Accueil Marseille - Aix Palais Longchamp - Marseille 1er
Samedi 24 août 2019 : 11646 concerts, 25625 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.

Palais Longchamp - Marseille 1er

23 bd Montricher
13001 Marseille

Plus d'info :

Palais Longchamp - Marseille 1er : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Palais Longchamp - Marseille 1er : l'historique des concerts

Sa.

27

Juillet

2019

Ve.

26

Juillet

2019

John Zorn's Bagatelles Marathon

Je.

25

Juillet

2019

Chucho Valdes "jazz Bata" + Juan Carmona septet

Me.

24

Juillet

2019

The Good, The Bad & The Queen - Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit

Ma.

23

Juillet

2019

Marcus Miller + José James

Lu.

22

Juillet

2019

Marius et Fanny

Sa.

22

Juin

2019

Gari Grèu, JaMin, DJ Kayalik, Aston Villa, Swan Ink, Brazilian Love Affair

Ve.

27

Juillet

2018

Onefoot - Jeff Mills / Émile Parisien - GoGo Penguin - Cory Henry & The Funk Apostles

Je.

26

Juillet

2018

Roy Hargrove 5tet - The Chick Corea Akoustic Band with John Patitucci and Dave Weckl

Me.

25

Juillet

2018

Youssou NDour et le Super Etoile de Dakar - Somi

Ma.

24

Juillet

2018

Henri Texier Sand Quintet Sand Quintet - Fred Wesley & The New JB's feat. Martha High

Lu.

23

Juillet

2018

Carte Blanche Youn Sun Nah - Henri Texier Sand Quintet

Palais Longchamp : les dernières chroniques concerts 40 avis

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents)

Critique écrite le 28 juillet 2019, par Sami

Palais Longchamp, Marseille 23 Juillet 2019

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents) en concert

Après le Theatre Silvain et le Mucem, le festival finit avec une semaine au Palais Longchamp avec un programme de choix, du rock de Damon Albarn aux expérimentations de John Zorn en passant par les douceurs de Melody Gardot, il y en aura pour tous les goûts. Pour votre chroniqueur du soir ce sera la soirée estampillée "groove" avec deux beaux concerts pour les amateurs du genre. Une fois n'est pas coutume, la première partie m'est plus familière que la tête d'affiche. Soulagé de retrouver José James dont la prestation au Cabaret Aléatoire en 2013 laissa de bons souvenirs, mais depuis une tournée (en 2017) qui devait passer à Marseille qui fut annulée au dernier moment après un accident auditif lors de balances, heureusement ce soir il était en pleine forme. Son groupe aussi, avec le guitariste Marcus Machado, le batteur Aaron Steele et la bassiste Aneesa Strings qui donne également de la voix. José James revient avec une imposante coupe Afro et une chemise très seventies et pour cause, le concert sera principalement autour de son dernier album hommage au grand Bill Withers, qu'il avait déjà repris la dernière fois d'ailleurs. "Ain't no sunshine", "Who is he and what is it to you", "Grandma's hands" dans des... Lire la suite

John Zorn, Festival Jazz des Cinq Continents

Critique écrite le 28 juillet 2019, par Vv

Palais Lonchamp Marseille 26 juillet 2019

John Zorn, Festival Jazz des Cinq Continents  en concert

Un soir d'eté, alors que le palais longchamp fini d'enrouler sa cape étoilée sur ses épaules, un gargouillis spectral fait fuir les ours morts hors des cages du zoo désaffecté. Les otaries javellisées sautent hors de leur bassin, de vastes nuées d'oiseaux fantômes se diluent dans le ciel, et des troupeaux de crocodiliens y perdent leurs ecailles. Mais que se passe t'il derrière les colonnades ? Sont ce les barrissements d'éléphants zombie, un concours de slogans publicitaires spectrals, une compétition de hululement hurlés ? Que nenni, ma gente dame, que nenni, non, non, non. Devant un parterre de fleurs et un fond scene en arbres, un new yorkais sexagénaire est venu augmenter la tension de signaux électriques, autrement dit, tourner des potards jusqu'à onze jusqu'à en obtenir des étincelles Cette production d'éclairs dans la nuit, nuit de violence dans la ville nue, c'est John... Lire la suite

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019)

Critique écrite le 27 juillet 2019, par G Borgogno

Marseille, Festival Jazz des Cinq Continents. 24 Juillet 2019

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) en concert

RAPHAEL IMBERT & LA CIE NINE SPIRIT/ THE GOOD, THE BAD & THE QUEEN. Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit ouvrent la soirée dignement. Habitués du Festival , depuis 20 ans, ce concert est doublement unique pour Imbert et les siens : il coïncide avec les 20 ans de la Cie Nine Spirit et bénéficie de la présence d'un " Guest " exceptionnel le Bluesman Eric Bibb. Imbert et Nine Spirit commencent le concert avec des compositions de leur cru et une superbe reprise de Joni Mitchell (preuve de bon goût). Bibb les rejoint pour une bonne heure de concert des plus agréables, tous, visiblement, sont, heureux d'être là et ça se sent. De reprises de Taj Mahal en compositions de Bibb, on est happé par les arrangements élégants qui habillent le Blues de Bibb. Comme si il était accompagné par une sorte de The Band, français. Deux guitares, plus celle, acoustique de Bibb, une batteuse sobre, deux chanteuses (dont la sœur de Imbert), un clavier, un tuba/trombone, un contrebassiste et Imbert au saxophone... Tout cela est sobre, sans solos volubiles et pénibles, une TRÈS bonne surprise. L'autre surprise est de voir programmé, ICI, The Good, The Bad & The Queen. J'avoue avoir été un peu incrédule en voyant les affiches ; une sorte... Lire la suite

Kamasi Washington + Robert Glasper Experiment (Festival Jazz Des Cinq Continents)

Critique écrite le 27 juillet 2017, par Sami

Parc Longchamp, Marseille 25 Juillet 2017

Kamasi Washington + Robert Glasper Experiment (Festival Jazz Des Cinq Continents) en concert

Après la belle soirée avec Norah Jones, c'est ce soir une date que j'attendais personnellement depuis plusieurs mois, avril pour être précis depuis l'annonce complète de la programmation de cette 18ème édition. Attendu à plus d'un titre, déjà car il s'agit d'un plateau inédit à Marseille, il y a eu un concert de Robert Glasper à Nimes en 2014, et deux de Kamasi Washington, également à Nimes l'an passé (au festival Tinals mais dans la petite scène, hérésie !) et au génial festival Worldwide à Sete, chacun d'entre eux ratés à regret. Alors un plateau aussi classe (la fine fleur de la musique noire actuelle, pour résumer en gros) avec les deux artistes à quelques arrêts de tram, ce'st vraiment une très bonne surprise et même si ce soir les allées du parc Longchamp ne sont pas aussi garnies que la veille, le public connaisseur ou curieux est de qualité, réactif et attentif pour les deux formations. Et contrairement à d'autres événements annulés à cause des bourrasques de mistral, cette soirée aura été un enchantement du début à la fin. Robert Glasper Experiment c'est du groove brut de décoffrage, une fusion de jazz, de soul et de funk, une musique irrésistible pour les sens qui d'emblée évite la question qui fâche ici,... Lire la suite

Norah Jones + Nguyen Le & Ngô Hôg Quang (Festival Jazz des Cinq Continents)

Critique écrite le 25 juillet 2017, par Sami

Parc Longchamp, Marseille 24 Juillet 2017

Norah Jones + Nguyen Le & Ngô Hôg Quang (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Semaine faste au Palais Longchamp avec dès lundi un concert complet depuis plusieurs mois déjà, Norah Jones, qui était déjà venue à deux reprises à Marseille, au Palais des Congrès, à ses débuts en 2002, puis au Dome; mais c'est la première fois dans le cadre du festival Jazz Des Cinq Continents. Public familial vu la notoriété de l'Américaine, les habitués du festival ont tout prévu, serviettes, coussins et autres casse-croûte et surtout une bonne dose de patience, car ils sont en général venus quelques heures avant le concert de la tête d'affiche. La première partie est une découverte pour la plupart des spectateurs, même si le guitariste émérite Nguyen Le enregistre des disques depuis les années 80. Il est accompagné du plus jeune Ngô Hôg Quang pour une collaboration assez dépaysante qu'on aurait pu entendre dans d'autres festivals ouverts d'esprit du style Bab El Med. Le dernier utilise pas mal d'instruments traditionnels avec du luth ou de la harpe, et chante des mélopées au ton mystique. Nguyen Le nous explique en français l'origine de ces titres, de leur origine Vietnamienne, du nouvel an comme cette ode à l'année du singe, et plus particulièrement à la reine des singes. Ngô Hôg Quang nous racontera également... Lire la suite

Ibrahim Maalouf & Friends : Michel Portal, Thomas Dutronc, Eric Legnini, Asa, Vincent Ségal (Festival Jazz Des Cinq Continents 2014)

Critique écrite le 26 juillet 2014, par Sami

Palais Longchamp, Marseille 25 Juillet 2014

Ibrahim Maalouf & Friends : Michel Portal, Thomas Dutronc, Eric Legnini, Asa, Vincent Ségal  (Festival Jazz Des Cinq Continents 2014) en concert

Encore une soirée qui affiche complet et à voir l'interminable file d'attente une heure avant, un des concerts les plus attendus de cette édition. Carte blanche est donnée à Ibrahim Maalouf dont c'est déjà le troisième passage dans ce festival, une date particulière dans sa tournée "Illusions" qui connait un grand succès, amplifié par une victoire de la musique en début d'année. Il y a en effet pas mal d'invités, en plus de ses musiciens qui figurent sur son dernier album à savoir François Delporte à la guitare électrique, Laurent David à la basse, Franck Woeste au piano, Stéphane Galland à la batterie, Youenn Le Cam, Yann Martin et Martin Saccardy aux cuivres. Dès les premières minutes du morceau inaugural, le public est enthousiaste et emporté par ce jazz hybride aux sonorités tantôt orientales, funk, rock, un son massif, sophistiqué en même temps relativement accessible pour qui comme moi n'est pas familier de ses disques. Après deux titres dont un fini en sifflotant, le Libanais prend la parole et s'excuse d'avance de sa première intervention à rallonge que lui reproche nombre d'aficionados jusqu'à sa mère. Vient ensuite "un des meilleurs solistes de France", Michel Portal et sa clarinette pour un duo très... Lire la suite

Accès