Accueil Chronique de concert Rock en Seine 2012 - Jour 2 : The Black Keys, Noel Gallagher, Agoria, Eagles Of Death Metal, The Temper Trap, Speech Debelle
Mardi 18 juin 2019 : 9444 concerts, 25522 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rock en Seine 2012 - Jour 2 : The Black Keys, Noel Gallagher, Agoria, Eagles Of Death Metal, The Temper Trap, Speech Debelle

Rock en Seine 2012 - Jour 2 : The Black Keys, Noel Gallagher, Agoria, Eagles Of Death Metal, The Temper Trap, Speech Debelle en concert

Domaine National de Saint-Cloud, Saint-Cloud 25 Août 2012

Critique écrite le par



SAMEDI 25 AOÛT 2012

Temps : Plutôt beau, rares averses en soirée, très froid la nuit.

On a vu : Speech Debelle, Of Monsters And Men, Ed Sheeran, The Temper Trap, Eagles Of Death Metal et Lou Doillon dans l'espace VIP/presse ; Jean-Paul Huchon et Elisa Jo, visiblement peu emballée, devant Noel Gallagher ; Antoine de Caunes, Hyphen Hyphen et Anaïs à l'after VIP.


SPEECH DEBELLE - Scène de la Cascade - 15h00 : 7,5/10

C'est sous un beau soleil que cette deuxième journée de Rock en Seine commence avec la rappeuse/chanteuse Speech Debelle sur la Scène de la Cascade. Musicalement, elle se situe à mi-chemin entre deux artistes déjà passés par le festival francilien : Macy Gray et The Streets. Avec un excellent groove et un bon flow, l'artiste britannique livre une musique très mélodique et rythmée, bien entourée par son band, devant malheureusement bien peu de monde et pour un set de 35 petites minutes à peine. Belle performance toutefois.


THE TEMPER TRAP - Scène de la Cascade - 19h10 : 6,5/10

Beaucoup de monde pour un concert plutôt sympa des Temper Trap. Malheureusement, le groupe originaire de Melbourne n'invente vraiment rien et tourne vite en rond, sauf quand le chanteur Dougy Mandagi se lance enfin et offre quelques montées épiques dans les aigus (notamment sur le très beau et assez émouvant Trembling Hands). Avec une base électro, des riffs rock voire parfois metal et une voix pop, la formation australienne aurait sans doute pu produire une prestation moins insipide et surtout moins inégale, certains morceaux se révélant carrément lassants.


Noel Gallagher's High Flying Birds


NOEL GALLAGHER'S HIGH FLYING BIRDS - Grande Scène - 20h00 : 7/10

Trois ans après la séparation, dans les loges de cette même scène, d'avec son frère Liam, qui marquait la fin d'Oasis (le groupe continue depuis sans lui sous le nom de Beady Eye), l'enfant terrible de la pop britannique était donc de retour à Saint-Cloud avec sa nouvelle formation. En livrant un pop rock très sympa, teinté de folk et de blues, le chanteur de Manchester réussit à faire passer un bon moment au public venu nombreux pour l'acclamer. Hélas, il ne propose rien de bien exceptionnel et révèle même une certaine propension à susciter l'ennui, avec dans son répertoire à peu près autant d'accords que Chuck Berry (trois ou quatre environ...). Ces accords sont d'ailleurs ceux qu'il utilisait déjà avec Oasis, dont les morceaux qu'il reprend constituent assez logiquement les meilleurs moments du concert, notamment le beatlesque Whatever et le fameux Don't Look Back In Anger qui clôt le concert et transcende enfin l'immense foule, heureuse de reprendre le refrain en chœur. Une prestation sans grand intérêt, donc, mais pas désagréable.


EAGLES OF DEATH METAL - Scène de la Cascade - 21h00 : NN

Sans Josh Homme, mais avec un Jesse Hughes survolté, du gros son qui tâche et quelques riffs à tout casser, les remuants Eagles Of Death Metal sont toujours très attendus par les amateurs de rock. Malgré tout, comme lors de leur dernier passage à Saint-Cloud il y a trois ans, on reste un peu sur sa faim à l'issue de leur prestation live, beaucoup moins accrocheuse et paradoxalement moins déjantée que peut l'être leur musique en album.


The Black Keys


THE BLACK KEYS - Grande Scène - 22h00 : 9/10

Déjà aperçus au Zénith il y a quelques mois, où ils avaient livré un concert à la hauteur des attentes énormes qu'ils suscitent, Dan Auerbach et Patrick Carney étaient de retour à Paris comme tête d'affiche de cette journée. Une tête d'affiche qui a pu surprendre et qui était pourtant la plus légitime du festival au vu de la notoriété considérable dont le groupe jouit aujourd'hui à l'échelle mondiale (d'ailleurs programmé comme tête d'affiche au festival Coachella du printemps dernier). Devant une foule comme on n'en a rarement vu à Saint-Cloud, déjà gigantesque 20 minutes avant le concert, le duo commence plutôt doucement avec le tube Howlin' For You avant de monter petit à petit en puissance. Après Next Girl, c'est déjà l'électrique Run Right Back qui vient fouetter les oreilles des spectateurs, mais les choses commencent vraiment à chauffer sur Dead And Gone, premier d'une longue série de morceaux imparables, avec leurs riffs de guitare furieux et leurs refrains hyper efficaces, repris par une foule qui a toutefois du mal à se laisser totalement emporter, la faute à un manque évident de puissance sonore (et c'est quelqu'un qui trouve généralement le son bien trop fort en festival qui vous le dit). Qu'à cela ne tienne, le groupe enchaîne avec l'énorme Gold On The Ceiling et son solo de guitare extatique, avant de calmer le jeu sur deux morceaux blues plus calmes dont Girl Is On My Mind. Le concert reprend ensuite sa folle course en avant avec Your Touch, puis Little Black Submarines, qui commence aussi doucement qu'il finit fort, avec son riff incroyablement puissant. Viennent alors Money Maker, le très hard rock Strange Times et le plus mélodique Nova Baby. Sur Everlasting Night, c'est une boule à facettes géante qui s'élève au-dessus de la scène pour un des plus beaux moments de ce concert. Elle disparaît déjà pour le fameux Tighten Up et ses sifflets mythiques, avant que ne résonnent enfin les premières notes du tube absolu Lonely Boy, qui prend tout le monde par surprise, mais qui déchaîne enfin la foule et la fait hurler à tue-tête sur le refrain. Le set se termine finalement en apothéose par I Got Mine au cours duquel le nom du groupe apparaît en fond de scène, en lettres de lumière.

Avec leur blues-rock abrasif et surpuissant, devant une véritable marée humaine, les Black Keys auront livré un des meilleurs concerts du festival, même s'il était incontestablement en-dessous de leur incroyable prestation au Zénith et que le manque de puissance sonore leur a été extrêmement préjudiciable, empêchant le public de vraiment rentrer dedans et de se laisser emporter. Malgré tout, la musique du duo reste particulièrement efficace, entre vieux titres rocailleux et nouveaux morceaux tubesques avec leurs refrains facilement mémorisables. La mise en scène, sobre pendant l'essentiel du concert, s'anime très astucieusement à la fin avec la boule à facettes et les lettres lumineuses, une réussite de plus à mettre à l'actif du groupe, qui aura malgré tout quelque peu déçu, tant, il faut le dire, l'attente était énorme.


Agoria


AGORIA - Scène de la Cascade - 23h30 : 8/10

Le DJ Agoria est de retour cette année avec un tout nouveau show visuel et vidéo, c'était donc l'occasion rêvée de le voir animer une des traditionnelles fins de soirée électro de Rock en Seine. Sans attendre, le Lyonnais secoue une foule éparse, avec un son peut-être moins percutant et moins prenant que ce qu'avait pu proposer Paul Kalkbrenner au même endroit un an plus tôt, mais un set sans doute plus dansant. C'est après 30 minutes de mise en jambe que les choses sérieuses commencent. Agoria fait alors entrer le public dans une impressionnante essoreuse supersonique, avant de lui flanquer une belle série d'uppercuts et de directs en pleine poire, à grands coups de basses telluriques. Derrière lui sont projetées des vidéos qui montrent la machinerie infernale d'un monde industriel abandonné aux chaînes de montage, aux montagnes de containers, aux cheminées métalliques vomissant leurs fumées noires, aux villes tentaculaires d'un monde d'acier froid et de lumières halogènes. Le show continue de monter en puissance et étend peu à peu son emprise sur les corps pour finir de lessiver les festivaliers restés jusqu'au bout de l'expérience. Une des belles réussites de ce festival.


BILAN DU JOUR 2 :

Deuxième jour un peu en demi-teinte, entre les belles performances de Speech Debelle et Agoria, la grande réussite - bien qu'on eût espéré encore mieux - des très attendus Black Keys et les relatives déceptions The Temper Trap et Noel Gallagher. En tout cas, entre rap, rock, pop et électro, la journée aura confirmé la volonté d'éclectisme des organisateurs !


BONUS :
La chronique du Jour 1 : Placebo, Bloc Party, Dionysos, C2C...
La chronique du Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars...

Crédits photos : Sylvere Hieulle, Nicolas Joubard et Victor Picon pour Rock en Seine.

Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Agoria : les dernières chroniques concerts

Shabazz Palaces + Agoria + Spoek Mathambo + Ghostpoet + Epic Rain + Hanni El Khatib + Carbon Airways (Trans Musicales de Rennes 2011) en concert

Shabazz Palaces + Agoria + Spoek Mathambo + Ghostpoet + Epic Rain + Hanni El Khatib + Carbon Airways (Trans Musicales de Rennes 2011) par Pierre Andrieu
Salle de la Cité et Parc Expo, Rennes, le 03/12/2011
Samedi 3 décembre, c'est déjà la dernière soirée des 33èmes Rencontres Trans Musicales de Rennes... Au programme, de très nombreux artistes émergents programmés à la salle de... La suite

Carbon  Airways / Don Rimini / Agoria / Breton / Kakkmaddafakka / Stuck In the Sound  / Fukkk Offf / Spank Rock / Orchestra Of Spheres / Fuel Fandango (Trans Musicales de Rennes 2011) en concert

Carbon Airways / Don Rimini / Agoria / Breton / Kakkmaddafakka / Stuck In the Sound / Fukkk Offf / Spank Rock / Orchestra Of Spheres / Fuel Fandango (Trans Musicales de Rennes 2011) par Math G
Parc des Expos, Rennes, le 02/12/2011
"Oublie que t'as aucune chance de voir tous les concerts, vas-y fonce, sur un malentendu ça peut marcher". Ainsi détournée, la formule empruntée au film "Les Bronzés"... La suite

Winter by Marsatac : The Subs + Zombie Nation + Clara Moto + Dj Agoria en concert

Winter by Marsatac : The Subs + Zombie Nation + Clara Moto + Dj Agoria par carole
Espace Julien - Marseille, le 26/02/2010
Alors s'il y avait bien un soir où faire des entrées risquait d'être pas gagné d'avance c'était bien ce vendredi...des gens partout, tous les bars ouverts, des sets dj en veux-tu... La suite

Eagles Of Death Metal : les dernières chroniques concerts

Eagles Of Death Metal en concert

Eagles Of Death Metal par Samuel C
Parvis de la mairie du XIème arrondissement de Paris, le 13/11/2017
A l'initiative et à l'invitation de l'association Life for Paris, Jesse Hughes et Dave Catching des Eagles Of Death Metal ont délivré un émouvant showcase sur le parvis de la... La suite

Festival Do Crato : Eagles Of Death Metal en concert

Festival Do Crato : Eagles Of Death Metal par Samuel C
Crato (Portugal), le 26/08/2017
La découverte du désormais classique "Cherry cola" sur Ouï FM début 2006, a eu des répercussions sur ma vie que je mesure encore aujourd'hui ! Quelques semaines plus tard, lors... La suite

Eagles Of Death Metal + White Miles (The Nos Amis Tour) en concert

Eagles Of Death Metal + White Miles (The Nos Amis Tour) par Pierre Andrieu
Olympia, Paris, le 16/02/2016
"THE NOS AMIS TOUR" Trois mois après la tragédie du Bataclan, le groupe Eagles Of Death Metal est revenu à Paris pour finir son concert interrompu définitivement le 13... La suite

Eagles of Death Metal (attentat au Bataclan de Paris) en concert

Eagles of Death Metal (attentat au Bataclan de Paris) par Concertandco
Le Bataclan, Paris, le 13/11/2015
Au lendemain de la tragédie qui a frappé Paris, et plus particulièrement le Bataclan, où au moins 80 personnes ont perdu la vie dans un attentat, Concertandco veut exprimer... La suite

Noel Gallagher : les dernières chroniques concerts

Gorillaz, Noel Gallagher, The Killers, Rag'n'Bone Man, Stereophonics (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 2) en concert

Gorillaz, Noel Gallagher, The Killers, Rag'n'Bone Man, Stereophonics (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 2) par Coline Magaud
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 22/07/2018
Deuxième et dernier jour au Lollapalooza Festival. La faune n'a pas changé, la poussière est toujours là et le soleil, même s'il joue à cache-cache avec les nuages, nous promet... La suite

U2 + Noel Gallagher (The Joshua Tree Tour 2017) en concert

U2 + Noel Gallagher (The Joshua Tree Tour 2017) par Samuel C
Stade de France - Paris, le 26/07/2017
Entre deux rendez-vous avec un grand dirigeant de ce monde, Bono espère peut-être encore secrètement obtenir le prix de Nobel de la Paix. Mais qui sait, Dylan a bien obtenu... La suite

Noel Gallagher en concert

Noel Gallagher par Lauren Debache
Zéntih de Paris, le 12/03/2015
Noel Gallagher revit au Zénith de Paris Resté discret depuis le premier album des Noel Gallagher's Flying Birds, l'ex-Oasis frappe un grand coup sur ce ring impitoyable... La suite

The Black Keys, Noel Gallagher, Eagles Of Death Metal, Toy, Mark Lanegan, Deus, Bass Drum Of Death, Ume, Of Monsters And Men, The Bots, Maximo Park, Granville (Festival Rock en Seine 2012) en concert

The Black Keys, Noel Gallagher, Eagles Of Death Metal, Toy, Mark Lanegan, Deus, Bass Drum Of Death, Ume, Of Monsters And Men, The Bots, Maximo Park, Granville (Festival Rock en Seine 2012) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 25/08/2012
Grâce à un enchainement ininterrompu de concerts tous plus classieux et enthousiasmants les uns que les autres, la journée du Samedi 25 août 2012 est appelée à rentrer dans... La suite

Speech Debelle : les dernières chroniques concerts

WhoMadeWho, Speech Debelle, Deluxe, Zoufris Maracas, Dillon (Nuits Zébrées) en concert

WhoMadeWho, Speech Debelle, Deluxe, Zoufris Maracas, Dillon (Nuits Zébrées) par Sami
Espace Julien, Marseille, le 02/03/2012
L'animateur de la soirée le rappelle, cela fait cinq ans que Radio Nova emet à Marseille, sur la fréquence jadis occupée par Radio Utopie, ça ne nous rajeunit pas. Si leur... La suite

Speech Debelle en concert

Speech Debelle par Camicam
Cabaret aléatoire- Marseille, le 11/04/2010
Le public est étrangement clairsemé ce dimanche soir au Cabaret pour celle qui, signée sur le label pointu Big Dada (la division HipHop branchouille de Ninja Tune) a fait le buzz... La suite

The Black Keys : les dernières chroniques concerts

The Black Keys + The Kills + Harold Martinez (Festival de Nîmes 2014) en concert

The Black Keys + The Kills + Harold Martinez (Festival de Nîmes 2014) par Pierre Andrieu
Arènes de Nimes, le 15/07/2014
Grosse soirée rock 'n roll blues dans le superbe cadre des arènes romaines à l'occasion du festival de Nîmes le 15 juillet 2014 avec par ordre d'apparition, le... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2014
Le samedi, c'est par là ! Mauvaise nouvelle pour commencer : on a pas assez trainé au barbecue du dimanche pour rater comme prévu les abominables chevelus d'Uncle acid & The... La suite

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan  en concert

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-CLoud, le 25/08/2012
Le premier jour, c'était par ici ! Deuxième et pour nous, dernier jour de ce Rock en Seine 2012 : le dimanche n'a pas retenu notre attention au point qu'on pose une RTT pour... La suite

The Black Keys, Noel Gallagher, Eagles Of Death Metal, Toy, Mark Lanegan, Deus, Bass Drum Of Death, Ume, Of Monsters And Men, The Bots, Maximo Park, Granville (Festival Rock en Seine 2012) en concert

The Black Keys, Noel Gallagher, Eagles Of Death Metal, Toy, Mark Lanegan, Deus, Bass Drum Of Death, Ume, Of Monsters And Men, The Bots, Maximo Park, Granville (Festival Rock en Seine 2012) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 25/08/2012
Grâce à un enchainement ininterrompu de concerts tous plus classieux et enthousiasmants les uns que les autres, la journée du Samedi 25 août 2012 est appelée à rentrer dans... La suite

Domaine National de Saint-Cloud, Saint-Cloud : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco en concert

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2017
Hélas, trois fois hélas, l'été se termine déjà, puisque son marqueur de fin, le toujours aimable festival Rock en Seine (15 ans déjà ! on a pas vu le temps passer depuis les... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite