Accueil Chronique de concert (mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007)
Dimanche 8 décembre 2019 : 10067 concerts, 25832 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007)

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) en concert

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert 29 juin 2007

Critique écrite le par


Peut-on dire "mes" et s'approprier un peu des mythiques Eurockéennes, sous prétexte qu'on y va pour la 14 ième fois ? Bof, tant qu'un type qui y serait allé 15 fois ou plus ne nous aura pas traité de merdeux néophyte, pourquoi pas ? On gagne donc en habitué notre presqu'Ile de festival favorite, à la recherche de petits améliorations ou changements. Pas grand chose cette année, à part quelques endroits défoncés accidentellement au Manitou, et une route en gros cailloux - preuve de la confiance qui règne sur ce site puisqu'ils pourraient très bien servir de projectiles, en d'autres contrées et d'autres ambiances !

Vendredi : Du gros son et une déesse en chignon


Bref c'est sous un ciel gris et un site encore presque vide qu'on arrive au Malsaucy, avec de mauvais pressentiments météorologiques, en écoutant d'un oreille distraite Kaolin ennuyer le public sous de lourds nuages et un chapiteau peu rempli. Heureusement une bière, un rayon de soleil et surtout les chiapacans new-yorkais de Gogol Bordello vont nous remettre d'aplomb, grâce à leur bonne humeur certes un peu too-much, mais résolument communicative.


Le chanteur a ce qu'il faut bien appeler une tête de voleur de poules, ses choristes par ailleurs splendides sont maquillées comme des camions volés et tous sont habillés comme des Didier Wampas - visuellement kitschissime, c'en est presque fatigant à regarder ! Mais ils ont une belle énergie, jouent à fond avec un son horriblement mal réglé leur gypsy punk caractéristique et entraînant, quoique répétitif, en déclenchant force pogos et slams sur des titres endiablés comme Sally ou Not a Crime.


D'autres titres (à peine) plus subtils comme Dogs were Barking et Start Wearing Purple, où l'on entend un peu mieux le violon, les rapprochent quelques instants du plus slave No smoking Orchestra. Le naturel revient vite au galop avec le technoïde Think Locally, fuck globally, Mishto et divers autres trucs pétaradants, sur lesquels le chanteur totalement dépouillé (au sens propre et figuré - il est à moitié à poil et a un peu forcé sur le picrate), finit en crowd-surfant avec une choriste sur un tambourin. Voilà qui nous a au moins échauffé les esgourdes comme il faut !


Le début d'excitation retombera toutefois bien vite avec la performance dispensable de Juliette & the Licks. Certes on y admire la jolie actrice tueuse née (qui s'est bien amochée avec un maquillage de mort-vivante), mais on se demande vite à quoi bon ce groupe. Caprice de star ou plutôt réorientation professionnelle suite à une carrière en dent de scie ? En tout cas son backing-band est tout juste bon à animer une mi-temps de Superbowl : gros rock ricain sans saveur, compositions ineptes... ce qui est d'autant plus dommage que sa voix un peu fêlée, son début de charisme même, pourraient être tellement mieux utilisés ! Tandis que la miss se la pète un peu trop en se roulant par terre, une amie émet l'hypothèse plausible suivante : "tu sais, en fait je crois qu'elle se drogue !". Bien possible en effet.


On partira donc vers des horizons plus sound-systémiques, et avec raison : les Hell's Kitchen sont un formidable trio de blues joué à fond la caisse, avec guitare fuzzy et contrebasse en roue libre. Par ailleurs ils sont francophones (suisses ?), font un peu les guignols et sont finalement très attachants. On les quitte sur la fin de leur concert, une sorte de folk-blues déchaîné et tout à fait convaincant. Pendant ce temps, au loin, on entend Juliette et les Léchouilles en train de massacrer Hot Stuff. Ils auront au moins joué une bonne chanson - God bless Donna Summer...


Sur la plage se produit alors Archie Bronson Outfit, un duo que nous a chaudement recommandé le Big Smelly Toe (marseillais crypto-suédois de nos amis et croisé à plusieurs reprises - mais il faut dire qu'il mesure au moins 2 mètres). Il s'avère que c'est un duo ... de quatre personnes, dont le rock un peu lancinant semble fort bien écrit (on pense tout de suite à 16 Horsepower et autres groupes du même auteur). Par contre il s'avère qu'on entend peu ou prou que les guitares (donc ni les voix ni la batterie, ni même le saxo pourtant un peu expérimental). Dommage, ça doit être bien sur disque et peu-être même en salle, à revoir.


A ne pas revoir par contre, les gros bourrins du Wu-Tang Clan, sept à huit pignoufs braillant des yeah, des shit et des fuck dans leur micro, au point que nul ne sait si c'est encore la balance ou déjà le (rires) "concert". Il paraît qu'ils ont réussi à se poser à Francfort pour venir ici, d'ailleurs, et qu'ils ont pourri la vie à l'organisation. La parfaite bande de branquignols en somme... Soit parce qu'on connait pas soit qu'on a pas les codes pour le rap US (on avait pourtant apprécié Jurassic 5 à Rock en Seine, dans le style ?), ça nous fait immédiatement chier. Quoi qu'il en soit, un type avec une voix de photocopieuse en bourrage et une gueule de camion fera un truc autrement plus convaincant le lendemain ici-même.


Ce sera donc le prétexte à acheter un énorme et régressif cornet de frites mayo-ketchup et à croiser notre camarade Pierre Andrieu, qui erre lui aussi à la recherche d'un bon concert. Que nous trouverons (comme souvent dans ces cas-là) au sound-system - il faut le savoir, il y a TOUJOURS un bon concert quelque part aux Eurockéennes ! Ca s'appelle donc Andy Newcomers, c'est jeune groupe de pop-rock explosive (genre Placebo, mais au siècle dernier) qui s'éclate vraiment, avec de bonne compos qui rappellent parfois Dirty Pretty Things, une référence ! Ils ont en plus amené des potes qui assurent l'ambiance dansante et même pogotante. Excellente surprise, à suivre si possible, je les préconise chaleureusement !


Mais voici venu le temps de s'y remettre. S'il est bien un concert que l'on ne manquerait pour rien au monde c'est celui de la diva punk-soul Amy Winehouse, notre révélation de l'année sur disque . Le décor sous chapiteau est d'une classe folle, tout en lourds rideaux, esprit très Motown, de bonne augure comme les musiciens blancs et les cuivres tout à son service... et puis ses deux choristes noirs en costards, beaux comme des dieux, avec leurs pas de danse au ralenti sur l'air jazzy qui introduit l'affaire. 9 personnes en tout, c'est bien le big band qu'on espérait !


Le speaker l'annonce et pas le temps de l'esquiver : cette fille est une bombe atomique que le chapiteau se prend en pleine gueule, avec ses tatouages, son chignon extravagant, son jean taille basse et ses boucles d'oreille de supermarché. Sa voix est à la fois grave, chaloupée et laid-back, globalement elle est comme qui dirait sexy à mourir. En plus elle n'est même pas vraiment drunk ni high (il paraît pourtant que ça lui arrive souvent en live), enfin pas au point de mal chanter Tears dry on their Own ou la délicate Love is a Losing Game...


Juste assez éméchée pour chanter sur le fil et sans violons, un extraordinaire Back to Black qui nous donne des frissons et recueillera un triomphe mérité ! Cette chanson est sans doute la chose la plus bouleversante entendue depuis Bang Bang de Nancy Sinatra/Lee Hazlewood... Le concert, d'abord soul mélancolique, prend ensuite assez vite une tonalité plus chaleureuse avec des morceaux sans doute plus anciens, un truc chicano-ska et même un titre carrément rocksteady qui mettra littéralement le feu - il faut dire que la demoiselle boit sec et commence à être d'autant plus enjouée... Tarantino doit absolument faire apparaître cette incroyable créature dans un film, à la bande-son ou mieux, à l'image, c'est urgent !


La déesse est finalement à point pour chanter magistralement Rehab, un peu plus vite que sur album - elle est en fait toujours un peu en retard ou en avance sur les musiciens mais se rattrape chaque fois avec classe - et si c'était simplement ça, la soul ? Le concert, notre premier concert de ce genre au fond, se termine sur You know I'm no good (mais si tu l'es chérie !) et un langoureux Me and Mr Jones (qui est ce Môssieu, on peut savoir ?). c'était à prévoir quand elle quitte la scène : nous sommes complètement amoureux d'elle, nous crions toutes et tous comme des fous, heureux et ivres - comme elle. Très grosse claque, vivement Rock en Seine (PS août 2007 - eh non, elle n'y est pas venue, They finally made her go to rehab, and she said no, no, no...).


Malheureusement Peter Von Poehl programmé en même temps en a fait les frais : on n'en voit que la toute fin (heureusement qu'on l'a déjà vu et aimé il y a peu à Marseille). De même on ne fera que passer au concert des Rita Mitsouko, dont les chansons de moins de 15 ans d'âge ne nous ont plus réellement passionné, même si un C'est comme ça bien torché nous rappelle de bons souvenirs du collège, comme le fort cool Andy qu'on chopera à la fin en repassant. Ca sonne un poil trop variète pour les Eurocks quand même, les Rita ... On fait aussi un tour sous la tente militante, qui propose cette année de s'engager contre l'échec scolaire en banlieue (www.pasdequartier.org).


Pas tout ça mais c'est peut-être le moment d'aller voir de l'électro ! Simian Mobile Disco, c'est deux types qui viennent de sortir un disque (chroniqué par Pierre Andrieu) et qui tournent dans la loggia en ébullition autour d'un gros cube avec des lumières clignotantes, dont ils actionnent des boutons, des trucs et des machins. La machine émet en retour un électro-rock énorme qui met, pardon, un putain de feu : ça tient plus de la rave que du concert mais c'est vraiment très excitant (il faut avouer que nous sommes à point, nous aussi).


Tellement à point que Young Gods vs Dälek sera mon concert de sieste (il y en a toujours un...) Il faut dire que la création, très recherchée et sonique, est très peu consensuelle. On y reconnait quelques airs des Young gods, retriturés en un trip-hop industriel sur lequel slamme le gros chanteur de Dälek, planqué derrière son laptop - le résultat n'est pas sans rappeler Tricky. Le son n'est hélas pas formidable, et le tout n'est pas complètement passionnant ni abouti. Nosfell vs Ez3kiel, c'était quand même autre chose ... et le chapiteau s'est pas mal vidé quand je ré-émerge.


Sans doute à cause du diable qui s'apprête à jouer. Autrefois explosif et vraiment excentrique, le grand Marylin Manson (déjà passé ici en 1999 - et il nous avait retournés !), a en effet précipité ici des hordes de jeunes adultes déguisés et maquillés - mais qui, je le signale avec ma perfidie de trentenaire, devaient plutôt vénérer Dragonball Z à l'époque de Portrait of an American Family en 1994... Ses concerts se sont pourtant transformés en un cirque grand-guignol et provocateur très calculé et plutôt vain... Le chanteur ne fait qu'esquiver toutes les parties vocales difficiles (il a récemment été pris en flag' de play-back sur ce site, d'ailleurs), brandit mollement un micro en forme de couteau dont il fait mine d'égorger son guitariste, qui est au fond presque plus inquiétant que lui, avec son regard de mérou en fin de criée.


Même si son show est très carré et ses décors assez pimpants, le virage pop plus ou moins assumé de l'Antechrist, ainsi que le départ de ses meilleurs musiciens (Twiggy Ramirez en tête) a fait de lui un clown un peu triste qui peine à mettre le feu avec ses chansons récentes comme mObscene (même un show de 2002 réécouté sur le trajet sonnait encore sacrément plus affreux, sale et méchant...). C'est même pire avec son nouvel album qui semble sonner comme du Cure de bas étage. La bonne reprise de Sweet Dreams, ou la mauvaise de Tainted Love, ne suffiront pas non plus à nous exciter les boyaux...


C'est quand il envoie des tubes anciens qu'il retrouve un peu de sa superbe : I am the God of Fuck, The Dope Show et deux trois vieilleries nous rappellent qu'on l'a un jour beaucoup aimé, sans doute avec raison, même si là où il montrait son cul et plus si affinités, il ne fait plus que montrer son caleçon... Allez Marylin, quittons-nous bons amis puisque tu as fait The Beautiful People, l'une de mes préférées, en rappel tout de blanc vêtu, en espérant que tu retrouveras un jour une gonzesse assez décadente pour te rendre ton inspiration !


Permets-nous cependant de nous rendre à Justice, dont l'album "†" demandait confirmation sur scène : voilà des gens qui savent énerver une foule ! Si les deux tiers des gens ont quitté le site après la gargouille glam, les autres se précipitent vers la croix blanche lumineuse déjà allumée, à l'entame d'un Genesis inaugural et identique à sa version disque, mais sur un très gros son ! L'enchaînement sera davantage remixé sur Phantom Pt I & II, puis sur D.A.N.C.E. nettement plus abrasif (et donc plus jouissif) que sur disque, tout comme D.V.N.O.


On ne reconnait pas tous les titres, soit parce qu'ils sont plus anciens soit parce qu'ils en gardent des méchants pour le live, mais c'est une tuerie à peu près du début à la fin : le light show d'abord un peu poussif monte en puissance et le show éclate dans toute sa puissance sur un phénoménal enchaînement qui, comme espéré, nous décalquera au plafond : Stress (ma préférée), Never Be Alone (funky à crever) et les terribles vrombissements de Waters of Nazareth - difficile de reprendre son souffle après ça !


Les deux compères qui font un tabac, ont pourtant un air un peu stressé qu'ils garderont tout le concert - allez quoi, c'est pas comme si on vous arrachait une dent, c'est quand même pas tous les jours qu'on fait danser 8000 personnes, faut rigoler les gars, ou alors mettez des casques comme vos aînés ! Un malheureux concours de circonstances m'a fait égarer mon dernier petit papier de la journée (or j'avais déjà paumé mes derniers neurones aussi) : je ne sais plus la fin de la tracklist mais il paraît évident qu'ils ont du jouer à peu près tout l'album et je crois même, un court remix de Daft Punk...

Alors pour conclure, certes ça n'a pas tout a fait été aussi formidable que ceux-ci l'an passé (mais personne ne s'y attendait non plus !) mais il faut bien constater que nous en sommes ressortis hilares et surexcités. Justice a largement tenu son rang de nouvelle sensation française de la so-called french touch. Et cette première journée de festival nous laisse enchantés !

Illustrations par Philippe
Un moulon de petites vidéos d'ambiance à tous ces concerts, c'est par ici !

A lire aussi sur Concertanco : la même journée, version Pierre Andrieu !
La suite par ici !

Les Eurockéennes de Belfort : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 04/07/2019
La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au... La suite

Amy Winehouse : les dernières chroniques concerts

Amy Winehouse (annulation Rock en Seine 2008) en concert

Amy Winehouse (annulation Rock en Seine 2008) par Philippe
rock en seine saint cloud, le 29/08/2008
parce qu'on ne l'a pas vu ted (Photo : Philippe @ Rock en Seine, 2007) Deuxième fois d'affilée qu'Amy Winehouse plante Rock en Seine... mais cette fois-ci ni Voici ni... La suite

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007)  en concert

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 29/06/2007
Une entrée en matière plutôt réussie pour les Eurockéennes de Belfort 2007... En ce vendredi 29 juin humide, le site du festival est bien rempli, avec une public bigarré... La suite

Amy Winehouse par Stefanie
Le zénith, Paris, le 29/10/2007
Mouai ... Je m'imaginais une bête de scène qui vivait ses chansons à fond ... jme suis retrouvée bien bête devant l'ampleur des dégâts ... Après nous avoir fait patienter plus d'une heure, amy winehouse nous a fait assister à une catastrophe ambulante : elle quittait la scène toutes les 5 minutes sans raisons apparentes, arretait de chanter en... La suite

Rock Werchter - Arno, LCD Soundsystem, Amy Winehouse, The Good the bad & the Queen, Chemical Brothers, Klaxons, Goose, The Bravery par Gringo & fan2kyo
Belgique, le 30/06/2007
C'est très péniblement que j'amorçai ma venue vers ce 3e jour de Werchter, il faut dire que le début de la prog n'avait, à mon sens, rien de bien excitant (The Bravery, Klaxons, Goose, The good the band and the queen, Chemical Brothers... Heureusement il y aura aussi du Amy Winehouse, Arno, LCD Soundsystem et la Kriek Bellevue pour en faire une... La suite

Archie Bronson Outfit : les dernières chroniques concerts

Archie Bronson Outfit + The Wave Pictures (festival Winter Camp) en concert

Archie Bronson Outfit + The Wave Pictures (festival Winter Camp) par Lebonair
la Maroquinerie - äris, le 10/12/2013
La seconde édition du festival Winter Camp qui s'est déroulé du 10 au 14 décembre 2013 à Paris et en régions s'est clôturé samedi soir. Pour rappel, ce projet est au croisement de... La suite

The Flaming Lips + The National + Archie Bronson Outfit + Josh T. Pearson + Serena Maneesh + Thus:Owls (La Route du Rock 2010) en concert

The Flaming Lips + The National + Archie Bronson Outfit + Josh T. Pearson + Serena Maneesh + Thus:Owls (La Route du Rock 2010) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 15/08/2010
Après deux belles soirées de concerts (vendredi 13 août avec Dum Dum Girls, Owen Pallett, Yann Tiersen, The Black Angels et French Cowboy en surprise puis samedi 14 août avec... La suite

Garden Nef Party : Archie Bronson Outfit + Moriarty  + The Kills + Heavy Trash + The Raconteurs + The Brian Jonestown Massacre + Justice en concert

Garden Nef Party : Archie Bronson Outfit + Moriarty + The Kills + Heavy Trash + The Raconteurs + The Brian Jonestown Massacre + Justice par Mystic Punk Pinguin
Les Valettes - Angoulèmes, le 18/07/2008
Bon avouons le, l'affiche de la Garden Nef Party, c'était un peu le truc le plus excitant niveau rock'n'roll qu'on ait vu depuis longtemps. Même si les festivals c'est pas trop ma... La suite

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007)  en concert

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 29/06/2007
Une entrée en matière plutôt réussie pour les Eurockéennes de Belfort 2007... En ce vendredi 29 juin humide, le site du festival est bien rempli, avec une public bigarré... La suite

Dälek : les dernières chroniques concerts

iconAclass + RPZ en concert

iconAclass + RPZ par mystic
Embobineuse - Marseille, le 03/04/2012
En allant vers l'Embobineuse, j'ai quand même un sentiment d'appréhension. Nos sommes mardi, il pleut et c'est du hip-hop. La dernière fois que j'avais vécu ça dans cette salle... La suite

Lydia Lunch & Philippe Petit + Odattee + Dalek en concert

Lydia Lunch & Philippe Petit + Odattee + Dalek par Mystic Punk Pinguin
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 30/10/2009
Rendez-vous au Cabaret aléatoire pour une soirée de musique pas spécialement joyeuse, plutôt oppressante en fait. Même si c'est pas l'émeute, la salle est correctement remplie, et... La suite

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007)  en concert

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 29/06/2007
Une entrée en matière plutôt réussie pour les Eurockéennes de Belfort 2007... En ce vendredi 29 juin humide, le site du festival est bien rempli, avec une public bigarré... La suite

Picore + Kill The Thrill + Dalëk en concert

Picore + Kill The Thrill + Dalëk par Mystic Punk Pinguin
Cabaret Aleatoire - Marseille, le 15/03/2007
Une soirée placée sous le signe des musiques sombres, entre hip-hop et indus, hum alléchant. Kill the Thrill on est accro à Liveinmarseille.com mais que ce soit Picore ou Dalëk, je... La suite

Gogol Bordello : les dernières chroniques concerts

Festival du Bout du Monde : Louis Chedid + Toots & the Maytals + Susheela Raman + Ben L'Oncle Soul + Oumou Sangare + Renegades Steel Band + Gogol Bordello + Gipsy Burek Orkestar + Jaqee + Axel Krygier + Madjo + Sophia Charai en concert

Festival du Bout du Monde : Louis Chedid + Toots & the Maytals + Susheela Raman + Ben L'Oncle Soul + Oumou Sangare + Renegades Steel Band + Gogol Bordello + Gipsy Burek Orkestar + Jaqee + Axel Krygier + Madjo + Sophia Charai par Flag
Presqu'île de Crozon, le 07/08/2011
Le Festival du Bout du Monde - Jour 3 Troisième et dernier jour du festival du Bout du Monde. Et là, c'est le scenario inverse de la veille que tout le monde redoute : la... La suite

PMs Better + Gush + Newton Faulkner + BB Brunes + Devendra Banhart+Gogol Bordello + ZZ Top + -M- + Peter Doherty + Pony Pony Run Run (Festival Musilac 2010) par Melanie V
Esplanade du lac/Aix les Bains, le 16/07/2010
15h30.30°C. Le festival Musilac peut enfin commencer. Les jeunes frenchies de PMS Better et Gush débutent l'échauffement du public. Mais le son pop rock anglais est très vite remplacé par celui de la guitare de Newton Faulkner. Ce chanteur surprend d'abord par ses longues dreadlocks, puis surtout par sa musique originale. Un son folk à l'énergie... La suite

Les Suds à Arles : Gogol Bordello + Justin Adams et Juldeh Camara en concert

Les Suds à Arles : Gogol Bordello + Justin Adams et Juldeh Camara par Boby
Théatre Antique - Arles, le 15/07/2010
Ce soir il y avait deux lieux antiques où il fallait être. Qu'il s'agisse d'Arles ou de Nîmes le spectacle s'annonçait d'emblée de qualité. Exit Beth Dito et ses Gossip, ce sera... La suite

The Hives + Justice + Blood Red Shoes + Vitalic + Gogol Bordello (Le Printemps de  Bourges 2008) en concert

The Hives + Justice + Blood Red Shoes + Vitalic + Gogol Bordello (Le Printemps de Bourges 2008) par Pierre Andrieu
Le Phénix, Bourges, le 19/04/2008
Enfin une soirée chaude et réussie au Phénix pour le Printemps de Bourges 2008 ! Avec une programmation infernale réunissant le meilleur du punk rock et des musiques... La suite

Hell's Kitchen : les dernières chroniques concerts

Hell's Kitchen en concert

Hell's Kitchen par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 04/02/2016
Joli concert de blues, helvète sur le papier (ce qui n'est pas déterminant sur le son), asséné sans forcer sur la durée, mais sans mollir non plus sur le mojo, par le flegmatique... La suite

Hell's Kitchen (Festival les Nuits de l'Alligator 2015) en concert

Hell's Kitchen (Festival les Nuits de l'Alligator 2015) par Lebonair
La Maroquinerie, Paris , le 02/03/2015
De retour à la Maroquinerie trois jours après le furieux concert donné par Heavy Trash et un excellent Jon Spencer, je reviens en ce lundi soir pour assister uniquement à la... La suite

Streets Of Laredo + Jolie Holland + Hell's Kitchen (Les Nuits de l'Alligator 2015) en concert

Streets Of Laredo + Jolie Holland + Hell's Kitchen (Les Nuits de l'Alligator 2015) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 28/02/2015
Après la revigorante claque administrée par Jon Spencer, Matt Verta-Ray et Heavy Trash la veille lors de la première soirée des Nuits de l'Alligator à la Coopé, le... La suite

Duck duck Grey Duck ,Yaniss Odua , Gary Clark Jr ,Anthony B , Hell's Kitchen, Ben Harper and the innocent criminal, Faada Freddy, Biga Ranx, Johnny Hallyday , Chinese Man par Lionel Degiovanni
Paléo Festival , Nyon, le 23/07/2015
Pour démarrer ce jeudi, je découvre un jeune groupe suisse sur une petite scène. Il s'agit de. Duck duck Grey Duck . Dans ce projet, on peut retrouver le chanteur de Mama Rosin qui est pour moi le sosie de Jean Dujardin mais avec des cheveux longs et bouclés. Ce qu'ils font est du bon rock, bien gras qui dégouline bien comme il faut. La voix du... La suite

Juliette and the Licks : les dernières chroniques concerts

Primal Scream +  The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) en concert

Primal Scream + The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) par Pierre Andrieu
Parc Expo, Rennes, le 09/12/2005
Un froid polaire, de grands hangars dans un Parc Expo sans âme, un monde fou, des groupes dont on ne connaît même pas le nom : on pourrait croire qu'on va vivre un enfer lors... La suite

Primal Scream - The UndertoneMattafixs - DJ Morphéus- Juliette and the Licks - par Ultrateckel
Transmusicales - Rennes, le 09/12/2005
Dans la navette qui nous mène à cette 2e soirée prometteuse (après une 1ere soirée en demi-teinte, mais sauvée par la prestation tripante de NERVOUS CABARET...), un rennais à côté de moi exprime une impression que j'avais moi-même ressenti la veille devant la "jeunesse" du public venu en masse pour les "fugees": "d'une année sur l'autre, c'est pas... La suite

Juliette Lewis : les dernières chroniques concerts

Primal Scream +  The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) en concert

Primal Scream + The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) par Pierre Andrieu
Parc Expo, Rennes, le 09/12/2005
Un froid polaire, de grands hangars dans un Parc Expo sans âme, un monde fou, des groupes dont on ne connaît même pas le nom : on pourrait croire qu'on va vivre un enfer lors... La suite

Primal Scream - The UndertoneMattafixs - DJ Morphéus- Juliette and the Licks - par Ultrateckel
Transmusicales - Rennes, le 09/12/2005
Dans la navette qui nous mène à cette 2e soirée prometteuse (après une 1ere soirée en demi-teinte, mais sauvée par la prestation tripante de NERVOUS CABARET...), un rennais à côté de moi exprime une impression que j'avais moi-même ressenti la veille devant la "jeunesse" du public venu en masse pour les "fugees": "d'une année sur l'autre, c'est pas... La suite

Justice : les dernières chroniques concerts

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017)  en concert

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 20/07/2017
KT Gorique Pour ce jeudi au Paleo festival 2017, petit démarrage tranquille avec une énervée du micro qui déverse son flow de paroles !! Il s'agit de KT Gorique. Cette petite... La suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 13/07/2017
"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 08/07/2017
Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne... La suite

Justice (Festival de Nimes) en concert

Justice (Festival de Nimes) par Sylvain Cabaret
Arènes - Nîmes, le 19/07/2012
C'est bien lors du festival dans les Arènes de Nîmes, que Justice et sa bande de potes, actuellement en tournée mondiale, ont décidé de faire une halte. C'est toujours un grand... La suite

Les Rita Mitsouko : les dernières chroniques concerts

Les Nuits Courtes 2019, Miel de montagne, Broussai, Suzane, Catherine Ringer, Entourloop, Popof en concert

Les Nuits Courtes 2019, Miel de montagne, Broussai, Suzane, Catherine Ringer, Entourloop, Popof par Maathilde
Salle René Cassin Fontenay le comte, le 27/10/2019
En cette 3e édition des NUITS COURTES à Fontenay le Comte, ça s'installe tranquille. Ça BOUM de loin, on sent bien les vibrations. Pas de doute, on est au bon endroit. Il est 18h... La suite

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) en concert

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) par Sami
J4, Marseille, le 10/10/2019
C'est parti pour la 28ème édition de la Fiesta des Suds, encore une fois au J4 pour trois soirées évidemment toujours très courues. L'endroit est plus visuellement beau que les... La suite

Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko en concert

Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko par lol
Philharmonie de Paris , le 28/09/2019
Il y a 40 ans, au début des années 80, le monde musical et l'expression artistique hexagonale allaient connaitre une déflagration comparable à un Big Bang. L'arrivée de la gauche... La suite

FM + Catherine Ringer en concert

FM + Catherine Ringer par odliz
Les Voix du Gaou - Six Fours les plages, le 17/07/2008
Je ne regrette pas mes trois quarts d'heure de trajet, adossée à la porte des toilettes du TGV direction la presqu'île du Gaou où nous attend Catherine Ringer , la charismatique... La suite

Marilyn Manson : les dernières chroniques concerts

Marilyn Manson (Festival de Nîmes 2018) en concert

Marilyn Manson (Festival de Nîmes 2018) par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 20/06/2018
Pour qui n'a pas l'occasion de passer dans les alentours, arriver devant les Arènes de Nîmes est toujours un moment particulièrement savoureux, avouons que ce lieu historique vaut... La suite

Marilyn Manson en concert

Marilyn Manson par tumnusia
Zénith de Paris, le 21/12/2009
Je suis pourtant fan de Marilyn Manson depuis bien des années déjà mais là, franchement, son concert au Zénith de Paris, le 21 décembre 2009, c'était pas terrible. Juste trois... La suite

Sonisphère : Armored Saint, Faith No More, Lacuna Coil, Machine Head, Marilyn Manson, Porn Queen, Soulfly, The Darkness, Wolfmother par Rama
Snowhall Park - Amnéville, le 08/07/2012
Après un Sonisphère 2011 hors norme, les amateurs de métal ont retrouvé le Galaxie d'Amnéville les 07 et 08 Juillet 2012. Une deuxième édition "light", due, notamment, à l'annulation de dernière minute d'Evanescence suite au décès de la grand-mère d'Amy Lee. Ajoutons à cela les aléas climatiques qui ont également contraint l'annulation de Bloody... La suite

Simian Mobile Disco : les dernières chroniques concerts

Foreign Beggars + Yo Majesty + The Ting Tings + Metronomy + Simian Mobile Disco + The Glass (Trans Musicales 2007) en concert

Foreign Beggars + Yo Majesty + The Ting Tings + Metronomy + Simian Mobile Disco + The Glass (Trans Musicales 2007) par Pierre Andrieu
Parc des Expos, Rennes, le 08/12/2007
Après le très bon moment passé à la salle de la Cité avec Candie Payne, Getatchew Mekuria et The Ex, dernier aller retour au Parc des Expos pour ces Trans Musicales de Rennes... La suite

(mon) Marsatac 2007 : Architecture in Helsinki, HifiKlub, The Divine Comedy, The Dead 60s, The Young Gods, Gus Gus, Simian Mobile Disco en concert

(mon) Marsatac 2007 : Architecture in Helsinki, HifiKlub, The Divine Comedy, The Dead 60s, The Young Gods, Gus Gus, Simian Mobile Disco par Philippe
Esplanade Saint-Jean, J4 de Marseille, le 28/09/2007
Alors d'abord je tiens à dire que toutes les chroniques postées jusqu'ici sur ce festival sont vraiment particulièrement nazes ! Non c'est bon, je plaisante les gars... C'est au... La suite

Marsatac : Architecture In Helsinki + The Divine Comedy + Dead 60s +  Gus Gus + Simian Mobile Disco + Para One en concert

Marsatac : Architecture In Helsinki + The Divine Comedy + Dead 60s + Gus Gus + Simian Mobile Disco + Para One par Sami
J4 - Marseille, le 28/09/2007
Neuvième édition déjà pour ce qu'il est convenu d'appeler ‘plus grand festival de musiques actuelles' à Marseille, et comme chaque année une affiche plaisante sur le papier avec... La suite

The Young Gods : les dernières chroniques concerts

Festival Marsatac-Young Gods-Black Strobe-Kid Karate en concert

Festival Marsatac-Young Gods-Black Strobe-Kid Karate par Phil2guy
La Friche Belle de Mai-Marseille, le 25/09/2014
Et me voilà à la Friche Belle de Mai pour la soirée " rock " de cette édition 2014 du Festival Marsatac. Comme chaque année, les organisateurs réservent justement une soirée pour... La suite

(mon) Marsatac 2014 : Date With Elvis, Publicist, Kid Karaté, The Young Gods, Black Strobe en concert

(mon) Marsatac 2014 : Date With Elvis, Publicist, Kid Karaté, The Young Gods, Black Strobe par Philippe
Friche Belle de Mai, Marseille, le 25/09/2014
Première soirée de Marsatac, qui a eu la gentillesse cette année de regrouper la plupart des groupes de rock ce soir, en tout cas les plus intéressants, nous donnant l'occasion... La suite

The Young Gods + H-Burns en concert

The Young Gods + H-Burns par Decapsuleur
Théâtre Denis - Hyères, le 09/10/2009
La première partie est assurée par H-Burns, groupe grenoblois, qui nous présente un répertoire mélancolique et élégant mais peu original, entre rock et folk. Le chanteur est un... La suite

The Young Gods (en acoustique) en concert

The Young Gods (en acoustique) par Floribur
Cargo de nuit - Arles, le 08/10/2009
Joyeux a-nni-ver-saaaaaire ! C'est-y-pas original, un petit concert sympa pour l'occasion ? En plus en compagnie de plusieurs sympathiques marseillais (dont un provisoirement, un... La suite

Wu-Tang Clan : les dernières chroniques concerts

Wu-Tang Clan en concert

Wu-Tang Clan par Amenhiro
Zénith - Paris, le 26/05/2013
Terriblement excité par ce concert anniversaire de mon groupe préféré, le Wu-Tang Clan, j'arrive au Zénith 3 heures avant le début du concert... Au bout d'une petite heure le 1er... La suite

Wu Tang Clan + CM Jones en concert

Wu Tang Clan + CM Jones par Camicam
La Cartonnerie - Friche Belle de Mai - Marseille, le 24/05/2013
Voir le Wu Tang au grand complet ça ressemble à un cadeau d'anniversaire. Même si j'essaie de me raisonner en me disant que bien sûr ils ne seront pas tous là, que bien sûr il... La suite

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007)  en concert

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 29/06/2007
Une entrée en matière plutôt réussie pour les Eurockéennes de Belfort 2007... En ce vendredi 29 juin humide, le site du festival est bien rempli, avec une public bigarré... La suite

Wu-Tang Clan par ODBforEver
Zénith Paris, le 04/07/2007
Entrée dans l'arène, j'espérais vraiment beaucoup de ce grand Wu Tang. Et là, c'est le crash test, la catastrophe : un son mal reglé, hyper saturé, rendant le flow indistinct des différents singers. Deux heures vite expédiées, sans que le Clan ne se donne a fond, alors que le public est vraiment gentil avec eux, se laissant trimballer par les... La suite

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 04/07/2019
La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au... La suite