Accueil Chronique de concert Solidays 2013 / Jour 2 : The Hives, Parov Stelar, Asian Dub Foundation, Deluxe, Juveniles, Mai Lan
Samedi 16 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Solidays 2013 / Jour 2 : The Hives, Parov Stelar, Asian Dub Foundation, Deluxe, Juveniles, Mai Lan

Solidays 2013 / Jour 2 : The Hives, Parov Stelar, Asian Dub Foundation, Deluxe, Juveniles, Mai Lan en concert

Hippodrome de Longchamp, Paris 29 Juin 2013

Critique écrite le par



SOLIDAYS / JOUR 2

Météo : Ciel clair et températures très douces en journée, froid sitôt le soleil couché, glacial la nuit.

On a vu : Une casquette en canettes d'Orangina, un poisson rouge gonflable, un homme avec un masque de DSK faire un slam devant le concert des Hives...

18h00 - Domino : Juveniles | 6/10

On attendait beaucoup du jeune groupe breton Juveniles, auteur d'un premier album très intéressant. Leur pop atmosphérique (We Are Young), très tournée vers les nappes de synthé, fait beaucoup penser à Metronomy... jusque dans l'ennui, parfois. Moins matures sur scène qu'en album, ces quatre gentils garçons bien propres sur eux proposent un set un peu plat, voire insipide. Très proprement produit (Truth), ça manque malheureusement d'aspérités pour accrocher l'oreille et/ou donner envie de danser. Les moments vraiment efficaces sont bien trop rares, hormis peut-être le final, très puissant, qui achève le tube Fantasy, clairement leur meilleur morceau, et pourtant pas exploité au mieux en live, lui non-plus. C'est donc une prestation très en-deçà de ce que ses premières productions laissaient espérer que livre la jeune troupe, qu'on attendra au moins quelques mois avant d'aller revoir.

19h00 - Dôme : Deluxe | 7,5/10

C'est sous un chapiteau plein à craquer que se présente la joyeuse bande à moustaches. L'ambiance est littéralement hallucinante, la troupe chauffant le public à blanc à grands coups de cuivres épileptiques, de basses funk qui claquent dans l'air, de rythmiques hip hop chaloupées et même de dubstep sous amphets. Survoltés, les musiciens et la chanteuse, LiliBoy, se livrent à une véritable débauche d'énergie sur scène, pour le plus grand bonheur d'un public déchaîné. Taiwan MC, également présent sur leur label, Chinese Man Records, fait même une apparition. Seuls défauts : une certaine répétitivité, une quête de l'efficacité qui se fait un peu au détriment de la recherche musicale, et surtout un impardonnable massacre du mythique Via Con Me de Paolo Conte, qu'ils auraient mieux fait de laisser en paix.

NB : après avoir présenté tous les musiciens, la bande a demandé "un maximum de bruit pour Boby", photographe officiel du groupe, que les lecteurs assidus de Concert & Co connaissent bien !


The Hives


20h00 - Scène Paris : The Hives | 8,5/10

Un concert des Hives est toujours une expérience d'une rare intensité et cette cuvée Solidays 2013 ne devait pas déroger à la règle ! Les déjantés Suédois attaquent fort d'entrée avec le tube Main Offender, avant d'enchaîner sur Go Right Ahead. S'ils font preuve d'un peu moins de génie qu'il y a quelques années, de moins de brio, ils abreuvent toujours la foule d'une énergie complètement folle. Quelques anciens morceaux comme Two-Timing Touch And Broken Bones ou Die, All Right! sont toujours aussi monstrueux. Pelle Almqvist, que la mégalomanie n'a pas quitté, fait preuve d'une maestria dont lui seul a le secret pour jouer avec le public et le mener à la baguette dans un français approximatif.


The Hives


Même s'il ne grimpe plus à la structure de la scène comme on l'avait vu faire il y a quelques années à Rock en Seine, il sait toujours déchaîner une foule impressionnante, qui entre en transe sur Walk Idiot Walk et Hate To Say I Told You So, avant de complètement partir en sucette sur l'énorme Tick Tick Boom. Le public ne forme alors plus qu'un gigantesque corps palpitant, parcouru d'innombrables slams, comme autant de frissons.

Dans l'ensemble, le set des Hives est énorme, mais on commence à regretter que la recette soit toujours la même depuis toutes ces années et que le groupe peine autant à se renouveler.


Mai Lan


21h00 - Cesar Circus : Mai Lan | 6,5/10

Issue d'une famille d'artiste (on rappellera qu'elle est la sœur de Kim Chapiron), la jeune Mai Lan, artiste protéiforme (précédemment créatrice de mode) a sorti il y a quelques mois son premier album. Si elle propose parfois un rock accrocheur (Hard Joy, qui finit très fort en blues rock extatique), c'est surtout d'une pop éminemment sympathique que cet opus est empli. Sympathique au point d'être parfois un peu fade (Chrysanthèmes ou Dai Dai qui clôture le set).


Mai Lan


Devant un public coopératif et bon enfant, la jeune artiste fait preuve de beaucoup d'humour entre les morceaux, liant appréciable d'un concert pas toujours passionnant (Jim), mais plein de bonnes idées : le tube Easy, joué au début, ou quelques hommages aux comptines d'enfance, comme Le Dahut et Mon Petit Amoureux (pourtant sur une base électro et une rythmique martiale), plutôt amusants.

On retiendra surtout l'électro-pop Les Huîtres, qui bouge carrément et qui, avec ses inspirations mélodiques africaines et son univers décalé, est clairement le meilleur titre du set. La chanson s'offre même un final instrumental sur lequel Vincent Polycarpe, également batteur de Gush, s'éclate, et avec lui tout le public.


Mai Lan


En résumé, Mai Lan n'est jamais aussi efficace que lorsqu'elle sort des limites étroites de la pop gentillette et qu'elle s'aventure vers le rock ou l'électro, voire qu'elle ose reprendre Gentiment Je T'Immole, premier morceau sur lequel on l'avait entendu poser sa voix, pour la BO du film Sheitan en 2006 (et si c'est un peu son titre "culte", il faut dire qu'il reste assez incongru au milieu de son set).

Hélas, le Cesar Circus est de plus en plus clairsemé et le public déserte peu à peu un concert aussi sympathique qu'anecdotique.


Parov Stelar


23h00 - Scène Bagatelle : Parov Stelar | 8/10

C'est devant une foule immense que l'artiste autrichien, dont la popularité ne cesse de grandir partout en Europe (et surtout en France), monte sur la scène Bagatelle, avec toute sa troupe. A peine quatre heures après les frenchies de Deluxe, qui sont dans une veine très similaire, c'est bien le pape de l'électro-swing qui vient faire une démonstration et faire danser par loin de trente-mille personnes. Aperçu il y a plusieurs mois au Cabaret Sauvage, il apparaît que Parov Stelar a pas mal bossé sa mise en scène, en commençant par édulcorer les détails kitsch qui donnaient à son show des airs Eurodance ‘90s assez gênants. Seuls certains musiciens ont conservé un look qu'on espérait ne jamais revoir sur aucune scène, mais dans l'ensemble, la scénographie prend des atours rétro plutôt raccords avec l'esprit du projet.


Parov Stelar


Le groupe ne perd pas de temps et assène dès les premières minutes son énorme tube Catgroove, qui met déjà la foule en transe. Le show est une irrésistible machine à danser, qui ne laisse aucun répit aux spectateurs et fait swinguer la foule entière, jusque dans la régie, qu'on voit apparaître plusieurs fois sur les écrans et où l'ambiance semble aussi délirante que devant la scène. The Mojo Radio Gang, Chambermaid Swing... tous ces morceaux, sympathiques en album, ne prennent vraiment tout leur sens que lorsqu'ils transcendent une foule aussi impressionnante, qui vibre à l'unisson et n'a de cesse d'en redemander.

Malheureusement, les meilleures choses ont une fin, on regrettera seulement que celle de ce concert soit aussi abrupte, après un ultime Monster plus électrique que jamais.

00h00 - Scène Paris : Asian Dub Foundation | NN

Cela fait tout pile 20 ans que le groupe britannique Asian Dub Foundation écume les scènes du monde entier. Formation mythique du dub, qui a largement contribué à populariser ce genre plutôt underground, le groupe fait un grand écart improbable entre Wax Tailor et The Prodigy, et jusqu'à Skrillex et Rage Against The Machine. La bande propose un dub-rock puissant, qui emprunte autant au métal qu'au hip-hop, mélange tout de même un peu déroutant parfois. On note quelques titres efficaces comme le tube Flyover ou l'excellent La Haine. Mention spéciale à Nathan "Flutebox" Lee, qui mélange beatbox et flûte traversière de manière assez impressionnante.

La fatigue et le froid nous poussent hélas à partir avant la fin des hostilités pour profiter d'un sommeil réparateur avant la dernière journée du festival.



Retrouvez la chronique du Jour 1 (Bloc Party, 2 Many DJ's, Skip & Die).

Retrouvez la chronique du Jour 3 (David Guetta, Asaf Avidan, Maceo Parker, Naive New Beaters, Alice Russell).

Festival Solidays : les dernières chroniques concerts

Festival Solidays 2018 : We are all heroes (Jain, Amadou & Mariam, Nekfeu...) en concert

Festival Solidays 2018 : We are all heroes (Jain, Amadou & Mariam, Nekfeu...) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp, le 23/06/2018
"Est-ce vous êtes prêts à jumper" scande Jain à plusieurs reprises ? Pour Solidays, c'était le grand saut cette année également. Le festival va en effet entrer dans sa troisième... La suite

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes...   en concert

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes... par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 24/06/2017
Depuis 1999, Solidays est un rendez-vous incontournable chaque été. 3 jours de musique, de solidarité et d'engagement dans la lutte contre le sida, à l'hippodrome de... La suite

Triggerfinger + FFF (Festival Solidays 2014) en concert

Triggerfinger + FFF (Festival Solidays 2014) par Lebonair
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 29/06/2014
J'aime beaucoup le festival Solidays et cela pour plusieurs raisons.... Pour la bonne cause tout d'abord, Chaque année, les recettes du festival permettent de financer des... La suite

SOLIDAYS 2013 / JOUR 1 : Bloc Party, 2 Many DJ's, Skip&Die en concert

SOLIDAYS 2013 / JOUR 1 : Bloc Party, 2 Many DJ's, Skip&Die par Fredc
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 28/06/2013
C2C SOLIDAYS / JOUR 1 Météo : Maussade, tendance pluvieux On a vu : Elton John (ou son sosie officiel) dans un Scenic. Skip&Die 21h00 - Cesar Circus : Skip &... La suite

Asian Dub Foundation : les dernières chroniques concerts

Asian Dub Foundation + Fowatile en concert

Asian Dub Foundation + Fowatile par ratwoman13
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 04/04/2011
Concert annoncé à 21h, j'arrive à 20h40 et la première partie Fowatile a déjà commencée depuis 20 minutes, sur scène 4gars tous avec des lunettes de soleil enfin, celles du... La suite

Festival Voix du Gaou : Fatals Picards + Asian Dub Foundation en concert

Festival Voix du Gaou : Fatals Picards + Asian Dub Foundation par Boby
Six Fours - Iles du Gaou, le 24/07/2009
L'avantage d'arriver en avance sur les festivals c'est que des fois il est possible d'assister aux balances. Il est donc 17 heure lorsque nous nous rendons aux balances. Il fait... La suite

Deluxe : les dernières chroniques concerts

Deluxe + Sôra en concert

Deluxe + Sôra par Lionel Degiovanni
Paloma, Nîmes, le 05/10/2019
Sôra Pour cette deuxième session de concert à Paloma, je vais retrouver le groupe Deluxe, qui est un groupe du coin. Mais pour démarrer la soirée, je découvre en première... La suite

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco en concert

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2017
Hélas, trois fois hélas, l'été se termine déjà, puisque son marqueur de fin, le toujours aimable festival Rock en Seine (15 ans déjà ! on a pas vu le temps passer depuis les... La suite

DELUXE + THE PORTALIS en concert

DELUXE + THE PORTALIS par Zulone
L'Usine, Istres, le 18/03/2017
Invasion aixoise à l'Usine d'Istres ce soir avec The Portalis et Deluxe. On entendrait presque les cigales dans tous ce rock énergétique qui raisonne ! Ce sont les quatre... La suite

Fiesta des Suds : Hubert Felix Thiefaine/ Moussu T / Deluxe /  Chicuelo et Marco Mezquida / La Yergos en concert

Fiesta des Suds : Hubert Felix Thiefaine/ Moussu T / Deluxe / Chicuelo et Marco Mezquida / La Yergos par Olivier Ponzio
Marseille Fiesta des suds, le 20/09/2016
Comme chaque année, a la mi octobre, c'est le moment de se rendre a la fiesta des suds et ce pour fêter le 25eme anniversaire du festival. Pour cette soirée inaugurale du jeudi,... La suite

Juvéniles : les dernières chroniques concerts

Juveniles + Alexis And The Brainbow en concert

Juveniles + Alexis And The Brainbow par Yogui
Marché Gare à Lyon, le 07/11/2013
N'étant pas un grand fan de tout ce qui touche à la période new wave, je me suis néanmoins surpris récemment à apprécier le groupe Juveniles sur CD... Je décide donc d'aller... La suite

La Femme + Granville + Baden Baden + Juveniles + Aline (Printemps de Bourges 2013) en concert

La Femme + Granville + Baden Baden + Juveniles + Aline (Printemps de Bourges 2013) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 23/04/2013
Mardi 23 Avril 2013, météo chaude et ensoleillée pour le début de la 37ème édition du Printemps de Bourges, une soirée réunissant au 22 d'Auron la fine fleur (?) de la pop... La suite

Mai Lan : les dernières chroniques concerts

Conférence de presse Solidays avec Antoine De Caunes, Marco Prince, Tryo, Mai Lan, Mc Solaar, Wax Tailor, Naive New Beaters...   en concert

Conférence de presse Solidays avec Antoine De Caunes, Marco Prince, Tryo, Mai Lan, Mc Solaar, Wax Tailor, Naive New Beaters... par Julyzz
Paris, le 02/06/2013
Le festival Solidays fête cette année ses 15 ans, il aura lieu les 28, 29 et 30 juin. Luc Barruet, créateur de Solidarité Sida, ne sait pas s'il faut se réjouir de ces... La suite

Mai Lan en concert

Mai Lan par Souris
Poste à Galène Marseille, le 07/03/2013
Fin d'hiver. Envie d'évasion je décide d'aller écouter Mai Lan en concert. Je connaissais déjà l'artiste, son album que j'ai acheté à sa sortie et son travail de styliste aux... La suite

Mai Lan  en concert

Mai Lan par Lebonair
Maroquinerie, Paris, le 11/12/2012
Rappelez-vous il y a peu de ma récente chronique du premier album de Mai Lan... L'excellent état d'esprit du disque m'avait donné l'envie d'aller la voir sur scène pour faire... La suite

Parov Stelar : les dernières chroniques concerts

Interview de Parov Stelar en 5 questions en concert

Interview de Parov Stelar en 5 questions par Lily Rosana
Summum de Grenoble, le 29/11/2016
L'authenticité avant tout À l'occasion de la venue sur Grenoble du fameux Parov Stelar, on a tenu à en savoir plus sur son nom, ses débuts, son style, ses préférences, ses... La suite

Festival Paléo : Verveine + Grand corps malade + Murmures Barbares + Lisa Leblanc + Elton John + Klô Pelgag + La Rue Ketanou + Oy + The Parov Stelar band  en concert

Festival Paléo : Verveine + Grand corps malade + Murmures Barbares + Lisa Leblanc + Elton John + Klô Pelgag + La Rue Ketanou + Oy + The Parov Stelar band par Lionel Degiovanni
Nyons ( suisse ) , le 24/07/2014
Pour ce début de jeudi, nous assistons au showcase de Verveine. Cette jeune Veveysane a eu bien du mal à être à l'aise lors de ce show case. En effet, elle était toute... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 :  Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 : Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2014
"Etre rock en 2014", comme ont dit dans Rock & Folk, c'est peut-être écouter le concert de Metronomy en direct des Eurocks sur Inter, un vendredi soir dans sa cuisine, en... La suite

Parov Stelar en concert

Parov Stelar par Fredc
Cabaret Sauvage, Paris, le 06/03/2012
Parov Stelar s'est forgé en quelques années une réputation internationale de maître de l'électro-swing. En France, sa notoriété est notamment passée par sa présence sur... La suite

The Hives : les dernières chroniques concerts

Download Festival 2018 : Foo Fighters - Dead Cross - The Hives en concert

Download Festival 2018 : Foo Fighters - Dead Cross - The Hives par Lebonair
Base Aérienne - Bretigny sur Orge (91), le 17/06/2018
Dead Cross - Main Stage 2 - 17h 50 18h50 On est heureux de retrouver un de nos idoles de jeunesse, le fou chantant Mike Patton dans son dernier projet Dead Cross. On a... La suite

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 23/07/2017
Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures... La suite

The Hives (Rock en Seine 2014) en concert

The Hives (Rock en Seine 2014) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 22/08/2014
Ayant déjà vu le génial Mac Demarco une semaine avant à la Route du Rock, à Saint-Malo, et son concert ayant pile au même moment que celui des Hives (pas vus depuis... La suite

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 22/08/2014
Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les... La suite

Hippodrome de Longchamp, Paris : les dernières chroniques concerts

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) en concert

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2019
Les couronnes de fleurs sont parfaitement ajustées sur les têtes et le maquillage délicatement posé sur des visages heureux, les sourires sont éclatants et les t-shirts très... La suite

Gorillaz, Noel Gallagher, The Killers, Rag'n'Bone Man, Stereophonics (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 2) en concert

Gorillaz, Noel Gallagher, The Killers, Rag'n'Bone Man, Stereophonics (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 2) par Coline Magaud
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 22/07/2018
Deuxième et dernier jour au Lollapalooza Festival. La faune n'a pas changé, la poussière est toujours là et le soleil, même s'il joue à cache-cache avec les nuages, nous promet... La suite

Festival Solidays 2018 : We are all heroes (Jain, Amadou & Mariam, Nekfeu...) en concert

Festival Solidays 2018 : We are all heroes (Jain, Amadou & Mariam, Nekfeu...) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp, le 23/06/2018
"Est-ce vous êtes prêts à jumper" scande Jain à plusieurs reprises ? Pour Solidays, c'était le grand saut cette année également. Le festival va en effet entrer dans sa troisième... La suite

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 23/07/2017
Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures... La suite