Accueil Chronique de concert The Brian Jonestown Massacre, Etienne Daho, The Black Angels, Grizzly Bear, Shame, The Liminanas, Le Villejuif Underground (La Route du Rock 2018)
Mardi 7 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Brian Jonestown Massacre, Etienne Daho, The Black Angels, Grizzly Bear, Shame, The Liminanas, Le Villejuif Underground (La Route du Rock 2018)

The Brian Jonestown Massacre, Etienne Daho, The Black Angels, Grizzly Bear, Shame, The Liminanas, Le Villejuif Underground  (La Route du Rock 2018) en concert

Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo 17 août 2018

Critique écrite le par



Après une première soirée de fort bon aloi à La Nouvelle Vague de Saint-Malo en compagnie de Marlon Williams, Ezra Furman et The KVB, c'est avec une joie non dissimulée que l'on foule pour une énième fois le sol du Fort de Saint-Père le vendredi 17 août. Pour l'occasion, le lieu est baigné de soleil et s'apprête à accueillir une énorme programmation dont La Route du Rock a le secret, avec une foule d'artistes à la fois pointus et fédérateurs dont les têtes d'affiche de grand luxe sont Etienne Daho et The Brian Jonestown Massacre.


Le Villejuif Underground

Sur la scène des remparts, à 18 heures 30, c'est le Villejuif Underground qui se charge de lancer officiellement l'édition 2018 du festival, avec un set 100% branleur et 0% naze comme à son habitude. Habillés en guenilles tels des clodos se fournissant chez Emmaüs, complètement hallucinés, les membres du groupe francilien et leur leader australien Nathan Roche ne déçoivent pas, bien au contraire. Car, sous un vernis nonchalant et joyeusement débile, le Villejuif Underground offre de véritables morceaux de garage rock décavé chantés avec une voix revenue de tout, un peu à la Lou Reed (d'où le drolatique nom du groupe).



Entre deux conneries lâchées au micro (dont un fameux "Vive la galette saucisse !"), Nathan et les garçons font plus que le job, leur set donnant envie de les imiter et de faire les cons. Pourquoi pas partir faire un jogging au milieu de la foule pendant que le groupe joue, s'allonger sur scène ou chanter au milieu des gens en faisant le zozo, le tout en jetant des t-shirts ? Bref, pas la peine d'en rajouter beaucoup plus, à l'image de son tube éponyme, le Villejuif Underground possède toutes les qualités pour réjouir au plus haut point les fans de garage, voire plus si affinités.


The Liminanas

Magistral concert des The Liminanas, juste après sur la grande scène, avec tous les titres forts du duo Lionel/Marie servis très chaud en plein cagnard par les deux tourtereaux (qui poussent l'audace jusqu'à se faire un bisou sur la bouche sur scène, jusqu'où cela ira-t-il ?), toujours accompagnés par leur impeccable groupe en live. Le son est bon, les tubes pleuvent ("Dimanche", malheureusement sans Bertrand Belin, "Istanbul is Sleepy", avec la voix grave d'Anton Newcombe en special guest, "The Gift", "Shadow People"... ), tout le monde semble s'éclater comme il faut sur les planches.



Et du côté du public (qui réserve une belle ovation au discret leader du Brian Jonestown Massacre lors de son bref passage), c'est le kif total : tout le monde headbangue de joie, bouge son corps chauffé à blanc par l'été et reprend en chœur les paroles quand il les connaît. Comme sur l'immarcescible hit "Gloria" du groupe de Van Morrison, Them, sur lequel tout le Fort hurle à s'en faire péter les cordes vocales les "G", "L", "O", "R", "I", "A" du cultissime refrain. Bien ouéj messieurs dames (j'essaye de parler le jeune pour avoir la sensation de ne pas trop vieillir) !


Grizzly Bear

Et là, c'est le drame... L'excellent groupe américain de pop psyché aventureuse Grizzly Bear fait son retour à Saint-Malo, et, comme il en a coutume, se lance dans un très beau set illuminé par toute une série de tubes aussi subtiles que recherchés et richement dotés en mélodies élégiaques. Mais il y a un malencontreux et fort dommageable "hic" : l'ingé son est complètement sourd et massacre la plupart des morceaux avec un son de basse qui écrase tout le reste. On pense à s'immoler par le feu en signe de protestation, à rentrer pleurer comme un con dans notre chambre d'hôtel ou à tenter d'égorger le boulet qui travaille aussi mal. Et puis, on fait comme tout le monde, on patiente, en fulminant. On souhaite au monsieur (ou à la dame) responsable de cette authentique honte de se faire virer et d'avoir à assurer une tournée française des zéniths avec l'innommable groupe Tryo. Et ce pendant une année entière. Voilà !


Shame

On ravale notre déception en se faisant sévèrement corriger les oreilles par les très énervés Anglais de Shame, qui font tout ce qu'il est humainement possible pour déclencher un pétage de plombs dans le nombreux public réuni devant la scène des remparts. Mission accomplie haut la main en un seul petit morceau, tout le monde se faisant carrément électrocuter par la puissance de feu des sauvages britanniques. Qui chargent dans le tas sans sommation, se jettent partout, et ne font pas de prisonniers.



Tous les géniaux hits post punk du premier album du groupe, "Songs of Praise", sont là, défouraillés en direct live avec une intensité proprement surnaturelle : "Dust On Trial", "Concrete", "One Rizla", "Gold Hole" etc. C'est clairement le paradis du bruit punk dans lequel l'assistance est projetée, et son grand manitou omnipotent, son dieu, est là en personne sur le front de scène ! Son patronyme ? Charlie Steen, désormais peroxydé, qui dégueule ses textes tel un prédicateur à quelques courtes encablures de l'hôpital psychiatrique. Méchamment bon, ce concert !


Etienne Daho

Changement de registre ensuite, avec la tête d'affiche pour laquelle la plupart du public (une véritable marée humaine ce soir !) s'est déplacé, le très en forme Etienne Daho, fringuant comme un jeune homme. L'homme a débuté sa carrière non loin de Saint-Malo, à Rennes, il y a de cela quelques années, et il se déclare positivement ravi d'être enfin programmé à la Route du Rock ! L'énorme majorité du public semble partager cet avis, puisque pendant une heure quinze tout le monde chante, applaudit à qui mieux mieux et fait un triomphe à celui qui a signé moult tubes chromés au cours de sa fructueuse carrière.



Après l'inaugural et très bon "Les Filles du canyon", extrait de son dernier album - qui aura droit à d'autres belles citations -, Daho enchaîne les tubes : "Le grand sommeil", "Week-end à Rome" (en version alanguie et langoureuse), "Des attractions désastre", "Tombé pour la France", "Epaule Tattoo", "Le Premier Jour (du reste de ta vie)", organisant sans crier gare un véritable karaoké géant dans le Fort de Saint-Père. Les morceaux sont bien chantés, avec cette fameuse voix grave, sourde et sexy, bien interprétés par un groupe de pros tout à fait dans le tempo de son leader, et, pour couronner le tout, le show bénéficie de superbes lumières et d'une scénographie efficace. En guise de final, le rappel, réclamé bruyamment, permet d'entendre un inédit très réussi, "Summertime" (Daho signale aimablement que le titre est écrit par Pierre Emery du groupe Ultra Orange) puis de communier une dernière fois avec le sémillant maître de cérémonie sur "Bleu comme toi". A la fin du show, les fans (et les autres) peuvent légitimement manifester leur joie d'avoir été là !


The Black Angels

Comme il est minuit, certains en profitent pour quitter les lieux après avoir vu Daho (il faut dire que le site est à saturation et qu'il est difficile d'aller se soulager ou se sustenter sans attendre des plombes)... Grave erreur de partir à ce moment-là car les Black Angels, toujours impressionnants en live, enchaînent instantanément sur la scène des remparts, réussissant à prendre l'auditeur à la gorge en quelques mesures seulement. Alex Maas et son gang sont remontés à bloc, se faisant fort d'offrir un set d'une densité assez considérable. En une heure à peine, la messe est dite : le son enveloppant des Anges Noirs pénètre en profondeur le public, la voix de Mister Maas bouleverse et tétanise tour à tour, l'inextricable maelstrom de guitare fait tripper au-delà du raisonnable...



Comme "Death Song", le dernier opus du groupe, le laissait clairement entendre, les Black Angels maîtrisent plus que jamais leur affaire, et il faut vraiment être un indécrottable sourdingue ou d'une mauvaise foi assez lamentable pour se détourner d'un tel set, en tout point remarquable. Ceux qui ont eu la possibilité de rester devant le stratosphérique show psyché offert à Saint-Malo par le combo d'Austin, Texas sont repartis avec plein d'étoiles dans les yeux.


The Brian Jonestown Massacre

Idéalement mis en condition par le set précédent, les fans de psychédélisme ont droit ensuite à la Rolls du trip en la personne de The Brian Jonestown Massacre, toujours dirigé d'une main de fer par le génial gourou Anton Newcombe. Que le line-up soit modifié de moitié et qu'il y ait une nouvelle chanteuse/choriste ne change rien à l'affaire : BJM sait toujours faire monter la sauce avec ses titres, qui, s'ils se ressemblent tous un peu en apparence, se révèlent redoutablement efficaces pour décoller vers les plus lointaines destinations. Armé de sa guitare magique et de son micro, qui lui permettent de lancer les titres avec des riffs aussi basiques qu'imparables, de chanter avec une voix toujours sur le fil des émotions et de partir dans des solos faisant immanquablement exploser la cervelle, le leader de BJM se révèle impérial.



A ses côtés, le fidèle Joel Gion fait le job aux percussions et aux poses inénarrables, tandis qu'un autre pilier du son des Américains, le guitariste Ricky Maymi, complète parfaitement Newcombe en épaississant le son, hyper touffu comme on l'aime, avec trois guitares jouant en même temps... Malgré quelques larsens un peu énervants, l'essentiel est là, c'est à dire un concert salement marquant, car truffé de titres tous plus bluffants les uns que les autres. Ouais, qu'ils soient anciens ou récents (le dernier album, "Something Else", est une perle), les titres qui forment la set list déroulée pendant un peu plus d'une heure à La Route du Rock font tous très forte impression : "We Never Had A Chance", "Vad Hände Med Dem?", "Hold That Thought", "Forgotten Graves" (nouveau titre chanté par la précieuse petite nouvelle), "That Girl Suicide", "Anemone" (vocalisé in french par la déjà citée demoiselle) etc. Il est plus de deux heures du matin quand le show se termine (le groupe Follakzoid doit jouer juste après), mais, si l'on en croit l'ovation finale, on n'est pas le seul à trouver qu'il est beaucoup trop tôt, ou pas assez tard. Quoiqu'il en soit, le Brian Jonestown Massacre est actuellement dans une forme étincelante, et l'on a vraiment hâte de le revoir sur une durée plus longue au festival Levitation France, à Angers, le 21 septembre !

Photos : Titouan Massé www.facebook.com/titouanmassephoto, titouanmasse.tumblr.com, www.flickr.com/photos/titouanbzh, sauf celles d'Etienne Daho, par Nicolas Joubard.

Liens : www.facebook.com/laroutedurock, www.laroutedurock.com, twitter.com/laroutedurock, instagram.com/laroutedurock


La Route du Rock : les dernières chroniques concerts

LIFE + Prettiest Eyes + Working Men's Club + The Proper Ornaments + The Wants (La Route du Rock Collection Hiver 2020) en concert

LIFE + Prettiest Eyes + Working Men's Club + The Proper Ornaments + The Wants (La Route du Rock Collection Hiver 2020) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 07/03/2020
Dernier jour pour La Route du Rock Collection Hiver 2020, avec encore une fois une prog de dingue à La Nouvelle Vague de Saint-Malo le samedi 7 mars : The Proper Ornaments,... La suite

Beak> + Squid + Egyptian Blue + Nova Materia + Kit Sebastian (La Route du Rock Collection Hiver 2020) en concert

Beak> + Squid + Egyptian Blue + Nova Materia + Kit Sebastian (La Route du Rock Collection Hiver 2020) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 06/03/2020
Enorme première soirée à La Nouvelle Vague de Saint-Malo le 6 mars pour La Route du Rock Collection Hiver, avec par ordre d'apparition sur scène Egyptian Blue, Kit Sebastian,... La suite

Warmduscher + Hotel Lux + Pleasure Principle (La Route du Rock Collection Hiver 2020) en concert

Warmduscher + Hotel Lux + Pleasure Principle (La Route du Rock Collection Hiver 2020) par Pierre Andrieu
Antipode, Rennes, le 04/03/2020
Pour le coup d'envoi de La Route du Rock Collection Hiver à Rennes, le public a droit à une belle affiche réunissant à l'Antipode deux belles découvertes Pleasure Principle et... La suite

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 17/08/2019
Dernier jour de La Route du Rock Collection Été 2019, avec plein de belles choses à voir en live sous la pluie au milieu d'un public un peu moins nombreux que les jours... La suite

Etienne Daho : les dernières chroniques concerts

Etienne Daho (EdenDahoTour) en concert

Etienne Daho (EdenDahoTour) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 21/11/2019
Impeccable concert d'Etienne Daho à La Coopé lors de son passage à Clermont-Fd pour la tournée EdenDahoTour, avec une set list vintage garantie sans tubes (ou presque)... La suite

Etienne Daho + LuneApache en concert

Etienne Daho + LuneApache par Fred Boyer
Le Silo - Marseille, le 23/11/2018
D'abord faut que je te raconte un peu ma vie. J'ai 43 ans, je vais voir des concerts depuis 25 ans au bas mot, et si en terme de quantité je reste un petit joueur comparé à... La suite

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)  en concert

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) par lol
Philharmonie de Paris , le 03/04/2016
Comme pour beaucoup de monde, le Velvet Underground est à mes yeux un groupe majeur, qui a bousculé et changé la face du rock en y transfigurant son côté obscur, arty et... La suite

John Cale présente <i>The Velvet Underground and Nico</i> (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) en concert

John Cale présente The Velvet Underground and Nico (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) par Charliii
Philharmonie de Paris, le 03/04/2016
Après une recherche désespérée de place pour ce concert unique, me voici à la Philharmonie de Paris pour voir John Cale et ses invités interpréter l'album The Velvet... La suite

Grizzly Bear : les dernières chroniques concerts

Grizzly Bear + Dirty Projectors en concert

Grizzly Bear + Dirty Projectors par Pierre Andrieu
Olympia, Paris, le 29/06/2010
Soirée très classe à l'Olympia de Paris, le mardi 29 juin, avec le passage en tête d'affiche de la comète pop de Grizzly Bear, juste après les étoiles montantes de la pop ' n... La suite

Grizzly Bear + Dominique A + Andrew Bird + Bill Callahan + That Summer (la Route du Rock 2009) en concert

Grizzly Bear + Dominique A + Andrew Bird + Bill Callahan + That Summer (la Route du Rock 2009) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 16/08/2009
Après deux premiers jours riches en bons moments (Deerhunter, Camera Obscura, Papercuts, My Bloody Valentine... ), la dernière étape de la Route du Rock promet également son... La suite

L'Epée : les dernières chroniques concerts

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée en concert

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 28/02/2020
Ça fait un moment que les chansons de Bertrand Belin nous accompagnent, qu'on les sifflotent en conduisant sur des routes de campagne ou des autoroutes, qu'on les décortiquent... La suite

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France en concert

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 26/12/2019
Samedi 21 septembre, 16 heures, L'Épée, supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe, s'apprête à donner le soir même son premier concert officiel... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par Samuel C
La Cigale - Paris, le 14/12/2019
Croisé près de La Cigale, Anton Newcombe confie avant le concert de L'Épée qu'il n'arborera pas son célèbre t-shirt "Eat shit". Il l'a en effet porté la veille à l'occasion... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par lol
La Cigale, Paris, le 14/12/2019
L'Épée, super groupe regroupant les Liminanas, la chanteuse et actrice Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe, la tête pensante de The Brian Johnstown Massacre, défendait sur la... La suite

Le Villejuif Underground : les dernières chroniques concerts

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) en concert

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) par Pierre Andrieu
Bourges, le 20/04/2019
43ème édition sous un soleil estival pour le Printemps de Bourges, qui a une nouvelle fois permis de prendre une grande rasade de concerts marquants. Et en bonne compagnie s'il... La suite

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut en concert

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut par Kx Santos
Transbordeur Club, Lyon, le 03/03/2018
En ce deuxième jour du Festival Transfer qui se tenait au Transbordeur, c'est dans l'Espace Club que se tint la scène. Après l'annulation de la Late Night, le public n'est pas... La suite

Frustration + Le Villejuif Underground + Cannibale en concert

Frustration + Le Villejuif Underground + Cannibale par Jérémy Guézennec
L'Antipode, Rennes, le 08/04/2017
Tête d'affiche cette soirée Born Bad présentant également Cannibale et Le Villejuif Underground, Frustration fait partie intégrante de ce monde où l'ouverture rencontre la... La suite

L.A. Witch, Tess Parks, Le Villejuif Underground, Fai Baba, Gong (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

L.A. Witch, Tess Parks, Le Villejuif Underground, Fai Baba, Gong (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par Paskal Larsen
Le Trabendo, Paris, le 04/03/2017
Une bonne journée de pluie, et hop on enchaîne avec la deuxième soirée du Paris International Festival Of Psychedelic Music au Trabendo. Le Villejuif... La suite

Shame : les dernières chroniques concerts

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia  en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia par Philippe
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
C'est déjà le troisième jour du This Is Not a Love Song Festival #7, et ni la météo (superbe - tempête de ciel bleu pour tous les Tinaliers), ni l'ambiance (délicieuse - festival... La suite

Shame + Sorry en concert

Shame + Sorry par vince-o-matic
Elysée Montmartre, Paris, le 14/12/2018
Une déflagration de pur brit rock administrée par les petits brixtoniens de Shame mi-décembre à l'Elysée-Montmartre. Mon pote Didier, chanteur des Whodunit, et ma copine Zaza... La suite

Shame en concert

Shame par lol
Elysée Montmartre, Paris, le 14/12/2018
C'est sur la foi de la video d'un extrait d'une prestation live volcanique sur Youtube et de plusieurs chroniques issues de ce site vantant les mérites de ce tout jeune groupe... La suite

Interview avec le groupe Shame pour la sortie de son premier album, Songs of Praise en concert

Interview avec le groupe Shame pour la sortie de son premier album, Songs of Praise par Pierre Andrieu
Seattle, USA, le 17/05/2018
Difficile à joindre à cause de son énorme tournée mondiale, qui fait de généreuses étapes en Australie et aux Etats-Unis avant de revenir en Europe, le surbooké groupe anglais... La suite

The Black Angels : les dernières chroniques concerts

MIEN en concert

MIEN par Samuel C
Le Café de la Danse - Paris, le 24/09/2018
Dans un Café de la Danse à l'éclairage judicieusement tamisé, une invitation à une expérience spatio-temporelle était proposée par MIEN, un groupe composé de membres de The Black... La suite

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) en concert

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 16/09/2017
Encore une super édition pour le festival Levitation France, l'immanquable version française du grand rassemblement d'obédience psychédélique initié à Austin, Texas par les... La suite

The Black Angels + A Place To Bury Strangers (Festival Levitation France 2017) en concert

The Black Angels + A Place To Bury Strangers (Festival Levitation France 2017) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 16/09/2017
Point d'orgue (électrique) d'une très belle édition du festival Levitation France au Quai, à Angers, le trippant concert des Black Angels a permis de conclure sur une superbe... La suite

Interview d'Alex Maas du groupe The Black Angels à l'occasion de la sortie de l'album Death Song et du festival Levitation France 2017 en concert

Interview d'Alex Maas du groupe The Black Angels à l'occasion de la sortie de l'album Death Song et du festival Levitation France 2017 par Pierre Andrieu
Austin, Texas, le 13/09/2017
Le chanteur et leader des Black Angels, Alex Maas, est un mec plutôt cool : quand on l'appelle un soir via skype, en plus d'être très loquace et aimable au cours de... La suite

The Brian Jonestown Massacre : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France en concert

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 26/12/2019
Samedi 21 septembre, 16 heures, L'Épée, supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe, s'apprête à donner le soir même son premier concert officiel... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par Samuel C
La Cigale - Paris, le 14/12/2019
Croisé près de La Cigale, Anton Newcombe confie avant le concert de L'Épée qu'il n'arborera pas son célèbre t-shirt "Eat shit". Il l'a en effet porté la veille à l'occasion... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par lol
La Cigale, Paris, le 14/12/2019
L'Épée, super groupe regroupant les Liminanas, la chanteuse et actrice Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe, la tête pensante de The Brian Johnstown Massacre, défendait sur la... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) - Diabolique Tour en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) - Diabolique Tour par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 30/11/2019
Bien envoyé, le premier concert français du "Diabolique Tour" de L'Épée ! C'est dans une grande salle de La Coopé remplie correctement (à vue de nez, 500 personnes)... La suite

The Liminanas : les dernières chroniques concerts

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée en concert

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 28/02/2020
Ça fait un moment que les chansons de Bertrand Belin nous accompagnent, qu'on les sifflotent en conduisant sur des routes de campagne ou des autoroutes, qu'on les décortiquent... La suite

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France en concert

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 26/12/2019
Samedi 21 septembre, 16 heures, L'Épée, supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe, s'apprête à donner le soir même son premier concert officiel... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par Samuel C
La Cigale - Paris, le 14/12/2019
Croisé près de La Cigale, Anton Newcombe confie avant le concert de L'Épée qu'il n'arborera pas son célèbre t-shirt "Eat shit". Il l'a en effet porté la veille à l'occasion... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par lol
La Cigale, Paris, le 14/12/2019
L'Épée, super groupe regroupant les Liminanas, la chanteuse et actrice Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe, la tête pensante de The Brian Johnstown Massacre, défendait sur la... La suite

Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo : les dernières chroniques concerts

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 16/08/2019
Après une première journée très réussie (prog classe, public nombreux et temps doux et sec) jeudi 15 août, La Route du Rock Collection Été 2019 se poursuit le vendredi avec... La suite

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 17/08/2019
Dernier jour de La Route du Rock Collection Été 2019, avec plein de belles choses à voir en live sous la pluie au milieu d'un public un peu moins nombreux que les jours... La suite

Tame Impala, Idles, Stereolab, Black Midi, Fontaines D.C., Pond (La Route du Rock Collection Été 2019) en concert

Tame Impala, Idles, Stereolab, Black Midi, Fontaines D.C., Pond (La Route du Rock Collection Été 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 15/08/2019
Chaude (surtout le jeudi) et humide (le vendredi et le samedi) La Route du Rock Collection Été numéro 29, avec comme tous les ans une prog bien au-dessus de la moyenne dans... La suite

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 19/08/2018
Dernière salve de concerts pour la collection été 2018 de La Route du Rock, le "plus petit des grand festivals" (selon l'édito du programme officiel de cette édition), avec de... La suite