Accueil The Liminanas en concert
Vendredi 23 février 2018 : 12222 concerts, 24865 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.


Entre pop française décadente et orchestre freaks, les Français de The Liminanas évoluent dans un passionnant univers à la fois vintage et rock 'n roll... En concert en 2016 pour une tournée en compagnie de leur pote Pascal Comelade puis pour jouer en live l'album Malamore (sortie le 15 avril 2016 chez Because Music). The Liminanas est en concert à La Maroquinerie à Paris le 7 décembre 2017, au Trianon à Paris le 29 mars 2018 et en tournée française en 2018 pour présenter l'album Shadow People, produit par Anton Newcombe de BJM.

The Liminanas : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

The Liminanas au Trianon & en tournée [Le 21/01/2018] A l'occasion de la sortie de son 5ème album nommé "Shadow People" (1ers extraits "Istambul is Sleepy" et "Shadow People"),The Liminanas annonce qu'il sera en concert le 29 mars 2018 au Trianon à Paris et en tournée en 2018 ! Dates + billets en vente ici : La suite

The Liminanas : les dernières chroniques concerts 13 avis

The Limiñanas (featuring Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner)

Critique écrite le 04 janvier 2018, par Antoine Serrurier

La Maroquinerie, Paris 7 décembre 2017

The Limiñanas (featuring Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner) en concert

Adoubés par le légendaire Anton Newcombe (en guest royal pour la soirée), les Limiñanas ont brillamment retourné La Maroquinerie avant les fêtes de fin d'année. Les Catalans ont rappelé que le rock en 2017 ne se faisait pas sans eux, et qu'avec "Shadow People" (leur cinquième album à paraître le 19 janvier prochain) et un Trianon déjà programmé en mars, 2018 leur appartient plus que jamais. Si la soirée psyché n'était à manquer sous aucun prétexte, tous les enfants du Velvet n'ont malheureusement pas pu assister à ce concert événement, très vite sold out. Un engouement compréhensible et que l'on ne tarde pas à retrouver dans la caverneuse salle du 20ème arrondissement, déjà noire de monde pour le DJ set rock'n'roll de l'iconique Philippe Manœuvre. Les premiers accords de "Malamore " donnent de suite de ton de la soirée, celui d'un trip garage et acide, noyé dans un subtil mélange de fuzz et de distortion. En enchaînant leurs classiques ("Down Underground", "Tigre du Bengale", "Funeral Baby"), les 7... Lire la suite

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017)

Critique écrite le 31 juillet 2017, par Daddrock

Theatre antique de Fourvière, Lyon 10 juillet 2017

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) en concert

Dress code du soir à Fourvière, HELLFEST ! Le ton est donné. Ce sera fort, bruyant, décapant. Pour oublier une première partie au goût fade proposée par The Liminanas, il fallait du bruit, puissant. Dommage que le groupe des Perpignanais n'aient pas été programmé à l'Odéon. Les lieux intimistes leurs vont à merveille. La forge de Marie, la barbe à la Warren Ellis de Lionel, la voix suave de Nika n'y feront rien. La scène du grand théâtre est trop vaste pour eux. Impossible de distraire les tee-shirts sérigraphiés aux couleurs du rock dur et hard, trop occupés à partager leurs souvenirs du Hellfest 2017. Deux. Ils sont deux. Toujours deux. Et comment faire du bruit à... Lire la suite

Royal Blood + The Liminanas (Festival les Nuits de Fourvière 2017)

Critique écrite le 18 juillet 2017, par Cathy VILLE

Théâtre antique de Fourvière - Lyon 10 juillet 2017

Royal Blood + The Liminanas (Festival les Nuits de Fourvière 2017) en concert

Après les orages de fin d'après midi, place au soleil pour une soirée qui s'annonce sous de bons hospices. Si la dernière radée à bien refroidi la pierre du théâtre antique, elle a eu le mérite de nettoyer le ciel. Par contre pas génial pour nos petites fesses assises à même la pierre, car ce soir pas de distribution de petits coussins pour protéger nos popotins. The Liminanas Enfin bref c'est donc dans de bonnes conditions métrologiques que les Liminanas font leur entrée sur scène. Liminanas c'est un duo, un couple plus exactement, originaire du sud de la France et qui excelle dans le garage pop psyché depuis 2009. Sur scène, le duo composé de Lionel (lead guitare) et Marie (batterie, chant) arrive accompagné de 4 autres musiciens dont une chanteuse. Petite particularité du groupe la batterie est placée sur le côté de la scène et non au fond et surtout elle ne comporte aucune cymbale. Un public nombreux est installé dans le théâtre pour venir écouter cette première partie. Pas spécialement fan du groupe j'éprouve quelques difficultés à rentrer dans son univers. Tout me semble un peu bruyant, les morceaux ont l'air de se ressembler, quant à la voix elle mériterait peut être de monter un peu plus dans les aiguës car cela donne un... Lire la suite

The Pleasures + The Limiñanas

Critique écrite le 24 février 2017, par Philippe

Espace Julien, Marseille 24 février 2017

The Pleasures + The Limiñanas en concert

Flute. Ou alors merde. Déjà vu un super concert hier soir (produit par le Poste à Galène, comme ce soir) mais bien obligé de ressortir - on ne peut quand même pas laisser passer sans réagir les Limiñanas de Cabestany, en restant dans son canapé à 200 mètres à vol d'oiseau ! Fort heureusement la soirée qu'on a donc rejointe en traînant un peu des pieds commence de façon très emballante par un show du jeune groupe The Pleasures - jeune qualifiant l'âge du groupe et non son expérience collective, bien sûr. Autant leur premier passage ne nous avait pas fait sauter au plafond, autant leur nouvelle formule (et un jeu plus punchy) est vraiment séduisante. On ne reviendra pas sur les nombreux états de service de Pascal, leur ex-guitariste (qui comme chacun des trois autres, a déjà joué dans au moins 3 groupes dont je me souvienne), mais il est vrai que son remplacement par une basse ronde et bien huilée, celle de Fred (autre habitué des groupes consanguins), renforce nettement la cohérence du son ! L'alchimie guitare-basse-batterie-voix reste décidément indépassable depuis les Beatles... En effet le duo du bassiste avec la Rickenbacker rutilante de Stéphane "Lollipop", appuyé sur la frappe effortless (il ne semble jamais transpirer !)... Lire la suite

The Liminanas : les chroniques d'albums

The Limiñanas : Shadow People

Chronique écrite le 20/01/2018, par Pierre Andrieu

The Limiñanas : Shadow People

Dans un pays qui s'extasie sur les "prouesses" élyséennes ultra libérales réalisées par un banquier de 40 ans et qui pleure à chaudes larmes l'"inoubliable" chanteur d'Allumer le feu ou Tous ensemble, le début de succès des discrets et respectables garagistes perpignanais de The Limiñanas fait vraiment un bien fou ; il permettrait presque d'oublier que l'on vit dans un pays de cons qui achètent majoritairement et par palettes entières des disques moisis de Johnny Hallyday, Florent Pagny, Black M, Soprano, Booba, PNL et Kendji Girac... Bref, oublions un instant les choses qui fâchent et concentrons nous plutôt sur Shadow People, ce bonheur d'album aussi artisanal que classieux publié par une grande maison de disques, Because Music, et réunissant moult invités de premier choix : Anton Newcombe, leader de Brian Jonestown Massacre (et fan !), à la coproduction, au chant sur un titre (Istanbul Is Sleepy) et à la co écriture de quelques morceaux, Peter Hook, bassiste de Joy Division et New Order (sur The Gift), Bertrand Belin, chanteur de chansons intelligentes en français (sur Dimanche), et Emmanuelle Seigner, actrice à la voix suavement sexy (sur Shadow People)... Le disque dont il question ici - enregistré entre Cabestany, le village des... Lire la suite

The Limiñanas : Malamore

Chronique écrite le 21/04/2016, par Philippe

The Limiñanas : Malamore

On dirait qu'il y a en avril 2016 comme un momentum, un quart d'heure de gloire, pour The Limiñanas from Perpignan, étant à l'honneur dans Libéramondinrock'n'folk (deux mois d'affilée dans ce dernier) aussi bien qu'au Disquaire Day (avec un 45 t dont la face B, Maria's Theme, est digne du Morricone de la plus grande époque). Curieux décalage dans le temps à notre goût, puisque l'un de leurs albums précédents (déja défendu par Rock'n'Folk, soyons justes), l'inépuisable et génial Costa Blanca, leur Melody Nelson à eux si on veut, nous a foutu une telle gifle en 2013 qu'on en a reniflé rouge pendant des mois... Mais loin de nous l'idée de prendre la posture snob de ceux dont on découvre leur groupe secret-trop-bien-gardé : on ne peut que souhaiter bonheur, prospérité et gloire bien méritées à M. et Mme Limiñana, sauveurs du rock made in France, évidemment ! Monsieur ayant abandonné (peut-être à l'occasion de la perte de son rasoir et le vol de son cuir ?) son air de jeune premier poseur, au profit d'une belle barbe de vieux sage de la musique vintage, et Madame arborant une magnifique chevelure rouge incandescent, ils sont toujours aussi beaux... On est juste un peu désarçonné que, contrairement à l'album précédent où l'on nous enfilait un... Lire la suite

The Limiñanas : Costa Blanca

Chronique écrite le 17/02/2014, par Philippe

The Limiñanas : Costa Blanca

Quand es-tu parti vers le Sud en voiture, pour la dernière fois, avec ton cuir noir (de merde) comme simple bagage ? Allez, embarque, dude ! Il ne te faudra pas plus de 27 secondes pour entendre arriver sur le disque, la basse obsédante qui ne va pas te quitter de tout le voyage et dans la foulée, une des nombreuses ritournelles pop joliment ciselées tout au long de ce troisième album de The Limiñanas, from Perpignan. Suit un formidable hymne pop à tambourin, My Black Sabbath, qui accompagnera idéalement dans ton cerveau le défilement automatique de paysages désertiques à crever, genre la Navarre entre Tafala & Tudela, sur une chanson franco-anglaise parsemée de bouzouki arabo-andalou. Ca tombe bien, la côte Est de l'Espagne, c'est là que tu vas, ne change pas de direction : Alicante c'est bien par là, au bout de la route, où t'attend en effet (merci Google Maps !) un hôtel appelé Costa Blanca, comme cet album ! Alicante ici, plus qu'une ville réputée plutôt morne, c'est aussi un titre rock avec Farfisa et du fuzz à en ronronner de plaisir : celui d'avoir pris la route dans un paysage qui n'est pas sans te rappeler ta chère Route 66, celle dont le souvenir te hante depuis des années... Mais là où le voyage ne sera pas de tout repos, c'est... Lire la suite

The Liminanas : Vidéo








The Liminanas : écoute