Accueil Interpol en concert
Vendredi 10 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Interpol est un quatuor new-yorkais pratiquant un rock sec et incisif marqué par le post punk et Joy Division. Après une pause pour permettre à son leader, Paul Banks, de faire paraître des disques et de tourner en solo, le groupe Interpol est de retour en 2014 et 2015 ! En concert en 2017 pour fêter les 15 ans de la sortie du cultissime premier album d'Interpol, Turn On The Bright Lights. Interpol était en concert à la Salle Pleyel, à Paris, le 29 novembre 2018 pour promouvoir son nouvel album nommé "Marauder" (sortie le 24 août 2018, premier single "The Rover"). De retour en France à l'Olympia de Paris le 2 juillet 2019 et en tournée des festivals (Garorock, Les Eurockéennes de Belfort et Beauregard) !

Interpol : vos chroniques d'albums
Site

Interpol en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Interpol : l'historique des concerts

Di.

07

Juillet

2019

Festival Beauregard en concert
Festival Beauregard 2019 - Pass 1 Jour - 7 Juillet : Tears For Fears, Disclosure Dj Set, Interpol, Cat Power, Jeanne Added, Plk, Bror Gunnar Jansson, Rendez-vous, Embrasse Moi Festival Beauregard | Cat Power | Tears for Fears | Jeanne Added | Bror Gunnar Jansson | Rendez-Vous | Interpol | Disclosure | PLK
Chateau de Beauregard - Herouville St Clair (14)

Je.

04

Juillet

2019

Festival Beauregard en concert
Festival Beauregard 2019 - Pass 4 Jours Du 4 Au 7 Juillet : Angèle, Suprême Ntm, Angèle,Tears For Fears, John Butler, Cat Power, The Hives, Ben Harper, Fatboy Slim, Roméo Elvis, Columbine, PLK, Lomepal, Lavilliers, Interpol Festival Beauregard | Mogwai | Bernard Lavilliers | Cat Power | The Hives | John Butler | Angèle | Columbine | Roméo Elvis | Ben Harper | Fatboy Slim | Interpol | Tears for Fears | NTM | Lomepal | PLK
Chateau de Beauregard - Herouville St Clair (14)

Je.

04

Juillet

2019

Les Eurockéennes de Belfort en concert
Eurockéennes 2019 - Pass 4 Jours : Smashing Pumpkins, Chainsmokers, Slash, Supreme Ntm, Chris & The Queens, Jain, The Stray Cats, Weezer, Parkway Drive, Interpol, Angèle, Jon Butler, Suicideboys, Jeanne Added, Petit Biscuit, Romeo Elvis, Idles, Columbine Les Eurockéennes de Belfort | Weezer | The Stray Cats | The Chainsmokers | Angèle | Jeanne Added | Parkway Drive | Jain | Columbine | Roméo Elvis | Hubert Lenoir | The Smashing Pumpkins | Interpol | John Butler | NTM | Slash | Christine And The Queens | Idles | Petit Biscuit | $UICIDEBOY$ | Julia Jacklin | DTSQ
Presqu'ïle de Malsaucy - Belfort (90)

Je.

04

Juillet

2019

Les Eurockéennes de Belfort en concert
Eurockéennes De Belfort 2019 - 4 Juillet : The Chainsmokers, Slash Feat. Myles Kennedy & The Conspirator, Supreme Ntm, Interpol, Suicideboys, Roméo Elvis, Fontaines Dc, Starcrawler, Bigger, Sheck Wes, Sam Fender, The Hu, Salut C'est Cool Les Eurockéennes de Belfort | Starcrawler | The Chainsmokers | Slash | Roméo Elvis | Salut C'est Cool | Interpol | NTM | $UICIDEBOY$ | Fontaines D.C.
Presqu'ïle de Malsaucy - Belfort (90)

Ma.

02

Juillet

2019

Lu.

01

Juillet

2019

Les Nuits de Fourvière en concert
Interpol + Idles (Les Nuits de Fourvière 2019) Les Nuits de Fourvière | Idles | Interpol
Théâtre Antique de Fourvière (69)

Di.

30

Juin

2019

Festival Garorock en concert
Garorock 1 Jour : Macklemore, Interpol, Beirut, Aya Nakaamura, Roméo Elvis, Synapson, Malaa, De La Soul, Two Door Cinema Club, Clara Luciani, Systema Solar, ... Festival Garorock | Interpol | Macklemore | Aya Nakamura | Beirut | La Fine Equipe | Synapson | Roméo Elvis
Presqu'île de la Filhole - Marmande (47)

Je.

30

Mai

2019

Festival Primavera Sound en concert
070 Shake - Alice Phoebe Lou - Anastasia Kristensen Live - Apparat Live - Bakar - Big Thief - Brat Star Curated By Yung Beef - Bridget St. John - Carcass - Charli Xcx - Christine And The Queens - Clairo - Courtney Barnett - Dâm-funk - Danny Brown ... Festival Primavera Sound | Guides by Voices | Interpol | Christine And The Queens | Mac Demarco | Danny Brown | FKA twigs | Big Thief | Stephen Malkmus & The Jicks | Courtney Barnett | Apparat | Nina Kraviz | Mykki Blanco | Charli XCX | Future
Parc del Forum - Barcelone

Interpol : les dernières chroniques concerts 37 avis

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019)

Critique écrite le 29 juillet 2019, par Lebonair

Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort 4 juillet 2019

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au travers des 58 artistes programmés sur les 4 scènes situés dans un cadre idyllique la presqu'île du Malsaucy. Et ce ce sont donc les citrouilles, The Smashing Pumpkins, qui ont clôturé sur la grande scène ce merveilleux évènement. Au niveau de la météo, on a eu beaucoup de chance. On nous avait annoncé pour le samedi et le dimanche des orages, la grêle, des rafales de vent et finalement, rien de tout cela. On est quand même passé tout près. Résultat, sur les 4 jours, le temps a été au rendez-vous avec une star à l'honneur, la poussière. Elle n'a évidemment rien gâché mais elle s'est invitée régulièrement dans nos oreilles et nos narines, surtout durant les deux derniers jours. Slash feat Myles Kennedy and the Conspirators 20h 21h15 Grande Scène Cela tombe bien, on va démarrer notre festival avec un musicien considéré comme étant un des meilleurs guitaristes au monde et qui a parfois mangé la poussière à certains moments de sa carrière. Slash est revenu depuis quelques années au sommet de la montagne Hard Rock grâce à sa rencontre avec... Lire la suite

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019)

Critique écrite le 06 août 2019, par Cathy et Jeff Ville

Théâtre Antique de Fourvière - Lyon 1er Juillet 2019

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Idles Ils n'ont pas le même look, les visages juvéniles imberbes ont été supplantés par des visages d'hommes murs garnis de barbes bien taillées, les coupes en pétard voir à l'iroquoise ont laissé place à des cheveux abondants presque coiffés, à l'exception du bassiste qui compense sa calvitie par une barbe digne du père créateur. J'oubliais les épingles à nourrice, prémisse du piercing, qui se sont transformées en tatoo d'enfer. La musique, les sons, les arrangements, enfin presque tout a changé, mais oui, fuck it, c'est bien du PUNK. Les sujets de sa majesté ont bien cela dans le sang et inutile de tenter une quelconque riposte, ou pire imitation, c'est du pur. Soi-disant en première partie d'Interpol, Idles a joué une bonne heure, comme si c'était le groupe principal et je ne m'en plaindrai point. Même si la météo n'était pas de notre côté car nous avons essuyé un orage pendant une bonne partie du concert. Fort heureusement pas au niveau de ce qu'ont subi les Savoyards ou les Stéphanois, mais pas de tout confort tout de même. Le côté sympa, c'est que le groupe a joué le jeu en revêtant les ponchos en plastique transparent vendus par les organisateurs des Nuits de Fourvière, tout comme une bonne partie du public. Ce qui... Lire la suite

Interpol

Critique écrite le 17 décembre 2018, par lol

Salle Pleyel, Paris 29 novembre 2018

Interpol en concert

En 2004, Interpol sortait "Antics", qui est indiscutablement l'un des 10, voire même 5, meilleurs albums de rock sorti pendant la première décennie du millénaire dans lequel nous vivons. Sous haute influence Joy Division, porté par la voix grave et envoûtante de Paul Banks, il succédait avec brio à un premier album déjà hautement recommandable "Turn on the Bright Lights". Si les albums qui suivirent "Antics" ne réussirent malheureusement pas à retrouver sa plénitude, ils continuaient de tracer un sillon tout à fait honorable faisant d'Interpol une valeur sure du rock indépendant, malgré quelques changements de personnel et une tentative d'escapade solo de Banks. Malgré ce pedigree hautement recommandable le concert d'Interpol à la salle Pleyel fut un désastre et d'un ennui mortifère. Ce groupe fait donc partie, à l'instar des... Lire la suite

Ty Segall, Interpol, Angel Olsen, Mac DeMarco, The Moonlandingz, Yak, The Proper Ornaments (La Route du Rock Collection Eté 2017)

Critique écrite le 14 septembre 2017, par Pierre Andrieu

Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo 20 août 2017

Ty Segall, Interpol, Angel Olsen, Mac DeMarco, The Moonlandingz, Yak, The Proper Ornaments (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

Dimanche 20 août, c'est déjà le dernier jour de La Route du Rock Collection été 2017 au Fort de Saint-Père avec un final en apothéose réunissant des artistes passionnants et en grande forme devant un public très nombreux, encore une fois... Que demande le peuple ? Que La Route du Rock 2018 arrive viiiiiiiiite ! The Proper Ornaments Début classieux à 18 heures 30 avec les popeux un tantinet extraterrestres de The Proper Ornaments, qui délivrent un set très empreint des influences du Velvet Underground et des Byrds, saupoudré de saveurs joliment psychédéliques... Les deux chanteurs/guitaristes et co leaders James Hoare (échappé d'Ultimate Painting) et Max Oscanorld (en congés de Toy) semblent s'entendre à merveille pour tricoter des harmonies vocales entremêlées de mélodies ciselées. Et ce dans le seul et unique but de pousser à la rêverie éveillée. Tout cela est idéal pour démarrer la journée en douceur au milieu de fans énamourés de pop bucolique. Bref, on est bien sur la scène des remparts ! Angel Olsen Oui, Angel, puisque tu le demandes à la fin du premier morceau, on se souvient très bien de ta dernière apparition à la Route du Rock et pour être franc, on commençait à trouver le temps long... Car, en plus d'être... Lire la suite

Interpol : les chroniques d'albums

Interpol : Interpol

Chronique écrite le 07/09/2010, par Pierre Andrieu

Interpol : Interpol

Après la parution de l'album solo du chanteur d'Interpol, Paul Banks, sous le nom de Julian Plenti, les rumeurs allaient bon train sur l'éventuelle fin du groupe post punk new yorkais... Ce ne sera pas pour cette fois (" Damned, encore raté ! ", s'insurgeront les contempteurs du combo marqué au fer rouge par Joy Division) puisque le groupe revient aujourd'hui avec un quatrième album éponyme, un disque pas surprenant pour un sou certes (comme sur ces précédents efforts, le son d'Interpol est identifiable en quelques secondes), mais comportant assez de titres forts pour mériter qu'on s'y attarde. Son crépusculaire, voix lugubre annonçant quelque tragédie en cours ou à venir, arrangements très touffus, mid tempo invitant à se poignarder en pensant à des choses désespérées, titres plus rapides invitant, quant à eux, à enfourcher un puissant véhicule motorisé pour se projeter avec celui-ci contre un mur : Interpol fait du Interpol, sans chercher à bouger d'un iota, sans essayer de modifier la tonalité sur laquelle il souhaite faire vibrer la corde sensible de l'auditeur pour lui donner envie de se pendre (pour de faux !) avec classe... Comme le titre du morceau Always Malaise le suggère, Paul Banks, Sam Fogarino, Daniel Kessler et Carlos... Lire la suite

Interpol : Antics

Chronique écrite le 11/11/2004, par Pierre Andrieu

Interpol : Antics

Après un premier album aussi glacial que fiévreux et une tournée marquante restée dans toutes les mémoires, les new-yorkais d'Interpol remettent le couvert avec un nouvel effort studio - moins immédiat mais se révélant envoûtant - aussitôt suivi par une tournée française en compagnie des prometteurs Bloc Party... Les concerts qui s'annoncent risquent à nouveau de produire un incroyable effet sur les audiences, les titres d'Antics tenant parfaitement la route (comme par exemple l'enchaînement ultra puissant de Slow hands et Not even jail). On ne change pas une formule qui marche, voilà la ligne directrice qui semble avoir prévalu lors des sessions d'enregistrement. Ceux qui ont aimé le premier opus se retrouveront donc dans ces dix nouveaux morceaux de rock tourmenté, inquiétant et évocateur. Si on ne constate pas de grands bouleversements, les quatre dandys d'Interpol semblent plus sûrs d'eux, le niveau global a... Lire la suite

Interpol : OBSTACLE 1

Chronique écrite le 15/03/2003, par Pierre Andrieu

Interpol : OBSTACLE 1

Ce single est extrait du bouleversant premier album d'Interpol, Turn on the bright lights. L'achat de l'album complet semble plus indiqué mais ce single peut permettre aux personnes n'ayant pas encore succombé à cet Himalaya du rock envoûtant de découvrir le magnifique titre...

Interpol : Turn On The Bright Lights

Chronique écrite le 16/10/2002, par Pierre Andrieu

Interpol : Turn On The Bright Lights

Serait-il désormais possible de recréer artificiellement la voix d'une personne défunte avec son ADN ? L'écoute de la voix du chanteur d'Interpol, qui évoque immanquablement Ian Curtis, le laisserait supposer ! Renseignements pris, pas de manipulations génétiques inavouables chez ce groupe originaire de New-York ; Carlos D, Daniel Kessler, Paul Banks et Samuel Fogarino ont sans doute tout simplement été très influencés par Joy Division... Si l'ambiance de ce disque, plutôt hivernale, sombre et d'un romantisme échevelé peut rappeler la grande période de la cold wave des années 80, tout le talent de ces quatre musiciens consiste à injecter du sang neuf dans leurs compositions. On ne peut donc parler de plagiat ou de tribute band, Interpol ayant une véritable personnalité et le... Lire la suite

Interpol : Vidéo





Interpol : écoute