Accueil Chronique de concert Main Square 2011 - Jour 3 : Pj Harvey, Portishead, Elbow, Coldplay, I Blame Coco, Charles Bradley, Magnetic Man, Rival Sons...
Vendredi 15 décembre 2017 : 10966 concerts, 24776 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Chronique de Concert

Main Square 2011 - Jour 3 : Pj Harvey, Portishead, Elbow, Coldplay, I Blame Coco, Charles Bradley, Magnetic Man, Rival Sons...

Main Square 2011 - Jour 3 : Pj Harvey, Portishead, Elbow, Coldplay, I Blame Coco, Charles Bradley, Magnetic Man, Rival Sons... en concert

Citadelle, Arras 3 Juillet 2011

Critique écrite le par

Ambiance Main Square

Rival Sons


Rival Sons, Revival Sound

Dés les premières notes de Rival Sons les sonorités sont évocatrices... Voyage abyssal au cœur des années 70 en pleine effervescence du rock and blues entre du LSD et une hippie à moitié nue... Rival Sons offre un revival sound fidèle et qui plus est de qualité. De leur apparence à leurs morceaux, les Californiens et tout particulièrement le chanteur ne semblent pas être tombés loin de leur modèle. Lorsque l'on tend l'oreille Led Zepp, les Doors, et même les Yardbirds reviennent dans les esprits. Au delà du pastiche, même si Rival Sons n'inventent rien il y a fort a parier que dans les prochaines années RS seront aptes à combler le vide laissé par les disparitions inéluctables des légendes...

Rival Sons

Charles Bradley


Please Welcome Mister Charles Bradley !

Il se sera fait envié, guettant la scène depuis les backstage. Attendant que les morceaux instrumentaux de son crew envoutent le public. Durant trois longs morceaux, Charles Bradley est présent, sans faire acte de présence. Chaque riff diffuse préalablement les effluves d'un amour universel que l'on perçoit déjà comme immense. Chaque note prépare à son arrivée... Imminente. "Please Welcome Mister Charles Bradley"


Charles BradleyCharles Bradley



Avec la classe d'un James Brown en érection (dont jadis il en était un parfait sosie), Charles, ou Charly pour ses demoiselles dans la fosse qu'il ne cesse de pointer du doigt, déboule sur scène. Dans sa combinaison en jean à moitié ouverte, il semble transcendé par sa musique. L'amour, voilà ce qui drenne le personnage. L'amour pour la musique, celui pour les femmes mais aussi un homme... Dieu. Comme pour une offrande, les références, les déclarations pour "le seigneur" sont nombreuses et distillées tout au long du show entre deux bons morceaux soul. Le côté ecclésiastique prosélyte mis à part pas de doute le show était divin !

Charles Bradley


Ambiance Main Square

I blame coco



I Blame Coco, tel père telle fille !

Avant de l'apercevoir, cela reste un secret presque secret... Mais lorsque l'on aperçoit Eliot Paulina Sumner aka Coco tout devient limpide. La pomme n'est pas tombée très loin de l'arbre Sting. Pour cause, si on lui coupe les cheveux, lui conseille un styliste digne de ce nom et qu'on admet un rajeunissement d'une quarantaine d'année à Sting on y trouverait presque une jumelle. Presque, parce qu'I Blame Coco tout en marchant dans les pas de son père prend un tout autre sentier. Une "selfmachine" à la confluence de l'électro et de la pop, une machine à chansons hype dont Caesar (qu'elle feat avec Robyn) incarne la figure de proue. Sur scène difficile de blâmer Coco tant elle s'emploie à restituer l'énergie déjà présente sur "The Constant", premier album d'une longue série... assurément !

I blame coco

Elbow



Elbow, beauté froide.

Le spectacle est beau, le spectacle est immobile... Elbow dans toute sa splendeur, des envolées au sol, des déambulations assises, un voyage sans déplacement. Seul moyen de locomotion l'apaisante voix de Guy Garvey sublimée par un petit comité orchestral. Il n'en fallait guère plus pour être envouté. "The Birds" ouvre ce voyage si particulier dans la profondeur de l'esprit et de l'âme. Une téléportation onirique dans le cosmos. Un show dans l'immobilisme dont la splendeur ne se trouve pas dans le visuel, une fois n'est pas coutume pour voir un concert il faut le visualiser avec ses oreilles. Nul doute que les nombreuses Coldplay girl ont pu trouver le spectacle barbant, sans grand intérêt mais on leur pardonne sans allégresse... Après tout elles sont fans de coldplay... Avec philosophie et en Elbow dans le texte "Oh anyway, it's looking like a beautiful day".

Elbow

Ambiance Main Square

Pj Harvey




Pj Harvey, petite fille dans un grand square

Dans sa robe blanche, couronnée de plumes, Pj Harvey avait la candeur d'une gamine et la beauté d'une fée. Délicieux et insaisissable, le spectacle n'avait d'égal que la puissance d'une voix, la sienne. Parmi les 40 000 personnes présentes, pas un bruit, pas un cri, seuls de rares applaudissements rompent ce silence mystique. Hors du temps, le délicat murmure des mélodies s'éclate, se décuple sur les murs d'une citadelle en accord avec le thème de son dernier album, la guerre. Amusant contraste, loin du champ/chant de bataille Pj Harvey ressemble à ces bambins qui s'amusent dans les squares. Timides dans un premier temps scrutant leur futurs et éphémères camarades de jeu puis, une fois que le lien est créé, sans retenue. C'est au détour de "The last living rose", qui aurait gagné en intensité s'il avait été interprété avec de véritables cuivres, que l'intensité augmente.

Pj HarveyPj Harvey


Pris dans cette spirale mélodieuse, chaque titre semble encore meilleur que le précédent. Aérienne, la voix de Pj laisse sa douce empreinte ainsi que la majorité de "Let shake England" dans les esprits. Presque immobile, Harvey s'amuse avec son micro, elle le dompte, l'apprivoise. Dans ses bras, sa guitare qu'elle tient comme si elle tenait un chaton. La vision angélique, la gamine s'amuse dans le plus grand square de France et y prend un plaisir certain. La fin, inévitable, de show en sera d'autant plus abrupte. "It's the last song. Good bye and thank's you"... Alors que le concert prenait une ampleur astronomique, dix minutes avant la fin annoncée, PJ et ses musiciens quittent le main square. Laissant derrière elle d'avantage de frustration que de trainées de sa poudre féérique.

NB : Et puis elle aurait quand même pu jouer "The Letter".

Portishead



PORTISHEAD, S U B L I M E

Clôture de cette sainte trinité vocale avec Portishead. Après l'état solide provoqué par Elbow, liquide avec Pj Harvey, 3 ème cycle au côté de Portishead. "Silence" ça commence. Timide, Beth Gibbons arrive devant l'écran géant où se diffuse en fond un énorme "P". Si l'empreinte des années se lit sur son visage ainsi que celui de ses compagnons de route, sa voix, elle, n'a rien perdu de sa superbe. C'est toujours ce timbre sensuel si particulier qui s'empare de la citadelle. Un assaut entrepris à grand coup de "Machine Gun" dont les fracas sur les murs de la cours trouvent un écho tout particulier. Le trip hop expérimental du trio british agrandi, ne tue pas, ne blesse pas, il se contente d'emprisonner les âmes, pour les replonger dans les abysses éthérés de leurs souvenirs. Aidés par les clips diffusés sur des écrans géants, les 40 000 bagnards consentants semblent captivés.

PortisheadPortishead


Comme pour Pj Harvey précédent, un calme olympien aux assonances mystiques investit la grande cours. Le son ténébreux est clair, limpide. Un doux filet venteux caresse les visages. Mais le retour à la réalité sera insufflé par Portishead eux même, dés les premières notes de "Glory Box". Un réveil immédiat pour la foule qui chantonne sans plus attendre le fameux "i just whant to be a woman". L'instant est magique, l'apogée d'une transe initiatique dont seules les mélodies de Portishead arrivent à transcender de cette façon les esprits, les personnes. "The taste of life I can't describe It's choking on my mind" We Carry on. Pour sur !

Portishead


Magnetic Man



Magnetic Man for electric people !

Exode rural au cœur de la - dub- steppe Magnetic Man... Alors que sur la majorité du public se prépare à l'arrivée de Coldplay, une poignée d'irréductibles s'était donnée rendez vous pour une déambulation survoltée ! Assailli par les pulsions névrotiques du crew (allègé de Skream pour congés parental) le public prend vite gout au son des Magnetic Man. Visuellement le show ne laisse pas non plus en reste. Sur un écran des vidéos aux mirages psychédéliques rythment le show lorsque ce ne sont pas des inscriptions, qui ne sont pas sans rappeler Massive Attack, qui prennent le relais. Dread Mc, en transe, galvanise le public. Mais ce sera la venue toute particulière de John Legend qui fera rentrer main square en ébullition, du moins la partie présente...

Magnetic Man

Coldplay



Coldplay, pas si mal au final...

Ballons de toutes les couleurs en main, le public était fin prêt à accueillir la tête d'affiche exclusive du cru 2011 du Main Square, Coldplay. Lorsque les lumières s'éteignent, le générique de "Retour vers le futur" qui se déclenche. Palpable, la tension chez certains spectateurs laisse s'envoler quelques ballons dont les silhouettes se dessinent dans la lumière d'un feu d'artifice. Coup de départ de plus d'une heure et demi d'hostilités brit pop, une nuée de ballons de baudruche prend son envol quand Chris Martin prend son micro. Entre les sphères ovales le public découvre le décor composé entre autre d'écrans géants, d'une multitude de machine à fumer ou encore l'élément semble t il devenu indispensable des lasers... Le show est bien rodé, enfin, jusqu'à ce que les confettis du grand final ne tombent pendant "Hurts Like Heaven", second morceau du show. Surpris, Coldplay s'arrête soudainement dans sa lancée avant de s'amuser de la situation. Sous un déluge de confettis, le show continue.

ColdplayColdplay

Un problème qui rajoute un peu de spontanéité dans un spectacle impersonnel dont la grande caractéristique reste d'être hermétique à tous changements. Sur scène, la musique de Coldplay vit d'avantage que sur album, le public qui n'attendait que l'arrivée des Anglais est conquis... Doux euphémisme. La folie s'empare de la groupie, chaque titre se voit accompagné de sa minute de cris puis raccompagné de ses 60 secondes d'applaudissements. De "The Scientist" à "Viva la Vida", Les traditionnels hymnes qui ponctuent le concert sont repris à tue tête. On reste quand même loin d'un bon vieux "Sunday Bloody Sunday" de U2, modèle incontesté de Coldplay... "This is a new song, it's calls Charlie Brown" Avec une impression de déjà vu, Chris Martin, présente de nouveaux titres aux allures de déjà entendu dans la lignée toute tracée du précédent album. Après un court rappel suivi d'un second feu d'artifice le groupe se retire sous des tonnerres d'applaudissements. Assemblée littéralement conquise.

Coldplay

Coldplay




Bilan Main Square :

Les plus :

- Une multitude de stands pour manger
- Beaucoup de distributeurs de jetons
- Le lieu
- La propreté du camping et la présence de points électricité pour recharger les mobiles
- Pas ou presque pas d'attente pour les douches
- Une bonne programmation
- Beaucoup de navettes
- Les scouts qui font l'accueil (c'est amusant)
- Organisation bien rodée


Les moins :


- Les artistes qui jouent en même temps
- L'ambiance parfois faible
- Les bracelets pass 3 jours vraiment moches
- Les shows parfois amputés d'une bonne dizaine de minutes (Pj Harvey, Limp bizkit...)
- Les artistes qui jouent en même temps

Le top du top :

- Portishead
- Pj Harvey
- Eels
- Triggerfinger
- Shaka Ponk


Ambiance Main Square

> Réponse le 26 juillet 2011, par Philippe

Bon mais alors, au lieu de faire une conclusion télégraphique et bâclée à cette (pourtant fort bonne) chronique... Comment se fait-il cher Boby que vous n'ayez pas réussi, vous qui êtes si moderne, à simplement conclure, comme le salopiot Facebook que vous êtes, par un simple "Arras, J'aime" ou "Arras, J'aime pas", histoire que vos petits amis pressée puissent comprendre ?  Réagir

> Réponse le 01 août 2011, par Boby

Ouais je sais... J'étais un peu à la bourre donc j'ai tranché dans le vif. Mais en lisant les 3 jours je pense que la conclusion et finalement optionnelle. Puis conclure ca n'est pas journalistique :p J'aime. (Au passage super chronique sur le dernier groupe phare et tout pourri des inrocks)   Réagir


Main Square Festival : les dernières chroniques concerts

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON en concert

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 02/07/2017
Le troisième et dernier jour du Main Square festival est placé sous le signe des groupes "à guitares"... MARK LANEGAN On commence l'après midi avec l'ex Screaming... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO en concert

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 01/07/2017
Main Square Festival 2017, jour 2, 1er juillet... TALISCO Le Bordelais Talisco aura eu l'insigne honneur d'entamer la soirée de la seconde journée de cette édition... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN en concert

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 30/06/2017
Mainsquare Festival 2017 : trois jours de tous les records Le Festival de musique pop rock d'Arras (Pas-de-Calais), qui présentait comme têtes d'affiche Radiohead et System... La suite

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) en concert

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) par Xavier Averlant
Citadelle d'Arras, le 01/07/2016
Pour sa 13e édition, le Main Square Festival d'Arras, organisé par Live Nation, s'est déroulé dans l'enceinte de la citadelle, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.... La suite

Charles Bradley : les dernières chroniques concerts

Charles Bradley and His Extroardinaires en concert

Charles Bradley and His Extroardinaires par lol
Olympia, Paris, le 01/04/2016
Si l'on aime la Soul d'Otis Redding, du James Brown des 60's ou d'Al green, on ne pouvait pas être ailleurs qu'à L'Olympia en ce vendredi 1er Avril 2016... Les célèbres... La suite

Charles Bradley And His Extraordinaires + David Louis en concert

Charles Bradley And His Extraordinaires + David Louis par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 04/11/2013
Un rendez-vous avec le charismatique Charles Bradley, même un lundi soir, ça ne se manque pas, c'est ce qu'a dû se dire le nombreux public réuni dans la grande salle de la... La suite

Entretien avec Charles Bradley à l'occasion de sa tournée française pour présenter l'album Victim Of Love (2013 - Daptone Records) en concert

Entretien avec Charles Bradley à l'occasion de sa tournée française pour présenter l'album Victim Of Love (2013 - Daptone Records) par Pierre Andrieu
01/11/2013
Découverte en 2011 avec l'excellent l'album No Time For Dreaming paru sur le label Daptone Records (Sharon Jones, Naomi Shelton etc), la soul 'n blues hyper vintage de... La suite

Charles Bradley  en concert

Charles Bradley par Chandleur
La Cigale, Paris, le 26/04/2012
Conte de fées ce soir, La Cigale se transforme en petit Apollo Theater (le public de Harlem en moins..). Imaginez Charles Bradley la soixante sonnée, revenu de la rue, de la... La suite

Coldplay : les dernières chroniques concerts

Coldplay en concert

Coldplay par Laurent
Stade de France, Saint-Denis, le 02/09/2012
Coldplay au Stade de France à Saint-Denis, le 2 septembre 2012... Le meilleur et le plus beau concert que j'aie jamais fait de ma vie (et pourtant j'en ai fait quelques uns :... La suite

Coldplay en concert

Coldplay par Emmanuel
Stade de France, le 02/09/2012
Là où Bruce Springsteen, Prince ou les Rolling Stones et Paul Mc Cartney commencent à être chauds, le groupe anglais Coldplay s'arrête de jouer après 1 heure 45 minutes de... La suite

Coldplay en concert

Coldplay par C. Alexandre
Paris Bercy, le 14/12/2011
Un show convenu et formaté pour le groupe Coldplay au Palais Omnisports de Paris Bercy, avec lâcher de ballons et confettis géants etc...(ambiance télétubbies). Beaux jeux de... La suite

Coldplay en concert

Coldplay par Alma
Parc des Princes Paris, le 07/09/2009
J'ai été très agréablement surprise par le concert de Coldplay hier soir. Je connais peu ce groupe et j'ai très peu écouté leurs albums. Le récent matraquage de Viva la Vida à la... La suite

Elbow : les dernières chroniques concerts

I am Kloot + Elbow + Alfie par Blaise
Café de la Danse, Paris, le 04/03/2004
Excellent concert pour la "Soirée Manchester" du festival Les Festins d'Aden. Au programme, du rock indé des plus sympatiques. Si j'étais déjà fan d'Elbow (et leur très bon album Cast of Thousands), je ne connaissait que de nom I am Kloot, et pas du tout Alfie. Ce sont ces derniers qui commencent le concert avec un petit set d'une demi heure (le... La suite

Magnetic Man : les dernières chroniques concerts

Marsatac 2013 : The Pharcyde + Burning House + The Stepkids + Set & Match + Magnetic Man + St Lo en concert

Marsatac 2013 : The Pharcyde + Burning House + The Stepkids + Set & Match + Magnetic Man + St Lo par Sami
Dock des suds, Marseille, le 27/09/2013
Ca donne un bon coup derrière la tête mais c'est déjà la dixième édition de Marsatac (qui fète sa 15ème) à laquelle je me rend, cette année pour deux soirs très... La suite

PJ Harvey : les dernières chroniques concerts

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 18/08/2017
Après une très bonne mise en en bouche la veille avec les excitants sets d'Andy Shauf et Allah-Las à la Nouvelle Vague de Saint-Malo pour la soirée d'ouverture de La Route du... La suite

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017) en concert

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017) par Pierre Andrieu
Chicago, le 03/06/2017
Inutile de tourner autour du pot, Steve Albini est une légende vivante du rock, une légende hautement respectable pour son travail d'ingé son/producteur réalisé sur des disques... La suite

PJ Harvey  en concert

PJ Harvey par Pirlouiiiit
Terminal 5, New York, le 15/08/2016
Ce (lundi) matin nous sommes restés à l'appart. D'une part parce que j'ai réussi à bloquer la lumière¨ avec le carton qui m'avait permis d'amener les vinyles de Quetzal Snakes,... La suite

Portishead : les dernières chroniques concerts

Portishead (Rock en Seine 2014) en concert

Portishead (Rock en Seine 2014) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2014
Comme une semaine auparavant à la Route du Rock de Saint-Malo, le groupe anglais Portishead a offert un magistral concert à ses très nombreux fans réunis au Parc de... La suite

(mon) Rock en Seine 2014, 2/2 : Junip, St Paul & the Broken Bones, Thee Oh Sees, The Ghost of a Saber Tooth Tiger, Cheveu, Lucius, Emilie Simon & ONDIF, Portishead, Frànçois & the Atlas Mountain, The Horrors, St. Vincent en concert

(mon) Rock en Seine 2014, 2/2 : Junip, St Paul & the Broken Bones, Thee Oh Sees, The Ghost of a Saber Tooth Tiger, Cheveu, Lucius, Emilie Simon & ONDIF, Portishead, Frànçois & the Atlas Mountain, The Horrors, St. Vincent par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 23/08/2014
Le vendredi, c'est par ici ! Deuxième (et hélas dernière journée) pour nous dans cette bonne ville de Saint-Cloud, pour communier avec quelques 39 999 autres personnes dans... La suite

La Route du Rock Collection été 2014 : Portishead, Slowdive, Mac DeMarco, Thee Oh Sees, Baxter Dury, Anna Calvi, Angel Olsen, Cheveu, The War On Drugs, Protomartyr, Temples, Cheetahs, Perfect Pussy en concert

La Route du Rock Collection été 2014 : Portishead, Slowdive, Mac DeMarco, Thee Oh Sees, Baxter Dury, Anna Calvi, Angel Olsen, Cheveu, The War On Drugs, Protomartyr, Temples, Cheetahs, Perfect Pussy par Pierre Andrieu
Fort de Saint Père, Saint-Malo, le 16/08/2014
Très belle édition 2014 pour La Route du Rock, qui avait lieu du 14 au 16 août au Fort de Saint-Père, à quelques encablures de Saint-Malo... Au menu, une très excitante... La suite

Portishead (Les Nuits de Fourvière 2014) en concert

Portishead (Les Nuits de Fourvière 2014) par le marquis de jonard
Théâtre Antique de Fourvière, Lyon, le 15/07/2014
Cela faisait quelques années que ça me titillait d'aller voir Portishead en concert... Des amis lyonnais nous préviennent la veille de la mise en vente des billets aux nuits... La suite

Rival Sons : les dernières chroniques concerts

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 23/07/2017
Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures... La suite

Rival Sons en concert

Rival Sons par Fred Boyer
Le Transbordeur - Lyon, le 12/02/2017
Nous voici donc à Lyon, dans cette superbe salle du Transbordeur pour voir enfin en tête d'affiche un groupe qui, ces dernières années, est abonné aux premières parties... La suite

Rival Sons (Download Festival France 2016) en concert

Rival Sons (Download Festival France 2016) par Lebonair
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Nous voilà dimanche, on est arrivé plus tard encore sur le site par rapport aux journées précédentes notamment en raison du métal qui use et de la programmation sans intérêt... La suite

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein en concert

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein par Philippe
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Arrivée en France du Download Festival, le gros machin metal de Live Nation, donc ? Personne n'est dupe, ce n'est pas de la philanthropie, l'idée est évidemment d'aller empiéter... La suite

Citadelle, Arras : les dernières chroniques concerts

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON en concert

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 02/07/2017
Le troisième et dernier jour du Main Square festival est placé sous le signe des groupes "à guitares"... MARK LANEGAN On commence l'après midi avec l'ex Screaming... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO en concert

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 01/07/2017
Main Square Festival 2017, jour 2, 1er juillet... TALISCO Le Bordelais Talisco aura eu l'insigne honneur d'entamer la soirée de la seconde journée de cette édition... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN en concert

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 30/06/2017
Mainsquare Festival 2017 : trois jours de tous les records Le Festival de musique pop rock d'Arras (Pas-de-Calais), qui présentait comme têtes d'affiche Radiohead et System... La suite

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) en concert

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) par Xavier Averlant
Citadelle d'Arras, le 01/07/2016
Pour sa 13e édition, le Main Square Festival d'Arras, organisé par Live Nation, s'est déroulé dans l'enceinte de la citadelle, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.... La suite