Accueil The Breeders en concert
Jeudi 14 décembre 2017 : 11003 concerts, 24775 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Groupe formé par la bassiste et chanteuse ds Pixies, Kim Deal, The Breeders délivre des tubes indie pop 'n punk jubilatoires et barbelés (Divine Hammer etc)... De retour en 2013 pour les 20 ans de l'album The Last Splash, qui contient le tube ultime, Cannonball. The Breeders est en concert à La Gaîté Lyrique à Paris le 27 octobre 2017.

The Breeders : vos chroniques d'albums
Site

The Breeders : l'historique des concerts

Ve.

27

Oct.

2017

Lu.

03

Juin

2013

Di.

02

Juin

2013

Sa.

01

Juin

2013

Je.

30

Mai

2013

NOS Primavera Sound Porto en concert
Optimus Primavera Sound Porto 2013 : My Bloody Valentine, Dead Can Dance, Blur, Nick Cave, Grizzly Bear, Swans, The Breeders, Deerhunter, James Blake, Fucked Up, Merchandise, Sixto Rodriguez... NOS Primavera Sound Porto | Nick Cave & The Bad Seeds | The Breeders | Dead Can Dance | Grizzly Bear | Deerhunter | My Bloody Valentine | Fucked Up | Sixto Rodriguez | Swans | James Blake | Merchandise
Site Festival Optimus Primavera Sound - Porto (Portugal) ()

Ma.

28

Mai

2013

Lu.

27

Mai

2013

Sa.

25

Mai

2013

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival : The Breeders, Hanni El Khatib, Daniel Johnston, Juvéniles, La Femme, Fauve, Hifiklub, Busy P, Jackson & His Computer Band, Grindi Manberg, Griefjoy This Is Not A Love Song Festival | Jackson and His Computerband | Daniel Johnston | The Breeders | Hifiklub | Busy P | La Femme | Juvéniles | Hanni El Khatib | Fauve | Griefjoy
Paloma - Nîmes (30)

The Breeders : les dernières chroniques concerts 4 avis

The Breeders + Odyl

Critique écrite le 06 juin 2013, par Baptiste Fick

Le Trianon, Paris 1er Juin 2013

The Breeders + Odyl en concert

"Fuck you all" Voilà 20 ans que je vivais dans l'horrible frustration de ne pas avoir vu les Breeders sur scène. En avril 1994, mon frangin avait eu la chance de voir les jumelles Kim et Kelley Deal au Printemps de Bourges sur la tournée de The Last Splash (alors que moi j'avais même pas la permission de 23 heures à l'époque) et plus tard, des potes m'avaient nargué en allant les voir jouer sur la tournée de Title TK. Mais les échos que j'avais eus de ces concerts étaient assez peu flatteurs : en 94, les filles étaient arrivées sur scène totalement torchées, sans faire de balance et avaient massacré leur gig, devant une salle remplie de gamins de 17 ans heureusement acquis à leur cause. Sur la tournée Title TK, le line-up était différent et le nouveau batteur jouait paraît-il si fort que le concert fut difficilement audible. Mais quelles que soient les rumeurs, je ne pouvais pas manquer de voir mes bien-aimées Breeders jouer l'intégralité de The Last Splash sur scène 20 après sa sortie. Et putain ! Avec les musiciens originels, et notamment le batteur Jim Mc Pherson et sa patte inimitable, que je croyais rangé des voitures à tout jamais ! Alors, c'était comment ce concert ? Bon, pour commencer, la salle est magnifique. Y'a des... Lire la suite

Breeders, Dinosaur Jr, Daniel Johnston, Jesse Boykins III, Busy P, Jackson and his computer band...(Festival This Is Not A Love Song)

Critique écrite le 27 mai 2013, par Sami

Paloma, Nimes 24 et 25 Mai 2013

Breeders, Dinosaur Jr, Daniel Johnston, Jesse Boykins III, Busy P, Jackson and his computer band...(Festival This Is Not A Love Song) en concert

Nimes, troisième soir du festival. (les premiers soirs c'était ICI) Les grandiloquants Birth Of Joy enflamment la grande scène avec un chanteur habité et un clavier groovy évoquent invariablement les Doors, un bel hommage involontaire à Ray Manzarek disparu la semaine dernière de la part des programmateurs qui nous ont encore gâté ce soir. Avec quelques bas néanmoins, les passablement bourrins Bass Drum Of Death et la synth pop anecdotique de Veto. Et une surprise (enfin demi surprise car on adore le disque) avec le slacker Mac DeMarco et sa jangle pop assez irrésistible. Le Canadien semble autant prendre de plaisir que nous en livrant des versions dynamitées de ses chansons, balançant des blagues aussi couillonnes que les vidéos projetées derrière. Le genre de concert qui file la banane, impossible à retranscrire à sa juste coolitude mais qu'on recommande chaudement. Beau moment soul plus tard avec Jesse Boykins III qui aura joué de malchance dans son horaire de programmation qui chevauchait celui de la tête d'affiche. Les quelques titres vus donnent plutôt envie de le réentendre : si son jeu de scène parait un peu forcé (pourquoi remuer sans arrêt sur une musique aussi calme ?) sa voix et ses musiciens nous ont... Lire la suite

Sigur Ros, Tindersticks, Girls In Hawaii, Poni Hoax, The Breeders, Why ?, No Age, The Notwist, Adam Kesher, French Cowboy, The Ting Tings, The Do, The War On Drugs, Pivot, Menomena, Midnight Juggernauts (La Route du Rock 2008)

Critique écrite le 07 septembre 2008, par Pierre Andrieu

Fort de Saint-Père, Saint-Malo 14,15,16 août 2008

Sigur Ros, Tindersticks, Girls In Hawaii, Poni Hoax, The Breeders, Why ?, No Age, The Notwist, Adam Kesher, French Cowboy, The Ting Tings, The Do, The War On Drugs, Pivot, Menomena, Midnight Juggernauts (La Route du Rock 2008) en concert

Très bonne édition de la Route du Rock 2008, un "petit" festival qui - après une période difficile cette année - semble reparti du bon pied grâce à une programmation classieuse et l'abandon de la chasse aux têtes d'affiche ultra coûteuses type Smashing Pumpkins... Avec 15 000 spectateurs répartis sur trois jours de festivités, la Route du Rock a gagné le droit de revenir l'année prochaine, une très bonne nouvelle ! The War On Drugs C'est sous une pluie battante que commence le festival au fort de Saint-Père , le jeudi 14 août. Les Américains de The War On Drugs font très bonne impression avec le mélange complètement fou et barré qu'ils concoctent avec passion... C'est à la fois pop, folk et rock, c'est très frais et cela donne envie de revoir ce groupe sur une scène plus petite. The Do Juste après, The Do fait - comme d'habitude - un carton avec sa musique entrainante, épicée et échevelée. Un peu plus de sobriété dans la gestuelle du bassiste/organiste ne gênerait pas, mais c'est là le seul défaut qu'on puisse trouver à ce réjouissant duo franco finlandais ! Tindersticks De défaut, on n'en trouvera pas à la prestation impeccable des Tindersticks, en forme et magistralement renforcés par une section de cordes... Lire la suite

Summercase (Sex Pistols, Kings of Leon, Kaiser Chiefs, Los Campesinos!, The Kooks, The Breeders, Leila, Mystery Jets, Dorian, Pete & the Pirates)

Critique écrite le 07 septembre 2008, par Gringo & Cybermetiss

Parc del Forum, Barcelone 19 juillet 2008

Cette seconde journée commence sympathiquement avec PETE AND THE PIRATES. Ce groupe est typique de la programmation NME du Summercase, avec leur coiffures affreuses et leur acné mal assumée. Bref ça fait penser à tous les autres bidules sortis depuis le succès de Franz Ferdinand... Dans 2 ans on s'en souviendra autant que The Music ou Oasis, ces groupes qui n'auraient jamais du faire d'autre tournée que celle de leur pub du Yorkshire. Mais ça n'en reste pas moins agréable assis dans l'herbe. Le chanteur des MYSTERY JETS est encore plus laid, tatouage au cou et bracelets ridicules tout le bras. Encore une fois on peut définir leur musique comme sympathique (comme si la musique était faite pour être sympathique....). Les KOOKS suivront. C'est du même tonneau et on décide rapidement d'arrêter le massacre en fuyant sur le stand Guitar Hero (C'était ça ou le guitariste de Vincent Delerm). On espère y trouver de la bonne musique. Manque de bol on tombe sur l'édition spéciale Aerosmith... Arrive ensuite DORIAN, groupe espagnol, qui comme souvent pour les groupes espagnols ne mérite pas plus de trois lignes de chronique. Disons que ce qu'ils font était déjà ringard à la mort de Kurt Cobain. En parlant de vieux grunge, c'est aux... Lire la suite

The Breeders : les chroniques d'albums

The Breeders : TITLE TK

Chronique écrite le 24/09/2002, par Pierre Andrieu

The Breeders : TITLE TK

Tout le monde se contrefout du retour des Breeders après une longue absence, la réconciliation des sœurs Deal indiffère, les douze nouvelles chansons ne passent pas à la radio, il n'y a pas de hit évident sur ce disque... Et alors, cela fait-il de Title TK un mauvais disque ? Non, non et non ! Ce nouvel opus des Breeders recèle des trésors de chansons pop/rock désabusées chantées...

The Breeders : Vidéo