Accueil Lo en concert
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Rock énergique avec un double chant féminin / masculin mélodique et pop, tandis qu'un trio sans concessions triture dans leur dos un son proprement garage

Lo : vos chroniques d'albums
Site

Lo en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Lo : l'historique des concerts

Sa.

29

Mars

2014

Elektrolux en concert
Lo + Elektrolux + Reverend Knockers Lo | Elektrolux | Reverend Knockers
La Machine à Coudre - Marseille (13)

Ve.

15

Nov.

2013

Marseille 2013 Off en concert
The Magnets + Lo + So?Mash! + Selecter the Punisher Marseille 2013 Off | Lo | Selecter the Punisher | So?Mash! | The Magnets
J1 - Marseille (13)

Ve.

19

Juillet

2013

Di.

21

Avril

2013

Cult Of Luna en concert
Cult Of Luna + the Ocean + lo + afad Lo | The Ocean | Cult Of Luna
Le Moloco - Audincourt (25)

Sa.

08

Déc.

2012

Je.

14

Avril

2011

Lo : les dernières chroniques concerts 43 avis

LO + Reverend Knockers + Elektrolux

Critique écrite le 19 avril 2014, par pirlouiiiit

Machine à Coudre, Marseille 29 mars 2014

LO + Reverend Knockers + Elektrolux  en concert

Après un très bon concert de musique madingue à la Meson nous voici à la Machine à Coudre pour affiche inédite regroupant deux des groupes du coin que j'aime le plus Lo et Elektrolux. Entre les deux ils ont invité les Reverend Knockers de leur connection setoises. Ayant été prévenu par sms que le concert de LO n'allait pas tarde, et que leur set serait court (pour cause de mise à plat de leur répertoire), nous arrivons pile à l'heure ; juste le temps de boire une bière avec Fanny et Fred. Que dire d'un groupe qu'on a déjà vu 21 fois ? Ben autant ou aussi eu que si on l'avait vu 3 fois en fait. Dire à quel point on apprécie leur musique semble superflu (le nombre de fois où on les a vu parle de lui même), essayer de décrire maladroitement leur musique alors qu'on a déjà essayé dans des chroniques de disque ou de live, semble inutile alors qu'en quelques clics on peut aller directement l'écouter ... Alors on peut jouer au jeu des sept différences par rapports aux concerts précédents, comme lorsqu'on on avait découvert que Isa (chant) avaient désormais des boucles d'oreille ou que Yann (guitare) n'avait pas mis de cravate pour la première fois (ce soir c'était la deuxième). On peut une fois encore se réjouir de l'étincelle de... Lire la suite

the Magnets + LO + SO?Mash! + Selecter the Punisher (Le OFF s'incrustre au J1)

Critique écrite le 18 novembre 2013, par Pirlouiiiit

J1, Marseille 15 novembre 2013

the Magnets + LO + SO?Mash! + Selecter the Punisher (Le OFF s'incrustre au J1) en concert

Tout juste echappé du concert de Stromae au Moulin j'arrive au J1 après un petit sprint (vélo) de 17 minutes. Il y a du monde en bas des escaliers (à la billetterie) mais sans plus (c'est que tout le monde était déjà dedans car la soirée affichait complet) et à l'intérieur the Magnets n'ont pas fini leur set ! cool ! Je monte les marches 4 à 4 ... sur le parvis (en semi exterieur) il y a l'expo architecture que j'oublierai d'aller regarder plus en détail (surement à cause de la concentration de fumeurs), en entrant à droite la cafeteria, à gauche sur le chemin mon diaporama l'intégrale de Pirlouiiiit (j'y reviendrai plus bas) et puis la salle proprement dite avec le bar, la carte blanche de Siggi, la banque à gaston, le vestiaire (mais pas de stand merchandising où j'aurais aimé dépenser mes gaston à mon grand regret) et la scène sur lequel vont se succéder 3 lives et un DJ. J'assiste donc à la fin du set des fougueux Magnets : sa chanteuse gentiment perchée, son batteur acharné, son bassiste concentré et sa guitariste hypnotique. Un peu trop pop / plânant pour moi par moments mais bien ficelé et fait avec coeur donc laissant difficilement insensible. En tout cas sur le public ils semblent avoir fait mouche. Pendant le... Lire la suite

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami

Critique écrite le 22 juillet 2013, par Philippe

Le Lounge / Le Dan Racing 19 juillet 2013

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami en concert

Plus l'été devient très chaud, et plus la flemme a tendance à vous envahir. Et d'ailleurs, les avant-bras collent désagréablement aux bureaux, autant que les bonbons au papier. Autant de mauvaises raisons pour ne pas rédiger de chroniques des nombreux "petits" concerts super sympas qu'a proposé le Festival Phocea Rocks ces derniers jours ? Sauf erreur (et en espérant que quelqu'un me fasse mentir prochainement), on a ainsi pas été foutus de retracer correctement sur Concertandco la charmante "Rue du Rock / Consolat" d'il y a quelques jours. 30 groupes ayant donné autant de mini-concerts dans 5 garages, gratuits, de 16 h à 20 heures, dans une rue fraîche avec des bières servies aux deux extrémités, qui dit mieux ? On n'a pas plus réussi à retracer la sympathique soirée de concert au Lounge, la semaine passée, commencée par les rustiques et efficaces rednecks de Shaun & His Happy Family, sur des images ridicules et drôle de catcheurs US à brushing en train de s'invectiver. Pour ma part, je n'y suis pas resté après ce concert (c'est une bonne excuse ça, non ?), mais j'ai entendu notamment beaucoup de bien des stoners finaux de Coyote's Desert. Je n'ai hélas pas la bouteille des journalistes de Rock'n'Folk, ou même de la Provence, tout à... Lire la suite

Departure Kids, Lo, La Flingue, Magnets, Reliques, Soma, 25, Nitwits, Elektrolux, Rescue Rangers, Crumb, Conger! Conger!, Binaire (Festival Phocea Rocks)

Critique écrite le 06 juin 2013, par pirlouiiiit

Espace Julien, Marseille 31 mai 2013

Departure Kids, Lo, La Flingue, Magnets, Reliques, Soma, 25, Nitwits, Elektrolux, Rescue Rangers, Crumb, Conger! Conger!, Binaire (Festival Phocea Rocks) en concert

En complément de la chronique de Philippe, quelques lignes sur chacun des groupes vus ce soir là ... Departure Kids (prévus de 19h à 19h30 au Café Julien) : ils commencent avec un peu de retard (un gros quart d'heure) c'est à dire 5 minutes avant LO sur la grande scène. On ne peut pas leur en vouloir les portes viennent juste d'ouvrir et en cette fin de semaine les gens tardent un peu à arriver. Angoissé à l'idée que LO joue devant personne dans la grande salle je ne reste même pas assez longtemps pour faire une photo réussie (mais j'ai vu que Pixxxo était là donc ça va). Par rapport à la dernière fois que je les ai vu au Poste à Galène la couleur des cheveux du chanteur a changé ... leur determination et leur plaisir à être sur scène non. LO (prévu de 19h20 à 19h50 à l'Espace Julien) : ils attaquent à l'heure ! Avec 13 groupes à l'affiche on ne peut pas se permettre de tout décaler ... du coup il n'y a pas grand monde. Pourtant ils jouent à fond. Profitant du bon son et belles lumières de l'Espace ils ont donné un set impeccable et conquis quelques nouveaux fans ! Set très énergique pour ne pas dire énervé (dans le bon sens du terme) et pour finir en douceur leur chanson "calme" dont je suis très fan. Pour plus de détails lire... Lire la suite

Lo : les chroniques d'albums

Lo : Fireworks

Chronique écrite le 16/12/2009, par Pirlouiiiit

Lo : Fireworks

Mais qu'est ce qui pousse un écrivain, une enseignante, un brocanteur, un chercheur et un employé de bureau à s'enfermer tous les samedis dans un local de répète et à consacrer l'essentiel de leurs congés à enregistrer ou tester leurs nouvelles compos sur scène ? On leur demandera à l'occasion, mais ce qui est sur c'est qu'aux vues des prestations scéniques et des deux albums de LO on ne va pas s'en plaindre. Apres un Black Kites encensé par la critique voici Fireworks et ses 10 nouvelles gracieuses mélodies (c'est écrit sur la pochette). 10 titres donc, dans lesquels on retrouve tout ce qui avait fait le succès du précédent en un peu différent. La voix de Tom est plus grave (comme sur la superbe Giiiiiiirl) , celle de Isa a gagné en puissance et en assurance (plus Breeders que B52's) la faisant passer de choriste à chanteuse, les riffs incisifs de Yann sont... Lire la suite

Lo : Black Kites

Chronique écrite le 04/03/2005, par Pierre Andrieu

Lo : Black Kites

Black kites, le premier album du groupe LO botte le cul comme il faut dès qu'on l'insére dans la platine... Rien de nouveau certes - nous sommes là en territoire rock ‘n roll avec une pincée de psycho blues et de punk ‘n surf, voire de power pop - mais du bon boulot exécuté avec foi et conviction par les cinq Marseillais... Une guitare teigneuse délivre une série de riffs entêtants, une rythmique basse/batterie cogne avec aplomb et un duo mixte se charge pour sa... Lire la suite

Lo : Black Kites

Chronique écrite le 22/02/2005, par Pirlouiiiit

Lo : Black Kites

"Attention talent !" comme dirait l'autre ! Voici le premier album de Lo, qui devrait en surprendre plus d'un sur la bouillonnante scène rock marseillaise. Remarquez ceux qui s'étaient procuré l' EP All Stars avaient une petite idée de ce qui allait leur tomber sur le coin de la platine. Ce groupe composé de Thomas Foubet et Isabelle Servant au chant, Yann Servant a la guitare, Thierry Cureaudeau a la basse et Eric Dessaint a la batterie a connu une évolution (musicale) fulgurante au cours de ces 3 dernières années, passant d'une fusion déjà efficace mais un peu convenue, a un rock rageur qui maintenant prend aux tripes. Ca commence avec un 50 matches tubesque pour enchaîner sur le chevauchant Black kites avec sa guitare a la Web Wilder ... Sur Cheap hotel la voix de Isa, toujours parfaite en contrepoint de celle de Thomas, s'affirme un peu plus dans un registre hargneux (lorgnant du coté de Courntey Love) et l'alternance entre les deux donne vraiment envie de bouger. Puis Lo calme un peu le jeu avec un terriblement... Lire la suite

LO : ALL STARS

Chronique écrite le 03/10/2003, par Pirlouiiiit

LO : ALL STARS

Waw quelle (on ne peut plus agréable) surprise ! Rarement vu une évolution aussi frappante que chez ce quintet marseillais. Il n'y a pas si longtemps ils délivraient encore une fusion chili pepperesque fort sympathique et la ... 5 titres ultra efficaces ou le chant de Tom est toujours aussi bon, qu'il soit un poil geignard comme sur Have been blind ou au contraire aboiement comme sur Merry-go-round , tout comme celui d'Isabelle qui semble avoir parfaitement trouver sa place, a moitie effacé mais bel et bien présent et plein d'assurance (voir... Lire la suite