Accueil Chronique de concert Eurockéennes 2013 / Jour 1 : Matthieu Chedid, Jamiroquai, Major Lazer, Boys Noize, Chapelier Fou
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Eurockéennes 2013 / Jour 1 : Matthieu Chedid, Jamiroquai, Major Lazer, Boys Noize, Chapelier Fou

Eurockéennes 2013 / Jour 1 : Matthieu Chedid, Jamiroquai, Major Lazer, Boys Noize, Chapelier Fou en concert

Presqu'île du Malsaucy, Belfort 4 Juillet 2013

Critique écrite le par



EUROCKEENNES / JOUR 1

Météo : Temps clair et frais

PREAMBULE :

L'an passé, c'est l'organisation quelque peu absurde du festival qui nous avait privés du premier concert de la première journée ; cette année, c'est à la SNCF que l'on doit d'avoir raté Mesparrow, Gary Clark Jr. et Asaf Avidan, rien que ça (la SNCF ne fait pas les choses à moitié). Nous devons donc commencer cette chronique en nous excusant pour l'absence de ces trois artistes dans les lignes qui vont suivre.

20h00 - Grande Scène : Matthieu Chedid | 8/10

Cela faisait quelques années qu'on voulait voir Matthieu Chédid sur scène, où il s'est fait une sacrée réputation. On aura donc du attendre ces Eurockénnes 2013 pour enfin voir ça de nos propres yeux. Ce qui étonne au premier abord, c'est la mise en scène très dépouillée, à l'opposé du joyeux foutoir coloré auquel l'artiste avait habitué son public. On le retrouve là entouré de seulement deux musiciens et sans aucun décor... pour la première moitié du set, du moins ! Une première moitié en demi-teinte, où l'artiste joue beaucoup de ses nouveaux morceaux, pas tous passionnants, et quelques anciens titres comme Onde Sensuelle ou A Tes Souhaits. Autant le dire clairement, on n'est pas vraiment emballé. Et puis intervient le premier single du dernier album, le très pêchu Mojo, qui marque la moitié du concert et qui va complètement lancer les hostilités. Le décor se met enfin en place : il ne s'agit que d'une structure reprenant la forme en double-triangle qui symbolise ce nouvel opus, "Îl", et qui supporte une batterie de projecteurs articulés. L'idée est des plus simples, mais l'effet est extrêmement réussi, d'autant que la structure en question évolue sans cesse, changeant à la fois d'inclinaison et de hauteur et multipliant ainsi les possibilités de mise en scène.

Après Mojo, on a droit à un petit mash-up instrumental de Gimmick et du Da Funk de Daft Punk, tandis que Matthieu Chédid est sorti de scène. Il y revient, portant les fameuses lunettes en forme de M, cette fois lumineuses, effet à nouveau aussi simple que réussi. Il attaque d'entrée par Le Complexe du Corn Flakes, complètement fou, puis les tubes En Tête A Tête et Je Dis Aime (qui finit en joli solo de guitare - on en profite pour confirmer que l'artiste est aussi un virtuose de cet instrument). C'est ensuite les rythmes africains de Mama Sam qui font danser la foule et cinq "géants" qui entourent le chanteur sur scène. On ne voit absolument pas le temps passer et -M- enchaîne déjà sur un incroyable Machistador en version presque electro, pour lequel la scène se transforme en véritable dancefloor avec à nouveau de superbes jeux de lumières. Le titre marque la fin du set et récolte un beau succès, mais sans plus.

Matthieu Chédid reviendra encore sur scène pour interpréter en guise de rappel son dernier single, Baia, qui ouvre sur un final dansant très sympa pour lequel l'artiste, ses musiciens et deux danseurs exécutent ensemble la chorégraphie du Mojo et font bouger tout le public. C'est la fin du concert après 1h30 de show. Un show assez décevant pour sa première moitié, mais vraiment excellent pour la seconde. La note aurait donc pu être encore plus élevée si le spectacle avait été moins inégal.


Chapelier Fou


21h30 - Club Loggia : Chapelier Fou | NN

L'artiste messin Chapelier Fou écume les scènes depuis quelques années où il charme à chaque fois un public averti, mais fidèle. La foule devant la scène est d'ailleurs plutôt modeste, essentiellement composée de connaisseurs - les curieux abandonnant vite, pour la plupart.

Véritable homme-orchestre, il apparaît seul derrière ses machines et avec ses instruments, sans aucune autre forme de scénographie. Les boucles de violons viennent rapidement se superposer, s'entremêler, parfois elles se voient accompagnées d'accords de guitare ou de notes de piano, le tout sur des rythmiques electro simples et entêtantes. La musique de Chapelier Fou s'écoute les yeux fermés, en se laissant doucement envahir par les sons. Ses constructions sonores, pour beaucoup fascinantes et envoûtantes, sont aussi parfois un peu arides, pour ne pas dire ennuyeuses. En fait, l'artiste a choisi ce soir, selon ses propres mots, "de jouer des morceaux longs", qui mettent donc un peu de temps à se mettre en place et commencent souvent comme des esquisses un peu barbantes pour évoluer peu à peu et finir en véritables chefs d'œuvre sonores.

Inclassable, la production de Chapelier Fou est aussi quasiment impossible à noter. Si l'on mettrait une note très élevée pour la recherche musicale et esthétique et la complexité de ses constructions, on serait en revanche plus sévère avec un show pas toujours enthousiasmant et dont on a l'impression d'avoir fait le tour au bout de quelques morceaux.


Jamiroquai


22h30 - Grande Scène : Jamiroquai | NN

Difficile de rater le concert d'une des têtes d'affiche de cette édition 2013 des Eurockéennes : Jamiroquai est un groupe de référence depuis les années 1990 et sa réputation draine toujours les foules. Pourtant, on a fait le choix de quitter rapidement la Grande Scène pour aller voir ce que donneraient les allumés de Major Lazer sur La Plage, et on n'a donc pas vu suffisamment de ce concert pour être en mesure de le noter. Toujours est-il qu'on est assez séduit par une mise en scène sobre, composée essentiellement d'un écran géant en fond, qui fait apparaître les 11 musiciens en ombres chinoises, seul Jay Kay bénéficiant d'une poursuite sur lui. L'ensemble de la prestation est extrêmement classe, bien qu'un peu répétitive. On reste fasciné par la qualité des arrangements de celui qui est un des grands maîtres du groove depuis vingt ans. On décide finalement de s'en aller après l'immense Virtual Insanity, qui intervient aux environs de la vingtième minute de concert.

22h45 - La Plage : Major Lazer | 7,5/10

Bien qu'il existe depuis déjà plusieurs années, c'est en 2013 que Major Lazer, le projet du DJ/producteur Diplo (M.I.A., Santigold, Snoop Dogg, Missy Elliott...), a vraiment explosé sur la scène internationale. Tiré par l'énorme Get Free, puis en France par Watch Out For This, indéniablement un des tubes de l'été, l'album "Free The Universe" a permis de rameuter des foules impressionnantes dans le monde entier. Sur scène, la bande propose un grand n'importe quoi savamment orchestré, avec un sens inouï de ce qui va vous faire bootyshaker toute la nuit. Techniquement d'une simplicité enfantine, leur set démontre malgré tout un sens du spectacle bluffant et se révèle d'une efficacité hors norme. Enchaînant les titres comme des perles et haranguant sans cesse la foule, Major Lazer met rapidement une ambiance absolument hallucinante sur La Plage. Sans doute faut-il d'ailleurs y aller complètement défoncé pour mieux profiter du show en s'y abandonnant corps et âmes, sans avoir peur de perdre ses vêtements, voire un ou deux membres.

Il faut dire que la recette ne va pas chercher bien loin et Diplo ne recule devant aucune sirène kitch, ni aucune avalanche de basses qui ont du en rendre sourd plus d'un et faire trembler la terre jusqu'au Main Square ; il ne recule pas non-plus devant des bouts de tubes comme Jump (de House Of Pain, pas celui de Van Halen, faut pas pousser quand-même), Simon Says, Drop It Like It's Hot ou même Smells Like Teen Spirit. Tout ce qui peut faire danser et hurler la foule passe dans la moulinette géante du DJ américain. Adepte du teasing à bon compte, il n'hésite pas non-plus à balancer régulièrement des drops de 5 secondes de ses tubes comme Get Free, Watch Out For This ou Pon De Floor. Et malgré tout, quand ces titres passent enfin en entier, accompagnés sur scène par des danseuses déchaînées et des mecs dont on ne sait pas trop à quoi ils servent à part hurler dans leur micro, l'effet est instantané et imparable : on est saisi de tremblements, notre corps se met irrésistiblement à bouger et un sentiment d'euphorie monte en nous.

Alors voilà, Major Lazer ne prend aucun risque dans ce grand bordel contrôlé, et use des recettes les plus évidentes pour déchaîner les foules, leur concert n'est donc qu'un gros divertissement hyper-efficace, saturé d'énergie, mais c'est fait avec une telle maestria et l'effet est tellement dingue qu'on ne peut que s'incliner.


Boys Noize


00h45 - Esplanade Green Room : Boys Noize | 7/10

Habitué des scènes depuis plusieurs années, c'est pourtant la première fois que Boys Noize vient présenter un vrai live et non un simple DJ set. Juché sur un gros crâne aux yeux rouges assez effrayant, rappelant la pochette de son premier album, le DJ/producteur allemand propose un set fort bien construit, assez varié et toujours très dansant, même s'il s'autorise quelques accès de violence bien maîtrisés. Ecartant la radicalité de certaines de ses productions studio (on garde encore des séquelles de l'horrible album "Power"), Alexander Ridha fait bouger le public pour conclure en beauté ce premier jour. Ses quelques anciens tubes sont toujours aussi efficaces, à l'image de l'énorme & Down, balancé au bout de 20 minutes de show, du furieux Oh! ou encore du très bon remix de My Moon, My Man de Feist. Les nouveaux titres sont aussi à l'honneur, comme ce très jouissif Starwin, récemment révélé. Petit bémol pour la mise en scène, cool sans plus, mais dans l'ensemble Boys Noize nous fait passer un excellent moment.

Les Eurockéennes de Belfort : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 04/07/2019
La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au... La suite

-M- Matthieu Chédid : les dernières chroniques concerts

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Clementinasofamosa
Le Dôme, Marseille, le 23/11/2019
Les premiers mots qui me viennent à l'esprit lorsque je repense au concert de -M- sont : "Comment moi -M-isérable -M-élomane, puis-je me faire adopter par la -M-onumentale famille... La suite

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Lily Rosana
Palais des sports de Grenoble, le 22/11/2019
Les lunettes en forme de M posées sur le visage, le public du palais des sports de Grenoble regarde en direction de la scène : on y projette le court-métrage en 3D de Matthieu... La suite

-M-, Flavien Berger, Polo & Pan, Xavier Rudd, Bertrand Belin, Emilie Zoe, Tamino (Paléo Festival 2019)  	 en concert

-M-, Flavien Berger, Polo & Pan, Xavier Rudd, Bertrand Belin, Emilie Zoe, Tamino (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse , le 24/07/2019
Tamino Le deuxième jour de Paléo démarre avec un jeune belge, Tamino. Cet artiste fait une sorte de pop rock crépusculaire, mélancolique. Sa voix est une caresse, de celles... La suite

 -M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) en concert

-M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 29/06/2019
Cette année, l'Aluna Festival se tenait les 27, 28 et 29 juin, je n'ai pu être présent que les deux derniers jours... Donc, vendredi 28 Juin, après être parti du boulot,... La suite

Boys Noize : les dernières chroniques concerts

Marsatac 2015 : The Hacker, Boys Noize, Rone, Joy Orbison... en concert

Marsatac 2015 : The Hacker, Boys Noize, Rone, Joy Orbison... par Sami
Friche Belle de mai, marseille, le 25/09/2015
Marsatac ou le festival en perpétuelle mutation. Pour sa 17ème édition l'annonce au printemps de sa programmation aura divisé encore plus que les précédentes puisque pour la... La suite

Nevchehirlian, The Notwist, Polysics, Ebony Bones, Boys Noize (Marsatac - jour 3) en concert

Nevchehirlian, The Notwist, Polysics, Ebony Bones, Boys Noize (Marsatac - jour 3) par Sami
Esplanade du J4 - Marseille, le 27/09/2008
Dernier soir qui visait le public rock et surtout electro venu plus tardivement que la veille, avec encore de plus ou moins bonnes choses. Les hostilités commencent avec... La suite

Chapelier Fou : les dernières chroniques concerts

Chapelier Fou + Meandres en concert

Chapelier Fou + Meandres par Sami
Nomad Café, Marseille, le 02/12/2017
Content de retrouver le Nomad Café, une de mes petites salles que je préfère, que ce soit pour l'accueil, le coté intimiste avec les artistes et le coté pratique pour y aller... La suite

Le Chapelier fou / MXCT en concert

Le Chapelier fou / MXCT par Ysabel
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 09/02/2013
Soirée DJ & Electro au Cabaret Aléatoire, sous la houlette du Festival Reevox, avec au programme MXCT, Chapelier Fou, Rebotini & Zanesi et pour finir, Yuksek. L'affiche est plutôt... La suite

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT en concert

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT par Sami
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 09/02/2013
Un Cabaret aléatoire très bien rempli, malgré le froid et une grosse affiche electro au Dock des suds, pour cette soirée de clôture de la deuxième édition du festival de musiques... La suite

Jamiroquai : les dernières chroniques concerts

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017)  en concert

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 20/07/2017
KT Gorique Pour ce jeudi au Paleo festival 2017, petit démarrage tranquille avec une énervée du micro qui déverse son flow de paroles !! Il s'agit de KT Gorique. Cette petite... La suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 13/07/2017
"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours... La suite

Jamiroquai + Gaïo en concert

Jamiroquai + Gaïo par Cabask
Les Voix du Gaou - Six Fours les plages, le 29/07/2011
Je n'avais jamais eu l'occasion de me rendre aux Voix du Gaou auparavant. On m'avait tellement dit de mal de ce site que je n'avais jamais franchi le pas. Il est vrai que l'accès... La suite

Major Lazer : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite

FM  Belfast + The Phantom Band + Chocolate Donuts + Fever Ray + Slow Joe & The Ginger Accident + Detroit Social Club + Major Lazer (Les Transmusicales de Rennes 2009) en concert

FM Belfast + The Phantom Band + Chocolate Donuts + Fever Ray + Slow Joe & The Ginger Accident + Detroit Social Club + Major Lazer (Les Transmusicales de Rennes 2009) par Pierre Andrieu
Parc des Expos de Rennes, le 04/12/2009
Retour sur la soirée du vendredi 4 décembre au Parc des Expos de Rennes où de nombreux groupes se produisaient à l'occasion des Transmusicales de Rennes, parmi lesquels Fever... La suite

Presqu'île du Malsaucy, Belfort : les dernières chroniques concerts

Kraftwerk (Eurockéennes de Belfort 2005) en concert

Kraftwerk (Eurockéennes de Belfort 2005) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, le 03/07/2005
Les quatre informaticiens allemands de Kraftwerk nous avaient fait très fort impression lors des dernières Trans Musicales de Rennes, ils ont réitéré leur robotique performance... La suite

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite