Accueil Musique Rebelle en concert
Vendredi 14 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Initié et orchestré par le batteur Ahmad Compaoré, "Musique Rebelle" est un évènement pluridisciplinaire atypique, placé sous le signe de la création collective au-delà des genres et des styles...

Musique Rebelle se présente :Créé en 2007 à l'initiative du batteur Ahmad Compaoré, le concept "MUSIQUE REBELLE" a vu le jour à la Friche la Belle de Mai au cours de jam sessions données au studio La Boîte à Musique, lieu de rassemblement pour musiciens de la scène marseillaise, où artistes et public se réservent un temps d'échange. Le projet s'est structuré autour du répertoire composé par Ahmad et une part d'improvisation pour laquelle une direction artistique s'impose peu à peu : Ahmad met en place une méthode de travail basée sur le réflexe et l'écoute avec des codes de conduction habiles, qui permet de dépasser la simple technique pour en donner une interprétation, ou, comme le dit Ornette Coleman : "Savoir aller au-delà des limites d'un style pour jouer de la musique pure"... Voilà sans doute la vraie musique contemporaine, vivante, mutante et libre. Les rythmes urbains et les cultures du monde alimentent le swing énergique, en perpétuelle évolution. Dans un même élan de création et de révolte, l'art s'affirme plus que jamais comme une résistance et un combat. Rendez-vous pour forger notre propre musique effervescente... Aujourd'hui, "MUSIQUE REBELLE" se positionne comme un évènement pluridisciplinaire atypique (musique, danse, arts visuels, arts plastiques, arts urbains, performances, TIC), réunissant artistes confirmés de la scène marseillaise et découverte de nouveaux talents, à raison de 2 éditions annuelles (printemps et automne). Gardez l'esprit vif, l'œil ouvert... et les oreilles avec !
Influences:
John Coltrane, Fred Frith, Terry Callier, Ali Farka Touré, Oum Kalthoum, Louis Armstrong, Fela Kuti...

Site

Musique Rebelle en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Musique Rebelle : l'historique des concerts

Sa.

18

Juin

2011

Ve.

17

Déc.

2010

Rocca en concert
Musique Rebelle : Ahmad Compaoré & friends Rocca | Raphaël Imbert | Sibongilé Mbambo | Ahmad Compaoré | Musique Rebelle | Christophe Leloil | Ahamada Smis | Dj Oncle Bo
Cabaret Aléatoire (13)

Ve.

08

Mai

2009

Ahmad Compaoré en concert
Ahmad Compaoré Ahmad Compaoré | Musique Rebelle
Le Baby - Marseille (13)

Sa.

19

Juillet

2008

Festival Mimi en concert
Charles Hayward solo + Musique Rebelle + Far East Network Festival Mimi | Otomo Yoshihide | Musique Rebelle | Far East Network | Charles Hayward
Hopital Caroline - Marseille (13)

Musique Rebelle : les dernières chroniques concerts 6 avis

Musique Rebelle Round 12

Critique écrite le 28 juin 2012, par Mcyavell

Cabaret Aléatoire - Marseille 16 juin 2012

Musique Rebelle Round 12 en concert

Pour la première fois depuis trois ans, j'avais prévu de faire une infidélité à ce concept pour le moins original. Pas par lassitude, non, mais parce que Chuck Berry était prévu à deux heures de route de là. Mais les circonstances en ont décidé autrement : le concert de Nice est annulé, ma déception (certainement bien moindre que celle de John Massa, Jean Gomez entre autres qui devaient accompagner la Légende et y travaillaient ardemment depuis deux mois), je vais pouvoir la gommer en assistant à ce Round 12 de Musique Rebelle. Ahmad Compaoré nous concocte toujours une soirée de derrière les fagots à partir d'un thème du même métal. Celui de ce soir n'échappe pas à la règle : "Pulsions primitives : Afrique, Orient, Marseille". Dès la billetterie franchie, tâche la plus pénible de la soirée, l'Afrique est en effet à l'honneur : le stand de l'Association Takita expose les deux axes principaux de son action : percussions africaines et solidarité internationale. Dans la salle, la projection simultanée de films d'une vingtaine de secondes en boucle sur cinq écrans suspendus est du plus bel effet. Les images qui y défilent proviennent pour la plupart du Berceau de l'Humanité. Nous avons donc déjà effectué la traversée de la... Lire la suite

Musique Rebelle - Round 10

Critique écrite le 09 août 2011, par Mcyavell

Cabaret Aléatoire - Marseille 18 juin 2011

Musique Rebelle - Round 10 en concert

C'est au départ, un certain Pingouin mystique qui devait écrire cette chronique, mais vu son état ce soir-là (et pas à cause de l'alcool pour une fois), je fais preuve de solidarité LiMienne en le remplaçant. Problème, c'était voilà un mois et demi et je n'ai pas pris de notes. Un moyen de tester ce qu'il reste de ma mémoire (aidé par le déroulé de la soirée, je le confesse). Musique Rebelle, c'est une institution, une vraie belle idée. Celle de réunir à intervalle régulier des créateurs d'horizons divers qui tous mettent leur savoir-faire en commun le temps d'une soirée. Ahmad Compaoré en est le maître d'œuvre. Avec Agnès Petrausch, il choisit la ligne conductrice (aujourd'hui "La femme, la voix, l'expérimentation"), envoie les invitations, concocte un programme en fonction de la disponibilité des artistes. A chaque round ses découvertes. Celles de cette édition estivale furent nombreuses encore. 21h30 Malaguetas Groove Nous étions devant la scène du Cabaret Aléatoire où DJ Oncle Bo alimentait ses platines et nous demandions quelle serait la première surprise de la soirée. Elle vint de l'extérieur. D'impressionnantes percussions jaillirent de la cour et nous y attirèrent. Là, une bonne dizaine d'Amazones déchaînées... Lire la suite

Musique Rebelle - Round 9 + Rocca

Critique écrite le 05 janvier 2011, par Mcyavell

Cabaret Aléatoire - Marseille 17 décembre 2010

Musique Rebelle - Round 9 + Rocca en concert

Commençons par un coup de gueule : ce rendez-vous automnal de Musique Rebelle fut pour la première fois - et espérons-le, la dernière - relégué en deuxième partie de soirée. Inviter Rocca en première partie ne fut pas très judicieux quand on connaît la richesse des sessions concoctées par Ahmad Compaoré. Elles se suffisent à elles-mêmes. De plus, cela eut un coût. Pour mémoire, les cinq heures de diversité du Round 7, c'était cadeau (seulement l'adhésion à La Boîte à Musique à acquitter) et celles du Round 8 une somme dérisoire comparée aux 16 euros de ce soir. Conséquence 1 : le premier coup de baguette d'Ahmad n'eut lieu qu'à minuit. Conséquence 2 : les afficionados de Rocca ne compensaient pas en nombre - loin de là - les Rebellomaniaques rebutés par le prix et/ou l'heure tardive. Rocca Le fait que le set de Rocca ait été de qualité ne me fera pas changer d'avis. Un rebelle lui aussi ! A l'aise dans ses baskets, accompagné de DJ Clyde aux platines et d'un congaïste, il déversa puissamment son flow revendicatif avec des "bâtards" et des "Jackie Chan" dedans. Lui aussi avait l'air déçu de l'affluence. Alors, il improvisa quelques paroles de circonstance : "en comité réduit mais prêt à faire du bruit, en comité... Lire la suite

Interview d'Ahmad Compaoré à l'occasion de Musique Rebelle - Round 9

Interview réalisée le 12 décembre 2010, par Mcyavell

Marseille Décembre 2010

Interview d'Ahmad Compaoré à l'occasion de Musique Rebelle - Round 9

J'ai proposé à Ahmad Compaoré une interview pour parler de son parcours musical et du concept Musique Rebelle dont le Round 9 emplira le Cabaret Aléatoire vendredi 17 décembre. L'homme est tellement passionné qu'au bout d'une demi-heure, il n'avait passé en détail que cinq de ses vingt années de musicien en liberté. Une retranscription en aura lieu plus tard. L'actualité, c'est Musique Rebelle, le projet biannuel qu'il porte à bout de bras avec Agnès Petrausch, sa chargée de communication, collaboratrice et manager. Pour une meilleure compréhension de certains passages sachez qu'Ahmad Compaoré a été à deux reprises lauréat du programme Villa Médicis Hors Les Murs (CulturesFrance) ce qui l'a amené à effectuer deux séjours à l'étranger : le premier en Inde, le second au Japon... Quand et comment est née Musique Rebelle ? Agnès : Le premier Musique Rebelle c'est janvier 2007. Ahmad : Non, Musique Rebelle, ça a commencé en Inde, on avait rencontré un Français, un prof de maths à l'Ecole Française de Pondichéry. Il avait un lieu qui s'appelait Le Rêve Bleu comme dans Aladin. Il y avait quelques chambres, c'était plutôt guest house, pour recevoir les Européens. C'était pas très cher et on se retrouvait dans un endroit convivial, peinture,... Lire la suite