Accueil Chronique de concert Belle and Sebastian, The Beta Band, Miss Kittin & the hacker, Doves, Primal Scream, Chemical brothers (Benicassim Festival)
Samedi 27 novembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Belle and Sebastian, The Beta Band, Miss Kittin & the hacker, Doves, Primal Scream, Chemical brothers (Benicassim Festival)

Benicassim 2, 3 et 4 Aout 2002

Critique écrite le par

Salut,
voilà mon compte rendu de ces trois jours passés à Benicassim qui si il n'a pas reservé de grosses suprises, s'est revelé à la hauteur des ambitions des programmateurs : à part Reading difficile d'aligner autant de bons groupes pop, rock et electro comme ceux que j'ai vu.
J'y étais déjà allé en 99 et depuis le site s'est agrandi avec deux nouvelles scènes sous chapiteau, une tente chill out où il y eut un BJORK MIX très couru (vu la queue on imagine l'hysterie si l'islandaise avait été là) et une espace adsl d'où j'ai pu vous écrire l'autre jour.
Premiers concerts vendredi avec les mancuniens de IAM KLOOT qui jouent un folk acoustique très agréable avec des paroles vachardes (resumées par le leader par un leitmotiv "this a song about ... and disaster") et des mélodies addictives à souhait comme "Twist" ou "86's tv".
THE NOTWIST n'ont pas fait que sortir un des meilleurs albums de l'année, ce sont aussi des performers hors pair, avec un set parfait très new order certes mais franchement excellent. Mention à un instrumental impressionant et à "Pilot" leur tube joué en dernier.
Une petite curiosité pour continuer les NOSOTRASH groupe de filles espagnol apparament assez connu là bas, le public chantait plusieurs de leurs compos qui ne depassent pas 2 minutes. Charmantes et sans prétention aucune, dommage que je ne comprenne pas leur langue.
THE MONGOLFIER BROTHERS est un de ces groupes rares dont les albums sont difficilement trouvables chez nous et c'est bien dommage : une musique lente et assez sublime, magnifiée par la voix de Roger Quigley qui m'a fait un peu penser à Morissey, intimiste à souhait.
Tout le contraire de MISS KITTIN AND THE HACKER qui fut une des grosses claques du festival : une foule en délire, des dizaines de photographes, l'évenement était attendu. Caroline est encore plus belle et coquine sur les photos et a une présence et un charisme telle que la futilité des paroles et son accent français ne sont que des détails.
Sur fond d'électro 80's et minimaliste elle danse comme une deratée, interpelle le public et le fait chanter ses desormais classiques "1982", "Life on mtv" et bien sûr "Franck Sinatra" et son mythique refrain "motherfuckers are so nice/suck my dick /and lick my ass". Elle finira ce show dantesque par une reprise du sweet dreams des Eurythmics on ne peut plus appropriée : une djette grenobloise propulsée sans perdre la tête (rencontrée plus tard sur le site elle sera encore plus attachante que sur scène) tient du rêve.
Après ça pas trop envie d'aller voir beugler MUSE, on ira donc se reposer un peu en se bouffant une bonne gauffre et reprendre ses esprits en sirotant une bonne bière. Et en pestant contre le système de paiement des lieux, faut d'abord acheter des tickets pour etre servis et en plus les tickets sont pas les memes selon les stands argh...
Tiens en parlant de stands, y a un grand choix de fringues, badges, disques et autres à prix raisonables, faut juste pas avoir peur de braver la cohue dans ces espaces assez reduits.
On verra ensuite DJ SHADOW mixer dans un chapiteau bondé quelques uns de ses morceaux cultes de "Endtroducing" à Unkle avec sa dexterité legandaire et un son impeccable. Pas resté jusqu'à la fin mais c'était excellent.
Beaucoup trop de monde et trop fatigué pour pleinement apprécier la tête d'affiche du soir, THE CURE, d'autant que la bande à Robert Smith ne joue que des chansons récentes et lentes ce qui rime hélas un peu avec chiantes. Pas grave on aura quand même vu de (pas trop) près une légende et bien merite quelques heures de sommeil et miracle une douche !!

Samedi ça commence par une imposture bien de chez nous, les dj's du magazine MAGIC ! qui mixaient devant une vingtaine de journalistes sans réussir à attirer du monde. Pourtant ils passaient des bons morceaux ("let's push things forward" de The streets ou une selection de reprises assez jouissive) mais en dehors du milieu branché parisien la sauce ne prend pas, c'était assez risible de voir ces accredités avec badge se prendre en photo et se regarder, en attendant certainement d'écrire que c'était génial dans leur numéro de rentrée.
On est bien content de les laisser pour aller voir les insaisissables JACK et leur chanteur habité, un drôle de concert hanté par une violoniste et un guitariste déchiré à je ne sais quelle substance, jonglant avec les style d'une chanson à l'autre.
Presentée comme la Cat Power espagnole, AROAH séduit avec des morceaux de folk tristes et calmes chantés sur un ton monocorde mais avec beaucoup de conviction. A découvrir sur disque pour les amateurs, idéal pour reprendre des forces avant le groove délirant des écossais de THE BETA BAND, un des meilleurs groupes de cette cuvée 2002.
Tous ceux qui connaissent leurs 3 ep's le savent, la musique de ces gars est totalement inclassable entre pop, rock, hip hop, electro parfois dans la même chanson. Sur scène c'est tout aussi fou et boosté par un son énorme, des danses bizarres et des visuels à se tordre de rire. Quand ils enchainent des chansons au psychedelisme contagieux comme "Dry the rain", "Inner meet me" ou le magnifique "She's the one" l'ambiance atteint des sommets qu'il sera difficile de rencontrer par la suite.
Ce sont les pourtant très bons SUPER FURRY ANIMALS qui feront les frais de ce choc, leur concert sur la grande scène est pas mal mais il leur manque la folie des meilleurs jours et de leur morceau "Nothern lites" qu'ils n'ont scandaleument pas joué, vraiment dommage mais bon j'étais surtout venu sur ce très grand espace pour mes idoles intimes BELLE AND SEBASTIAN.
Je pense vous avoir suffisament rabaché les oreilles avec ce groupe, pour moi l'un des plus doués de ces dernières années. Si en France ils se font très discrets, c'est la deuxième fois qu'ils viennent à Benicassim et vu le nombre de t-shirts ils comptent de nombreux fans alors que leur musique n'est pas franchement du rock de stades.
Ca sera mon seul regret, les voir dans une scène immense et entouré d'une foule disproportionée à mon gout.
Sinon c'était un moment magique, ils ont joué quelques unes de leurs merveilles "Dog on wheels", "Like Dylan in the movies", "Sleep the clock around", "The boy with the arab strap", le superbe "Lazy line painter jane" avec Monica Queen et pour finir un "Legal man" survolté et delicieusement 60's.
Direction ensuite le chapiteau où évoluent les sous estimés SAINT ETIENNE qui ont joué quelques morceaux inédits dans la lignée du précédent. Des sucreries electro-pop susurées par une Sarah Cracknell toujours aussi craquante qui reçut d'un admirateur un maillot de foot de l'équipe stéphanoise à son nom, super moment de complicité et bon concert dans l'ensemble.
Pour RADIOHEAD c'est une autre histoire, impossible de s'approcher avant une bonne demi heure vu le troupeau (je n'emploie pas ce terme au hasard) de fans agglutinés depuis le debut de l'après midi alors qu'ils ne jouaient qu'à 2 heures du mat'. C'est donc assis au départ et en regardant l'écran géant que les vois pour la 3ème fois. C'est toujours aussi bien mais je suis moins fan qu'avant, l'enthousiame n'y est plus trop et c'est surtout quand ils joueront des morceaux de "The bends" et "Ok computer" que j'apprécierai. Impressionant en tout cas de voir autant de gens pour une musique aussi complexe, le charisme indéniable de Thom Yorke y est sans doute pour beaucoup.
Ca y est on peut enfin avancer maintenant que les fans vont se coucher et c'est parti pour une heure de pur rock n' roll, du vrai avec PRIMAL SCREAM qui mettent le feu alors qu'on est déjà bien crevé.
Assez éloigné du son electro de leurs derniers disques mais avant tout autant d'énergie ils enchaineront des bombes comme "Miss Lucifer" ou "Swastikkka eyes" devant un public en folie, on ne pouvait pas mieux terminer cette 2ème journée, trop épuisés pour danser à 5 heures du mat avec RINOCEROSE mais bon il vaut mieux se ménager la suite.

Dimanche enfin, on pense que le meilleur est derière nous vu le nombre de groupes espagnols dans l'après midi qui parraissent bien gentils sous le chapiteau fiberfib. CARROTS ouvrent le bal avec des mélodies mille fois entendues mais avec une fraicheur et une bonne humeur communicative qui faisait un peu penser aux Monkees, dispensable mais sympa quand même.
On sera un peu moins indulgent avec NICE MAN qui jouait un "pop-opera" assez incompréhensible : entre chaque chanson (assez banales il faut bien le dire) le chanteur racontait une histoire et faisait des blagues qui tombaient un peu à plat.
NEIL HASTEAD n'est pas tout à fait un inconnu vu qu'il a déjà sorti des disques avec son groupe Mojave 3, de la pop countrysante très calme et sans grand génie, parasitée qui plus est par des larsens facheux.
Ca ne s'arrange guère avec le belle DOT ALISON qui remplaçait en dernière minute l'autrement plus original Cornelius qui avait annulé. C'est pas que ça soit nul ce qu'elle fait, la musique electro pop n'est pas désagrable mais ça manque cruellement de mélodies et de chansons, impossible de dissocier un titre de l'autre et de ne pas bailler...
Du coup on ira à mi chemin voir PERRY BLAKE qui lui est un authentique songwriter, inégal sur disque certes mais capable du meilleur. En live il assure avec une classe toute irlandaise, une voix de velours, un coté distant assez marrant (quand il se moque du son moyen de la scène qui lui donne l'impression de "chanter dans une baignoire" où quand il dit à un fan qui l'interpelle de loin de lui ecrire par mail). Un coté soul très plaisant sur "The road to Hollywood" et pour finir son chef d'oeuvre de spleen qu'est "The Hunchback of San Francisco" la chanson pour les lonely de la planète qui prend toute sa dimension sur scène.
Après ce grand moment presque inesperé, les choses serieuses recommencent sur la grande scène avec les DOVES qui triomphent avec un set parfait de rock emphatique et maitrisé, les mélodies imparables de "Pounding", "There goes the fear", "Catch the sun" et "Here it comes" mettent tout le monde d'accord et l'instrumental de fin cloturait en beauté un des meilleurs concerts rock vu ces jours-ci.
Viennent ensuite les stars de la britpop SUEDE, rarement convaincants sur disque mais très efficaces en live, notament avec le cabotinage forcené de Brett Anderson qui chante toujours aussi bien même s'il en fait des caisses.
Et ses fans garçons et filles auront apprécié les déhanchements en jean moulant. Plus glam tu meurs ! Mais pour ces tubes imparables que sont "She's in fashion", "Animal nitrate" et "Trash" on ne fera pas la fine bouche cette fois.
Surtout qu'après il y'a le must de la soirée : les CHEMICAL BROTHERS et leur armada technologique d'effets visuels et leurs machines infernales prètes à faire danser les quelques 30 000 rockers et clubbers unis sous les rhytmes effernés de "Star guitar", "Out of control", "Block rockin'beats" et surtout "Hey boy, hey girl" dont la foule reprend en coeur l'infernal gimmick "Superstars dj's here we go !!!!". Les morceaux sont transformés avec un tel talent que ça depasse le cadre du simple mix, le son est cataclymisque (il parait que ça s'entendait du camping) et même après trois nuits blanches et une vingtaine de concerts, impossible de ne pas danser.
C'est aux versaillais de AIR qu'incombe la lourde tache de succèder aux freres chimiques et par la même occasion de finir ce festival, tache qu'ils s'acquiteront avec beaucoup de subtilité avec des instrumentaux de toute beauté, des fulgurances ici et là ("Don't be light"), un magnifique "Playground love" chanté par Jason falkner, des vieux tubes méconnaissables comme "Sexy boy" et "Kelly watch the stars" dans une atmosphère qui leur est particulière. le parfait concert chill-out qu'il fallait pour redescendre en douceur et garder des dernières forces pour défaire les tente et rejoindre le car, épuisés mais heureux. J'ai beau aller chaque été depuis 4 ans à des festivals d'été c'est une experience toujours aussi excitante qui a le mérite de dépayser et d'oublier quelques temps les soucis et la routine.
Prochaine étape la route du rock à St malo, d'ici là à bientôt et vive la musique !!!

 Critique écrite le 06 août 2002 par Sami


Air : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2016
Il en a fallu, des amitiés fidèles depuis nos lointaines études, des tentes défoncées puis des hébergeurs adorables et constants, des déménageurs compatissants, des mamans... La suite

Air en concert

Air par lol
Espace Pierre Cardin, Paris, le 14/12/2010
Cette fois c'est certain, un concert d'Air n'a pas de valeur ajouté !!! Il n'apporte rien de plus que l'écoute d'un Cd confortablement installé dans un fauteuil bien au chaud... La suite

AIR + AM en concert

AIR + AM par Av
Le Pasino - Aix en Provence, le 12/06/2010
C'est au Pasino d'Aix dans une ambiance tamisée et sur une moquette d'un rouge éclatant qu'étaient positionnées les chaises destinées à accueillir le public venu profiter d'un... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 3/3 : TV on the Radio, The Good the Bad & the Queen, Klaxons, Laurent Garnier, Air,  The Arcade Fire, Yuksek en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 3/3 : TV on the Radio, The Good the Bad & the Queen, Klaxons, Laurent Garnier, Air, The Arcade Fire, Yuksek par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 01/07/2007
Pour le Samedi c'est par ici ! Comme souvent aux Eurockéennes, on aborde le troisième jour avec sérénité, ayant déjà vu autant de bons concerts en 2 jours qu'en une année... La suite

Belle And Sebastian : les dernières chroniques concerts

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES...  en concert

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES... par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 01/11/2014
Programmation foisonnante pour la quatrième édition du Pitchfork Music Festival les 30, 31 octobre et 1er novembre à Paris, à la Grande Halle de la Villette, avec une très... La suite

Festival Indietracks 2012 : The Monochrome Set, The Vaselines, 14 Iced Bears, Go Sailor, Veronica Falls, Stevie Jackson, The June Brides, September Girls, Velodrome 2000, Doggy, Jasmine Minks, The Smittens, Sea Lions... en concert

Festival Indietracks 2012 : The Monochrome Set, The Vaselines, 14 Iced Bears, Go Sailor, Veronica Falls, Stevie Jackson, The June Brides, September Girls, Velodrome 2000, Doggy, Jasmine Minks, The Smittens, Sea Lions... par suckmypop
Derbyshire, Angleterre, le 08/07/2012
C'est la troisième année consécutive que je me rends à Indietracks (Derbyshire, Angleterre), et j'ai d'ores et déjà la certitude que la programmation de l'an prochain sera du... La suite

Belle And Sebastian + Zoey Van Goey en concert

Belle And Sebastian + Zoey Van Goey par Pierre Andrieu
Le Grand Rex, Paris, le 11/04/2011
Belle And Sebastian au Grand Rex à Paris au printemps, c'est une grande bouffée d'air frais, une jubilatoire nuée de pop songs légères et des instants aussi privilégiés... La suite

Beta Band : les dernières chroniques concerts

dEUS + LCD Soundsystem + The Kills + The Beta Band + CocoRosie + Velma (La Route du Rock 2004) en concert

dEUS + LCD Soundsystem + The Kills + The Beta Band + CocoRosie + Velma (La Route du Rock 2004) par Pierre Andrieu
Fort de Saint Père et Palais du Grand-Large, le 13/08/2004
Cela fait déjà quelques années qu'on rêvait de prendre à fond La Route du Rock ; le mois d'août 2004 nous verra enfin saisire le volant pour dévaler les 624 kilomètres qui... La suite

The Beta Band (Benicàssim 2002) par Pierre Andrieu
Escenario fiberfib.com, Benicàssim (Espagne) , le 03/08/2002
Le dernier disque du Beta Band, Hot shots 2 semble avoir été enregistré lors d'un voyage intersidéral par un groupe composé d'intelligences artificielles particulièrement perturbées... Comme le laisse supposer la photo du groupe habillé en cosmonautes au dos de la pochette, ces quatre musiciens écossais créent une musique bien à eux à partir... La suite

DJ Shadow : les dernières chroniques concerts

DJ Shadow + Death in Vegas + Juan Rozoff en concert

DJ Shadow + Death in Vegas + Juan Rozoff par Ysabel
Paloma - Nîmes, le 07/09/2012
Ce soir ... Grande soirée d'inauguration du Paloma, nouvelle salle et même complexe culturel qui ouvre ses portes en Avignon. Alors, on s'est fait tout beau (bon Ok, j'exagère un... La suite

DJ Shadow en concert

DJ Shadow par Sami
Espace Julien, Marseille, le 27/05/2011
Première partie de qualité avec les dj Souleance qui peinent néanmoins à faire remuer la salle en train de se remplir. Si la ressemblance d'un des deux comparses avec André Pierre... La suite

(mon) Rock en Seine 2006, 1/2 : Wolfmother, Calexico, Clap Your Hands Say yeah, Dirty Pretty Things, TV on the Radio, The Raconteurs, DJ Shadow en concert

(mon) Rock en Seine 2006, 1/2 : Wolfmother, Calexico, Clap Your Hands Say yeah, Dirty Pretty Things, TV on the Radio, The Raconteurs, DJ Shadow par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2006
Photos par Philippe ! Troisième édition (pour moi) de Rock en Seine pour ce qui semble bien un renoncement définitif à snober la scène parisienne : une fois de plus l'affiche... La suite

The Hard Sell (Dj Shadow + Cut Chemist) + Kid Koala en concert

The Hard Sell (Dj Shadow + Cut Chemist) + Kid Koala par Mos Taky 69
Le Moulin - Marseille, le 26/03/2008
En ce printemps frileux, s'il y avait une date qui pouvait nous donner la fièvre, c'est bien cette affiche réunissant l'ex-dj de Jurassic5 (Cut Chemist) et le dj figure... La suite

Doves : les dernières chroniques concerts

Doves, Haven (Benicàssim 2002) par Pierre Andrieu
Benicàssim (Espagne), le 04/08/2002
Les Anglais nous abreuvent tous les 15 jours de leurs nouvelles révélations qui vont tout casser, c'est sûr : "achetez le disque vous ne serez pas déçus"... Bien sûr, dans le lot, il y a de véritables découvertes mais il y a aussi beaucoup des groupes sans aucune originalité, sans charisme, sans chansons, mais avec une grosse force de vente qui... La suite

Doves par MC Uzbek
9:30 club - Washington DC, le 23/05/2005
Site des Doves : https://www.doves.net/ Site du 9:30 club : https://www.930.com La suite

I Am Kloot : les dernières chroniques concerts

I Am Kloot (Benicàssim 2002) par Pierre Andrieu
Escenario fiberfib.com, Benicàssim (Espagne), le 02/08/2002
En anglo-néerlandais, I Am Kloot veut, paraît-il, dire, "je suis couille", une traduction un peu pointue - et assez fine - pourrait amener à traduire le nom du groupe par "Je suis une burne". Avec un sobriquet pareil, il faut vraiment assurer, sinon... A Benicàssim, le groupe de Manchester n'a eu aucun problème de ce côté là et a parfaitement joué... La suite

I am Kloot + Elbow + Alfie par Blaise
Café de la Danse, Paris, le 04/03/2004
Excellent concert pour la "Soirée Manchester" du festival Les Festins d'Aden. Au programme, du rock indé des plus sympatiques. Si j'étais déjà fan d'Elbow (et leur très bon album Cast of Thousands), je ne connaissait que de nom I am Kloot, et pas du tout Alfie. Ce sont ces derniers qui commencent le concert avec un petit set d'une demi heure (le... La suite

Miss Kittin : les dernières chroniques concerts

Kittin, Jack de Marseille, Les Ziris, Markus Nicolai, Oscar L (Festival Utopia) en concert

Kittin, Jack de Marseille, Les Ziris, Markus Nicolai, Oscar L (Festival Utopia) par Marcing13
Friche Belle de Mai Marseille, le 25/09/2021
Nous voilà pour le 2ème jour du festival Utopia, motivé par la programmation annoncée et le spectacle de la veille. Aujourd'hui on décide de voir moins de chose que la veille et de... La suite

Miss Kittin & The Hacker en concert

Miss Kittin & The Hacker par Sami
Espace Julien, Marseille., le 22/05/2009
Les concerts à l'Espace Julien commençant toujours à l'heure et très tôt, je n'ai pu, une fois n'est pas coutume, voir la prestation d'Anything Maria qui assurait la première... La suite

Miss Kittin & The Hacker + Björk en concert

Miss Kittin & The Hacker + Björk par Floribur
Pont du Gard & Arènes de Nimes, le 23/08/2007
MIS KITTIN & THE HACKER - Pont du Gard, jeudi 19 juillet 2007 BJÖRK - Arènes de Nîmes, jeudi 23 août 2007 Petite chronique groupée de deux stars de l'électro, de styles,... La suite

Digitalism + Birdy Nam Nam + Laurent Garnier + Etienne de Crecy + Ghinzu + Yuksek + Miss Kittin & The Hacker + Naive New Beaters (Printemps de Bourges 2009) par Tribukao71
Le Phénix / Palais d'Auron, Bourges, le 25/04/2009
Première fois que je vais au Printemps de Bourges, une très bonne programmation electro et pour la première fois aussi, un seul billet pour deux salles ! autant dire que tout ça s'annonce bien ... Arrivé à Bourges en fin d'après-midi, il pleut... il a fait beau toute la semaine sauf le samedi. Nous cherchons notre hôtel qui en fait n'était pas... La suite

Muse : les dernières chroniques concerts

Muse - Simulation Theory World Tour 2019 en concert

Muse - Simulation Theory World Tour 2019 par Didlou
Stade de France, Saint-Denis, le 06/07/2019
Arriver au Stade de France ce vendredi est une vraie épopée quand on vient de Clermont-Ferrand : entre autoroute, périphérique, métro et RER (une fournaise), c'est long et... La suite

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) en concert

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 19/07/2016
Nous voilà ici, de retour en Suisse, pour assister au Paléo 40+1 !!! La barre des 40 est passée, et l'ambiance du Paléo est toujours présente. On y retrouve aussi pas mal de... La suite

Muse en concert

Muse par Lofanax
AccroHotels Arena, Paris, le 29/02/2016
Pour ceux qui serait passé à côté ces dernières années, Muse est un groupe britannique emmené par le jeune et charismatique Matthew Bellamy (guitare/chant/piano), avec Chris... La suite

Muse + Biffy Clyro en concert

Muse + Biffy Clyro par Nathaliea
Stade de France, Paris , le 22/06/2013
Muse, cela faisait des mois que je les attendais après leur passage à Nantes en octobre dernier ! Muse commencera son show avec 20 minutes de retard devant un public mis en... La suite

Perry Blake : les dernières chroniques concerts

Perry Blake (Benicàssim 2002) par Pierre Andrieu
Fib Club, Benicàssim (Espagne), le 04/08/2002
Depuis le début de sa carrière en 1998, Perry Blake a adopté un style s'inspirant du songwriting mélancolique de Nick Drake et du Trip Hop made in Bristol. Sur son dernier album, California, il a choisi de partir dans une direction plus soul... Le jeune Dublinois, un peu distant au premier abord, a enchanté le public de Benicàssim grâce à sa... La suite

Perry Blake par Hum !
Forum Fnac (Marseille), le 07/10/1998
Je dois dire que j'y suis allé méfiant (en raison de ce que j'avais pu lire dans certains courier des lecteurs), en fait pour décider si j'allais aller le voir le soir même à l'espace Julien.Car initialement annoncé avec ses musiciens au complet, il n'est finalement venu qu'avec un guitariste ... et l'Espace Julien pour un concert acoustique de... La suite

Primal Scream : les dernières chroniques concerts

Primal Scream (Festival Art Rock 2019) en concert

Primal Scream (Festival Art Rock 2019) par Ludmilla
Saint-Brieuc, le 08/06/2019
Bobby Gillespie en arrivant sur la scène de Poulain Corbion annonce la couleur du rock'n'roll : le chanteur de Primal Scream est monochrome de la tête aux pieds, pantalon,... La suite

Primal Scream (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Primal Scream (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 10/06/2017
Samedi 10 juin 2017, juste après 23 heures, on approche de la fin de la deuxième soirée au This Is Not A Love Song Festival, et Bobby Gillespie déboule sur la grande scène... La suite

Primal Scream + The Icarus Line en concert

Primal Scream + The Icarus Line par Pierre Andrieu
La Cigale, Paris, le 14/11/2013
Jeudi 14 novembre 2013, le groupe anglais Primal Scream vient présenter son nouvel album More Light au public français... Le concert a lieu à La Cigale, à Paris, devant un... La suite

Radiohead : les dernières chroniques concerts

Thom Yorke en concert

Thom Yorke par Daddrock
Transbordeur, Lyon, le 14/06/2018
Pour paraphraser une rubrique d'un célèbre canard du mercredi, le concert de Thom Yorke est la soirée qu'on peut ne pas aller voir. Au lendemain d'un concert passionnant à... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 3 : Radiohead, Savages, Lemon Twigs, Mark Lanegan, La Femme, Seasick Steve, Spoon en concert

Main Square Festival 2017 - jour 3 : Radiohead, Savages, Lemon Twigs, Mark Lanegan, La Femme, Seasick Steve, Spoon par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 02/07/2017
Le troisième et dernier jour du Main Square festival est placé sous le signe des groupes "à guitares"... Mark Lanegan On commence l'après midi avec l'ex Screaming... La suite

Rock Werchter 2017 - Jour 2 : Radiohead - White Lies - Jaïn - Royal Blood - James Blake en concert

Rock Werchter 2017 - Jour 2 : Radiohead - White Lies - Jaïn - Royal Blood - James Blake par Cabask
Werchter, le 30/06/2017
2ème jour de festival vendredi 30 juin après une bonne nuit de sommeil. Nous faisons même un détour dans le centre de Malines pour y (très bien) manger. En arrivant, nous... La suite

Radiohead + Caribou en concert

Radiohead + Caribou par Pierre Andrieu
Palais Omnisports de Paris Bercy, le 12/10/2012
Un concert en forme de tour de force scénique de plus de deux heures quinze, voilà ce qu'a proposé le groupe Radiohead aux 17 000 personnes réunies dans l'enceinte du Palais... La suite

Rinôcerôse : les dernières chroniques concerts

Fiesta des suds : Rinôcérôse, Loo & Placido en concert

Fiesta des suds : Rinôcérôse, Loo & Placido par Sami
Dock des suds - Marseille, le 23/10/2009
Soirée placée sous le signe des musique électroniques avec une affluence moindre et plus jeune que la semaine dernière. C'est l'occasion d'enfin revoir Rinôcérôse sur une scène... La suite

Rinocerose & Jessie Chaton + Derdiyoklar + Jack Ollins + Baris K + Storm + Jack ollins + Chris Liebing en concert

Rinocerose & Jessie Chaton + Derdiyoklar + Jack Ollins + Baris K + Storm + Jack ollins + Chris Liebing par bertrand
Fiesta des Suds - Marseille, le 23/10/2009
Une soirée étonnante par sa programmation. Une partie danse, des concerts variés, et des djs. Ce soir il y en aura pour tout les gouts... La soirée commence tôt, et j'en profite... La suite

"Rinôcérôse", Miss Kittin & The Hacker (Benicàssim 2002) par Pierre Andrieu
Benicàssim (Espagne), le 02/08/2002
L'univers branchouille de la musique parisiano parisienne se délecte de la musique de ces deux "groupes" qui cartonnent un peu partout dans le monde. Leurs performances à Benicàssim ont divisé même si elles ont toutes les deux eu un remarquable écho de la part du public espagnol, hystérique pour ces deux chantres de la touche française.... La suite

Rinoçérose + Rodeo Massacre par bzamin
Club de la Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/02/2007
La venue de rinoçérose à Clermont signifiait un peu la reprise des hostilités, car aucun groupe de musique actuelle de renom n'avait été programmé en 2007... C'est donc avec un grand plaisir que nous nous rendons à la salle. Rodeo Massacre commence à l'heure prévue leur set très maniéré... Les quatres membres, dont une fille au chant, sont... La suite

Suede : les dernières chroniques concerts

Suede (Benicàssim 2002) par Pierre Andrieu
Escenario Verde, Benicàssim (Espagne), le 04/08/2002
Dans la salle de conférence de presse, derrière des lunettes teintées que toute star se doit d'arborer, Brett Anderson a semblé avoir adopté un profil bas. Une demi-heure après, il hurlait en se trémoussant de manière suggestive et il exhortait le public à chanter toutes les 30 secondes ! Quelle malencontreuse transformation ! Même si la majorité... La suite

The Coral, Interpol, Dj Shadow, The Notwist...(La Route du Rock 2002) par Sami
St Malo, Fort de St Père, le 09/08/2002
L'édition 2002 de la Route du Rock restera dans les annales pour des raisons surtout climatiques : la pluie torentielle du premier soir et le mauvais temps global auront parfois davantage marqué les festivaliers que certains concerts anecdotiques. Le parti pris "découverte" de ce rendez-vous est une prise de risques des plus audacieuses ("rock" en... La suite

La Route du Rock 2002 par
St Malo, le 09/08/2002
9 aout: C'est sous une pluie terrible que commence les hostilités avec THE CORAL, groupe de jeunes branleurs de Liverpool qui finira à tous les coups dans les stades, tant leur musique présente une fraicheur, une énergie assez rare actuellement. Dommage qu'ils soient passés aussi tôt, mais on les reverra bientôt en tête d'affiche... Par contre,... La suite

Suede par
St Nolf BRETAGNE, le 31/07/1999
Super concert, il bouge vachement bien, et leur musique et des plus entrainantes. La suite

Super Furry Animals : les dernières chroniques concerts

Super Furry Animals (Benicàssim 2002) par Pierre Andrieu
Escenario Verde, Benicàssim (Espagne), le 03/08/2002
Encore un surprenant groupe de pop ! Quel plaisir de se laisser transporter dans l'univers barré de ces gallois fascinés par les années 60, 70, 80, 90, 2000 voire 2010 et 2020 ! Loin d'être un groupe de néo-métal méchant pour la nouvelle génération hardcore, Super Furry Animals est, malgré son nom, un groupe qui s'attache à créer de belles... La suite

Super Furry Animals par Vincent
La Maroquinerie, Paris, le 10/12/2001
Je ne sais toujours pas quoi penser du comportement du public français. Qu'un groupe aussi extraordinaire que SFA peine à remplir La Maroquinerie alors que ce sont des vedettes énormes en Angleterre et au Japon at qu'ils ont sorti à la fois l'album de l'année et le meilleur album de rock psychédélique depuis Piper At The Gates Of Dawn, c'est... La suite

The Chemical Brothers : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers en concert

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers par Yann B
Arènes - Nimes, le 06/07/2011
Seule virée à Nîmes cette année pour nous, mais d'importance, puisque ce concert constitue mon cadeau d'anniversaire, avec les maîtres anglais de l'electro en tête d'affiche. ... La suite

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk...  en concert

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk... par Boby
Citadelle, Arras, le 01/07/2011
Back to the roots pour la 7 éme édition du Main Square. Si les dernières années le Main Square avait pu habituer à une programmation dont le line up donnait des allergies... La suite

The Notwist : les dernières chroniques concerts

Mogwai + The Notwist (Grand Gaou Festival 2021) en concert

Mogwai + The Notwist (Grand Gaou Festival 2021) par Janfi
L'île du Gaou, Six-Fours les Plages, le 28/07/2021
Après un an et demi de privation de concert due à cette satanée crise sanitaire de la Covid-19 ou 21 ou je ne sais plus à combien on est, me voici sur l'île du Gaou pour la... La suite

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) en concert

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 14/08/2015
Encore une très bonne édition de La Route du Rock, avec quatre jours permettant de plonger dans un grand bain de musique indé classieuse, du 13 au 16 août 2015, à quelques... La suite

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES...  en concert

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES... par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 01/11/2014
Programmation foisonnante pour la quatrième édition du Pitchfork Music Festival les 30, 31 octobre et 1er novembre à Paris, à la Grande Halle de la Villette, avec une très... La suite

The Nowist + Jel en concert

The Nowist + Jel par Stéphane Pinguet
L'Epicerie Moderne, Feyzin, le 11/03/2014
La rentrée a été très bonne pour l'Epicerie Moderne qui a proposé une programmation particulièrement bonne ces dernières semaines avec notamment la venue des Canadiens de Silver... La suite