Accueil Chronique de concert Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019)
Mercredi 26 juin 2019 : 10470 concerts, 25537 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Chronique de Concert

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019)

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019) en concert

Transbordeur - Villeurbanne 9 mars 2019

Critique écrite le par



Quoi de mieux qu'un festival de musique indé pour faire passer un week-end hivernal un peu trop maussade. Le Festival Transfer revient cette année pour une troisième édition, et y ajoute même une soirée supplémentaire au Transbordeur pour faire durer le plaisir.


Off Models : De très belles promesses

Un très bon premier album intitulé "Never Fallen In Love" sorti en janvier, et une occasion ratée de les voir à Clermont-Ferrand quelques jours avant, il n'en fallait pas plus pour attiser l'envie de découvrir les Valentinois sur scène. Emmené par l'énergique et sémillante chanteuse Anita, à la voix captivante avec cette touche sexy sans prétention rappelant par moment une tonalité à la Kim Deal, le groupe entame son set par le titre le plus entêtant de l'album, "Fast Life", qu'on fredonnait justement depuis 2 jours. Après cette très bonne mise en bouche, le quintet enchaîne avec tout un tas de titres jangle pop punk bien fichus, punchy et tout sourire, avec une énergie formidable. A suivre !


Ditz : La bonne surprise

Pourquoi ? Parce que je m'étais bêtement trompée de groupe lors de la pré-écoute sur une célèbre plate-forme musicale de l'internet, qui m'avait suggéré un homonyme plus que douteux, provenant du New Jersey, État bien connu pour ses artistes d'exceptions tels Bon Jovi et autres Chemical Romance, et qui aurait dû se les garder pour animer leurs foires locales à la saucisse, et nous préserver tous... Calibrée sur la jauge du Club Transbo, la grande salle est tronquée par de grands rideaux noirs. A peine arrivé, le quintet de Brighton nous emporte dans une violente tourmente post punk brutale, noise, et un peu dérangeante à l'image du chanteur, Cal, qui déambule comme un vautour dans une contradictoire nonchalance énergique de part et autre de la scène, sans jamais savoir où se poser. Avec sa dégaine de m'en foutiste, le gars lance un "j'adooore la bière et j'aime la clope !" en français, et on peut s'imaginer qu'il ne s'arrête pas à ces deux substances. Derrière, ça joue trash, des riffs de guitares lourds, sur des rythmiques névrotiques, et beaucoup de strobo aveuglants. Bref, on a adoré, le public aussi, vu les clameurs passionnées. A revoir dans un climat plus agité, l'auditoire étant un peu trop timide à cette heure de la soirée.


Drahla: Beaucoup trop de...

On en avait lu beaucoup de bien de ce power trio de Leeds, la référence flagrante de Sonic Youth dans un style plus post punk sonnait pas mal. On était donc curieux de les voir en live... et... vous n'allez jamais croire cette chose incroyable qui va arriver pendant ce concert, à lire toute de suite après la pub de 20 minutes sur comment maigrir miraculeusement en ne mangeant que de la béchamel ! (Ou sinon, vous pouvez passer directement au groupe suivant...) Le saxophone est à la mode en ce moment, et autant on a adoré l'instru dans les mains de groupe comme Buttertones ... autant ici, euh, comment dire ?! On va donc laisser la parole à notre voisin inconnu du public pour résumer l'affaire, qui criait alors : "non mais faut arrêter, là, arrachez lui le saxo des mains, bordel !". Merci, au revoir.


Toy : Amour et contrariété

On en profite pour retourner plus tôt dans la grande salle où l'on attend impatiemment Toy au second rang. Derrière, un inconnu lance cette impayable comparaison : "on dirait Indochine" à l'entrée du groupe sur scène. Le combo entame sa célébration pop rock psyché devant une salle enthousiaste et quasi comble, en dépit d'un réglage de son douteux, et d'une voix quasiment inaudible pour le bassiste, désemparé. Pas bavards, peu expressifs sous ces lumières en contre-jour, ils enchaînent pourtant vertueusement leurs magnifiques titres trippants, nous plongeant dans une aura ensorcelante, avec une set list puisée en grande partie dans leur très bon dernier album "Happy In The Hollow" sorti en janvier, avec les tubesques "Mechanism" ou "Last Warmth Of The Day" (où l'on peine malheureusement à entendre le riff référent au "Girl You'll Be A Woman Soon" de Neil Diamond), et les plus anciens "I'm Still Believing" et "Join the Dots", hypnotique. Une belle prestation, mais qui laisse un goût quelque peu amer à cause de ce son trop brouillon.


She Past Away : Khôld

Robert Smith a eu un fils, il est turc et gothique. C'est assurément ce qu'on pense quand on voit Volkan Caner, le chanteur et guitariste du prochain groupe. Changement de décors, donc, avec la darkwave très 80's de She Past Away qui a déjà commencé dans le club où les premiers rangs sont déjà atteints d'une grande excitation. Maquillé à grand coup de crayons Khôl, le duo turc balance un truc synthétique froid, métallique, dans une atmosphère sombre, renforcée par la sonorité rude et tranchante de leur langue. On en retient de très bons titres percutants et entêtants, comme "Sanri", "Kasvetli Kutlama" et le génial "Asimilasyon", qui suscite une expérience intéressante et une irrésistible envie de bouger sur les rythmiques et synthé old school, même si le set peut paraître un peu inégal sur la longueur pour les non-initiés.


Beak : La grande classe

On ne va pas y aller par quatre chemins, Beak, c'est indéniablement le grand moment de cette soirée. Complètement passée à côté de ce groupe de Bristol, et ayant découvert les albums une semaine avant, on pouvait pressentir quelque chose de beau. Touchée ! Dans une ambiance improbable, du style "soirée entre potes au coin du feu", intimiste et chaleureux, trois mecs décontractées et attachants manient leur singulier son krautrock entre deux blagues sur le Brexit. Mal informée, on me souffle à l'oreille que c'est le batteur de Portishead, Geoff Barrow. Gage de qualité ? Incontestablement ! Le gars assure la batterie avec une dextérité bluffante. Guitariste et clavier ne sont pas en reste, et on décèle une réelle osmose entre ces trois-là. Un détachement hors du temps, des titres instrumentaux ambiant progressif nous baignent dans une atmosphère qu'on pourrait croire issu d'étranges polar de science-fiction indépendants du siècle dernier. Un univers hypnotique orgastique, qu'on retrouve aussi sur les parties chantées, avec le génial "Brean Down", le classieux "When The Fall", et "Wulfstan II", l'incroyable climax du set. Bref, courez les voir absolument !


Lice : Un beau bordel

Si tu aimes Yak, Warmduscher ou encore Movie Star Junkies, tu aimeras beaucoup Lice. Nouveau protégé du label de Joe Talbot, le frontman d'Idles, ces jeunes gars de Bristol ébranlent tout dès les premières notes. Même si beaucoup sont partis après Beak, le reste de l'audience a une furieuse envie de se lâcher sur leur post punk rock'n roll garage. Actuellement en tournée avec Ditz et Drahla, les anglais ont bien l'intention de foutre le bordel ce soir. Et ça part vite en un joli pogo convivial sur le devant de la salle. Guitare et rythmes lourds sur le flot enragé des paroles d'Alastair Shuttleworth, le combo sait faire passer le brutal sans mal. Un set qui se termine avec en rappel, le très cool "Little John Waynes", dans une belle énergie qui nous achève. On laisse le dernier groupe Gum Takes Tooth aux plus courageux, game over pour nous.

Pour l'esprit découverte, la prog pointue, de qualité et le cadre intimiste, le festival Transfer marque beaucoup de points, et risque fortement de nous revoir l'année prochaine !

Photos : Lucien Rousset (Drahla, Lice, She Past Away, Beak), Delphine D. (Off Models, Ditz, Toy)


Festival Transfer : les dernières chroniques concerts

Temples + Raoul Vignal + Pom Poko + Marble Arch + Lebanon Hanover (Festival Transfer 2019) en concert

Temples + Raoul Vignal + Pom Poko + Marble Arch + Lebanon Hanover (Festival Transfer 2019) par Kx Santos
Transbordeur, Lyon, le 08/03/2019
Deuxième jour, ce vendredi 8 Mars, au Transbordeur, pour la troisième édition du Festival Transfer. La soirée démarre aux alentours de 20h et se poursuivra assez tardivement... La suite

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut en concert

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut par Kx Santos
Transbordeur Club, Lyon, le 03/03/2018
En ce deuxième jour du Festival Transfer qui se tenait au Transbordeur, c'est dans l'Espace Club que se tint la scène. Après l'annulation de la Late Night, le public n'est pas... La suite

Drahla : les dernières chroniques concerts

Anna Calvi + Warmduscher + Boy Harsher + Drahla (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Anna Calvi + Warmduscher + Boy Harsher + Drahla (La Route du Rock Collection Hiver 2019) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 23/02/2019
Après un vendredi de haut vol permettant de voir à l'œuvre à La Nouvelle Vague Marble Arch, Mermonte, Flavien Berger, Bodega et Cannibale, le dernier soir de la Route... La suite

Toy : les dernières chroniques concerts

Toy + Jacco Gardner + MNNQNS (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Toy + Jacco Gardner + MNNQNS (La Route du Rock Collection Hiver 2019) par Pierre Andrieu
Antipode, Rennes, le 21/02/2019
Après 6 heures passées sur l'autoroute de l'enfer, on arrive à temps pour profiter d'un sympathique apéritif houblonné dans la bonne ville de Rennes, juste avant de plonger la... La suite

The Black Keys, Noel Gallagher, Eagles Of Death Metal, Toy, Mark Lanegan, Deus, Bass Drum Of Death, Ume, Of Monsters And Men, The Bots, Maximo Park, Granville (Festival Rock en Seine 2012) en concert

The Black Keys, Noel Gallagher, Eagles Of Death Metal, Toy, Mark Lanegan, Deus, Bass Drum Of Death, Ume, Of Monsters And Men, The Bots, Maximo Park, Granville (Festival Rock en Seine 2012) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 25/08/2012
Grâce à un enchainement ininterrompu de concerts tous plus classieux et enthousiasmants les uns que les autres, la journée du Samedi 25 août 2012 est appelée à rentrer dans... La suite

Girls + Toy + Gender Bender (Find Out Festival) en concert

Girls + Toy + Gender Bender (Find Out Festival) par sami
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 31/05/2012
Ambitieux dans sa programmation avec pas mal de groupes émergeants et de belles têtes d'affiches rock et electro, le festival Find Out l'est d'autant plus en cette fin de saison où... La suite

Transbordeur - Villeurbanne : les dernières chroniques concerts

Temples + Raoul Vignal + Pom Poko + Marble Arch + Lebanon Hanover (Festival Transfer 2019) en concert

Temples + Raoul Vignal + Pom Poko + Marble Arch + Lebanon Hanover (Festival Transfer 2019) par Kx Santos
Transbordeur, Lyon, le 08/03/2019
Deuxième jour, ce vendredi 8 Mars, au Transbordeur, pour la troisième édition du Festival Transfer. La soirée démarre aux alentours de 20h et se poursuivra assez tardivement... La suite

Rendez-Vous + Balladur en concert

Rendez-Vous + Balladur par Cathy Ville
Le Transbordeur - Villeurbanne, le 13/02/2019
Gros dilemme en ce mercredi 13 février : deux excellents concerts dans deux styles différents se déroulant à Lyon, j'ai dû faire un choix difficile entre Brendan Perry au Ninkasi... La suite

Jeanne Added + Laake (Festival Riddim Collision 2018) en concert

Jeanne Added + Laake (Festival Riddim Collision 2018) par Cathy VILLE
Le Transbordeur - Villeurbanne, le 24/11/2018
Comme chaque année, le festival Riddim Collision se déroule dans divers lieux de Lyon et propose une programmation originale et variée. Cette année nous nous arrêterons sur la... La suite

Thom Yorke en concert

Thom Yorke par Daddrock
Transbordeur, Lyon, le 14/06/2018
Pour paraphraser une rubrique d'un célèbre canard du mercredi, le concert de Thom Yorke est la soirée qu'on peut ne pas aller voir. Au lendemain d'un concert passionnant à... La suite