Accueil Chronique de concert New Order + Mermonte (Nuits de Fourvière 2019)
Vendredi 23 août 2019 : 11711 concerts, 25625 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.

Chronique de Concert

New Order + Mermonte (Nuits de Fourvière 2019)

New Order + Mermonte (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Théâtre antique de Fourvière - Lyon 28 juin 2019

Critique écrite le par

Toute la journée, tentant vainement de travailler sereinement, je lutte intérieurement contre la grande menace qui sourde : l'impatience. Lyon : L'été est là. Les Nuits de Fourvière aussi. New Order est de la partie ! Ce vendredi-soir, concrétisation d'un rêve d'ado : voir au moins une fois sur scène les membres d'un groupe qui continue de me faire écho aujourd'hui : Joy Division. À la mort de leur énigmatique chanteur Ian Curtis, les musiciens, devenus New Order, ont poursuivi leur carrière en embrayant vers une sphère orienté plus électro rock.

En première partie : Mermonte, un groupe de pop orchestrale rennais, interprète un set très lumineux, instrumentalement nourri de parties très hétéroclites : guitares, batterie, synthé, violon, vibraphone se greffent les uns aux autres pour concocter des cocktails sonores très colorés. Petit remontant bien rafraichissant pour des journées comme cette soirée-ci où Lyon croule sous les 40 degrés. Les voix portées à l'unisson sont auréolés de tintements rappelant des cloches cristallines nous font évoluer l'espace d'un instant dans une oasis baignée de soleil.



Entre-temps, les gradins se sont bien remplis : voire même un brin trop : certes, le concert affiche complet mais il faut avouer que par temps de canicule étourdissante, c'est peu aisé de se retrouver quasi collé aux autres spectateurs... Une promiscuité un peu trop forte !! Hormis ce petit bémol, c'est là aussi qu'on voit que "Le Nouvel Ordre" a su laisser des traces malgré les années passées. Autant dire que fréquentant depuis quelques années le théâtre antique de Fourvière, c'est bien la première fois que je le vois aussi peuplé. À la limite du vertige, mais en soufflant un bon coup, la crise agoraphobique fait mouche et lève le camp. Pas le moment non plus de se perdre de vue si l'on est venu à plusieurs ! Sous les applaudissements, réclamant, semble-t-il, le caviar de la soirée, les musiciens arrivent enfin... Déception à noter : le bassiste, Peter Hook, (Hooky pour les intimes) n'est pas de la partie. Par le passé, quelques désaccords avaient déjà écartés les chemins du line-up d'origine. Quelque mois auparavant, ce dernier s'était produit à l'Epicerie Moderne sous le nom de Peter Hook & the Light et réinterprété des morceaux de Joy Div...Sur ce, le groupe anglais ne comptant plus que trois des membres fondateurs du groupe engage la partie avec Singularity. La basse, lance le top départ. Suivent la batterie et la guitare qui s'insèrent dans le circuit. On poursuit avec "Restless"... Chaque morceau est parfaitement orchestré, voire un peu trop carré. Sumner et sa bande ne sont plus tout jeunes (la soixantaine passée), pour autant ils continuent de se produire sur scène. Le cadre posé fait très pro... mais il manque un soupçon de spontanéité... Et puis vient le tour de quelques reprises de Joy Div, visiblement très attendues : "She's lost control", "Shadowplay", "Transmission"... Et là dans la foule, comme retrouvant de vieux fantômes : on renoue l'espace de quelques instants avec une adolescence passée. Il est certain que la foule se rappelle bien des souvenirs mais il y a aussi comme une résistance qui perce. Comme quelque chose qui viendrait à contre-pied contredire l'allégresse générale. Comment l'expliquer... Ce soir, ce n'est pas Joy div qui joue. L'ombre anxieuse de Curtis n'est plus de ce monde. Et ressusciter ou réinterpréter des titres qui ont tant marqué toute une époque semblent créer de la frustration et un genre de désarroi parmi les spectateurs. La confusion est bien là, la joie semble bien divisée chez les spectateurs, partagés entre l'euphorie et l'incertitude... La gène peut-être de se retrouver confronter à des "morceaux fantômes"... Il faut admettre, La voix de Bernard Sumner n'est pas taillée dans la même roche que celle de Curtis. Même si je rechigne à devoir faire un comparatif : difficile de ne pas devoir relever la réalité... la teneur sombre des morceaux s'évapore avec le timbre beaucoup trop clair de Sumner... Pour autant, on se remémore la célèbre danse : "trapped butterfly" celle du papillon crevé, un genre de transe épileptique avec des mouvements saccadés qui s'emparaient du chanteur et qui laissaient transparaître son malaise en concert... La prestation de "Transmission" diffusé en 1979 à la télé reste un témoignage probant de cette abandon total du chanteur dans ses performances devant le public... Après cette nostalgie aux allure planante, Le nouvel ordre refait surface avec "Your silent face", fameux titre avec le passage très marqué du mélodica : instrument à vent comportant un clavier. Défilent des titres ayant contribué à aller au delà des cendres de JD : "Subculture", "Bizarre Love Triangle", "Plastic", "The Perfect Kiss"... Le public s'est levé depuis un bon moment et se déhanche comme pris d'une fièvre électrique. Et puis bien sûr le célèbre "Blue Monday", morceau accrocheur imprégné de relents électroniques et robotiques qui a hissé le groupe vers les sommets ds charts... Le concert touche à sa fin et pour le rappel : l'inévitable "Love Will Tear Us Apart" de Joy Division... Et ce titre, bah c'est un peu comme retourner à la source, les pensées se grisent des mêmes teintes black and white qui colorent la photographie de Ian Curtis sur l'écran en fond de scène... Là encore, quelques impressions mi-figue-mi-raisin... Le groupe se faufilera hors de scène après "Valentine's day"... Malgré certains petits contre-poids, la balance penchera plutôt du côté du ++ pour avoir passé un chouette moment musical en checkant un rêve d'ado !! Merci aux Nuits de Fourvière pour cette très bonne soirée !


Les Nuits de Fourvière : les dernières chroniques concerts

Midnight Oil (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Midnight Oil (Nuits de Fourvière 2019) par Jacques 2 Chabannes
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 09/07/2019
(Devoir) De Mémoire... Courte ! Short Memory (Avoir la Mémoire Courte)... Une douce habitude ? "Midnight Oil ? Vous allez voir Midnight Oil ? Ils existent toujours ? Ils ont... La suite

The G / Première Partie de Midnight Oil en concert

The G / Première Partie de Midnight Oil par Jacques 2 Chabannes
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 09/07/2019
Corsica Glamzione ! (ça ne veut rien dire, je sais, mais ça me plaît !) Comme il est de coutume, le rite des "premières parties", s'il ne fait pas toujours des heureux parmi... La suite

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) par Cathy et Jeff Ville
Théâtre Antique de Fourvière - Lyon, le 01/07/2019
Idles Ils n'ont pas le même look, les visages juvéniles imberbes ont été supplantés par des visages d'hommes murs garnis de barbes bien taillées, les coupes en pétard voir à... La suite

Marquis de Sade + Fabio Viscogliosi (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Marquis de Sade + Fabio Viscogliosi (Nuits de Fourvière 2018) par Ylxao
Odéon - Théâtres romains de Fourvière (Lyon), le 25/07/2018
Ce lundi 25 Juin, une belle soirée au doux parfum crépusculaire s'annonce dans les ruines circulaires de Lyon : Fabio Viscogliosi en première partie et en tête d'affiche, une venue... La suite

Mermonte : les dernières chroniques concerts

Fred Poulet + Mermonte + Bryan's Magic Tears + Flamingods + Nova Materia + the Hasbeenders (Festival Yeah! - jour 1) en concert

Fred Poulet + Mermonte + Bryan's Magic Tears + Flamingods + Nova Materia + the Hasbeenders (Festival Yeah! - jour 1) par Pirlouiiiit
Chateau de Lourmarin, le 07/06/2019
Comme l'année dernière après avoir récupéré notre voiture Drivy nous récupérons à la volée les enfants à la sortie de l'école et c'est parti. En effet le timing est serré puisque... La suite

Flavien Berger + Cannibale + Bodega + Mermonte + Marble Arch (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Flavien Berger + Cannibale + Bodega + Mermonte + Marble Arch (La Route du Rock Collection Hiver 2019) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 22/02/2019
Bien mis en jambes par la soirée de la veille à l'Antipode avec les concerts très stimulants pour la psyché de Jacco Gardner et Toy dans le cadre de La Route du Rock Hiver, on... La suite

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines  en concert

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines par Lionel Degiovanni
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 23/07/2013
Pour démarrer cette chronique du 38ième Paléo Festival de Nyon, évoquons tout d'abord quelques chiffres... Paléo a vu sa première session en 1976 et depuis, Paléo a accueilli 5... La suite

Whomadewho + Sebastien Tellier + FM Belfast + Mermonte (Marseille Rock Island 2013) en concert

Whomadewho + Sebastien Tellier + FM Belfast + Mermonte (Marseille Rock Island 2013) par sami
Fort D'Entrecasteaux, Marseille, le 27/06/2013
Avec les beaux jours qui tardent à arriver, on en oublierait presque que c'est le début de la saison des festivals d'été. Comme l'an dernier, on se laisse tenter par une des... La suite

New Order : les dernières chroniques concerts

Peter Hook & The Light (Gonzaï Night) en concert

Peter Hook & The Light (Gonzaï Night) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 21/01/2019
Encore un joli coup "marketing" de La Coopé, qui invite le légendaire bassiste de Joy Division et New Order, Peter Hook, et son nouveau groupe The Light, à venir jouer le titre... La suite

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 09/05/2014
Joy Division est l'exemple parfait du groupe de gamins à l'alchimie miraculeuse, finalement dépassé par ses propres chansons après une métamorphose issue des plus rugueux Warsaw.... La suite

Bat For Lashes + Bad Lieutenant + Wave Machines + La Fiancée + Violens (Festival des Inrocks 2009) en concert

Bat For Lashes + Bad Lieutenant + Wave Machines + La Fiancée + Violens (Festival des Inrocks 2009) par Pierre Andrieu
Olympia, Paris, le 04/11/2009
Affiche avec du bon et du moins bon à l'Olympia de Paris pour le festival des Inrocks 2009... Les cinq artistes programmés - Wave Machines, Violens, La Fiancée, Bad... La suite

new order par khyu
le Zénith, Paris, le 26/05/2002
Bon concert, malheureusement inégal suivant les morceaux! Cela ne valait certainement pas 228 francs, mais cela faisait tellement longtemps que je voulais les voir; alors j'ai franchit le pas. ce que je retiendrai de ce concert ce sont les géniales interprétations de Digital, She's lost control et Blue monday. La suite

Théâtre antique de Fourvière - Lyon : les dernières chroniques concerts

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) par Cathy et Jeff Ville
Théâtre Antique de Fourvière - Lyon, le 01/07/2019
Idles Ils n'ont pas le même look, les visages juvéniles imberbes ont été supplantés par des visages d'hommes murs garnis de barbes bien taillées, les coupes en pétard voir à... La suite

The Good The Bad & The Queen (Nuits de Fourvière 2019) en concert

The Good The Bad & The Queen (Nuits de Fourvière 2019) par Daddrock
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 15/07/2018
Le marqueur rock de Fourvière 2019 est sans aucun doute The Good The Bad & The Queen. Loin, très loin devant Interpol proposant quelques jours plutôt un récital à la Pixies. Sans... La suite

The G / Première Partie de Midnight Oil en concert

The G / Première Partie de Midnight Oil par Jacques 2 Chabannes
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 09/07/2019
Corsica Glamzione ! (ça ne veut rien dire, je sais, mais ça me plaît !) Comme il est de coutume, le rite des "premières parties", s'il ne fait pas toujours des heureux parmi... La suite

Massive Attack + Young Fathers (Nuits de Fourvière 2018)  en concert

Massive Attack + Young Fathers (Nuits de Fourvière 2018) par Kx Santos
Théâtre Antique de Fourvière, Lyon, le 01/07/2018
2018. 1er Juillet. Dimanche. Grande Joie dans nos oreilles tirée de ce fort instant passé au théâtre antique de Fourvière en présence des Youngs Fathers et de Massive Attack.... La suite