Accueil Chronique de concert Benjamin Faugloire + Sandra Nkaké + Marcus Miller (Festival Jazz des Cinq Continents 2008)
Jeudi 4 mars 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Benjamin Faugloire + Sandra Nkaké + Marcus Miller (Festival Jazz des Cinq Continents 2008)

Benjamin Faugloire + Sandra Nkaké +  Marcus Miller (Festival Jazz des Cinq Continents 2008) en concert

Palais Longchamp - Marseille 26 juillet 2008

Critique écrite le par

Soirée de clôture de la 9ème édition du Festival de Jazz des Cinq Continents ce samedi 26/07 au Palais Longchamp. Comme chaque année un cadre magnifique pour accueillir des artistes prestigieux. Et un public plutôt âgé, hautain et complètement hostile à son voisin, à qui il ne lâcherait pas un cm2 du précieux territoire qu'il vient d'annexer sur la pelouse face à la scène ! Mais vous le verrez par la suite, un jazzeu peut en cacher en autre ...

Soirée de clôture, donc avec en 1ère partie un jeune pianiste issu de notre charmante ville, Benjamin Faugloire. Persuadée que les concerts débutent officiellement à 20h30 (comme tous les autres soirs du festival ...) j'arrive comme une fleur à 20h50 pour entendre monsieur Faugloire annoncer son dernier morceau ?!? Dommage, ça avait l'air sacrément groovy !



Changement de plateau pour accueillir ensuite la révélation du festival, la nouvelle diva soul Sandra Nkaké, ce soir en version sextet. Le "Monsieur Loyal des 5 Continents" finira d'ailleurs son élocution par cette phrase mythique "et n'oubliez pas que dans sextet, il y a sex". Sans commentaire ...

Dès son entrée en scène Sandra Nkaké dégage à la fois force et douceur, simplicité, charme et drôlerie. Avec une bonne part d'autodérision et surtout une forte dose d'énergie ! Un cocktail explosif mais sans artifice, tout en sincérité.



Sandra Nkaké est accompagnée de cinq musiciens de talent, tous amis et compagnons de route de la chanteuse : Didier Combrouze (guitare et cœurs), Booster (clavier, MCP et percus), Guillaume Farley (basse et cœurs), Vincent Theard (clavier) et Frank Montegary (batterie).

Sur fond de groove soul, de rythmique funk et d'énergie rock, la majorité des chansons de son set évoquent l'amour. Celui qui nous unit, qui nous transcende, celui qu'on partage, celui qui coule dans nos veines (évocation de son pays d'origine, le Cameroun), celui qu'on donne ... ou pas (I ain't gonna love ya). Des paroles littéralement enveloppées par la voix chaude, suave et sexy de la chanteuse.



La suite du set laisse la part belle à son autre thème de prédilection: le naturel, le Vrai. Etre soi, sans complexes et surtout, sans se prendre la tête. Sandra Nkaké ira même jusqu'à proclamer "vive la cellulite, vive les bourrelets" avant d'entamer le très beau Stay True sur fond reggae. Nous expliquant encore dans un autre morceau très funky qu'elle croit à la réalité et non aux contes de fée.



Enfin, cerise sur le gâteau dans ce set pourtant déjà riche en émotions et en frissons : l'ovni, la pépite, le bijou ... une reprise partielle et géniale de la Mauvaise Réputation de Brassens version spoken word, human beat box et boucles auto-samplées !!



22h passées et déjà le dernier morceau Happy, synthèse parfaite de ce set trop court durant lequel Sandra Nkaké et ses musiciens nous auront fait voyager dans un monde simple, beau, musicalement riche en émotions et en énergie. Avec pour seule revendication l'amour et la joie.


Mais il est l'heure de céder la place à la tête d'affiche du festival : Marcus Miller.
Là, pas de long discours, pas de blabla. Juste un rappel : Marcus Miller est tout simplement l'un des meilleurs bassistes au monde alliant technique (c'est le roi incontesté du slap et du tapping) ET génie musical (travail de l'harmonie, mélodies ciselées, arrangements soignés. Que du bonheur). Un univers jazz funk soul issu à la fois de ses influences et de ses multiples collaborations.



La majorité du public l'attend debout, vibrant et impatient. Et là, la honte : l'autre partie du public (heureusement en infériorité numérique !!) qui crie "assis, assis". D'où ma critique du public "jazzeu" en début de chronique. Arrrrgggh.

Mais c'est sans compter sur la puissance, l'énergie et le talent d'un Marcus Miller en pleine forme, qui débarque vêtu de son éternel ensemble chemise-chapeau noir, accompagné ce soir de musiciens, que dis-je, de "tueurs" à la batterie, au clavier et au sax (Mea Culpa, je n'ai pas noté leurs noms).



Dès le premier morceau Blast, cette fine équipe saura réveiller le groove qui sommeillait en mon voisin (le même qui criait "assiiiiiis" quelques minutes plus tôt ...). De là s'enchaîne un set magique, incluant des morceaux phares comme Jean Pierre (écrit avec Miles Davis), des titres plus récents comme When I fall In Love, et de magnifiques reprises : Higher Ground de Stevie Wonder ou encore Come Togeher des Beatles.



Une parfaite alternance de mélodies jazzy et soignées avec des rythmes funk et groovy. Alliage de douceur et d'énergie, de talent et de technique, de complicité avec les autres musiciens et de plaisir de jouer. Encore mille mercis, Mr Miller.

Photos de Carole Largaud

> Réponse le 04 août 2008, par TEPH

Peu de place pour le concert. De plus les gens sont debout devant la très belle scène et de fait faisaient un mur au son ; donc, pas très bonne écoute. Pour ce déplacer, pas moyen de s'approcher de la scène ; l'accès est bouché. Le parc est bien malheureusement fermé. Mais vous pouvez boire et vous restaurer dans un coin (les canettes étaient interdites d'entrée au concert). J'ai été déçue : pas assez grandiose pour un si bel endroit. A quand des concerts sur la cascade principale avec un son et lumière... Hum, le rêve!   Réagir

> Réponse le 18 août 2008, par Myriam

Dès l'arrivée sur scène, on ressent sa détermination à passer un agréable moment sur scène avec ses accolytes ainsi qu'avec le public. Elle adresse un "bon-soir" clairement destiné à tous. Elle ne cache ni sa joie, ni son étonnement ni sa "fébrilité" d'être là devant tant de monde(environ 2500 personnes). L'expression de cette joie sera l'occasion de commencer le show( it's all about the things we share) et de découvrir d'entrée de jeu, son timbre de voix incomparable: grave, chaud, voilé par moment mais capable d'atteindre des sommets. Le thème du soir sera donné: L.O.V.E(sous toutes ses formes!).On lui donne tellement d'amour qu'il faut bien qu'elle le rende dit elle! Musicalement, les mises en places sont millimétrées et ses musiciens (autant dire ses amis), sont totalement...  La suite | Réagir


Festival Jazz des Cinq Continents : les dernières chroniques concerts

John Zorn, Festival Jazz des Cinq Continents  en concert

John Zorn, Festival Jazz des Cinq Continents par Vv
Palais Lonchamp Marseille, le 26/07/2019
Un soir d'eté, alors que le palais longchamp fini d'enrouler sa cape étoilée sur ses épaules, un gargouillis spectral fait fuir les ours morts hors des cages du zoo désaffecté. Les... La suite

John Zorn Bagatelle Marathon -Festival Marseille Jazz des Cinq Continents en concert

John Zorn Bagatelle Marathon -Festival Marseille Jazz des Cinq Continents par Phil2guy
Palais Longchamp - Marseille, le 25/07/2019
John Zorn qui joue à 200 mètres de chez soi, c'est quand même un événement à pas manquer. Dans cadre du Festival Marseille Jazz des Cinq Continents, le saxophoniste-compositeur... La suite

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) en concert

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) par G Borgogno
Marseille, Festival Jazz des Cinq Continents., le 24/07/2019
RAPHAEL IMBERT & LA CIE NINE SPIRIT/ THE GOOD, THE BAD & THE QUEEN. Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit ouvrent la soirée dignement. Habitués du Festival , depuis 20 ans, ce... La suite

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents) en concert

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents) par Sami
Palais Longchamp, Marseille, le 23/07/2019
Après le Theatre Silvain et le Mucem, le festival finit avec une semaine au Palais Longchamp avec un programme de choix, du rock de Damon Albarn aux expérimentations de John Zorn... La suite

Benjamin Faugloire : les dernières chroniques concerts

Gilles Erhart & Benjamin Faugloire rencontrent Buster Keaton en concert

Gilles Erhart & Benjamin Faugloire rencontrent Buster Keaton par Mcyavell
Le Cri du Port - Marseille, le 19/02/2009
Élégante soirée au Cri du Port. Gilles Erhart et Benjamin Faugloire rencontrent Buster Keaton. Le film Le Caméraman est projeté sur un grand écran et, comme à l'époque du cinéma... La suite

Marcus Miller : les dernières chroniques concerts

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents) en concert

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents) par Sami
Palais Longchamp, Marseille, le 23/07/2019
Après le Theatre Silvain et le Mucem, le festival finit avec une semaine au Palais Longchamp avec un programme de choix, du rock de Damon Albarn aux expérimentations de John Zorn... La suite

Marcus Miller en concert

Marcus Miller par Ana-hata
le Silo, Marseille, le 07/04/2018
Un samedi soir au Silo... La salle se remplit peu à peu, les lumières sont encore allumées. Surgit sur scène de manière très tranquille, l'artiste Tiwayo accompagné de sa... La suite

Marcus Miller (reportage photo) en concert

Marcus Miller (reportage photo) par Yann Cabello
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/04/2015
Le cultissime jazzman Marcus Miller était en concert le 7 avril à la Coopérative de mai, à Clermont-Ferrand, pour une des nombreuses dates de sa tournée française 2015 (toutes les... La suite

Marcus Miller en concert

Marcus Miller par Ysabel
Le Silo - Marseille, le 18/10/2012
Arrivés très tôt au Silo pour assister au concert de Marcus Miller, nous trouvons la scène déjà montée, puisqu'il n'y aura pas de première partie. En toile de fond, on peut voir la... La suite

Sandra Nkaké : les dernières chroniques concerts

Festival Meltin'Art : Sandra NKaké + Demi-Mondaine + Ruben Paz + Les Crevards de la Plaine + Prof Texto + La Méthode en concert

Festival Meltin'Art : Sandra NKaké + Demi-Mondaine + Ruben Paz + Les Crevards de la Plaine + Prof Texto + La Méthode par Agent Massy
Espace et Café Julien - Marseille, le 14/02/2014
Meltin'Art est un Raoût de deux soirs d'affilée à l'Espace et au Café Julien combinés. Il y a des groupes dans la grande salle, et d'autres dans la petite, en même temps. Comme... La suite

Sandra Nkaké en concert

Sandra Nkaké par Blandine
L'Affranchi - Marseille, le 20/11/2009
Partie un peu au hasard découvrir une artiste et une (chouette) salle inconnues, je me suis pris hier une bourrasque d'énergie et de talent en pleine tête. A l'évidence, ... La suite

Sandra Nkaké + Nevchehirlian + No Bleu  (festival Gravitations #0) en concert

Sandra Nkaké + Nevchehirlian + No Bleu (festival Gravitations #0) par Sami
Cabaret aléatoire - Marseille, le 24/04/2009
Soirée éclectique pour ce plateau proposé par le festival Gravitations qui pour sa première édition fête la sortie prochaine du premier album de Nevchehirlian qui a fait bien du... La suite

Sandra Nkaké + Grace en concert

Sandra Nkaké + Grace par Adeline F
Oméga Live - Toulon, le 27/03/2009
Sandra NKaké. Pour être honnête ce nom ne me disait absolument rien avant de voir qu'elle allait ouvrir le concert de Grace. Les instruments posés sur scène nous font penser que ce... La suite

Palais Longchamp - Marseille : les dernières chroniques concerts

John Zorn Bagatelle Marathon -Festival Marseille Jazz des Cinq Continents en concert

John Zorn Bagatelle Marathon -Festival Marseille Jazz des Cinq Continents par Phil2guy
Palais Longchamp - Marseille, le 25/07/2019
John Zorn qui joue à 200 mètres de chez soi, c'est quand même un événement à pas manquer. Dans cadre du Festival Marseille Jazz des Cinq Continents, le saxophoniste-compositeur... La suite

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents) en concert

José James + Marcus Miller (Festival Jazz Des Cinq Continents) par Sami
Palais Longchamp, Marseille, le 23/07/2019
Après le Theatre Silvain et le Mucem, le festival finit avec une semaine au Palais Longchamp avec un programme de choix, du rock de Damon Albarn aux expérimentations de John Zorn... La suite

John Zorn, Festival Jazz des Cinq Continents  en concert

John Zorn, Festival Jazz des Cinq Continents par Vv
Palais Lonchamp Marseille, le 26/07/2019
Un soir d'eté, alors que le palais longchamp fini d'enrouler sa cape étoilée sur ses épaules, un gargouillis spectral fait fuir les ours morts hors des cages du zoo désaffecté. Les... La suite

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) en concert

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) par G Borgogno
Marseille, Festival Jazz des Cinq Continents., le 24/07/2019
RAPHAEL IMBERT & LA CIE NINE SPIRIT/ THE GOOD, THE BAD & THE QUEEN. Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit ouvrent la soirée dignement. Habitués du Festival , depuis 20 ans, ce... La suite