Accueil Chronique de concert Rock Werchter 2010 : jour 2 - Coheed and Cambria - 30 seconds to Mars - Jack Johnson - Editors - The Specials - Green Day
Jeudi 28 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rock Werchter 2010 : jour 2 - Coheed and Cambria - 30 seconds to Mars - Jack Johnson - Editors - The Specials - Green Day

Rock Werchter 2010 : jour 2 - Coheed and Cambria - 30 seconds to Mars - Jack Johnson - Editors - The Specials - Green Day en concert

Werchter 2 juillet 2010

Critique écrite le par

Nous sommes réveillés de bonne heure en ce vendredi, avant 9H. Non pas que nos voisins soient horriblement bruyants (pas encore du moins...), mais malgré un placement plutôt ombragé, il fait déjà bien chaud dans notre tente. Après un bon petit déjeuner, on fait donc le programme de la journée. Pas grand chose de transcendant pour ce deuxième jour de festival, nous décidons donc de rester au calme en attendant.



Depuis le camping,Customs me plait bien avec son style new wave, à réécouter peut être une fois prochaine donc. Matthieu veut aller voir Coheed and Cambria sur la "Main" et nous y allons donc vers 14H. La distance jusqu'au site est un calvaire tant il fait chaud. Malheureusement, le spectacle me plaît peu. Le style hard rock metal prog me parait bien peu novateur. Je m'ennuie même sur certains titres à la Donjons et dragons. Nous décidons donc d'aller nous mettre à l'ombre des arbres pour la fin du concert, puis de rentrer au camping, l'affiche n'étant pas bien attirante avant plusieurs heures.

Sur le chemin du retour, nous croisons des centaines de Hollandais habillés aux couleurs de leur pays, puisqu'ils affrontent le Brésil en ¼ de finale de la Coupe du Monde dans l'après midi. Nous suivrons donc le match en direct à partir des cris des supporters et comprenons qu'ils ont gagné 2-1 après avoir été menés. Ce jour sera donc le jour orange dans le festival.



Orange aussi (rouge même) pour la chaleur, tant on souffre, même à l'ombre des arbres. Je sue toutes les gouttes de mon corps et boirai 6 litres d'eau dans la journée. Le manque d'attractivité de l'affiche du jour n'est pas mal tombé après tout.

Quand nous pénétrons à nouveau dans l'enceinte du festival à 19H30, le thermomètre affiche encore 40° (au soleil sans doute, mais ça donne déjà une bonne idées de la fournaise de l'après midi, sans un poil de vent). Jared Leto et son groupe sont en représentation sur la scène principale. 30 seconds to Mars nous sert une soupe insupportable pour adolescentes émos en fleur. Le son est beaucoup trop fort et l'acteur/chanteur est totalement ridicule avec sa crête blonde d'iroquois. La musique est vraiment facile et sans aucun intérêt.



Nous rejoignons donc la "Pyramid Marquee" pour assister dehors au show de Jack Johnson, qui comme beaucoup d'autres représentations au cours du week-end (merci à l'organisation d'ailleurs...) a débuté en avance. C'est super entraînant, les musiciens sont excellents et prennent tous un plaisir certain à partager leur musique. Le plaisir se transmet donc au public, moi en tête. On a droit à tous les soli possibles et imaginables : guitares, piano et même accordéon ! Le bassiste se fend même d'un très bon rap ! Ce concert constitue l'une des très bonnes surprises de ce festival. Alors que je craignais un concert statique et planplan, la mayonnaise a bien pris et nous a mis la patate pour la soirée. J'espère avoir l'occasion de revoir le beau surfeur hawaïen plus longuement dans une petite salle.

The Editors, version anglaise de Interpol, fortement inspiré de Joy Division donne ensuite un spectacle de bonne qualité sur la "Main". Le son est très bon, le chanteur, aux faux airs de Justin Timberlake se démène comme un beau diable et ça fonctionne plutôt bien. Très Depeche Mode, new wave oblige, parfois, lorgnant même vers les Killers quand les nappes et les parties de clavier sont un peu trop faciles, le concert est très varié, puisant des titres dans les 3 albums du groupe. Visiblement, la formation est très connue en Belgique car le public s'emballe pas mal au cours de la représentation, reprenant les paroles des derniers singles en date, notamment. On dira ce qu'on voudra, mais la culture rock est bien plus présente outre-quiévrain que dans notre beau pays.



Nous allons ensuite manger et profiter de notre hot dog frites quotidien à proximité de la scène secondaire. Il y est donné un excellent concert, puisque The Specials légende du ska officie. Je reconnais le mega tube de la pub SFR A message to you Rudy. C'est diablement entraînant, hyper au point musicalement avec notamment des cuivres au top et donc bien agréable pour s'accompagner en mangeant. A revoir peut être dans un autre cadre pour mieux en profiter.

La tête d'affiche de la journée est le trio punk californien Green Day. J'aimais beaucoup cette formation il y a une quinzaine d'années avec leur fameux Dookie. Ce soir, le trio se compose de 6 personnes, BJ Armstrong ne joue presque plus de guitare, pour se consacrer au chant et au spectacle. De ce point de vue, je reconnais qu'ils mettent le paquet puisque tout y passe. Les enfants sont invités à monter sur scène, le chanteur offre sa Telecaster à une jeune fille, il saute partout et fait plein de blagues, qualifie le public belge de Best crowd in Europe, ses compères se déguisent et ils font même un pot pourri pop/rock. C'est du grand guignol de premier ordre et forcément ça fait penser à la fête à neuneu. Ca m'irrite d'autant plus que c'est bien loin de l'image du groupe il y a encore quelques années. Ils en font trop, jouent trop longtemps (2H30 c'est beaucoup), parlent énormément et jouent quasiment toute leur discographie. Toutes les périodes y passent et ça en devient indigeste. On est plus proche du spectacle de cirque que d'un concert de rock. Cela dit, le (jeune surtout) public apprécie visiblement et en redemande. Je vais donc en déduire que j'ai passé l'âge.



Je reconnais cependant l'extrême professionnalisme des musiciens, la mise en scène est chiadée et salue la longue durée du concert, quand toutes les autres têtes d'affiche se sont contentées d'1H30 (même quand 2H étaient prévues sur le programme...). Je suis également content de les avoir vus live, reprenant bien des titres que j'ai usés. Même si leur dernier album est d'une pauvreté affligeante, le reste contient bien des pépites. Welcome to Paradise, Hitchin a Ride et toute la période Dookie/Nimrod font plaisir à entendre, de même que certains morceaux de bravoure de American Idiot tel Jesus Of Suburbia, sans doute leur titre le plus abouti ou le magnifique Good Ridance qui clôt le set avec un Billie Joe seul à la guitare acoustique. Le groupe s'est donné sans compter, le public en a eu pour son argent, et c'est bien là le principal.

Nous profitons de la fraîcheur relative pour regagner nos tentes vers 1H et profiter de la nuit pour reprendre des forces avant les 2 derniers jours. La journée a donc été très chaude et moyenne, avec cependant des bons moments.

Werchter Rock Festival : les dernières chroniques concerts

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J en concert

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J par Cabask
Werchter, le 02/07/2017
Toutes les bonnes choses ont une fin et on entame le 4ème et dernier jour du festival Rock Werchter ce dimanche 2 juillet. Pour ne pas revivre le cauchemar de la veille et... La suite

Rock Werchter 2017 - Jour 3 : Blink 182, System Of  A Down, Linkin Park, Milky Chance, Jimmy Eat Wolrd, Kodaline en concert

Rock Werchter 2017 - Jour 3 : Blink 182, System Of A Down, Linkin Park, Milky Chance, Jimmy Eat Wolrd, Kodaline par Cabask
Werchter, le 01/07/2017
Troisième jour placé sous le signe de la musique qui déboite en ce samedi 1er juillet... L'affiche est alléchante, mais on part (trop) tard de Malines, aux alentours de 13h30.... La suite

Rock Werchter 2017 - Jour 2 : Radiohead - White Lies - Jaïn - Royal Blood - James Blake en concert

Rock Werchter 2017 - Jour 2 : Radiohead - White Lies - Jaïn - Royal Blood - James Blake par Cabask
Werchter, le 30/06/2017
2ème jour de festival vendredi 30 juin après une bonne nuit de sommeil. Nous faisons même un détour dans le centre de Malines pour y (très bien) manger. En arrivant, nous... La suite

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon en concert

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon par Cabask
Rock Werchter, le 29/06/2017
4ème session de Rock Werchter, énorme festival de rock belge (flamand), après 2007, 2009 et 2010. Après une longue pause, j'ai décidé d'y retourner avec des amis déjà... La suite

Editors : les dernières chroniques concerts

Editors + Whispering Sons en concert

Editors + Whispering Sons par Lebonair
Salle Pleyel - Paris, le 30/01/2020
Le groupe de rock britannique Editors, qui s'est formé en 2002, affiche à ce jour 6 albums studios au compteur. Le dernier, " Violence ", a été publié il y bientôt deux ans. Il y a... La suite

Editors en concert

Editors par Didlou
Salle Pleyel, Paris, le 30/01/2020
On monte sur Paris, ce qui est toujours une souffrance, mais c'est pour la bonne cause : un bon concert, celui d'Editors, et une découverte de la salle Pleyel, qui était dédiée au... La suite

Editors + October Drift en concert

Editors + October Drift par Cathy VIILLE
Transbordeur - Villeurbanne, le 25/04/2018
Initialement planifié à Lyon le dimanche 15 novembre 2015, le concert du groupe Editors fut annulé suite aux attentats du Bataclan le 13 novembre. C'est donc avec un certain... La suite

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 23/07/2017
Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures... La suite

Green Day : les dernières chroniques concerts

Festival de Nimes : Green Day + Black Rebel Motorcycle Club + Volbeat en concert

Festival de Nimes : Green Day + Black Rebel Motorcycle Club + Volbeat par Jorma
Arènes - Nîmes, le 10/07/2013
Trois raisons m'ont poussées à revivre mes années lycées en me rendant au concert de Green Day en cette chaude et orageuse soirée de juillet : - les arènes de Nîmes, lieu... La suite

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends en concert

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2012
DIMANCHE 26 AOÛT 2012 Temps : Beau, frais en soirée. On a vu : Elisa Jo devant The Dandy Warhols ; Jean-Paul Huchon et Julien Dray devant Green Day ; Stuck In The Sound,... La suite

Green Day + Social Distortion (Festival Rock en Seine 2012) en concert

Green Day + Social Distortion (Festival Rock en Seine 2012) par Fanrem
Rock en Seine, Paris, Domaine de St Cloud, le 26/08/2012
3 ans que je ne les avais pas vus, et il est vrai que l'affiche de la 10ème édition du festival parisien Rock en Seine était a priori alléchante. Green Day est tout de même... La suite

Grandaddy, Beach House, The Dandy Warhols, Stuck In The Sound, The Waterboys, Green Day, Social Distortion (Festival Rock en Seine 2012) en concert

Grandaddy, Beach House, The Dandy Warhols, Stuck In The Sound, The Waterboys, Green Day, Social Distortion (Festival Rock en Seine 2012) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2012
Après l'énorme journée de la veille au Domaine National de Saint-Cloud pour Rock en Seine, la dernière série de concerts du festival 2012, le dimanche 26 août, parait un peu... La suite

The Specials : les dernières chroniques concerts

The Specials en concert

The Specials par Lol
Le Bataclan, Paris, le 30/11/2014
Lors de leur dernier passage parisien en 2011 dans un Olympia sold out et survolté, les Specials avaient retourné la salle en donnant un concert d'anthologie après de... La suite

The Specials en concert

The Specials par lol
Olympia, Paris, le 27/09/2011
Il est de bon ton de dire que les années 80 sont la pire décennie musicale. Certes, la variété du Top 50 de ces années balance entre médiocrité, kitcherie ou nostalgie... La suite

The Specials en concert

The Specials par Chandleur
Olympia Paris, le 27/09/2011
Public tout blanc pour les fondateurs du label Two Tones, The Specials à l'Olympia de Paris le 27 septembre 2011, mais les rude boys étaient incandescents, les occasions de... La suite

(mes) Eurockéennes 2010 2/3 : Omar Souleyman, Emilie Simon, Airbourne, General Elektriks, The Specials, The XX, The Hives, Ghinzu, Vitalic en concert

(mes) Eurockéennes 2010 2/3 : Omar Souleyman, Emilie Simon, Airbourne, General Elektriks, The Specials, The XX, The Hives, Ghinzu, Vitalic par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2010
Le vendredi, c'est par ici ! Chaque année, au moins un projet excitant est programmé à une heure indécente, pour qui doit faire la grasse-matinée, récupérer, partager un bon... La suite

Thirty Seconds To Mars : les dernières chroniques concerts

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) en concert

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) par Yann B
Festival du Gaou, Six-Four, le 18/07/2013
Le festival du Gaou, j'adore ce festival. Chaque année est différente et pourtant si semblable à la précédente. Cette année encore, la programmation était forte, se sont croisés... La suite

30 seconds to Mars en concert

30 seconds to Mars par Gandalf
Le Dôme - Marseille, le 23/11/2011
Alors. Je te préviens d'emblée, toi qui me lis. Si tu fais partie des groupies hystériques qui composaient les 90% de l'assistance ce soir là, passe ton chemin si tu ne veux pas... La suite

30 Seconds To Mars + White Lies en concert

30 Seconds To Mars + White Lies par Konguru
Zénith Sud - Montpellier, le 22/11/2011
Il ne fallait pas arriver en retard pour apprécier le concert de White Lies, première partie de 30 Seconds To Mars sur leur tournée française de novembre. Si les londoniens ont... La suite

30 seconds to Mars + White Lies en concert

30 seconds to Mars + White Lies par ???
Transbordeur, Lyon, le 20/11/2011
Les White Lies ont ouvert ce concert en délivrant de la bonne New wave, propres sur eux... guerre plus de 30 minutes.... de set. Le concert de 30 seconds to Mars démarre... La suite