Accueil Sur les Quais - Binic
Lundi 17 juin 2024 : 6055 concerts, 27114 chroniques de concert, 5413 critiques d'album.

Sur les Quais - Binic


22500 Binic

Plus d'info :

Sur les Quais - Binic : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Sur les Quais - Binic : l'historique des concerts

Di.

30

Juillet

2023

Binic Folks Blues Festival 2023 - 30 Juillet : GYASI, Guadal Tejaz, Food Fight, Dirty Deep, Cash Savage And The Last Drinks, Brat Farrar, Skinny Milk, Long Hours, Split System, Lunatic, Silver Synthetic

Sa.

29

Juillet

2023

Binic Folks Blues Festival 2023 - 29 Juillet : Frankie and The Witch Fingers, Bracco, Cash Savage And The Last Drinks, Moodie Beaches, Lunatic, Split System, Long Hours, Brat Fararr, Shake It Like A Caveman , Satanic Togas, Jack Ladder, Long Hours

Ve.

28

Juillet

2023

Binic Folks Blues Festival 2023 - 28 Juillet : Meatbodies, Long Hours, Cash Savage & The Last Drinks, Moody Beaches, Chris Pal, Gee Tee, Lunatic, Mini Skirt, Top Left Club, Thomas Schoeffler

Di.

28

Juillet

2019

Binic Folks Blues Festival 2019 : Sleaford Mods, Cannibale, Prettiest Eyes, The Messthetics, Cellophane Suckers, The Valderamas, Cathedrale, Shifting Sands, Moody Beaches, Buck, MOD CON, Burn In Hell, Hudson Maker, Cannon Fodder, The Kill Devil Hills etc

Sa.

27

Juillet

2019

Binic Folks Blues Festival 2019 : Beechwood, Death Valley Girls, The Messthetics, Prettiest Eyes, Cellophane Suckers, Handsome Jack, Shifting Sands, Slift, Grindhouse, Moody Beaches, Baby Shakes, MOD CON, The Buxom Blade, Knuckle Head, Steal Shit Do Drugs

Ve.

26

Juillet

2019

Binic Folks Blues Festival 2019 : Beechwood, King Khan, Death Valley Girls, The Schizophonics, Red, Handsome Jack, Baby Shakes, Steal Shit Do Drugs, Jet Reactions, Kepa, Henry's Funeral Shoes

Di.

29

Juillet

2018

Binic Folks Blues Festival 2018 : Kid Congo, Flat Worms, Omni, Escape-ism, Shake It Like A Caveman, Digger & The Pussycats, White Cowbell Oklahoma etc

Sa.

28

Juillet

2018

Binic Folks Blues Festival 2018 : Magnetix, Endless Boogie, Omni, Escape-ism, Mister Airplane Man, Mark Porkshop Holder, Digger & The Pussycats, Les Lullies, White Cowbell Oklahoma

Ve.

27

Juillet

2018

Binic Folks Blues Festival 2018 : Magnetix, Endless Boogie, Kaviar Special, Shake It Like A Caveman, Les Lullies, White Cowbell Oklahoma

Di.

30

Juillet

2017

Binic Folks Blues Festival 2017 : King Khan & The Shrines • The Blind Shake • Tim Presley • Le Villejuif Underground • Pierre Omer's Swing Revue • Thomas Schoeffler Jr • Cheapster • Boytoy • Cash Savage & The Last Drinks • Double Cheese • Six

Sa.

29

Juillet

2017

Binic Folks Blues Festival 2017 : Meatbodies • King Khan & The Shrines • The Blind Shake • Tim Presley • Le Villejuif Underground • Pierre Omer's Swing Revue • Thomas Schoeffler Jr • Cheapster • Boytoy • Cash Savage & The Last Drinks • Double Cheese etc

Ve.

28

Juillet

2017

Binic Folks Blues Festival 2017 : King Khan & The Shrines • The Blind Shake • Tim Presley • Le Villejuif Underground • Pierre Omer's Swing Revue • Thomas Schoeffler Jr • Cheapster • Boytoy • Cash Savage & The Last Drinks • Double Cheese Etc

Sur les Quais : les dernières chroniques concerts 13 avis

Long Hours, Broken Waltz, Lunatic, Split System, Cash Savage & the Last Drinks, Silver Synthetic, Skinny Milk, Gyasi, Dirty Deep, Guadal Tejaz (Binic Folks Blues Festival)

Critique écrite le 02 août 2023, par Pirlouiiiit

Port de Binic, Bretagne 30 juillet 2023

Long Hours, Broken Waltz, Lunatic, Split System, Cash Savage & the Last Drinks, Silver Synthetic, Skinny Milk, Gyasi, Dirty Deep, Guadal Tejaz (Binic Folks Blues Festival) en concert

10 ans après notre découverte de ce magnifique festival (voir la chronique par ici) nous voici de retour, cette fois sans enfants et, comme la première fois, pour un seul soir. En effet après Plijadur Zo sous la pluie sur le port du Diben (voir la chronique par ici), le Bour Bodros et Jacks & Jills dans le cadre des Mardis de Plougasnou (voir la chronique par ici) et le fest-noz de Guimaec jeudi avec Sonerien Du, Kazdall et le duo Blain - Leyzour (voir la chronique par ici), deux petits soirs au calme nous ont fait le plus grand bien (on est quand même en vacances !)De plus, ne connaissant presque personne dans le line-up nous avons choisi de faire coup double en déposant ma sœur pour son remplacement à Saint Brieuc dimanche. Je n'ai pas trop suivi ce qui s'est passé ces dernières années, mais par rapport à il y a 10 ans, je note deux principaux changements : une scène de moins et un festival devenu payant (mais pas cher et gratuit pour les habitants de Binic), mais du coup avec des barrières pour rentrer. Je note aussi une certaine difficulté à entrer en contact avec les gars (et filles) de la Nef des Fous. J'ai en effet essayé de les contacter à plusieurs reprises (par le formulaire de leur site ou par mail) pour demander l'accès au... Lire la suite

Sleaford Mods (Binic Folks Blues Festival 2019)

Critique écrite le 18 mai 2020, par Pierre Andrieu

Ville de Binic 28 juillet 2019

Sleaford Mods (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Après deux jours absolument parfaits (chroniques ici), le Binic Folks Blues Festival 2019 prend fin le dimanche 28 juillet avec une dernière salve de concerts tout à fait indiqués pour ceux qui apprécient les vibrations rock and roll, qu'elles soient issues du blues, de la folk, du punk, du hip hop, voire du hip punk (on pense aux Sleaford Mods, qui jouent à 22 heures 15 !). Super prog ne générant aucun temps mort - Civic, Shifting Sands, Prettiest Eyes, Dewaere, Listener, St. Morris Sinners, Moody Beaches, Cathédrale, Draught Dodgers -, cadre idéal en bord de mer, ambiance de dingue avec 20 000 personnes au taquet, le pied intégral ! S'il y a un peu moins de monde sur le site que la veille, l'esplanade de La Banche est prise d'assaut comme jamais pendant l'heure où la très attendue tête d'affiche du festival, Sleaford Mods, est sur scène ! Tout le monde veut voir Jason Williamson et Andrew Fearn en direct et en vrai, c'est bien compréhensible tant le duo est exceptionnel en live. Binic et les Sleaford Mods étaient vraiment faits pour se rencontrer : du début à la fin du set mitraillette des lascars gonflés à bloc, l'ambiance est méchamment incroyable ! C'est le feu, tout le monde se jette partout et chante. C'est une... Lire la suite

Sleaford Mods, Civic, Shifting Sands, Prettiest Eyes, Dewaere, Listener, St. Morris Sinners, Moody Beaches, Cathédrale, Draught Dodgers (Binic Folks Blues Festival 2019)

Critique écrite le 13 août 2019, par Pierre Andrieu

Ville de Binic 28 juillet 2019

Sleaford Mods, Civic, Shifting Sands, Prettiest Eyes, Dewaere, Listener, St. Morris Sinners, Moody Beaches, Cathédrale, Draught Dodgers (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Après deux jours absolument parfaits (chroniques ici), le Binic Folks Blues Festival 2019 prend fin le dimanche 28 juillet avec une dernière salve de concerts tout à fait indiqués pour ceux qui apprécient les vibrations rock and roll, qu'elles soient issues du blues, de la folk, du punk, du hip hop, voire du hip punk (on pense aux Sleaford Mods !). Super prog ne générant aucun temps mort, cadre idéal en bord de mer, ambiance de dingue avec 20 000 personnes au taquet, c'est parti pour le jour 3 à Binic  ! Shifting Sands Les choses sont placées sur d'excellents rails dès le milieu de l'après midi (16h45) avec le groupe Shifting Sands qui emmène tout le public réuni devant la scène de la Banche dans sa barque folk rock. Ne tenant pas en place sur son tabouret, le chanteur et leader Geoff Corbett déclame ses textes un tantinet désespérés d'une voix qui charrie moult émotions. Les ambiances crées sont majoritairement calmes et folk (la formation évolue en format batterie, guitare folk, six cordes électriques et claviers/choeurs) mais il y a parfois de brusques accès de violence qui font tout le sel de ces chansons toujours au bord du précipice. Autre point fort de Shifting Sands, l'apport de la douce voix féminine, qui répond de... Lire la suite

Beechwood, Death Valley Girls, Prettiest Eyes, Mod Con, Listener, Moody Beaches, Saba Lou, Draught Dodgers, Guadal Tejaz, The Kill Devil Hills, Knuckle Head (Binic Folks Blues Festival 2019)

Critique écrite le 11 août 2019, par Pierre Andrieu

Ville de Binic 27 juillet 2019

Beechwood, Death Valley Girls, Prettiest Eyes, Mod Con, Listener, Moody Beaches, Saba Lou, Draught Dodgers, Guadal Tejaz, The Kill Devil Hills, Knuckle Head (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Après une première journée de fort bon aloi (c'est un euphémisme, c'était gé - nial comme entrée en matière !) au Binic Folks Blues Festival 2019, on poursuit nos pérégrinations entre les trois scènes de La Cloche, de Pommelec et de La Banche le samedi 27 juillet. Même si les têtes d'affiches de Sleaford Mods sont attendues pour le lendemain, c'est aujourd'hui que l'affluence sera la plus forte, avec pas moins de 35 000 personnes sur le site, au bord de l'asphyxie en fin de soirée. Mais pas vraiment de désagréments pour autant, que du bonheur d'être là au milieu d'une foule aussi à fond pour le rock 'n roll ! Knuckle Head On se réveille de manière brutale avec les énervés de Knuckle Head, un duo de heavy blues limite metal qui déboîte sa mère (si je puis m'exprimer ainsi... ). Le batteur tatoué cogne comme un véritable taré, son acolyte à la guitare et au chant hurle comme un loup garou pas très commode, ce spectacle est donc réservé aux amateurs de plaisirs violents. La preuve : il y a une tête de bouc sur le pied de micro... A 16 heures et à jeun, c'est un peu dur pour nous. Ceci dit, le public de Pommelec est déjà à fond, lui. Quelle santé ! Draught Dodgers L'heure du véritable réveil sonne avec l'électrisante... Lire la suite

King Khan LTD, Cannibale, Beechwood, The Schizophonics, Death Valley Girls, Steal Shit Do Drugs, Go!Zilla, Baby Shakes, Grindhouse, Henry's Funeral Shoe, Red, Kepa (Binic Folks Blues Festival 2019)

Critique écrite le 05 août 2019, par Pierre Andrieu

Ville de Binic 26 juillet 2019

King Khan LTD, Cannibale, Beechwood, The Schizophonics, Death Valley Girls, Steal Shit Do Drugs, Go!Zilla, Baby Shakes, Grindhouse, Henry's Funeral Shoe, Red, Kepa (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Excellente première journée au Binic Folks Blues Festival 2019 le vendredi 26 juillet avec moult artistes de rock 'n roll, blues, garage, punk à voir en live sous le soleil, pas loin de la plage et au milieu d'un très nombreux public aussi festif que bouillant ! En plus d'avoir lieu dans une superbe petite ville surnommée "le grain de beauté des Côtes d'Armor", ce festival hors norme - totalement gratuit, rappelons-le - est une perle rare dont la programmation hautement bandante réjouit années après années. Et visiblement on n'est pas le seul à penser ça : 20 000 personnes (rockers de tout poil, familles avec enfants, bikers, seniors, jeunes, bretons, touristes etc) ont fait le déplacement aujourd'hui pour le coup d'envoi de la fête... Kepa 15 heures 45. Le premier concert du festival est signé Kepa et il est pas dégueu du tout, le jeune one man band français délivrant une série de titres de blues à la fois rugueux, accrocheurs, bien envoyés et originaux... Doté d'une belle voix, d'un jeu de guitare aventureux et d'un répertoire solide, le mec sait tenir une grande scène en solo. Mention spéciale pour son superbe instrumental inspiré par Ennio Morricone, qui nous fait penser pour la première fois du week-end en regardant... Lire la suite

Kid Congo & The Pink Monkey Birds, Flat Worms, Bench Press, Omni, XYZ, The Druids Of The Gué Charette, Ben Salter, Escape-Ism, Digger & The Pussycats (Binic Folks Blues Festival 2018)

Critique écrite le 16 août 2018, par Pierre Andrieu

Sur les quais, Binic 29 juillet 2018

Kid Congo & The Pink Monkey Birds, Flat Worms, Bench Press, Omni, XYZ, The Druids Of The Gué Charette, Ben Salter, Escape-Ism, Digger & The Pussycats (Binic Folks Blues Festival 2018) en concert

L'édition 2018 de l'incontournable (si l'on aime le rock, le roll et caetera) Binic Folks Blues Festival a pris fin le dimanche 29 juillet avec une dernière tournée de shows mémorables, parmi lesquels nous citerons Flat Worms, Bench Press, Kid Congo ou encore Omni. Il a énormément plu toute la matinée (ce qui doit rendre la pratique du camping assez sportive), les organismes commencent à demander grâce après deux jours de fêtes diverses et variées, le public est donc un peu moins nombreux que la veille (où c'était un véritable marée humaine) pour assister à un final jouissif sur le port du grain de beauté des Côtes d'Armor. Oui, le "grain de beauté des Côtes d'Armor", c'est le surnom assez osé de Binic, il a été trouvé par des communicants pour promouvoir une ville, certes magnifique, mais qui a surtout un beau grain de folie. Qui se matérialise tout particulièrement pendant les trois jours de son festival (qui existe depuis 10 ans) proposant un accès gratuit à 3 scènes, sur lesquelles ont eu lieu fin juillet 2018 pas moins de 52 concerts offerts par 34 artistes triés sur le volet ! Le paradis sur Terre en quelque sorte... Escape-Ism Histoire de se remettre dans le bain et de confirmer ce que l'on sait déjà (Ian... Lire la suite

Accès