Accueil Chronique de concert Hellfest 2015 (1/3) : Judas Priest, Alice Cooper, Billy Idol, Sticky Boys, No Return, Armored Saint, Vallenfyre...
Samedi 25 novembre 2017 : 11349 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hellfest 2015 (1/3) : Judas Priest, Alice Cooper, Billy Idol, Sticky Boys, No Return, Armored Saint, Vallenfyre...

Hellfest 2015 (1/3) : Judas Priest, Alice Cooper, Billy Idol, Sticky Boys, No Return, Armored Saint, Vallenfyre...  en concert

Clisson 19 juin 2015

Critique écrite le par




Et de 10 ! Dix ans déjà que le Hellfest existe, et quel chemin parcouru depuis les débuts... Jusqu'à devenir le plus gros festival Metal francais et un des plus gros d'Europe, pas mal les mecs, pour un festival fait par les fans pour les fans, comme c'était inscrit sur une devanture à l'entrée.



Un fest qui s'est amélioré d'années en années jusqu'à devenir une grosse machine, inévitablement. Mais une grosse machine bien huilée, "tout confort" pour le festivalier et les groupes je dirais, avec toujours quelques points noirs à résoudre, même si au regard de l'énormité de la chose, il n'y a rien de catastrophique (à part l'accès Warzone... ).



En effet et en premier lieu, les organisateurs ont ecouté les griefs de l'an dernier concernant les points d'eau et sanitaires sur site qui étaient trop peu nombreux. Cette fois, rien à redire, les pissotières étaient légions et les robinets en assez grande quantité d'un bout à l'autre, plus un bon nombre de toilettes fermées et/ou sèches à travers tout le site.



Autre très grande amélioration, très appréciée et appréciable : la séparation des scènes Altar et Temple ! Enfin un espace décent, avec une grande tente pour chacune d'elle, sans que l'une soit perturbée par les balances de l'autre. En plus y avait du courant d'air constamment, un bonheur pour prendre un peu d'ombre fraîche ! Et cerise sur le gâteau: un très bon son général durant tout le fest. Une totale réussite.



Un grand bravo pour la déco globale, même si beaucoup ont râlé sur le coté kitch de la chose... Moi ça m'a éclaté ce mix parfait entre Disneyland satanique et Camden town à Londres ! Ces grosses enseignes en relief, ce château diabolique, ces écrans géants entourés d'un poulpe ou d'un crane... Quelle importance au final ? Quel impact sur la musique ou l'état d'esprit ? Aucun. Donc qu'on aime ou pas, ce n'est à mon sens pas un critère pour déverser du fiel. Surtout que le reste de la déco, toute en ferraille/metal et bois est quand même bien foutu et colle bien à l'esprit.



Bon, j'avoue que les pelouses et la création d'allées avec trottoir entre elles ça fait très parc municipal, mais c'est quand même mieux que la poussière ou la boue, non ? Un fest tout confort je vous disais ! Rien à redire sur l'organisation en elle-même, c'est carré, pro, sans une minute de retard sur quelque scène que ce soit. Même un peu trop carré si on écoutait le leader des Ramoneurs de menhirs, qui se disait prêt à débuter son show dix bonnes minutes à l'avance, quitte à jouer plus longtemps, mais empêché par l'orga pour cause d'horaire à respecter à la lettre. Dommage pour les fans, je ne vois pas trop le souci dans ce cas là.



Je réitère mon excellente opinion des stands de bouffe présents sur le site, y en a pour à peu près tous les goûts (même du vegan !) et tous les budgets, et ça reste le fest européen où j'ai le mieux mangé, de loin. Sympa d'avoir aussi plusieurs bières différentes, même si on ne trouve les spéciales comme la Carlsberg ou la Guinness uniquement aux bars face aux Mainstages. Je sais toujours pas pourquoi.



Et extasions nous immédiatement sur ce feu d'artifice du samedi soir, une pure merveille. J'en ai vu un paquet dans ma vie, et celui ci était vraiment un des tous meilleurs, et certainement le plus rock ! Il a dû vous coûter un max de pognon les mecs ! Il y avait facilement trois "final" là dedans ! Avec la synchronisation musicale, c'était juste à tomber ! En même temps, ils avaient fait appel à un génie du style: Jacques Couturier. Mais quelles montées en puissance sur "Thunderstruck" (un clin d'oeil à la prog de l'an prochain ? Ahaha !), "Bohemian Rhapsody" et "South of heaven" !!! Juste magnifique ce "Monumenal Pyrotechnical show", qui a dignement fêté les 10 ans d'existence !



A coté de ce déluge de points positifs, il me faut tout de même parler des deux points noirs rédhibitoires que sont l'accès à la Warzone et cette carte de paiement cashless imposée ! Pour cette dernière, que dire si ce n'est que les organisateurs ont dû s'en mettre plein les fouilles sans rien donner en retour ? Je m'explique. Bon déjà, m'obliger à un seul moyen de paiement, qui plus est celui avec lequel on voit pas l'argent partir tellement c'est facile à filer et à débiter, ça me dérange fortement. Mais à la limite ça ne regarde que moi. Par contre, on parle des erreurs de débits aux bars ? Non parce que quand je charge 80 euros, et que peu de temps après il m'en reste que 30 ça m'a fait tiqué. J'ai donc fait plus attention, et en effet, la fois suivante, le jug qui était à 13 euros m'est en fait revenu à 16 euros...



Et impossible de recréditer la carte aux bars, donc tout dans le fion. Ce n'est bien sûr qu'un exemple, et une fois le fest terminé, j'ai eu des échos similaires de connaissances et autres potes. Sur les milliers de cashless vendues, j'imagine même pas le benef net d'impôts... Je ne dis pas que c'était une volonté de Barbaud and co, mais le fait de n'avoir que ce moyen de paiement impossible à corriger en cas d'erreur, c'est juste du vol. Et que les serveurs n'etaient pas au point n'est pas le problème des festivaliers qui payent déjà un bon pécule entre le billet, les frais de voyage et les frais sur place !



Ah oui je peux aussi parler du fric qui restait sur les cartes en fin de fest, qu'on voulait écouler (non parce que l'excuse de ça servira l'an prochain n'est pas un fait acquis), mais quand ça tombait pas juste pile, ben fallait abandonner ou recharger... Parce que bien sur on nous a refusé de payer un montant avec deux cartes différentes. C'aurait été trop facile. Donc même si c'est que deux euros perdus par cashless, sur la totalité, beau bénéf encore une fois....
Honnêtement, ça me reste bien en travers cette histoire, et j'espère qu'avec tout le fric gagné indûment ils feront venir Metallica l'an prochain...



Autre point noir ressassé depuis plusieurs années: l'accès à cette warzone à la prog vraiment bonne, mais dont on sacrifie bien souvent certains combos tellement c'est l'enfer pour y aller et encore plus en sortir ! Je me doute qu'ils doivent être bloqués par le foncier alentours, mais trouvez une solution parce que là c'est plus possible et autrement décourageant ! Du coup pas de The Exploited, Biohazard ou NoFX pour ma part, vu comment j'ai dû batailler pour voir Body Count et Les Ramoneurs...



Par ailleurs, vu la difficulté à circuler les fin d'après midi, et surtout le samedi, j'ai toujours plus que des suspicions sur la jauge annoncée des 50 000 et quelques pèlerins/jour. Car quand on voit le monde sur le site, au point de ne pouvoir passer à certains endroits et à certaines heures, sachant qu'il y a encore des milliers de metalleux sur le camping, au metal corner, dans les metal market, dehors, bref PARTOUT, permettez moi de douter... Surtout en ayant l'habitude des gros fests européens et en les comparant... Et encore le site a été un poil agrandi.



Après y a eu quelques erreurs de "casting" pour certains groupes/scènes, mais rien de grave en soit, juste dommage et parfois un peu incompréhensible.... Non mais sérieusement Body Count sur la Warzone alors que c'est le groupe qui a décidé pas mal de monde à venir ?! Encore plus regrettable au vu de la prestation in your face proposée, c'aurait foutu un de ces bordels sur la Main Stage... Que dire de Airbourne, plein à craquer à 17h, qui joue avant L7 devant une assistance clairsemée ? Ou de Nuclear Assault sur la Main Stage avec certainement la moins bonne affluence des après midi, alors qu'Alestorm pétait les scores sur la Temple, avec une foule qui débordait très largement de l'espace couvert ? Voilà rien de bien méchant mais c'était à signaler, surtout pour Body Count !


Après ces généralités, passons à ce pourquoi nous sommes venus: des putains de bons groupes dans tous les sens !


VENDREDI 19 Juin.



STICKY BOYS

Après un jeudi soir très soft à boire quelques coups au camping et au metal corner avec des potes et de nouvelles têtes, on se lève de bonne heure pour ne pas rater les amis des STICKY BOYS, qui investissaient la Mainstage 1 à 11h05 pétantes ! Le fait d'avoir loupé les premiers combos l'an dernier pour cause de queue importante à l'entrée nous a servi pour cette édition, et c'est avec un bon quart d'heure d'avance sur leur set que nous nous faufilons jusqu'à la barrière où nous retrouvons d'autres vieux de la vieille avec qui on a pu faire certains des 400 coups il y a bien des années sur Paris et dans les fests allemands, entre autres... Hail à vous tous les brothers and sisters of Metal indéfectibles depuis 1999 !



C'est bien sur bizarre de voir les potes sur cette scène impressionnante, pour 30 minutes de pur rock'n roll très bien envoyé ! Il n'y aura eu aucun souci, à part une baisse de la voix sur "Fatboy Charlie". Ils avaient une patate incroyable, et ça se voyait qu'ils étaient heu-reux d'être là, même si tôt dans la journée. Et quelques milliers de personnes ne s'y sont pas trompés, car en me retournant vers le milieu du show, j'ai été surpris de voir tant de monde à cette heure-ci d'habitude moins prisée. Sans parler des quelques pogos et slams lancés par ci par là.



Un autre bon point pour eux. Du coup ils ont proposé leur setlist la plus rentre dedans (ah ce "Bang that head" brulant !), sans mid tempos, et avec leur cover pechue de "Surfin usa" en dernier.
Alex a parlé juste ce qu'il fallait pour haranguer et remercier le public présent, et Tom nous a gratifié d'une bien jolie danse ! Non rien à redire, ce fut positif en tous points pour eux, et je reste fan de leurs prestations lives, carrées et rock'n roll ! Moment de rigolade lorsqu'ils envoient le morceau d'outro: "Don't go" de Yazoo ! Bien dans leur esprit ça, tiens !




NO RETURN

On file se prendre notre première Carlsberg (d'une longue série) de la journée, pour finalement rester au fond de la MS2 où NO RETURN délivre un set particulièrement bon. Il est vrai que j'ai jamais été déçu d'eux en concert, mais comme quasiment tous les zicos ont changé depuis je ne pensais même pas les écouter. Mais leurs titres aux riffs accrocheurs et aux refrains bien heavy m'a donné envie de rester jusqu'au bout !




Je passe très vite sur un SYLOSIS horrible à entendre plus d'un morceau, sur THE QUIREBOYS, qui n'ont pas été à la hauteur des fois précédentes, avec le chanteur à la ramasse totale et une prestation globalement sans véritable énergie (un comble avec eux !), et sur TRUCKFIGHTERS qui m'a laissé bien froid sous la Valley...




ARMORED SAINT

Attardons nous quelques lignes sur ARMORED SAINT, avec John Bush au micro, qui a été une vraie déception ! Bon, ça n'a jamais été de la première division malgré son statut culte, mais d'habitude c'est assez efficace. Ben là, c'était juste très vite lassant, avec un Bush à l'attitude décalée dans son jogging affreux et à la voix sans réelle hargne, alors que les musiciens envoyaient bien. Très très anecdotique.



VALLENFYRE

Pour dire, on a plus apprécié VALLENFYRE sous la Altar, alors que je ne suis pas du tout fan du style extreme. Mais eux ils avaient la rage et avec un bon son ils m'ont bien accroché les esgourdes. Une bonne surprise.





BILLY IDOL

Et voici venir le fameux BILLY IDOL, bien trop rare sous nos latitudes, qui va le premier mettre le feu sur les MS. Le quasi sexagénaire a une dégaine et un physique de trentenaire, il en joue avec nonchalance tout en assurant les vocaux et l'attitude ! Il a un charisme certain, et enchaîne les bonnes chansons sans coups férir. Dans le public ça chante et ça danse, les sourires sont sur la plupart des visages, bref il donne la banane aux fans, aucun doute la dessus ! "Dancing with myself", "Flesh for fantasy", "Mony mony", "White wedding", "Rebel yell"... Que des brûlots imparables dont on aura les mélodies dans la tronche bien après la fin de la journée ! Et puis Steve Stevens c'est juste un génie de la gratte tout aussi charismatique. Leur association fonctionne à merveille, et je ressors de là en ayant bougé le popotin comme une cochonne et avec un sourire xxl ! Je resigne de suite pour le voir en salle plus longuement.

Il est temps d'aller se désaltérer longuement, puis d'aller voir le père Lemmy et son MOTORHEAD chéri. Enfin ça c'était avant de me rendre compte qu'il n'était plus possible d'avancer, même de loin, à cause des gens serrés, des gens assis sur leurs chaises de campeurs (putain je vous écraserais bien tant ça me gonfle cette "mode" ! Il est pas assez confortable le site ?!), des gens qui te font sciemment obstacle comme si j'allais leur voler leur poule... Du coup ça m'a niflé sévère, et tant pis si je ne revois plus Lemmy avant qu'il ne meure.






ALICE COOPER

Pour la peine, je retourne voir les amis et on revient en bande pour assister à ce qui est pour moi un des tous meilleurs lives du week-end, et assurément un des trois où j'ai le plus pris mon panard, à savoir le grand, le magnifique ALICE COOPER ! Je suis fan depuis le lycée et je n'ai jamais été déçu avec ce mec durant toutes ces années.

Car en plus d'être génialement bon, d'avoir une brouette de hits imparables et de proposer un show qu'on peut trouver kitch ou pas je m'en fous, il a TOUJOURS su s'entourer de musiciens de qualité, qu'ils soient inconnus ou confirmés. Je me rappelle encore du fabuleux Eric Singer, de De Grasso, de Eric Dover, et toujours Ryan Roxie et Chuck Garric... de la qualité tip top !

Eh bien cette fois il m'a fait découvrir Nita Strauss, qui en plus d'être une bombasse (je crois qu'on est beaucoup à avoir partagé cette remarque totalement misogyne sur le coup !) est juste une putain de guitariste avec une putain de présence ! Elle aurait presque volé la vedette à Alice, du jamais vu ! Une vraie tornade blonde qui a donné une dimension supplémentaire au show, c'est une évidence. J'étais soufflé ! Le reste des zicos n'était pas en reste, le monsieur sait toujours aussi bien se faire accompagner !

Bon, après cette découverte, et malgré le fait qu'elle attirera l'oeil par son jeu et son charisme naturel, je suis rentré dans le show du Coop' dès le début, pour en ressortir 1h15 plus tard totalement heureux, et avec une trique d'enfer ! Faut dire qu'il avait concentré un max de tubes dans le temps imparti, et rien que pour avoir eu "Hey Stoopid", que j'attend d'entendre live depuis 24 ans, ça valait le coup de venir d'aussi loin ! Rhaaa j'en croyais pas mes oreilles, j'etais aux anges de l'enfer ! Evidemment, déboitage de nuque sur "Go to hell", petage de cordes vocales sur "Poison" et "School's out", choeurs sur "I love the dead" et "Department of youth", rigolade sur "Ballad of dwight fry"... L'essentiel d'Alice qui déchire le fan de Hard !

Setlist


Department of Youth
No More Mr. Nice Guy
Under My Wheels
I'll Bite Your Face Off
Billion Dollar Babies
Lost in America
Hey Stoopid
Dirty Diamonds
Welcome to My Nightmare
Go to Hell
Wicked Young Man
Feed My Frankenstein
Ballad of Dwight Fry
Killer
I Love the Dead
I'm Eighteen
Poison

Rappel:

School's Out






JUDAS PRIEST

Le temps de se remettre de nos émotions et on enchaîne sur JUDAS PRIEST, veritable headliner du jour avec ses 1h30 de temps de jeu. Et pim, l'autre orgasme du jour pour moi ! Deux à la file, attention à pas claquer la pile pauvre quarantenaire en devenir !

Oh, pas que ce fut le meilleur show de Judas ni la meilleure setlist (rendez moi "Blood red skies !), ni même la meilleure ambiance (réveillez vous un peu bordel !), mais je sais pas, Rob était plus en forme que ce à quoi je m'attendais, et rien que pour le plaisir pur eprouvé sur "Beyond the realm of death"/"Victim of changes"/"You've got another thing comin'"/"Turbo lover" (ahah ouais je l'adore ce titre pop !), en plus de tous les classiques plus récurrents, ouais il fallait être présent. Parce qu'on ne les verra plus des dizaines de fois, et que chaque prestation aussi jouissivement Metal est bonne à prendre, et une raison valable de se démantibuler les cervicales avec les amis autour !

Comme j'aime bien le dernier opus, j'étais content d'entendre les trois premiers morceaux dont l'excellent "Reedemer of souls", et je ne me lasserai jamais des standards tels "Hell bent for leather", "Electric eye" ou le mythique "Painkiller", qu'Halford a bien tenu cette fois ! Par contre, le début du non moins mythique solo a encore été queuté, et en beauté ! Je l'ai rarement entendu retranscrit à la perfection live, peuvent pas le bosser ces feignasses ?! Mis à part ça, c'était fabuleux !

J'ai entendu dire par la suite que Rob était en retrait, que sa voix était parfois doublée, qu'il n'y avait pas d'énergie. Peut-être ma foi. Mais comme dans tous les concerts qui me font tripper, je ne regarde que peu la scène au fond, et ne vibre plus que sur le ressenti, le frisson. Cette fois c'était encore le cas, tant mieux pour moi, tant pis pour les autres, car j'en aurai bien redemandé une heure de plus ! Dans un mois, à Barcelone, on remet ça !


Setlist

Dragonaut
Metal Gods
Devil's Child
Victim of Changes
Halls of Valhalla
Turbo Lover
Redeemer of Souls
Beyond the Realms of Death
Jawbreaker
Breaking the Law
Hell Bent for Leather

Rappel 1:

The Hellion
Electric Eye
You've Got Another Thing Comin'

Rappel 2:

Painkiller
Living After Midnight


Je n'ai ensuite pas le courage d'aller voir les Dead Kennedys sur la Warzone, préférant manger et boire un dernier pot avec quelques amis, avant de prendre un repos bien mérité et nécessaire en vue de la très grosse journée du lendemain.


A lire le report du 20 juin et celui du 21 juin au Hellfest 2015...

Hellfest : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX par Holy Vier
Clisson, le 18/06/2017
HELLFEST JOUR 3 Troisième et dernier jour, et canicule attendue avec 33 degrés dans l'après-midi. Heureusement, quasiment rien à voir pour nous sur les mainstages... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Alice Cooper : les dernières chroniques concerts

Casseurs Flowters, Alice Cooper, Fauve, Foals, -M-, Joris Delacroix, Gaëtan Roussel, Gesaffelstein, New Politics, Plaza Francia, Salut C'est Cool, Benjamin Clementine, François & The Atlas Mountains, Dakhabrakha, Eli Paperboy Reed (Festival Art Rock 2014) en concert

Casseurs Flowters, Alice Cooper, Fauve, Foals, -M-, Joris Delacroix, Gaëtan Roussel, Gesaffelstein, New Politics, Plaza Francia, Salut C'est Cool, Benjamin Clementine, François & The Atlas Mountains, Dakhabrakha, Eli Paperboy Reed (Festival Art Rock 2014) par Ludmilla A.
Saint-Brieuc, le 24/05/2014
JOUR 1 : AIR SUR LA TERRE Plaza Francia Arrivée à Saint-Brieuc trop tard pour voir The Craftmen Club lancer les festivités au Forum et le concert de TEMPLES, qui... La suite

Alice Cooper en concert

Alice Cooper par Ylxao
Halle Tony Garnier, Lyon, le 06/11/2011
Ce soir-là, direction Halle Tony Garnier pour un moment qui promet d'être merveilleux : Alice Cooper en Concert à Lyon... Les heures à venir s'annoncent explosives : une... La suite

Alice Cooper + The Treatment en concert

Alice Cooper + The Treatment par Abigail Darktrisha
Zénith de Toulouse, le 05/11/2011
La légende US, roi du théâtre de l'horreur, et auteur de la préface du livre "Shock Rock" - que je conseille vivement au amateurs de metal et d'horreur - était de retour hier soir... La suite

Alice Cooper + Black Rain en concert

Alice Cooper + Black Rain par Gandalf
Le Dome de Marseille, le 20/11/2010
Bon, le Dôme c'est pas la Wembley Arena, c'est certain... Surtout avec 3500 spectateurs à peine, on va pas avoir l'ambiance survoltée qui donne le petit truc en plus à un live...... La suite

Billy Idol : les dernières chroniques concerts

Billy Idol en concert

Billy Idol par Abigail Darktrisha
Sala Rockstar Live @ Barakaldo, le 17/07/2012
Il n'y a pas de meilleure expression que "adorable Bad Boy" pour décrire Billy Idol, né sous le nom de William Broad. Le légendaire Punk Rock du Bad Boy était donc de passage... La suite

Judas Priest : les dernières chroniques concerts

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V en concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V par Gandalf
Parc de Can Zam, Barcelona, le 25/07/2015
Pour cause de glandage et excellent resto en ville, nous arrivons vers 18h sur place, ratant les Primal Fear, mais ce n'est pas bien grave au vu de la montée en puissance qui va... La suite

Judas Priest + Blind Guardian + U.D.O. en concert

Judas Priest + Blind Guardian + U.D.O. par Abigail Darktrisha
@ San Sebastian (Espagne), le 20/05/2012
"Que puta madre de concierto que hemos visto !!!" Comme pourrait résumer cette phrase pas très élégante le concert que nous avons vécu ce dimanche 20 mai au vélodrome d'Anoeta à... La suite

(mon) Graspop Metal Meeting 2011 : Kylesa, Firewind, Triptykon, Black Label Society, Moonspell, Times of Grace, Electric Wizard, Arch Enemy, Monster Magnet, Whitesnake, Pain, Cradle of Filth, Judas Priest en concert

(mon) Graspop Metal Meeting 2011 : Kylesa, Firewind, Triptykon, Black Label Society, Moonspell, Times of Grace, Electric Wizard, Arch Enemy, Monster Magnet, Whitesnake, Pain, Cradle of Filth, Judas Priest par Philippe
Graspop Metal Meeting, Dessel, Belgium, le 25/06/2011
Quand on ne connaît pratiquement que les noms des groupes qu'on y programme, est-il raisonnable d'aller à un festival de metal ? La question peut se poser. En tout cas, avec... La suite

Hellfest 2011 - 3ème journee : Ozzy Osbourne, Judas Priest, Duff Mc Kagan's Loaded, Ghost, Grand Magus, Mr. Big, Doro, Therion en concert

Hellfest 2011 - 3ème journee : Ozzy Osbourne, Judas Priest, Duff Mc Kagan's Loaded, Ghost, Grand Magus, Mr. Big, Doro, Therion par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2011
Ce dernier jour sera celui des bonnes surprises avec une programmation très variée et aussi moins intense que les jours précédents. Orphaned Land Duff Mc Kagan's... La suite

No Return : les dernières chroniques concerts

NO RETURN + ANOREXIA NERVOSA + SCARVE + CARCARIASS + ATROPOS par Jester
St Paul 3 Châteaux, le 06/07/2002
J'étais à la 7ème édition du Nuclear Festival à St Paul 3 ChÄteaux. Et, il me parait nécessaire de vous faire partager ce que nous avons vécu... L'affiche était esssentiellement Death metal cette année avec 5 groupes : Atropos (Marseille), Carcariass (Besançon), Scarve (Nancy), Anorexia Nervosa (Limoges), No Return (Paris) Venant de Marseille,... La suite

No Return + Lunatic Age + Hedawn par Sully Vaï
Café Julien - Marseille, le 31/05/2002
No RETURN qui fait le déplacement jusqu'à Marseille, ça ne se rate pas. C'était la première fois que je mettais les pieds au café julien et l'endroit est trés convivial : comme l'a si bien dit le chanteur du groupe sus-cité "on a jamais été aussi prêt du public et vice versa". Genial ! Hedawn (dont le guitariste n'est autre que... La suite

Sticky Boys : les dernières chroniques concerts

BACKYARD BABIES - STICKY BOYS - HIGH-SCHOOL MOTHERFUCKERS en concert

BACKYARD BABIES - STICKY BOYS - HIGH-SCHOOL MOTHERFUCKERS par Osogaru
L'Empreinte, Savigny Le Temple, le 20/03/2017
High-School Motherfuckers Ce soir, ce seront les High-School Motherfuckers qui ouvriront la soirée à 20h15 pétante. Leur punk rock très influencé par les Ramones est très... La suite

Accept + Sticky Boys en concert

Accept + Sticky Boys par jorma76
Le Moulin, Marseille, le 24/07/2015
Mais comment Tom fait il pour avoir des dents si blanches  ? Mais quel est donc le secret des cheveux soyeux de JB  ?? Mais quel exfolient utilise Alex pour sa barbe  ??? Et... La suite

Sticky Boys + Heavy Duty + Flayed + Private Hell en concert

Sticky Boys + Heavy Duty + Flayed + Private Hell par Gandalf
Le Korigan à Luynes, le 23/11/2014
Un an après leur présence au Marcel Festival, premier du nom, c'est dans la petite salle du Korigan que les amis des Sticky Boys reviennent dans le sud. Pour une date très... La suite

Sticky Boys (Marcel Festival) en concert

Sticky Boys (Marcel Festival) par Gandalf
Docks des Suds - Marseille, le 11/10/2013
Alors déjà, le Marcel Festival, première édition, ça s'est monté en un mois en gros. Fruit d'une initiative commune à quelques patrons de bars marseillais (The Duke, l'Horloge...)... La suite

Clisson : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX par Holy Vier
Clisson, le 18/06/2017
HELLFEST JOUR 3 Troisième et dernier jour, et canicule attendue avec 33 degrés dans l'après-midi. Heureusement, quasiment rien à voir pour nous sur les mainstages... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite