Accueil Chronique de concert Rock In The Barn 2020 - 12 septembre : This Is The Kit, Warmduscher, Johnny Mafia, Bryan's Magic Tears, Structures, Péniche
Mardi 24 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rock In The Barn 2020 - 12 septembre : This Is The Kit, Warmduscher, Johnny Mafia, Bryan's Magic Tears, Structures, Péniche

Rock In The Barn 2020 - 12 septembre : This Is The Kit, Warmduscher, Johnny Mafia, Bryan's Magic Tears, Structures, Péniche en concert

Ferme de Bionval (Ecos), Vexin-sur-Epte 12 septembre 2020

Critique écrite le par



Enorme final le samedi 12 septembre pour l'édition 2020 du festival Rock In The Barn, avec une belle salve de concerts explosifs et réjouissants (par ordre d'apparition) : Péniche, Bryan's Magic Tears, This Is The Kit, Structures, Johnny Mafia et Warmduscher !



Comme la veille avec Slift, Michelle Blades, Yin Yin, Al-Qasar, MNNQNS et Polycool (chronique du jour 1 ici), le strict protocole sanitaire appliqué sur le superbe site de la ferme de Bionval n'empêche pas de profiter un max des concerts, les artistes comme le public ne demandant qu'une seule chose : faire la fête ensemble. Après avoir visité dès potron-minet les jardins et la maison de Claude Monet à Giverny (c'est très beau mais c'est cher et il faut aimer la compagnie des retraités allemands et autres touristes asiatiques adeptes du selfie à répétition), on se rend le plus tôt possible à Ecos pour découvrir l'alléchante programmation du jour 2. Bonne idée, car ça va commencer fort !


Péniche

C'est le groupe angevin Péniche qui accueille les premiers festivaliers dès 16h30 en jouant son post rock 'n punk ultra marquant sur une scène "improvisée" à même le sol à l'entrée du site. Il fait beau et chaud, la bière artisanale servie par le bar est excellente, le public est chaud bouillant et le jeune combo susnommé (ce n'est pas sale) qui officie en format guitare/basse/batterie instrumental donne tout, ravi de jouer sa ligue des champions à lui, comme le dira un des musiciens. Qu'y a-t-il de mieux que de s'alcooliser gentiment en bonne compagnie à l'heure du thé pendant qu'un groupe joue à fond les ballons ? Rien (ou presque), si l'on est fan de festivals, comme il semble bien que ce soit notre cas !



Inconnu au bataillon, Péniche défonce tout en balançant sans fioritures, mais avec moult grimaces de souffrance, les titres survoltés, trippants et bien branlés qui figurent sur son dernier EP, l'impeccable "ATLAS" (à écouter ici). On est encore loin du succès de masse ("on va vous jouer la une du EP, il y a un buzz sur celle-là : on a douze écoutes sur spotify !") mais s'il multiplie les concerts de cette trempe, Péniche va faire parler de lui. Et pas qu'un peu.


Bryan's Magic Tears

Après avoir croisé un mec arborant fièrement un joli t-shirt Isabelle Huppert (et pourquoi pas ? Après tout, elle a bien fait un disque avec Jean-Louis Murat... ) et apprécié moyennement la prestation du bien nommé Gaétan Nonchalant ("Voulzy, on t'a reconnu !", balance un spectateur taquin), on se prend une nouvelle fois en pleine face la classe à l'état pur des Parisiens renfrognés de Bryan's Magic Tears, qui, s'ils ont toujours plus ou moins l'air de se faire chier (surtout le chanteur/guitariste), ont l'immense mérite d'enchaîner les morceaux qui tuent dans le genre "je réussis à créer une version actuelle de My Bloody Valentine et The Jesus And Mary Chain tout en faisant mon truc perso".



Voix brumeuse et droguée sur mur du son saturé, le tout avec mélodies catchy qui affleurent : le contrat est respecté ! Ajoutez à cela les effets euphorisants de la Pale Ale (bien fraîche et houblonnée, c'est pas de la pisse Heineken, quoi !) sans oublier la joie d'être dans un champ avec des vrais gens (et pas devant un écran pour un live à la con sur instagram signé par un folkeux vegan hipster) et vous obtenez de belles ondes de plaisir qui parcourent tout votre corps. Vivement la suite des aventures et le successeur de l'album "4AM" pour Bryan's Magic Tears !


This Is The Kit

On change de scène et de style juste après pour communier une heure durant avec la folk inspirée de This Is The Kit, qui se présente en version "groupe complet" avec sa leadeuse Kate Stables à la guitare, au banjo et au chant, Jessie Vernon (le songwriter de Morning Star) à la guitare lead et une bonne section rythmique basse/batterie. La divine vocaliste et ses super acolytes apprécient visiblement au plus haut point de rejouer sur scène, offrant de très beaux instants entre folk, pop et rock au public avec leurs compositions aussi passionnantes que touchantes. Celle qui s'apprête à publier un nouveau disque le 23 octobre ("Off off on") en égraine de généreux extraits en Normandie, faisant montre d'une joie de vivre et de jouer qui ajoute encore au bonheur d'être là tous ensemble. L'Anglaise basée en France ira même jusqu'à avouer avoir pleuré d'émotion en assistant à "son premier concert en 1000 ans", celui, il est vrai très bien envoyé, de Péniche. Bonne ambiance à Bionval !


Structures

Petite pause ensuite : on s'endort un peu sur le set poussif des Espagnols de My Expansive Awareness (dans un style trop calqué sur le difficilement égalable Brian Jonestown Massacre), avant de se faire électriser sèchement par la fougue de Structures, qui arrive sur scène avec l'intention de casser la baraque et qui... déboîte tout ! On avait déjà eu un aperçu assez tétanisant de la " Rough Wave " ourdie par le groupe amiénois au Printemps de Bourges en 2019, il récidive encore plus violemment à Rock In The Barn, galvanisé par des mois d'abstinence scénique et la publication d'un excellent nouveau titre nommé "Robbery", dont le final qui déchire fait en substance "I know we're all infected", ce qui fait écho à une certaine situation sanitaire.



En écoutant ce titre joué de manière ultra tendue (et le reste de la set list en forme de boulet de canon), on ne peut que constater que Structures fait partie des fers de lance de la relève post punk made in France, avec un potentiel pour cartonner dans notre beau pays, certes, voire même pour s'exporter hors de nos frontières. Inutile de préciser que le remplacement au pied levé du groupe anglais bloqué chez lui par ce fucking Covid 19, Hotel Lux (vu en forme à la Route du Rock Hiver début mars 2020), a été parfaitement exécuté, c'est le cas de le dire.


Johnny Mafia

Il est 21 heures 30, tout le monde commence à être bien chaud, Johnny Mafia arrive à point nommé pour foutre le gros bordel qu'on est en droit d'attendre dans un festival complet (yeah !), dans le plus total respect des mesures barrière, bien évidement monsieur Castex. Justement, on est au premier rang au niveau de la crash... barrière et dès le début du show des jeunes foufous originaires de Sens, on est tellement heureux d'entendre des grosses guitares punk jouées à fort volume et des cris de sauvageons en manque de sexe qu'on a envie de la défoncer à grands coups de pieds, la barrière. On se contente de taper dessus le plus fort possible en hurlant, mais le cœur y est. Voilà, c'est malin, Johnny Mafia nous énerve positivement, comme tout bon concert de punk ou de rock 'n roll  !



Loin de s'arrêter en si bon chemin après avoir fait sauter tout le monde en l'air, la bande surexcitée, d'humeur bien belliqueuse, appuie encore plus sur le champignon à chaque nouveau morceau. Résultat ? C'est le pied, comme dans un concert de Ty Segall en mode "je pète tout". Et ouais, à force de jouer partout et tout le temps, les Johnny Mafia sont en passe de tutoyer leur maître sur son propre terrain de jeu. Un dernier "bon mot" bien con de la part du guitariste /chanteur ("on n'était pas prévus à l'affiche mais heureusement le coronavirus a infecté un autre groupe ") et hop c'est fini. On en avait presque oublié notre déception de manquer le concert - annulé pour la raison que vous connaissez - des Suédois Kraut Pysché des Big Byrd, qui promettait pourtant d'être mémorable ! Ce sera pour une autre fois, espérons-le.


Warmduscher

Comme on a tout donné depuis le milieu de l'après midi, il nous reste juste assez de forces pour prendre une dernière tranche de Warmduscher, déjà vu trois fois en peu de temps mais dont il faut bien avouer qu'il est difficile de se lasser. Car quand il s'agit de faire du sale en matière de rock, les cinq Anglais se posent là, toujours au premier rang à lever le doigt pour dégoupiller sans crier gare des grenades donnant envie de se vautrer dans la fange façon "sex and drugs and rock 'n roll". Emmené par le traditionnel prédicateur fou au micro (toujours habillé en jogging et chapeau de cowboy, la classe, ou pas !), le combo basé à Londres déroule une série de morceaux très à propos pour danser puis faire n'importe quoi avec son corps. En plus de son extravagant chanteur, Warmduscher a de multiples atouts : son bassiste ultra groovy tout en étant punk, son guitariste acéré échappé de Fat White Family, son clavier pas aimable mais toujours prêt pour appuyer sur la touche qui va bien entre deux décapsulages de bières. Comme on le disait en intro, il est vraiment difficile de se lasser des inarrêtables Warmduscher, toujours ok pour mettre le feu quand on a fait appel à eux.



Merci au festival Rock In The Barn pour cette enthousiasmante édition 2020 qui fera partie des grands moments d'un été qui aurait pu être bien triste sans cela. On ne peut qu'encourager tous les fans de musique indé à tenter l'aventure l'année prochaine.



Photos : Titouan Massé titouanmassephoto.com, www.facebook.com/titouanmassephoto, twitter.com/titouanbzh, www.instagram.com/tmphotograph, titouanmasse.tumblr.com, www.flickr.com/photos/titouanbzh...





Site et réseaux sociaux du festival : www.rockinthebarn.com, www.facebook.com/rock.in.the.barn, www.instagram.com/rockinthebarn...






Festival Rock In The Barn : les dernières chroniques concerts

Rock In The Barn 2020 - 11 septembre : Slift, Michelle Blades, Yin Yin, Al-Qasar, MNNQNS, Polycool en concert

Rock In The Barn 2020 - 11 septembre : Slift, Michelle Blades, Yin Yin, Al-Qasar, MNNQNS, Polycool par Pierre Andrieu
Ferme de Bionval (Ecos), Vexin-sur-Epte, le 11/09/2020
Seul festival de l'été maintenu et autorisé par les autorités (avec Hop Pop Hop à Orléans la semaine suivante), Rock In The Barn s'avère tout simplement im - man - quable en ce... La suite

Bryan's Magic Tears : les dernières chroniques concerts

Fred Poulet + Mermonte + Bryan's Magic Tears + Flamingods + Nova Materia + the Hasbeenders (Festival Yeah! - jour 1) en concert

Fred Poulet + Mermonte + Bryan's Magic Tears + Flamingods + Nova Materia + the Hasbeenders (Festival Yeah! - jour 1) par Pirlouiiiit
Chateau de Lourmarin, le 07/06/2019
Comme l'année dernière après avoir récupéré notre voiture Drivy nous récupérons à la volée les enfants à la sortie de l'école et c'est parti. En effet le timing est serré puisque... La suite

Spiritualized, MIEN, Flamingods, Rendez-Vous, Sextile, Juniore, Spelterini, Oktober Lieber, Go!Zilla, Bryan's Magic Tears, Flavien Berger (Levitation France 2018) en concert

Spiritualized, MIEN, Flamingods, Rendez-Vous, Sextile, Juniore, Spelterini, Oktober Lieber, Go!Zilla, Bryan's Magic Tears, Flavien Berger (Levitation France 2018) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 22/09/2018
Après un vendredi bien chargé en concerts marquants (BJM & Co) lors de l'édition 2018 du festival Levitation France, rebelote le samedi avec un copieux programme psyché - mais... La suite

Girls In Hawaii + Concrete Knives + Kelley Stoltz + Bryan's Magic Tears + Park Hotel (La Route du Rock Collection Hiver 2018) en concert

Girls In Hawaii + Concrete Knives + Kelley Stoltz + Bryan's Magic Tears + Park Hotel (La Route du Rock Collection Hiver 2018) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 23/02/2018
Après une bonne mise en bouche à Rennes la veille avec Lee Ranaldo, Cotillon et Vox Low, La Route du Rock Collection Hiver se poursuit à La Nouvelle Vague de Saint-Malo, avec... La suite

Traams, The KVB, Jacco Gardner, Tess Parks, Noir Boy George, Bryan's Magic Tears (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Traams, The KVB, Jacco Gardner, Tess Parks, Noir Boy George, Bryan's Magic Tears (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par paskal
Trabendo, Paris, le 03/03/2017
En raccourci, le nom du festival est "Paris Psych Festival"... Si en effet ce festival se passe bien à Paris, voire en proche banlieue, par contre le psyché n'est qu'un élément... La suite

Johnny Mafia : les dernières chroniques concerts

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) en concert

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 25/07/2019
Dead Obies Pour démarrer cette troisième journée, toujours placée sous le signe de la canicule, je découvre Dead Obies. Lors du showcase, je découvre un groupe de rap made in... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia  en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia par Philippe
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
C'est déjà le troisième jour du This Is Not a Love Song Festival #7, et ni la météo (superbe - tempête de ciel bleu pour tous les Tinaliers), ni l'ambiance (délicieuse - festival... La suite

Johnny Mafia + Brain Zero en concert

Johnny Mafia + Brain Zero par Dissy
Le Baraka, Clermont-Ferrand, le 10/11/2018
Un concert garage au Baraka, ça faisait un petit moment qu'on avait pas vu ça, la programmation étant plutôt tournée sur la pop electro ces derniers temps. Alors quand un des... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 08/07/2017
Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne... La suite

Structures : les dernières chroniques concerts

Festival Hop Pop Hop 2020 - 18 septembre : Dombrance, Structures, The Mauskovic Dance Band, Camilla Sparkss, MSS FRNCE, The George Kaplan Conspiracy en concert

Festival Hop Pop Hop 2020 - 18 septembre : Dombrance, Structures, The Mauskovic Dance Band, Camilla Sparkss, MSS FRNCE, The George Kaplan Conspiracy par Pierre Andrieu
Jardin de l'Evêché & Campo Santo, Orléans, le 18/09/2020
Après Rock in The Barn, qui avait lieu mi septembre en Normandie, la minuscule fenêtre de tir pour les rassemblements autour de la musique se déroulant en plein air pendant... La suite

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) en concert

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) par Pierre Andrieu
Bourges, le 20/04/2019
43ème édition sous un soleil estival pour le Printemps de Bourges, qui a une nouvelle fois permis de prendre une grande rasade de concerts marquants. Et en bonne compagnie s'il... La suite

This Is The Kit : les dernières chroniques concerts

The National + This Is The Kit en concert

The National + This Is The Kit par Pierre Andrieu
Le Zénith, Paris, le 18/11/2013
The National en tête d'affiche au Zénith de Paris pour un concert complet, le 18 novembre 2013... En 2002, à la sortie - confidentielle - du premier album du groupe... La suite

Herman Dune + This is The Kit en concert

Herman Dune + This is The Kit par Julyzz
Le Divan du Monde, Paris, le 19/02/2013
Le Divan du Monde est complet ce soir pour accueillir Herman Dune qui remplit l'Olympia habituellement. C'est This is The Kit qui rentre sur scène, ou plutôt Kate Stables... La suite

Warmduscher : les dernières chroniques concerts

Warmduscher + Hotel Lux + Pleasure Principle (La Route du Rock Collection Hiver 2020) en concert

Warmduscher + Hotel Lux + Pleasure Principle (La Route du Rock Collection Hiver 2020) par Pierre Andrieu
Antipode, Rennes, le 04/03/2020
Pour le coup d'envoi de La Route du Rock Collection Hiver à Rennes, le public a droit à une belle affiche réunissant à l'Antipode deux belles découvertes Pleasure Principle et... La suite

Fat White Family (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Fat White Family (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 30/05/2019
Après s'être enquillé à la suite les stimulants (voire géniaux pour certains) concerts d'Aldous Harding, Shellac, Ron Gallo, Kurt Vile et Built To Spill lors de la première... La suite

Anna Calvi + Warmduscher + Boy Harsher + Drahla (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Anna Calvi + Warmduscher + Boy Harsher + Drahla (La Route du Rock Collection Hiver 2019) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 23/02/2019
Après un vendredi de haut vol permettant de voir à l'œuvre à La Nouvelle Vague Marble Arch, Mermonte, Flavien Berger, Bodega et Cannibale, le dernier soir de la Route... La suite

Warmduscher + Super Sympa en concert

Warmduscher + Super Sympa par Daddrock
Petite Coopé, Clermont-Ferrand, le 12/02/2019
Par quel bout musical commencer l'année ? On se dit qu'il sera difficile d'égaler une année 2018 ENORME. Les programmations des festivals 2019 sont toutes plus pathétiques les unes... La suite

Ferme de Bionval (Ecos), Vexin-sur-Epte : les dernières chroniques concerts

Rock In The Barn 2020 - 11 septembre : Slift, Michelle Blades, Yin Yin, Al-Qasar, MNNQNS, Polycool en concert

Rock In The Barn 2020 - 11 septembre : Slift, Michelle Blades, Yin Yin, Al-Qasar, MNNQNS, Polycool par Pierre Andrieu
Ferme de Bionval (Ecos), Vexin-sur-Epte, le 11/09/2020
Seul festival de l'été maintenu et autorisé par les autorités (avec Hop Pop Hop à Orléans la semaine suivante), Rock In The Barn s'avère tout simplement im - man - quable en ce... La suite