Accueil Chronique de concert (mes) Eurockéennes de Belfort 2006 2/3 : Hushpuppies, I Love UFO, Morrissey, Camille & the Pascals, Depeche Mode, Katerine ...
Dimanche 5 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2006 2/3 : Hushpuppies, I Love UFO, Morrissey, Camille & the Pascals, Depeche Mode, Katerine ...

(mes) Eurockéennes de Belfort 2006 2/3 : Hushpuppies, I Love UFO, Morrissey, Camille & the Pascals, Depeche Mode, Katerine ... en concert

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert 1er juillet 2006

Critique écrite le par


Photos sans génie par Philippe

Pour le premier jour c'était par ici !

Après une nuit un peu courte (mais confortable, les années passant on a trouvé comment échapper au camping), retour sur le site de la Presqu'Ile de Malsaucy, commune d'Evette-Salbert, Franche-Comté, temple du rock'n'roll et donc centre du monde chaque année pendant trois jours.



On y est accueilli et bien décrassé par les Hushpuppies, les rockers de Perpignan et leur gros son, tantôt garage tantôt surf-rock. On les connaissait peu (depuis on a a-che-té leur album, notez bien, oui on est encore certains à le faire pour soutenir les bons artistes émergents ...) Ne connaissant pas le groupe à cette époque lointaine (il y a 5 jours), je peux seulement supposer qu'ils ont du jouer : la classieuse Packt Up like Sardines et You're gonna say yeah (un peu dans le style des Hollywood Porn Stars, autre groupe talentueux qui lui, peine à exploser), 1975 et Marthelot & Clavecines (là je me souviens des noms), Pale Blue Eyes qui donne irrépressiblement envie de sauter partout, ou encore leur Single disco-punk qui sonne un peu comme du Scissor Scisters.
En tout cas un excellent concert, une ovation méritée pour ce groupe très élégant, aussi bien vestimentairement que musicalement (on pourrait dire que c'est un peu attrape-tout mais non, on a aimé alors on ne va pas bouder !), dont le chanteur à la voix très accrocheuse, a quand même fini par se jeter à juste titre dans le public sur un gros morceau garage final. Car redingote ou pas, ils font quand même du rock saignant, non de Zeus ! Et les Hushpuppies ont déjà la total attitude de rock stars qu'ils sont peut-être devenues -qui sait- aujourd'hui même !!


On zappe le concert d'Enhancer, dont le début entendu de loin n'a fait que nous rappeler l'immonde prestation de Mass Hysteria l'an passé (rien de pire qu'un groupe de djeun's des années 90 et qui refuse de vieillir). Ca sera donc le groupe joker. Pas grave, il y a plein de trucs à voir sur le site, notamment la Maison de l'Environnement et ces petits jeux amusants de l'opération Kill Detritus, Kill Kill ! pour sensibiliser les gens au recyclage des déchets. Les visiteurs ayant survécu à la plongée dans les poubelles repartent, heureux, avec un goodie superbe : un élégant cendrier de festival (ou de plage) en aluminium, collector Eurock's 2006, et plus aucune excuse pour balancer des mégots partout ! Et un bel autocollant de Couleur 3, sans aucun doute la meilleure radio rock du monde, et qui émet dans le monde entier en streaming sur internet.


Sur la plage, pendant ce temps, se déchaîne un trio de rock noisy appelé I Love UFO. Sans faire de délit de sale gueule, disons qu'ils ne sont pas magnifiques, la palme de la tronche pas possible au bassiste joueur de Korg, qui est toutefois un bon musicien - le chanteur guitariste, lui, a un faux air de Steve Estatof... Mais leur musique, à la croisée du Nirvana des débuts, époque Bleach, du Nick Cave des années 80, de Sonic Youth et autres Melvins, sème un joli pogo devant la scène et la voix n'est pas désagréable. Ca s'écoute un moment avec plaisir, avant que le soleil et leur musique finissent par nous taper légèrement sur le système. Seule bonne nouvelle à ce moment-là : on entend les dernières mesures de On My Mind des banals Sunday Drivers, qu'il ne faudra donc pas se re'farcir comme à Rock en Seine l'été passé.

Au risque de s'attirer les foudres de fans transis qui sont probablement venus de loin pour l'entendre, le paraît-il légendaire Steven Morrissey ne nous fait guère plus d'effet. Il a une belle voix mais on souffre d'une incapacité génétique à l'apprécier, qui dure depuis le collège et la découverte des premiers albums des Smiths... Cela étant ils étaient écoutés par de vrais connards, ce qui pourrait expliquer une sorte de traumatisme pré ou post-pubère mal résolu, combien je vous dois docteur ? Allez, 5 euros la tartiflette en attendant la fin, on va pas en faire une histoire de ce vieux beau, et puis il sera aussi à Rock en Seine 2006, alors ...


Et direction, Camille and the Pascals !! Dans le genre, qui se ressemble s'assemble, un truc aussi fou qu'un groupe de japonais fans de Pascal Comelade (une sorte de précurseur méconnu de yann Tiersen, pour situer) pouvait-il s'associer avec quelqu'un d'autre que notre déjantée Camille pour créer un spectacle pour enfants appelé Nohara ? Le groupe, composé d'une vingtaine de musiciens bigarrés, entame une longue introduction toute ... Comeladienne. C'est joli mais un peu long à notre goût (une amie est par contre sous le charme). un peu de diphonie aussi, dont les japonais sont de grands pros, et puis voilà Camille, habillée en japonaise.
Son album est un peu spécial, mais en vrai, elle a une très belle voix et le mélange avec l'orchestre japonais marche pas mal, notamment pour son tube Ta Douleur. D'ailleurs elle chantera aussi en japonais (avec un léger accent tokyoïte, il me semble), appuyée par des joueurs de percus zarbis et autres scies, et même d'un gros bonhomme qui joue avec des petites voitures et fait le pitre, ce qui colle à merveille avec les mouvements désordonnés, tirages de langue et autres bruits enfantins qui la caractérisent.


A signaler une version rigolote et hurlée de L'amour est enfant de bohème. Le supporter de foot qui sommeille en nous s'égare toutefois par moments sur les côtés du chapîteau, à la recherche du score. Peine perdue : impossible d'approcher les minuscules télés, et d'ailleurs Camille elle-même va annoncer que la France mène 1-0, en sautant partout. Le spectacle un tout petit peu bourratif s'achève après une Janine endiablée, version buto avec danseurs. Au final une création intéressante, comme d'ailleurs à peu près toutes celles des Eurockéennes (une pensée émue pour le sublime concert de Ez3kiel vs Nosfell, l'an passé)...



Sur la route du concert de Depeche Mode, on croise le chanteur d'Infadels qu'on ira pas voir ce soir (on avait pas trop aimé la dernière fois au Poste à Galène, cela dit y'a de belles photos sur la chronique !). Ah ben merde alors, Depeche Mode ... pas mal de souvenirs à l'évocation de ce nom, dont le meilleur n'est certes pas la prestation bruyante et tapageuse de Dave Gahan ici-même il y a trois ans.


Groupe complètement oublié dont le dernier album Playing The Angel nous a pourtant rappelé leur génie intemporel pour composer de belles chansons de dark pop. Par exemple celle qui ouvre le concert, la très classe A pain that i'm used to. Ou encore, la "depechemodissime" John the Revelator, l'excellente Suffer Well. Dave Gahan et Martin Gore, tous deux avec de vraies gueules de survivants à la dope, n'oublient cependant pas leurs fans des débuts, c'est-à-dire ... nous ("je vous parle d'un temps, que les moins de 20 ans ...") avec une collection de tubes, désolé pour les titres approximatifs, c'est l'âge : Question of Time, You're behind the Wheel, Personal Jesus, et autres Enjoy the Silence (un pied hallucinant en live, dûr de croire qu'on a pas écouté ça depuis au moins 15 ans ...)


Leurs voix qui se succèdent ou s'emmêlent sont irréprochables, le light show tabasse pas mal avec ses écrans géants disjoints. Presque captivé, on note tout de même avec intérêt l'agitation qui vient des côtés, et la rumeur qui se répand : le Brésil rentre à la maison (1-0) ! On est vite repris par I Feel U, où une fille sublime et peu vêtue, projetée sur les écrans sème quelques pensées un peu lestes dans notre esprit.


Sur Check the Disease, notre âge est soudain divisé par 2, tandis que sur Never let me down again, une image très précise se forme : celle du vinyle Music for the masses honteusement oublié dans un placard parental depuis bien trop longtemps et qui va peut-être bien devoir en ressortir. Ce n'est pas deux ou 3 chansons un peu en deça comme Lillian qui gâcheront cet excellent concert, une bonne leçon de jouvence !


Mais c'est pas tout ça, il s'agit encore d'aller soutenir les bides volontaires du père Katerine (vu et apprécié il n'y a pas longtemps par ici, on va donc la faire un peu plus courte). On le rejoint tandis qu'il braille "on a gagné, on a gagné !". Avec son pétaradant backing band de Little Rabbits, accoutré de son immonde chemise rose, il dynamite systématiquement toutes ses chansons - déjà excellentes - de Robots Après Tout (depuis hier on sait que les Daft Punk sont en effet Robots after All...) en les multipliant par du rock : Dans le train de 19 H, En 2008, 100 % VIP (qu'on écoutera en pestant coincé à une buvette), Morue la Truie ou un nom du genre, enfin bref cette histoire de blonde qui le poursuit dans les rues de Paris, Répétez après moi ("après moi... non !", cette vanne débile me fait toujours rire après 100 écoutes...). La suite est adaptée au contexte en "on est tous des Malouda", Patati & patata, plus quelques unes pas reconnues.


On le savait charismatique mais là c'est assez impressionnant, c'est du délire sous le chapiteau quand, à la fin d'une tirade sur le fameux Poulet n°..., il se lance dans son tube interplanétaire, Louxor J'adore. Les longues plages où il "coupe le son", ça hurle tellement que les oreilles nous sifflent, avant de transformer le chapiteau en un dance floor hystérique quand ... "il remet le son". Son premier tube Je vous emmerde, toujours sympathique avec une danseuse invitée, est enchaîné avec Borderline dont la version punk-rock furieuse nous laisse à nouveau sur le cul, déclenchant un énorme pogo... Désormais torse nu, exhibant fièrement ses épaules velues, la Secte humaine étant en slip vert et sous-pull collants roses, Katerine nous remet le son une dernière fois et nous quitte totalement épuisés, KO debout. Chapeau l'artiste !

Comme hier, on rentre donc à la maison avec un gimmick impossible à s'enlever de la tête (et "jeuuuuu ... coupe le son"), rigolant encore avec d'autres amis -eux aussi légèrement éméchés- de ces paroles débiles et jouissives (Pascal Nègre et Johnny, tu connais ? et tu dis Viiiii, et tu dis Aïïïï, et tu dis Piiii, Vi-aï-Piiiiiiiii...."). Allez, ça suffit les conneries, au lit tout le monde, demain on a rendez-vous avec les cadors du post-rock !

Suite et fin par !

Quelques vidéos en bonus, à voir par ici !

Les Eurockéennes de Belfort : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 04/07/2019
La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au... La suite

Camille : les dernières chroniques concerts

Camille en concert

Camille par Lionel Degiovanni
Paloma, Nimes, le 11/11/2018
Retour à la salle de Paloma pour revoir une artiste que j'ai déjà vue plusieurs fois et qui se renouvelle sans cesse. Il s'agit de Camille. Cette artiste est vraiment atypique... La suite

Camille + Témé Tan + Hollydays (L'Edition Festival) en concert

Camille + Témé Tan + Hollydays (L'Edition Festival) par Sami
Theatre Silvain, Marseille, le 08/06/2018
Quatrième année pour l'Edition Festival après de très bons souvenirs l'an passé (Seu Jorge, Kadhja Bonet, Metronomy, Kokoko!) avec une affiche un peu plus francophone, mais encore... La suite

Macklemore & Ryan Lewis, Mark Kelly, Camille (Paleo Festival 2017) en concert

Macklemore & Ryan Lewis, Mark Kelly, Camille (Paleo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo festival, Nyon, le 21/07/2017
Pour ce vendredi au Paleo Festival de Nyon, le temps est désastreux : de la pluie, de la pluie, et cela depuis la veille au soir. La nuit s'est passée très mal, il y a de la boue... La suite

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012) en concert

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012) par Pierre Andrieu
Parc de Bagatelle, Paris, le 15/09/2012
Samedi 15 septembre, deuxième jour du festival We Love Green 2012 au Parc de Bagatelle dans le 16ème arrondissement de Paris, avec Micachu & The Shapes, Camille, Beirut et... La suite

Depeche Mode : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) en concert

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2018
Le festival Samedi 21 juillet débutait la seconde édition de la version française du Lollapalooza. Cet événement est porté par le tourneur Live Nation et accueille des... La suite

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) en concert

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) par Coline Magaud
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 21/07/2018
La deuxième édition de la version française du grand festival américain lollapalooza se déroulait le week-end des 21 et 22 juillet à l'Hippodrome de Longchamp à Paris. Une... La suite

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) en concert

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 17/07/2018
Retour en Suisse pour cette édition 2018 du Paléo Festival ! Encore une fois, je constate que la machine est très bien huilée et que la programmation est toujours aussi... La suite

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017) en concert

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017) par lol
Paris, AccorHotels Arena (Bercy), le 03/12/2017
Dans bon nombre de médias, on présente toujours Depeche Mode comme un groupe de New Wave. Fort de 35 ans de carrière et d'un succès mondial constant, cela fait des années,... La suite

Enhancer : les dernières chroniques concerts

Enhancer + Aqme par steph
St Malo à l'Omnibus, le 29/05/2004
Un concert vraiment génial... Tout d'abord Aqme qui a éblouit tout le monde pendant 1h30 c'était très fort et vraiment bien ; en deuxieme partie, ENHANCER, 1h30 de concert aussi et la je dirais que c'était tout simplement GRANDIOSE, MAGNIFIQUE, INCROYABLE... Un moment vraiment génial... VIVE LA TEAM NOWHERE ! La suite

enhancer par karo
Printemps de Bourges, le 22/04/2004
C'est la deuxième fois que je vois le groupe sur scène et encore une fois je les ai trouvés terribles. 8 sur scène c'est impressionnant! Ils ont une pêche d'enfer pour motiver la salle et hésitent pas à slamer dans le public!!!! Vraiment à voir. La suite

Palindrome Enhancer Incubus par Michel
Palais d'Auron Bourges, le 22/04/2004
Palindrome : trop nul ! Enhancer : je ne suis pas trop fan à la base mais franchement ils ont mis le feu et il mérite beaucoup de respect. Super slam du chanteur des tribunes. Incubus : troisième fois que je les voie et trés grosse déception. Ils sont mous,ils ont joué 14 chansons, pas de rappel, 1 chanson de SCIENCE, 2 de Make yourself, 3 de... La suite

Enhancer + Wünjo par zed
La Laiterie - Strasbourg, le 26/03/2004
Ce vendredi, tous les street trasheurs de Strasbourg s'étaient donnés rdv pour un concert réunissant deux groupes du collectif Nowhere, pour ma part, je n'ai pas été déçu ! Wünjo, valeur montante du néo français, ouvre magnifiquement la soirée avec une énergie incroyable, ils nous présentent un set essentiellement constitué de titres... La suite

Hushpuppies : les dernières chroniques concerts

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends en concert

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2012
DIMANCHE 26 AOÛT 2012 Temps : Beau, frais en soirée. On a vu : Elisa Jo devant The Dandy Warhols ; Jean-Paul Huchon et Julien Dray devant Green Day ; Stuck In The Sound,... La suite

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de   Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys en concert

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys par Philippe
Parc de Saint Cloud, Saint Cloud, le 27/08/2011
6ième participation sur les 9 éditions du joli Festival Rock en Seine : on dira donc qu'on lui est aux deux tiers fidèle... Il est vrai que sa programmation, systématiquement... La suite

Bye Bye Blondie, Hushpuppies en concert

Bye Bye Blondie, Hushpuppies par Yeah !
Le Portail Coucou, Salon de Pce, le 23/04/2011
Assez grande pour bénéficier d'une sonorisation digne de ce nom, assez petite pour être chaleureuse, "Le Portail Coucou" possède l'ambiance d'une salle de concert un peu à l'image... La suite

Hushpuppies + Johnny Boy en concert

Hushpuppies + Johnny Boy par Boby
Portail CouCou - Salon de provence, le 26/10/2008
C'est toujours un plaisir que d'aller se rendre dans la salle du Portail Coucou, un véritable OVNI dans le monde culturel salonnais. Affichant toujours une programmation originale... La suite

I Love UFO : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode + Morrissey + Katerine + Camille & Pascals + I Love UFO + Teitur & Orchestre + Hushpuppies  (Les Eurockéennes de Belfort 2006) en concert

Depeche Mode + Morrissey + Katerine + Camille & Pascals + I Love UFO + Teitur & Orchestre + Hushpuppies (Les Eurockéennes de Belfort 2006) par Pierre Andrieu
Presqu'île de Malsaucy, Belfort, le 01/07/2006
Après le feu d'artifice du premier jour et une nuit un peu courte, on se dit que la journée va être longue et rude ; il va en effet falloir choisir entre le foot (France -... La suite

Morrissey : les dernières chroniques concerts

Morrissey en concert

Morrissey par Xavier Averlant
Olympia, Paris, le 24/09/2015
Le Moz était à l'Olympia jeudi dernier dans le cadre d'une tournée européenne. Il s agissait de son unique date au pays du camembert. Et toujours pour la promo du dernière... La suite

Morrissey + Girl In A Coma en concert

Morrissey + Girl In A Coma par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand , le 16/01/2008
Morrissey à la Coopérative de Mai, l'événement de l'année 2008, dès le 16 janvier ? En bonne forme, l'ex chanteur des Smiths s'est en effet arrêté le temps d'un concert - trop... La suite

Depeche Mode + Morrissey + Katerine + Camille & Pascals + I Love UFO + Teitur & Orchestre + Hushpuppies  (Les Eurockéennes de Belfort 2006) en concert

Depeche Mode + Morrissey + Katerine + Camille & Pascals + I Love UFO + Teitur & Orchestre + Hushpuppies (Les Eurockéennes de Belfort 2006) par Pierre Andrieu
Presqu'île de Malsaucy, Belfort, le 01/07/2006
Après le feu d'artifice du premier jour et une nuit un peu courte, on se dit que la journée va être longue et rude ; il va en effet falloir choisir entre le foot (France -... La suite

Morrissey + Girl In A Coma par lolo
Olympia Paris, le 04/02/2008
Mon meilleur collègue de travail et mon amie étant fan de Morrissey et ne loupant aucune occasion de passer un bon moment musical, nous sommes allés le voir à l'Olympia Lundi 4 février 2008. Après une première partie "Girls in Coma" groupe de fille néo grungy un peu bruyante mais assez sympathique, le grand Morrissey entame son set et c'est... La suite

Pascals : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode + Morrissey + Katerine + Camille & Pascals + I Love UFO + Teitur & Orchestre + Hushpuppies  (Les Eurockéennes de Belfort 2006) en concert

Depeche Mode + Morrissey + Katerine + Camille & Pascals + I Love UFO + Teitur & Orchestre + Hushpuppies (Les Eurockéennes de Belfort 2006) par Pierre Andrieu
Presqu'île de Malsaucy, Belfort, le 01/07/2006
Après le feu d'artifice du premier jour et une nuit un peu courte, on se dit que la journée va être longue et rude ; il va en effet falloir choisir entre le foot (France -... La suite

Pascals par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 26/03/2005
Joyeuses Pâques avec les Pascals ! En ce week-end pascal propice au recueillement dans les églises et aux overdoses d'œufs en chocolat, la Coopérative de Mai, dans le plus grand respect du calendrier religieux, avait choisi de programmer le groupe japonais Pascals. Malheureusement, le public n'a pas répondu présent, sans doute trop... La suite

Les EffervEssonne 2003 (et 2002) par Pierre Andrieu
Le Grand Dôme, Magic Mirrors à Villebon-sur-Yvette (91), le 25/12/2003
Retour sur les éditions 2003 et 2002 du festival Les Efferv'Essonne à Villebon-sur-Yvette... L'année 2003 a vu le festival prendre une dimension supplémentaire grâce à une programmation axée sur les qualités artistiques plutôt que sur les ventes d'albums. Le public a donc pu communier avec des artistes établis mais pas putassiers (Bashung,... La suite

Pascals (Les EffervEssonne 2003) par Pierre Andrieu
Effer'Magic, Villebon-sur-Yvette (91), le 22/11/2003
En deux temps trois mouvements, les Pascals ont enchanté l'Effer'Magic avec leur musique à la fois expérimentale, émouvante et... festive ! L'orchestre iconoclaste japonais avait fait le déplacement aux Efferv'Essonne en formation complète : violons, sifflets, violoncelle, kazoo, ukulélé, percussions, mini trompette, accordéon, guitares... La suite

Philippe Katerine : les dernières chroniques concerts

Philippe Katerine + Eveno (Tournée  Confessions) en concert

Philippe Katerine + Eveno (Tournée Confessions) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 23/01/2020
Triomphal retour de Philippe Katerine à La Coopé, qui affiche complet ce 23 janvier 2020 et réserve un accueil chaleureux (mais pas délirant, le public étant un peu... La suite

Philippe Katerine (featuring Lomepal) en concert

Philippe Katerine (featuring Lomepal) par lol
La Cigale, Paris, le 16/12/2019
On ne savait pas vraiment à quoi s'attendre en allant voir Philippe Katerine en concert à la Cigale en ce 16 décembre 2019. En quittant la salle après 1h30 de spectacle, on n'était... La suite

Philippe Katerine (featuring Lomepal) en concert

Philippe Katerine (featuring Lomepal) par Moog Arnoux
Le Silo - Marseille, le 13/12/2019
Bonjour. Vendredi 13 décembre 2019 je suis allée au concert de Philippe Katerine et je suis mandatée pour écrire une chronique. Je ne me sens pas d'écrire ça hors l'abyssal... La suite

Katerine en concert

Katerine par Xavier Averlant
Grand Théatre Gérard Philipe, Calais, le 04/03/2017
La dernière fois qu'on a vu Katerine en live, c'était lors d'un excellent concert à la Faïencerie de Boulogne-sur-Mer en 2011. Depuis, l'artiste a sorti un coffret de 52 reprises... La suite

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 04/07/2019
La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au... La suite