Accueil Bastien Ballaz en concert
Lundi 13 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Bastien Ballaz en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Bastien Ballaz : les dernières chroniques concerts 7 avis

Ping Machine

Critique écrite le 11 novembre 2011, par Mardal

Le Cri Du Port - Marseille 10 Novembre 2011

Ping Machine en concert

Le Cri Du Port, lieu indispensable du jazz à Marseille programme ce soir un OMQD (Objet Musical Qui Décoiffe) : Le stupéfiant Ping Machine. Sous la direction du guitariste compositeur Fred Maurin, quatorze musiciens -treize ce soir : pas de place pour le pianiste- débarquent sur notre planète. Leurs intentions sont pacifiques, artistiques, musicales. Leur prestation parfois atonale, parfois détonnante, est souvent détonante. Fred Maurin : guitare, composition et direction / Rafaël Koerner : batterie et percussions / Raphaël Schwab : contrebasse / Andrew Crocker : trompette / Fabien Norbert : trompette, trompette piccolo et bugle / Quentin Ghomari : trompette et bugle / Bastien Ballaz : trombone / Didier Havet : trombone basse et tuba / Florent Dupuit : saxophone ténor, flûte, flûte alto et piccolo / Fabien Debellefontaine : saxophone alto, clarinettes et flûtes / Jean-Michel Couchet : saxophones alto et soprano / Julien Soro : saxophone ténor et clarinette / Guillaume Christophel : saxophone baryton et clarinette basse. Si le potentiel sonore, la façade instrumentale et de nombreuses saillies venteuses sont là, identifiables et familiers, on hésite à parler de Big Band tant la musique s'en décale fréquemment, et sur de... Lire la suite

Jazz Connection 2/2 : Kami Quintet + Cartel Carnage

Critique écrite le 23 mai 2011, par Mcyavell

Café Julien - Marseille 12 mai 2011

Jazz Connection 2/2 : Kami Quintet + Cartel Carnage  en concert

Deuxième soirée consécutive au Café Julien dans le cadre de Jazz Connection, programmation croisée entre Marseille et Paris : deux groupes de chaque ville, deux concerts chacun en deux lieux. Ils reflètent ce que peut apporter le mariage du jazz et des musiques actuelles. Mardal vous a raconté la première soirée ici. Ce soir encore, l'inventivité sera à haute dose et l'immersion dans les domaines musicaux les plus variés aura lieu. Cartel Carnage La raison de l'appellation Cartel Carnage devient limpide dès les premiers instants. Les enceintes crachent des images apocalyptiques qui font penser au divin 21st Century Schizoid Man de King Crimson. La guitare y est Frippienne, la batterie Brufordesque. La basse est plus puissante encore que celle de Greg Lake. Je ne sais si Lemmy Kilmister fait partie des références d'Alexandre Tomaszewski mais la force de sa basse est comparable. Seuls la trompette et le saxophone nous rappellent que cette soirée est organisée par le Cri du Port. Le deuxième morceau, nommé Houx Wardiougue, est davantage métallique encore. Mais nous sommes bien dans les musiques actuelles avec toutes leurs qualités, éclectisme, richesse, inventivité, relief, improvisations. La musique est bel et bien écrite... Lire la suite

Festival Rhythm'N'Funk 2/4 : S.F. Funkestra + Trio Non Tempéré (+ Master Class de Djembé par Adama Dramé)

Critique écrite le 28 novembre 2009, par Mcyavell

Espace de l'Huveaune - La Penne-Sur-Huveaune 27 novembre 2009

Festival Rhythm'N'Funk 2/4 : S.F. Funkestra + Trio Non Tempéré (+ Master Class de Djembé par Adama Dramé) en concert

L'absence de subventions (rien du Conseil Général, rien de la Région !) et la désaffection du public le premier soir auraient de quoi décourager plus d'un organisateur de festival. Pierre Bedouk, lui, garde le moral en cette deuxième soirée du Rhythm'N'Funk Festival. L'affluence est déjà bien meilleure qu'hier soir et les mines dans le public sont réjouies, c'est bien là l'essentiel pour lui. Depuis un soir d'août 2008 et ma découverte de ce bassiste dans un autre festival monté par des musiciens passionnés, j'ai revu plusieurs fois Sam Favreau. Ses participations à différents groupes sont multiples. Au niveau local, il devrait faire un concours avec Pierre Fénichel pour le nombre d'apparitions dans des projets différents. Là, c'est son projet à lui qu'il présente, débuté voilà un an, le S.F. Funkestra. Il propose ses propres compositions dont vous pouvez écouter un échantillon ici. Pas besoin d'avoir fait St-Cyr pour deviner le pourquoi de l'appellation Funkestra : c'est un orchestre - 6 musiciens, c'est plutôt rare par les temps qui courent - qui joue du funk. Se sont-ils aperçus que je viens d'enlever mes chaussures ? Ils débutent en tout cas par Put On Your Shoes avec le plus beau solo de la soirée, celui de... Lire la suite

Charlie Jazz Festival Jour 2 : David Murray 'Black Saint' Quintet + Kami Quintet & Mark Guiliana + La Fanfarine + Vrak'Trio

Critique écrite le 08 juillet 2009, par Mcyavell

Domaine de Fontblanche - Vitrolles 4 juillet 2009

Charlie Jazz Festival Jour 2 : David Murray 'Black Saint' Quintet + Kami Quintet & Mark Guiliana + La Fanfarine + Vrak'Trio en concert

Deuxième jour du Charlie Jazz Festival 2009 parrainé par la Communauté du Pays d'Aix, la Municipalité de Vitrolles, la Région, le Département mais curieusement pas la DRAC, il fallait que ce soit dit. Pas assez culturel à leur goût ? Je suis un chouia en retard et Vrak'Trio se produit déjà sur la petite scène. A priori, c'est trop free pour moi mais l'association inédite flûte / tuba pique ma curiosité. D'autant qu'Etienne Lecomte déborde d'énergie. Un peu à la manière de Ian Anderson de Jethro Tull, il émet des sons avec sa bouche tout en soufflant dans son instrument. De l'autre côté de la scène, Laurent Guitton, le micro dans les entrailles de son tuba, crée une originale ambiance sonore. Ils jouent des morceaux de leur album TLS/BCN. Etienne explique que ces sigles d'aéroport correspondent aux origines de Laurent (de Toulouse) et Oriol Roca (batterie, Barcelone) et qu'il est le trait d'union entre les deux. Mais musicalement, le trait d'union est la batterie entre ces deux instruments que je n'avais jamais vus associés, le liant entre la légèreté de la flûte et l'austérité du tuba. La fin du concert est moins free et de toute beauté : la reprise d'un thème de Dave Holland, Jumping et surtout le rappel, un... Lire la suite