Accueil Chronique de concert Nina Attal - Asa
Lundi 27 septembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Nina Attal - Asa

Nina Attal - Asa en concert

L'Usine - Istres 04 Février 2010

Critique écrite le par

Ce soir, rendez-vous à L'Usine, à Istres. C'est bien, juste à côté de la maison pour une petite soirée soul (d'inspiration musique du monde) avec Asa, que je n'ai jamais vu en live. Et pour commencer la soirée, c'est Nina Attal qui va nous offrir une première partie tout à fait savoureuse.

C'est un drôle de petit duo charmant de tous jeunes gens. Ils prennent place sur de hauts tabourets de bar. Elle a l'air d'une petite princesse sortie tout droit du Magicien d'Oz, avec son collant mauve et ses escarpins à paillette, et lui d'un ange blond, tout sage derrière sa guitare.



C'est une cession 100% acoustique (avec un démarrage à capella) et tout de suite, une voix absolument étonnante va sortir de cet incroyable petit bout de femme. Belle, puissante, juste folk ce qu'il faut .... un véritable plaisir musical, qu'ils vont nous faire partager. Le set va se dérouler en anglais dans sa totalité et si Philippe garde sa guitare tout du long, Nina, elle, va varier les plaisirs en prenant la sienne de temps en temps.

Une émotion toute particulière se dégage du couple musical lors de leur reprise de Ray Charles "Let's Go Get Stoned". Ils sont tous les deux à la guitare et ces cordes apportent vraiment une écoute différente de cette magnifique chanson. Tous les deux juste éclairés par deux faisceaux de lumières, l'atmosphère est magique.

La jolie demoiselle a une indéniable présence sur scène et son compagnon la rejoint sur quasiment chaque morceau pour faire les choeurs. Ils ont tous deux des voix très particulières, riches, étonnement matures pour leur âge et sont aussi incroyablement à l'aise, s'amusant avec une complicité touchante. Le public semble fondre .... Et comment ne pas être touché par tant de grâce !



Lorsqu'ils interprètent leur avant dernier morceaux Hopeful, la virtuosité est à son comble. Philippe va se livrer à un exercice de style remarquable à la guitare sèche (ce qui n'est pas des plus évidents), qui ne va laisser insensible ni la belle, ni le public. Nina fait applaudir, réclame plus de bruit avec une facilité et une aisance d'une simplicité désarmante.

On terminera ce set par un Respect Yourself parfaitement maîtrisé. Tout cela sonne à merveille et elle termine debout, toute proche des premiers rangs afin de les faire chanter avec eux. Vraiment une excellente première partie de soirée passés avec ce duo de choc et de charme.



Setlist
Rock Island Line
The Truth
Let's Go Get Stoned
That's The Way God Planned It
Hallelujah
Wasn't It Fine
Never Dreamed You'd Leave In Summer
Sexy'N'Crazy
I'm Walking
Hopeful
Respect Yourself




La grande salle de l'Usine est pleine à présent et la reine de la soirée est réclamée à grand cris. Les musiciens prennent place les premiers et commencent à jouer. Sa jolie choriste nous joue la fausse entrée en faisant sa star, alors qu'Asa a déjà commencé à chanter of (en coulisse). Le son monte, les lumières claquent et elle apparait le micro à la main, toute de noir vêtue .... Mais attention : escarpins rouge vernis à talon, s'il vous plait !!

Elle nous fait une présentation mi-anglaise mi-française "Bonsoir tonight .... Vous allez bien ?" qui fait réagir la salle au quart de tour. Le rythme de la soirée est donné. Elle ne va pas cesser de danser sur scène, de faire le tour de ses musiciens et de nous charmer en ondulant allègrement. Le public est ravi et ne cesse de l'accompagner en frappant des mains. Elle bouge et vit si intensément la musique que l'on a l'impression que la musique sort de son corps à elle. Et le bonheur de chanter se lit vraiment sur son visage.



Elle est également extrêmement proche du public. Regarde l'un ou l'autre dans les yeux, semble venir chanter "avec toi" .... Tout cela dans des lumières rouges avec de grandes fleurs jaunes autour des spots et un tom aux couleurs vives : Asa nous entraine en rythme avec elle dans une sorte de jardin loufoque. Et même lorsque la musique se fait plus soul, reste toujours une irrésistible envie de bouger. Elle organise les choeurs, mais le public connait déjà tout par coeur, elle rie et ça marche. Toute la salle est au diapason. "It's amazing !! Il y a du soleil, il fait beau ! Je parle français quoi .... Merci Beaucoup !!"s

Sa musique s'inspire de toute sorte de styles. Le rendu fait très "musique du monde" avec un zeste de salsa saupoudré sur le tout .... Résultat délicieux garanti.
Pour interpréter Peace, elle s'arme d'une guitare dans la lumière tamisée.
"Merci beaucoup. You are so kind !". Et puis elle ôte ses chaussures pour danser de plus belle : "Are you ready ??!!". Ça part dans tous les sens et elle nous fait la conversation entre chaque morceau. On a même droit à une aparté sur Sarkozy (dont il ne faut pas dire de mal parce que I need him to give me my visa, Ok !!)



Après la douceur, l'énergie est à nouveau de mise et ça swing un max. Pour mieux partager cette fin de set avec nous, elle s'est équipée de petites ballerines à paillettes façon cotillons simples et souliers plats.

Le premier rappel, lui, va se faire en acoustique et en français (excusez nous du peu !).
Puis sa choriste va revenir lui prêter main forte. Elle va nous faire aussi partager une chanson qui lui tient tout particulièrement à coeur, So Beautiful. Spéciale parce qu'elle l'a composée pour sa mère, lors de son premier séjour en France (près de Salon), alors qu'elle est restée dans une ferme où elle s'est tellement ennuyée qu'elle a eu cette envie d'écrire. "Parce que tu comprends, c'était .... How do you say boring ? Ah oui : chiant !!". Très joli morceau, qui fini en feu d'artifice, par une choré très amusante avec sa choriste.



Elle va terminer par un dernier rappel que la salle va reprendre en choeur et qui va se terminer par "Bisous, bisous, bisous" à la place des paroles.
Bon et bien je vais finir comme elle : J'ai vraiment enjoy myself tonight ;) !!

Setlist
Bimpe
Ok Ok
Maybe
Fire
360
Why Can't We
No One Knows
Peace
Preacher Man
I Feel
Dreamer Girl
Be My Man
------------------
Ces Petits Riens
Bamidele
So Beautiful
Jailer
------------------
Broda Ole




Asa : les dernières chroniques concerts

Ibrahim Maalouf & Friends : Michel Portal, Thomas Dutronc, Eric Legnini, Asa, Vincent Ségal  (Festival Jazz Des Cinq Continents 2014) en concert

Ibrahim Maalouf & Friends : Michel Portal, Thomas Dutronc, Eric Legnini, Asa, Vincent Ségal (Festival Jazz Des Cinq Continents 2014) par Sami
Palais Longchamp, Marseille, le 25/07/2014
Encore une soirée qui affiche complet et à voir l'interminable file d'attente une heure avant, un des concerts les plus attendus de cette édition. Carte blanche est donnée à... La suite

ASA + Nina Attal en concert

ASA + Nina Attal par Boby
L'Usine - Istres, le 04/02/2011
Si le prix Constantin d'Asa date de 2007, le public n'a vraisemblablement pas la mémoire courte lorsqu'il s'agit de suivre les artistes qu'il juge talentueux. En témoignent... La suite

Asa en concert

Asa par audrey hervouet
Espace Julien - Marseille, le 10/12/2008
Ce soir, pas de première partie pour faire monter le désir du public, la soirée commence directement avec ASA, artiste nigériane récemment récompensée par le prix Constantin. En... La suite

Voix du Gaou : Thomas Dutronc + Asa + Aaron en concert

Voix du Gaou : Thomas Dutronc + Asa + Aaron par F-aiTH
Voix du Gaou, le 25/07/2008
Soirée de fin de festival pour les voix du Gaou, et rendez-vous sur la petite scène B pour Thomas Dutronc, Asa et Aaron. C'est monsieur Dutronc fils de son père qui ouvre le bal... La suite

Nina Attal : les dernières chroniques concerts

Nina Attal en concert

Nina Attal par Janfi
L'Affranchi Marseille, le 29/11/2014
C'est dans la petite salle de concert de L'Affranchi, d'une contenance de 381 personnes, située dans le 11ème arrondissement de Marseille que Nina Attal pose ses guitares et son... La suite

Nina Attal par Bebopix
La Maroquinerie, Paris, le 06/12/2011
La très talentueuse et prometteuse Nina Attal, à la Maroquinerie, le 6 décembre 2011, c'était bien plus qu'un showcase pour la sortie de son album. Avant tout, on ne peut que se réjouir de la sortie de celui-ci, un superbe Yellow 6/17, très cohérent et complet, tout frais sorti des presses, et qui fait suite à un premier EP, Urgency, sorti... La suite

Bill Deraime + Nina Attal + Chinaski (festival Musik à Manosque) en concert

Bill Deraime + Nina Attal + Chinaski (festival Musik à Manosque) par Pirlouiiiit
Parc de Drouille - Manosque, le 21/07/2011
C'est un peu fatigué que je me lance dans la rédaction de la chronique de ce concert à mi chemin d'une semaine marathon. En effet après Nîmes mardi, et le Palais Longchamp... La suite

ASA + Nina Attal en concert

ASA + Nina Attal par Boby
L'Usine - Istres, le 04/02/2011
Si le prix Constantin d'Asa date de 2007, le public n'a vraisemblablement pas la mémoire courte lorsqu'il s'agit de suivre les artistes qu'il juge talentueux. En témoignent... La suite

L'Usine - Istres : les dernières chroniques concerts

Kanjar'oc + De la Crau en concert

Kanjar'oc + De la Crau par Pirlouiiiit
Usine, Istres, le 23/11/2019
Une fois n'est pas coutume ... bien qu'il y ait plein de super concerts dans le quartier (comme tous les week-end et même soirs de la semaine) nous avons décidé de prendre une... La suite

SKÁLD en concert

SKÁLD par Fredb Art
L'Usine Istres, le 29/03/2019
Ce soir, vendredi 29 mars, je prends la direction de l'usine d'Istres, avec une belle programmation atypique : SKÁLD. Mais quézaco ? C'est un groupe français qui chante en vieux... La suite

Steve'n'Seagulls, Képa en concert

Steve'n'Seagulls, Képa par Fredb Art
L'Usine Istres, le 09/02/2018
On est samedi soir 09 février et c'est une soirée finlandaise qui m'attend avec la tête d'affiche : Steve'n'Seagulls. Dès mon arrivée à L'usine D'Istres, je comprends tout de suite... La suite

Ladies Ballbreaker + Toys en concert

Ladies Ballbreaker + Toys par lsl
L'Usine Istres, le 02/02/2019
Pour ceux qui ne connaissent pas encore Lady Ballbreaker, c'est un groupe qui reprend ACDC, mais pas un groupe lambda, non non non rien de quelconque ici, puisque c'est un groupe... La suite