Accueil Chronique de concert Mozart / Ellington (Raphaël Imbert - Compagnie Nine Spirit - Quatuor Manfred)
Mercredi 20 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Mozart / Ellington (Raphaël Imbert - Compagnie Nine Spirit - Quatuor Manfred)

Mozart / Ellington (Raphaël Imbert - Compagnie Nine Spirit - Quatuor Manfred) en concert

Le Grand Théâtre - Aix-en-Provence 5 avril 2011

Critique écrite le par

Initiateur d'un projet longuement mûri, Raphaël Imbert était entouré hier soir, pour la première du programme Mozart - Ellington, comme suit :

Mozart Ellington By McYavell - 110405d

COMPAGNIE NINE SPIRIT
Raphaël Imbert, saxophones
André Rossi, piano
Jean-Luc Di Fraya, percussions, voix
Pierre Fénichel, contrebasse

QUATUOR MANFRED
Marie Béreau, violon
Luigi Vecchioni, violon
Emmanuel Haratyk, alto
Christian Wolff, violoncelle

Invités :
Florent Héau, clarinette
Marion Rampal, voix
Simon Sieger, trombone, piano


Le programme alterne des compositions de Mozart et d'Ellington, qui parfois s'enchaînent en fondu, parfois se superposent dans un entrelacs savamment orchestré. Abolir les frontières entre divers styles musicaux, c'est bien parfois. Si beaucoup d'artistes excellent dans cette pratique aujourd'hui, Raphaël Imbert va plus loin en bâtissant des ponts temporels, il tend des fils a priori invisibles entre les deux grands compositeurs. Son travail de recherche sur les liens qui les unissent est conséquent, et quelques clés d'écoute nous sont données entre deux morceaux pour tenter d'appréhender les liens possibles entre Mozart et Ellington, à travers les formes que prend la spiritualité dans leur musique, qu'elle soit sacrée ou profane.
Il semble que la connivence entre deux musiciens ait été plus évidente lors du projet précédent de Raphaël Imbert : Bach - Coltrane, que dans le cas de Mozart - Ellington. On s'en rend compte dans la tentative de superposition des styles musicaux, mais cela n'est guère important. Le thème annoncé ne peut être après tout qu'un prétexte à une écoute attentive et dirigée sur un axe : caractériser la forme que prend la spiritualité de chacun des deux musiciens.

Les morceaux interprétés, réorchestrés :
Such Sweet Thunder - Duke Ellington
Das Lied Der Trennung - Mozart
Allegretto - Quintette pour clarinette et cordes - Mozart
The Lord's Prayer : My Love - Duke Ellington
Zwei Geharnischte Männer - La Flûte Enchantée - Mozart
Black An Tan Fantasy - Duke Ellington
Maurerische Trauermusik - Mozart
C-Jam Blues - Duke Ellington
Praise God - Duke Ellington
Larghetto - Quintette pour clarinette et cordes - Mozart
Man Came To Jesus - Le Bon Samaritain - Raphaël Imbert
David Danced Before The Lord With All His Might - Duke Ellington
Come Sunday - Duke Ellington

Rappel :
Heaven - Duke Ellington

Il est curieux de constater que plusieurs morceaux profanes sont choisis pour illustrer la spiritualité de Mozart. Si l'on admet que spiritualité ne rime pas obligatoirement avec gravité, le Quintette pour clarinette et cordes, et La Flûte Enchantée ont leur place aux côtés de Maurerische Trauermusik. Par ailleurs, plusieurs morceaux choisis d'Ellington ont été tirés de son répertoire sacré, qui ne constitue qu'une faible (mais non moindre) part de son immense production.
Un enchaînement d'idées me fait alors envisager que Mozart utilisait le sacré pour servir sa musique (Requiem et Messes) mais qu'il n'avait nul besoin de Dieu ou de la religion pour l'exercice de son art et de sa spiritualité. Ellington quant à lui, à travers ses trois œuvres de musique sacrée donne plus l'impression de mettre son talent au service du Divin.
Il apparaît que pour l'un comme pour l'autre, la spiritualité était présente dans la composition de leurs œuvres, qu'elles soient sacrées ou pas.

Raphaël Imbert propose l'idée d'un point commun entre Mozart et Ellington dans la composition de musique sacrée : ils la font sonner différemment par rapport aux règles et canons de leurs époques respectives. Et de fait, dès les premières notes du premier morceau, on reconnaît la singularité de Duke Ellington : mystérieuse dissonance des harmonies, ruptures rythmiques et changements de direction radicaux. Si nous avons pu entendre quelques résonances "Jungle", c'est l'ambiance "Cotton Club" qui aura été privilégiée dans les choix orchestraux de Raphaël Imbert. Quand il s'agit de la musique sacrée de Duke Ellington, la mise en abîme est immédiate et Marion Rampal reprend avec brio la place que tenait Mahalia Jackson il y a quelques décennies.

Les musiciens sont nombreux, tous sont de talentueux solistes et l'on s'incline devant la modestie de certains qui ce soir et à travers ce projet se mettent surtout au service du groupe. Je m'arrêterais volontiers sur chacun d'eux mais ce texte déjà trop long doublerait en quantité. Leur engagement dans le projet est total. Et si celui-ci paraît impressionnant par son ambition et son sérieux, nous aurons droit à quelques surprises récréatives, émouvantes ou amusantes : Le fantôme de Duke Ellington passe lorsque Raphaël Imbert se place en position de chef d'orchestre et reproduit la gestuelle cool et dégingandée du maître lorsqu'il dirigeait un Big Band, sur The Lord's Prayer : My Love. Lors des solos les plus swinguant, quelques cris enthousiastes proviennent du public, peut-être des musiciens eux-mêmes qui saluent la virtuosité des musiciens, comme on en entend parfois sur les films ou enregistrements sonores d'époque. Florent Héau, qui expulse un son d'une pureté confondante de la clarinette, joue maintenant de la scie (!) lors d'un monologue magistral de Raphaël Imbert ; plus tard il effectuera un long solo de claquettes pour illustrer avec légèreté David qui danse devant Dieu. Les trois solistes, trombone clarinette et saxophone quittent le devant de la scène et rejoignent leur siège en continuant de jouer, tout en marchant en file indienne : vision fugace des anciennes processions funèbres aux effluves blues dans les rues de la Nouvelle-Orléans.
Sur scène, devant chaque musicien, des amplis de marque "Amadeus" assurent le retour, et on se plaît à imaginer les symboles induits dans ce détail.

Mozart Ellington By McYavell - 110405c

Nous avons assisté à une prestation magnifique, qui au-delà du charme immédiat qu'elle a exercé, a suscité de nombreuses questions :
Quels sont les points communs entre Mozart et Ellington ?
Comment un compositeur accède-t-il au statut de "classique" (au-delà du sens commun qui associe le terme "musique classique" à une période de l'histoire) ?
Existe-t-il un alphabet musical qui permet d'exprimer, représenter, voire transcrire l'intériorité des hommes de manière universelle ?
Peut-on abolir le temps grâce à la musique ?

Il convient de s'attarder sur la démarche de Raphaël Imbert, sur l'ambition, motrice, de son projet, et de lui rendre hommage.

Abolir la temporalité, réfuter le temps en rapprochant Bach et Coltrane, Mozart et Ellington. Chercher une signification commune à ces grands compositeurs : la spiritualité dans leur musique. Cette proposition est séduisante. Il existe dans le monde des intellectuels des postulats qui exercent un charme obscur sur l'imagination : l'expression de ce qu'il y a de commun à tous les hommes, de valeurs universelles, dans un langage universel : celui de la musique. On sait que Mozart trouvait à travers la franc-maçonnerie un cadre formel dans l'exercice de cette utopie.
Y a-t-il nécessité de donner du sens à la musique, et si oui, la musique possède t'elle un alphabet universel ?
Nous avons assisté à la démonstration éblouissante ce soir que l'expression d'une intériorité est un supplément d'âme. Elle permet de mieux interpréter la musique. C'est déjà ça.

Mozart Ellington By McYavell - 110405b

Pourquoi et comment un musicien accède au statut de grand compositeur classique ? Celui dont l'écoute réclame un acte de foi, car tout dans ses notes est pensé, prémédité, choisi et procède d'une signification. Rien de léger, de gratuit, même dans les ornementations.
La postérité d'un musicien dépend de l'intérêt, de l'enthousiasme ou de l'indifférence que les générations futures y portent. N'est pas classique une œuvre qui possède tel ou tel mérite, mais celle que les générations successives, mues par différentes raisons, écoutent avec une ferveur préalable, une mystérieuse loyauté.
Mais alors, qu'est-ce qui a provoqué cette ferveur, cette loyauté dans l'écoute de Mozart, Ellington, Bach ou Coltrane ? Peut-être ont-ils touché ce qu'il y a de commun à tous les hommes, qui est non pas l'objet, la forme d'une spiritualité, mais la spiritualité elle-même. La spiritualité comme une fonction inhérente, inaliénable à l'homme.
La quête de Raphaël Imbert pourrait sembler vaine ; il n'en est rien si l'on admet que l'essentiel, c'est justement la quête, la démarche, dans son accomplissement, et non pas dans ses conclusions.

J'aurais plutôt tendance à estimer la musique, qu'elle soit sacrée ou profane, pour ses valeurs esthétiques, et pour ce qu'elle renferme de singulier et de merveilleux, et non pas pour la possibilité d'une signification à la fois secrète, ésotérique ou universelle. Admettons tout de même que l'universalité et l'intemporalité existent chez l'homme à travers l'exercice de certaines fonctions spirituelles fondamentales : créer des valeurs morales, donner un sens au monde, et non pas dans les diverses formes que prennent ces valeurs et ces significations.

Nous avons été, spectateurs et auditeurs d'un objet musical pur, indépendant et magnifique, quels que furent ses antécédents.

André Rossi : les dernières chroniques concerts

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

Raphaël Imbert, André Rossi, Jean-Luc Di Fraja en concert

Raphaël Imbert, André Rossi, Jean-Luc Di Fraja par Mardal
Roll'Studio - Marseille, le 29/01/2011
Coltrane is Bach Je retrouve Raphaël Imbert au Roll Studio après l'avoir quitté la veille à la Meson. Il se présente ce soir en formation de trio : Raphaël IMBERT,... La suite

Bach - Coltrane (Raphaël Imbert / André Rossi / Jean Luc Difraya) en concert

Bach - Coltrane (Raphaël Imbert / André Rossi / Jean Luc Difraya) par Mcyavell
Roll'Studio - Marseille, le 27/03/2010
De Bach à Coltrane. Tout un programme. Comme ça se passe au Roll'Studio, les seules cordes sont celles du piano. Le projet initial incluant le Quatuor Manfred et une contrebasse,... La suite

Sirènes & Midi Net : Raphaël Imbert & Cie Nine Spirit   en concert

Sirènes & Midi Net : Raphaël Imbert & Cie Nine Spirit par Mcyavell
Parvis de l'Opéra - Marseille, le 06/05/2009
Premier mercredi du mois. Midi. La sirène sonne. Sur la scène dressée devant l'Opéra, 6 musiciens (un piano, deux violons, un alto, un violoncelle et une contrebasse) attendent le... La suite

Jean-luc Di Fraya : les dernières chroniques concerts

Perrine Mansuy Rainbow Shell en concert

Perrine Mansuy Rainbow Shell par pirlouiiiit
Cri du Port, Marseille, le 31/03/2016
Puisque je n'aurai pas plus de facilité à écrire cette chronique plus tard autant le faire à chaud. Alors mettons les choses au clair, même si je commence à avoir pas mal de... La suite

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

World Kora Trio en concert

World Kora Trio par Flag
Théâtre du Rocher - La Garde, le 27/11/2012
Je le répèterai encore souvent, mais je ne suis pas un spécialiste de jazz, encore moins de musique du monde (ou l'inverse ?). C'est encore le cas ce soir, car si vous me... La suite

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz (3 et 4/6) en concert

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz (3 et 4/6) par Mcyavell
Radisson Blu - Marseille, le 21/07/2012
De retour au Solaris, le bar du Radisson Blu, son étrange papier peint, ses Aftersjazz animés jusqu'au bout de la nuit par Christophe LeLoiL. Chronique 2 : soirées des 20 et... La suite

Marion Rampal : les dernières chroniques concerts

Marion Rampal, Cecile McLorin Salvant, Kimberose (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Marion Rampal, Cecile McLorin Salvant, Kimberose (Festival Jazz des Cinq Continents) par Sami
Palais Longchamp, Marseille, le 25/07/2021
C'est donc parti pour la 20eme et dernière du festival, qui s'est déroulé sur 6 lieux différents avec une configuration inédite pour cette clôture au Palais Longchamp. Jauge... La suite

Henri Florens & Marion Rampal (Jazz Explosion) en concert

Henri Florens & Marion Rampal (Jazz Explosion) par Pirlouiiiit
Meson, Marseille, le 22/11/2014
Tout juste échappé du concert de Clair de Lune au Roll'Studio et en chemin vers le Poste à Galène pour découvrir Bernhoft je m'arrête avec la ferme intention de rester le plus... La suite

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) en concert

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) par Pirlouiiiit
théâtre du Gymnase, Marseille, le 07/12/2013
Il y a quelques mois j'en prenais plein la vue à ce même théâtre du Gymnase pour Heavens qui regroupait l(a quasi) intégralité de la Compagnie Nine Spirit et le Manfred quartet.... La suite

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

Nine Spirit : les dernières chroniques concerts

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) en concert

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) par Pirlouiiiit
théâtre du Gymnase, Marseille, le 07/12/2013
Il y a quelques mois j'en prenais plein la vue à ce même théâtre du Gymnase pour Heavens qui regroupait l(a quasi) intégralité de la Compagnie Nine Spirit et le Manfred quartet.... La suite

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

Carte Blanche à la Cie Nine Spirit : We Used to Have a Band + Raphaël Imbert trio feat. Paul Elwood, Sarah Quintana, Famoudou Don Moyé... (les Rendez Vous du Kiosque 2011) en concert

Carte Blanche à la Cie Nine Spirit : We Used to Have a Band + Raphaël Imbert trio feat. Paul Elwood, Sarah Quintana, Famoudou Don Moyé... (les Rendez Vous du Kiosque 2011) par Pirlouiiiit
Kiosque Léon Blum - Marseille, le 19/06/2011
Seulement mon deuxième Rendez-Vous du Kiosque (après celui de Sam & Ahmad d'une saison riche et variée. Cette fois les organisateurs ont donné une carte blanche à la Compagnie... La suite

Sirènes & Midi Net : Raphaël Imbert & Cie Nine Spirit   en concert

Sirènes & Midi Net : Raphaël Imbert & Cie Nine Spirit par Mcyavell
Parvis de l'Opéra - Marseille, le 06/05/2009
Premier mercredi du mois. Midi. La sirène sonne. Sur la scène dressée devant l'Opéra, 6 musiciens (un piano, deux violons, un alto, un violoncelle et une contrebasse) attendent le... La suite

Pierre Fénichel : les dernières chroniques concerts

Maluca Beleza (Cabaret Jazz des Cinq Continents) en concert

Maluca Beleza (Cabaret Jazz des Cinq Continents) par Pirlouiiiit
Villa Gaby, Marseille, le 01/06/2021
Difficile de raconter ce concert pour plusieurs raisons à commencer parce qu'il remonte à près de 3 semaines après. Mais comme ça n'était que mon deuxième concert depuis la... La suite

Les 4 Vents (Jazz sur le Ville) en concert

Les 4 Vents (Jazz sur le Ville) par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 03/12/2017
Ce soir c'est la dernière date du festival Jazz sur la Ville et ça se passe à la Meson. Les 4 Vents (titre d'une des chanson de Perrine Mansuy) c'est donc (de gauche à droite... La suite

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

Carte Blanche à Raphaël Imbert en concert

Carte Blanche à Raphaël Imbert par Mcyavell
Roll'Studio - Marseille, le 15/09/2012
Petite équation de début septembre : Concert de rentrée + Roll'Studio = ? Je fais partie des cinquante meilleurs élèves. Ceux qui ont répondu le plus vite au mail de la salle... La suite

Quatuor Manfred : les dernières chroniques concerts

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

Sirènes & Midi Net : Raphaël Imbert & Cie Nine Spirit   en concert

Sirènes & Midi Net : Raphaël Imbert & Cie Nine Spirit par Mcyavell
Parvis de l'Opéra - Marseille, le 06/05/2009
Premier mercredi du mois. Midi. La sirène sonne. Sur la scène dressée devant l'Opéra, 6 musiciens (un piano, deux violons, un alto, un violoncelle et une contrebasse) attendent le... La suite

Raphaël Imbert : les dernières chroniques concerts

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) en concert

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) par G Borgogno
Marseille, Festival Jazz des Cinq Continents., le 24/07/2019
RAPHAEL IMBERT & LA CIE NINE SPIRIT/ THE GOOD, THE BAD & THE QUEEN. Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit ouvrent la soirée dignement. Habitués du Festival , depuis 20 ans, ce... La suite

Amorchestra en concert

Amorchestra par Pirlouiiiit
Cartonnerie, Friche Belle de Mai, Marseille, le 17/02/2018
Comme je l'expliquais en fin de chronique précédente si nous n'avions pas croisé Gilles et Alice à la sortie de l'Embobineuse nous serions allés direct au 47 le lieu, mais après... La suite

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) en concert

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) par Pirlouiiiit
théâtre du Gymnase, Marseille, le 07/12/2013
Il y a quelques mois j'en prenais plein la vue à ce même théâtre du Gymnase pour Heavens qui regroupait l(a quasi) intégralité de la Compagnie Nine Spirit et le Manfred quartet.... La suite

Mysterlô feat. Raphaël Imbert, Cyril Benhamou, Marika Divita, Patrick Ferné (Jazz sur la Ville) en concert

Mysterlô feat. Raphaël Imbert, Cyril Benhamou, Marika Divita, Patrick Ferné (Jazz sur la Ville) par Pirlouiiiit
la Meson, Marseille , le 16/11/2013
Mini chronique parce que quand même je n'ai vu que les 2-3 derniers morceaux de Msyterlô à la Meson. Dans le cadre du festival Jazz sur la Ville, Laurent Kouby (piano, batterie,... La suite

Simon Sieger : les dernières chroniques concerts

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) en concert

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) par Pirlouiiiit
théâtre du Gymnase, Marseille, le 07/12/2013
Il y a quelques mois j'en prenais plein la vue à ce même théâtre du Gymnase pour Heavens qui regroupait l(a quasi) intégralité de la Compagnie Nine Spirit et le Manfred quartet.... La suite

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

Carte Blanche à Raphaël Imbert en concert

Carte Blanche à Raphaël Imbert par Mcyavell
Roll'Studio - Marseille, le 15/09/2012
Petite équation de début septembre : Concert de rentrée + Roll'Studio = ? Je fais partie des cinquante meilleurs élèves. Ceux qui ont répondu le plus vite au mail de la salle... La suite

OMax At Lomax en concert

OMax At Lomax par Mcyavell
Cave de la Cité de la Musique - Marseille, le 20/01/2011
OMax At Lomax 1. Comprendre le titre Alan Lomax était un musicologue américain. Il réalisa un exceptionnel travail de collecte de musiques à commencer par les chants de... La suite