco Records a réuni quelques-uns de ses meilleurs artistes le 27 octobre au Zénith de Paris :Danakil, Groundation, Protoje, The Skints, Nattali Rize et... La suite