Accueil Chronique de concert Public Enemy, The Rapture, Peaches, Jahcoozi, Q-Bert, Sway, Chikinki, Two Heads On (Marsatac 2006)
Samedi 22 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Public Enemy, The Rapture, Peaches, Jahcoozi, Q-Bert, Sway, Chikinki, Two Heads On (Marsatac 2006)

Public Enemy, The Rapture, Peaches, Jahcoozi, Q-Bert, Sway, Chikinki, Two Heads On (Marsatac 2006) en concert

Espace St Jean J4, Marseille 29/30 Septembre 2006

Critique écrite le par

Vendredi


Première constatation en arrivant en début de soirée sur le site, il semble y avoir largement plus de monde que l'an dernier, tant mieux pour les organisateurs, tant pis pour ceux qui ont galéré pour se garer.


Arrivé en plein set des Anglais de Chikinki, un groupe de jeunes inconnus au bataillon qui ont du beaucoup écouter les Stone Roses quand ils étaient petits.
Ils en ont la morgue et le look mais malheureusement pas encore les chansons, qui semblent ne jamais décoller malgré des riffs efficaces et la présence de deux synthés.
Cela dit le show était assez plaisant pour tous ceux que Mogwai laissait de marbre sur la grande scène.


La suite sous le même chapiteau c'est avec les Allemands de Jahcoozi qui ont rapidement fait monter la température d'un cran avec un ragga digital aussi redoutable que le jeu de scène de la chanteuse Sasha Pererra découverte l'an dernier chez Modeselektor.


Elle n'a pas une voix extraordinaire (à moins que ce ne soit le son du micro qui était couvert par les basses monstrueuses) mais beaucoup d'énergie à revendre et puis ses déhanchés sexy ont rapidement débridé le public qui s'est ramené.
Les amateurs de r'n'b salace auront apprécié la reprise décalée de l'ode au cunnilingus qu'est "My neck, my back" de Khia, et quelques bons titres du groupes tels que "Black Barbie" ou "Changing Time", plus dansants en live que sur disque.


The Rapture à Marseille, c'était inespéré tant les tournées successives de ce groupe défendu bec et ongles évitaient soigneusement le sud depuis leur apparition sur le devant de la scène internationale.
Alors évidement voir les New Yorkais en tête d'affiche ce soir fait plaisir, même si le son n'était encore une fois pas à la hauteur de l'évènement.


Commencé avec "I need your love" leur concert égrènera avec bonheur les tubes de leurs deux derniers albums (du simili reggae de "Get myself into it" à la new wave de "Sister saviour" en passant par le punk funk devastateur de "Out of the races", "Whoo alright yeah uh huh" sans oublier le classique des soirées "House of jealous lovers") et gratifient le public déchaîné d'un rappel avec l'hypnotique et très éléctro "Olio".


Trop crevé pour aller danser sur Vitalic on attendra un peu avant d'aller voir la provocante Peaches qui a agréablement surpris.
On a beau aimer la démarche et le personnage, les disques de la Canadienne lassent rapidement mais sur scène la plaisanterie est accrocheuse et tient à peu près la route.


Contrairement à sa précédente tournée elle se présente avec des vrais musiciens (mais pas de danseuses à ceintures godes) qui soulignent sans donner dans la dentelle les titres exacerbés de la miss, qui ne mettra pas longtemps à se produire en bikini rose.
C'est cheap et drôle, pour peu qu'on ne soit pas totalement allergique au hard rock des années 80, on passe un bon moment.

Samedi


Alors que le concert de Sway a un peu de retard, je m'hasarde sous le petit chapiteau voir quelques morceaux de Two Heads On, qui donnent dans le...trip hop, genre ancré dans les années 90 qui semble encore avoir des adeptes.


Le chanteur est plutôt habité, joue parfois de la trompette, mais ses accolytes lancent des instrus anecdotiques pour ne pas dire soporifiques, dommage.


Sway sur la grande scène déçoit, son plaisant album "This is my demo" augurait mieux que son show hip hop plutôt convenu, desservi il est vrai par un son calamiteux.


Quand il n'informe pas au public que son marche bien chez lui ou qu'il ne chie sur son prof de Français entre deux morceaux escamotés, l'Anglais rappe sans grande conviction sur les instrus de l'ultra rabaché "Hip hop" de Dead Prez et le récent "Ridin" de Chamillionaire.


Quelques titres tels que "Up your speed" utilisent efficacement le principe du call and response mais dans l'ensemble le public venu en masse pour P.E. n'en a rien à cirer.


Q-Bert bénéficie d'un accueil nettement plus chaleureux, et vient se rappeler au bon souvenir de l'excellent documentaire "Scratch" de Doug Pray dans lequel ses exploits de turntablist éclipsaient l'autrement plus connu Dj Shadow.
C'est donc une heure de mix virtuose qui nous est proposé, avec d'impressionnantes figures, des scratchs acclamés par la foule de plus en plus compacte.


Derrière ses platines il s'amuse à défigurer les grands classiques que sont "Good times" de Chic et "Apache" version Incredible Bongo Band, et plus surprenant, le génial break de "Do the du" d'A Certain ratio, hélas utlisé trop brièvement.
Rien à redire sur sa prestation, qui n'évite pas les écueils du genre, assez répétitif pour les non initiés, mais qui aurait bien préparé le terrain à la bande de Chuck D et Flavor Flav.


Public Enemy à Marseille, c'est évidement la grande affaire de cette 8ème édition, un des rares groupes de l'histoire du hip hop à rassembler autant de public différents, à déplacer des milliers de fans sans que ses derniers disques aient fait grand bruit.
Il y eut un rendez vous manqué à la Fiesta des Suds en 2002 mais cette fois ils sont bel et bien présents et vont tout ravager sur leur passage.


En quelques minutes à peine ceux qui étaient aux premiers rangs sont propulsés 20 mètres derrière et inversement, l'ambiance est autant sur scène que dans le public, et les grands classiques sont au rendez vous à commencer par l'énorme "Bring the noise".


Outre nos deux mc's et leur dj (qui a la lourde tache de remplacer le fameux Terminator X et s'en sort avec les honneurs), on note la présence de figurants habillés en treillis fidèle aux pochettes et clips du groupe, d'un batteur et d'un guitariste aussi féru de funk que de rock, accompagnant intelligemment les beats bien connus du groupe.


A 40 ans passés le duo met à l'amende bien des groupes actuels à tous les niveaux, le flow est rageur, l'énergie communicative, les messages toujours aussi forts et la tension ne retombe qu'à de rares moments (les titres solos de Flavor, peu convaincants).


"He got game", "Welcome to the terrordome", "Don't belive the hype", "Black steel in the hour of chaos", "Give it up" et bien sûr le mythique "Fight the power", avec une telle succession de brûlots executes avec la fougue de leurs débuts l'ovation est juste naturelle et assourdissante.


De plus si l'attitude et la colère dégagées peuvent effrayer les plus sensible, un seul leitmotiv est martelé jusqu'à l'ultime invective : "Power to the people cause the people want peace" .


On aura pas l'énergie ni l'envie de rester d'avantage après ce grand moment de communion, même s'il y avait du beau monde tel que Amon Tobin ou Dj Craze, avec le souhait de quitter le festival sur une bonne note, en espérant pour l'an prochain, en plus de gommer certains imperfections, une ou plusieurs autres têtes d'affiche aussi prestigieuses comme celle de soir, qui a tout sauf failli à sa réputation.

Photos Pirlouiiiit

 Critique écrite le 01 octobre 2006 par Sami


Festival Marsatac : les dernières chroniques concerts

Festival Marsatac : Rejjie Snow, Kokoko, Nasser, Paul Kalkbrenner, Aloha Orchestra, Nekfeu... en concert

Festival Marsatac : Rejjie Snow, Kokoko, Nasser, Paul Kalkbrenner, Aloha Orchestra, Nekfeu... par Sami
Parc Chanot, Marseille, le 16/06/2018
Après le carton plein vendredi pour le concert d'IAM raconté par Laurent, quelques photos et lignes de la soirée de samedi, moins courue mais également sous le signe du rap et de... La suite

Festival Marsatac : IAM, Lomepal, Romeo Elvis, Petit Biscuit ... en concert

Festival Marsatac : IAM, Lomepal, Romeo Elvis, Petit Biscuit ... par lb photographie
Marseille Parc Chanot, le 15/06/2018
20 ans, le bel âge ! Marsatac fêtait cette année un anniversaire mémorable. Impossible de ne pas voir les choses en grand, 20 ans après. Et bien c'est chose faite avec une prog qui... La suite

Festival Marsatac 2017 : Meute + Die Antwoord + Kid Francescoli + Guirri Mafia + Nova Twins + WhoMadeWho en concert

Festival Marsatac 2017 : Meute + Die Antwoord + Kid Francescoli + Guirri Mafia + Nova Twins + WhoMadeWho par Lb Photographie
Parc Chanot à Marseille, le 24/06/2017
Une 19e édition - déjà - placée sous le signe du rouge (" Ton été sera rouge " qu'ils disent sur le site) et un festival qui gagne chaque année toujours plus de notoriété, autant... La suite

Festival Marsatac 2017 : Fonky Family, Soulwax, Princess Nokia, Demi Portion, Nicolas Jaar en concert

Festival Marsatac 2017 : Fonky Family, Soulwax, Princess Nokia, Demi Portion, Nicolas Jaar par Sami
Parc Chanot, Marseille, le 23/06/2017
Marsatac 19ème edition en mode papy de la résistance ce soir, principalement motivé par la venue de Soulwax cette année. Exit la friche de la Belle de mai, les organisateurs... La suite

Dj Qbert : les dernières chroniques concerts

Busdriver + Q-Bert   en concert

Busdriver + Q-Bert par Roohakim
Cabaret Aléatoire - Marseille , le 18/05/2010
Une soirée tongs ? Non plutôt bonnet et écharpe, et j'entends le gros Allegre qui rit dans un coin...Bref, pas si évident de mettre le nez dehors ce soir...en plus la soirée... La suite

Public Enemy / Dj Q-Bert / Dj Craze (Marsatac) en concert

Public Enemy / Dj Q-Bert / Dj Craze (Marsatac) par Rocknroll tartiflett
Marsatac-J4 - Marseille, le 30/09/2006
Bon, c'est pas tout de s'appeler "rocknroll tartiflette", on peut aussi avoir une certaine crédibilité et pousser un coup de gueule, quand ça mérite...et là ça mérite ! D'abord... La suite

Spleen, Q Bert, Public Enemy, Amon Tobin, Sayag Jazz Machine (Marsatac 2006) en concert

Spleen, Q Bert, Public Enemy, Amon Tobin, Sayag Jazz Machine (Marsatac 2006) par misszou
Festival Marsatac - Marseille, le 30/09/2006
Ces dernières années, j'étais une adepte du 100% Marsatac à savoir la totale des soirées avec déambulation maximum pour être sûre de ne rien louper. Ce qui m'avait permis de faire... La suite

Qbert -Dj Rebel par Mos Taky 69
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 10/03/2008
Que ne ferait-on pas par amour de la musique, on est lundi soir, il pleut, la veille j'ai eu une affreuse soirée et j'ai dormi 5 heures...où trouver l'énergie pour seulement tenir debout ? Et bien, justement, l'énergie je la trouve dans la musique... Certain (merci à eux) ont encore eu la très bonne idée d'inviter ce phénoménal Dj américain... La suite

Jahcoozi : les dernières chroniques concerts

Jahcoozi en concert

Jahcoozi par Vilay
Dynamo - Toulouse, le 22/06/2011
Il n'y avait pas plus de 40 personnes à la Dynamo, ce mercredi 22 juin pour honorer la présence de Jahcoozi (accrédités compris). Dommage que le public toulousain n'ai pas salué... La suite

Jahcoozi en concert

Jahcoozi par Vilay
Victoire 2 Saint Jean De Vedas, le 26/11/2010
Ni Dreadzone, ni Volfoniq n'auront réussi à égaler la prestation des inclassables Jahcoozi lors de l'étape montpellieraine du Telerama Dub Festival. Malgré sa notoriété, le groupe... La suite

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker en concert

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker par Philippe
Esplanade St Jean J4, Marseille, le 28/09/2006
Troisième édition du festival Marsatac sur le J4, et pour la première fois ils ont fait exprès d'être ici ! Ca se sent de suite : aménagement beaucoup plus réfléchi et convivial... La suite

Jahcoozi par Sami
Affranchi - Marseille, le 16/02/2008
La première venue de Jahcoozi à Marseille (en 2006 à Marsatac) fut une bonne surprise, ce concert une confirmation : le trio Berlinois s'apprécie encore plus sur scène que sur disque. Dommage que le public, jeune et varié, n'est pas venu en masse cette fois-là, l'ambiance déjà bonne aurait été excellente. Formé de Robot Koch aux machines,... La suite

Peaches : les dernières chroniques concerts

Festival Woodstower : Zahra Hindi + Herman dune + Tricky + Peaches + André Duracell en concert

Festival Woodstower : Zahra Hindi + Herman dune + Tricky + Peaches + André Duracell par boby
Grand parc Miribel Jonage- Lyon, le 28/08/2009
Après une nuit glaciale dans la toundra lyonnaise, une heure de galère pour trouver la navette pour Lyon et une petite balade dans le village artisanal, nous voilà de retour au... La suite

The Kills + Peaches + Papercuts + Camera Obscura + ST Vincent  + Forest Fire (La Route du Rock 2009)  en concert

The Kills + Peaches + Papercuts + Camera Obscura + ST Vincent + Forest Fire (La Route du Rock 2009) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 15/08/2009
Une bonne nuit de sommeil n'est pas de trop pour se remettre des délicieux excès sonores de la première journée de la Route du Rock 2009... Après ce passage obligé, l'on se... La suite

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) en concert

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) par RocknRoll_Tartiflett
J4 - Marseille, le 29/09/2006
Ma soirée commençait grave sous le signe de "c'est quoi cette soirée de merde" / "je suis trop vieux pour ces conneries" : - d'abord je rate Mogwai, puisque j'ai boulonné... La suite

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker en concert

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker par Philippe
Esplanade St Jean J4, Marseille, le 28/09/2006
Troisième édition du festival Marsatac sur le J4, et pour la première fois ils ont fait exprès d'être ici ! Ca se sent de suite : aménagement beaucoup plus réfléchi et convivial... La suite

Public Enemy : les dernières chroniques concerts

Public Enemy en concert

Public Enemy par Bertrand 13rugissant
Paloma (Nimes), le 30/04/2013
Des légendes du hiphop passent dans le Sud. La dernière fois, je les avais loupé en 2007 pour Marsatac, et à Istres. Je décide donc de faire un peu de route jusqu'à Nimes, où... La suite

Public Enemy / Dj Q-Bert / Dj Craze (Marsatac) en concert

Public Enemy / Dj Q-Bert / Dj Craze (Marsatac) par Rocknroll tartiflett
Marsatac-J4 - Marseille, le 30/09/2006
Bon, c'est pas tout de s'appeler "rocknroll tartiflette", on peut aussi avoir une certaine crédibilité et pousser un coup de gueule, quand ça mérite...et là ça mérite ! D'abord... La suite

Spleen, Q Bert, Public Enemy, Amon Tobin, Sayag Jazz Machine (Marsatac 2006) en concert

Spleen, Q Bert, Public Enemy, Amon Tobin, Sayag Jazz Machine (Marsatac 2006) par misszou
Festival Marsatac - Marseille, le 30/09/2006
Ces dernières années, j'étais une adepte du 100% Marsatac à savoir la totale des soirées avec déambulation maximum pour être sûre de ne rien louper. Ce qui m'avait permis de faire... La suite

E.H.Z. (Euskal Herria Zuzenean 2012, 1er jour) : Gojira + Anai Arrebak + Miyavi + Matxura + Public Enemy + Danakil en concert

E.H.Z. (Euskal Herria Zuzenean 2012, 1er jour) : Gojira + Anai Arrebak + Miyavi + Matxura + Public Enemy + Danakil par Abigail Darktrisha
Helette, le 29/06/2012
Bilan 2012 des organisateurs du festival : Pour sa 17ème édition le festival E.H.Z. a donc signé un accord qui sédentarise le festival dans la commune jusqu'en 2014. Une... La suite

The Rapture : les dernières chroniques concerts

Les Voix du Gaou : The Rapture + Two Door Cinema club + Hyphen Hyphen en concert

Les Voix du Gaou : The Rapture + Two Door Cinema club + Hyphen Hyphen par stephane
Les Voix du Gaou - Six Fours, le 17/07/2012
Seconde soirée du festival du Gaou avec une affiche qui paraissait alléchante : un jeune groupe repéré par les inrocks, un combo pop irlandais et une référence de l'électro-rock... La suite

The Rapture + WhoMadeWho + Yuksek + Dope D.O.D. + Skip The Use + The Pack AD (Rock 'n' Beat Party, Printemps de Bourges 2012) en concert

The Rapture + WhoMadeWho + Yuksek + Dope D.O.D. + Skip The Use + The Pack AD (Rock 'n' Beat Party, Printemps de Bourges 2012) par Pierre Andrieu
Le Phénix, Bourges, le 28/04/2012
Dernier jour du Printemps de Bourges 2012, le samedi 28 avril 2012, avec une soirée Rock 'n' Beat Party riche en promesses... Au programme, de 20 heures jusqu'au petit matin,... La suite

The Rapture en concert

The Rapture par Sami
Chantier de Paloma, Nimes, le 10/09/2011
The Rapture en concert gratuit à Nîmes c'est la bonne surprise de cette rentrée dans le sud. Groupe déjà vu trois fois dont une l'été dernier au festival Pantiero, dont le nouvel... La suite

Festival Pantiero : The Rapture + Omar Souleyman +  tUne-YarDs + The Death Set en concert

Festival Pantiero : The Rapture + Omar Souleyman + tUne-YarDs + The Death Set par Sami
Terrasse du palais des festivals - Cannes, le 12/08/2010
"Cannes, deuxième jour du festival". Une soirée pleine de bonnes surprises, placée sous le signe de la découverte et de l'inattendu. Ayant déjà vu deux fois The Rapture et ne... La suite

Espace St Jean J4, Marseille : les dernières chroniques concerts

Fiesta des Suds 2021 : Balthazar, Meute en concert

Fiesta des Suds 2021 : Balthazar, Meute par Sami
Esplanade J4, Marseille, le 09/10/2021
Troisième et dernier soir pour cette 30ème édition de la Fiesta des Suds, après une belle ouverture jeudi et un apparemment beau concert de Woodkid le lendemain. Ce samedi... La suite

Fiesta Des Suds 2021 : Selah Sue, Gael Faye, Hervé, Instrumentarium, Rocio Marquez en concert

Fiesta Des Suds 2021 : Selah Sue, Gael Faye, Hervé, Instrumentarium, Rocio Marquez par Sami
Esplanade J4, Marseille, le 07/10/2021
Retour à la Fiesta des Suds après une année d'absence, encore une fois au J4, comme depuis quelques éditions déjà. Jauge réduite mais quand même beaucoup de monde pour ce premier... La suite

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) en concert

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) par Sami
J4, Marseille, le 10/10/2019
C'est parti pour la 28ème édition de la Fiesta des Suds, encore une fois au J4 pour trois soirées évidemment toujours très courues. L'endroit est plus visuellement beau que les... La suite

Cavalas Underground + Hyphen Hyphen + Agar Agar (Boulégan Festival) en concert

Cavalas Underground + Hyphen Hyphen + Agar Agar (Boulégan Festival) par Zulone
Marseille - J4, le 07/06/2019
Seconde édition du Boulégan Festival à Marseille J4:) LA bonne ambiance du sud se fait sentir en ce premier soir de festival, les commerçants locaux sont présents pour nous... La suite