Accueil Chronique de concert (mon) Rock en Seine 2006, 1/2 : Wolfmother, Calexico, Clap Your Hands Say yeah, Dirty Pretty Things, TV on the Radio, The Raconteurs, DJ Shadow
Lundi 24 septembre 2018 : 14474 concerts, 25158 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mon) Rock en Seine 2006, 1/2 : Wolfmother, Calexico, Clap Your Hands Say yeah, Dirty Pretty Things, TV on the Radio, The Raconteurs, DJ Shadow

(mon) Rock en Seine 2006, 1/2 : Wolfmother, Calexico, Clap Your Hands Say yeah, Dirty Pretty Things, TV on the Radio, The Raconteurs, DJ Shadow en concert

Parc de Saint-Cloud, Paris 25 août 2006

Critique écrite le par


Photos par Philippe !

Troisième édition (pour moi) de Rock en Seine pour ce qui semble bien un renoncement définitif à snober la scène parisienne : une fois de plus l'affiche est (sur)excitante, peut-être plus pointue que celle des Eurockéennes de cette année ! Le temps est au très beau, le Porc est cloîtré au Paquebot et sa fille occupée à poursuivre Katerine : les choses se présentent bien à Saint-Cloud !


Sur un groupe constitué de 8 personnes normales, 2 à 3 crétins congénitaux dont je m'honore de faire partie voulaient absolument voir Wolfmother. Un timing parfait leur permet d'aborder l'ouverture de la scène de la Cascade avec une grande bière à la main - il faut bien ça pour fêter dignement la venue de ce groupe de hard-stoner-Zep aussi réjouissant que régressif, dont j'ai eu le plaisir de chroniquer le premier et somptueux disque.


Le chanteur Andrew Stockdale, premier blanc au monde à oser porter la coupe afro avec la moustache, nous envoie d'entrée l'énorme Dimension, histoire de rappeler qu'il sait chanter comme Ozzy Osbourne en 1970. Mais aussi comme Jack White sur la pétaradante Apple Tree.... une tuerie.


Emporté par ce concert basique et classe, avec des riffs d'une simplicité biblique, on y apprécie aussi des titres plus faibles comme Woman ou White unicorn, ou même Mind's Eye qui sonne finalement bien plus Led Zep que Guns'n'Roses. The Joker and The Thief finit de retourner une assemblée de headbangers comblés par un concert, trop court évidemment (36 minutes ...), qui a en tout cas fort bien allumé la mêche et lancé l'activité des buvettes. Voilà qui méritait de se bouger le tafanàri pour être à l'heure !


Après une longue conversation plus ou moins agréable avec le propriétaire du Hummer mal garé en plein milieu du site (mais si, vous savez, cet énorme 4x4 mortifère de 3 mètres de large), dont on a heurté 'malencontreusement' le rétroviseur, on ne verra qu'une moitié de Calexico qui ne faisait heureusement pas partie de nos priorités. Rock à consonnances mexicaines (avec des cuivres hélas un peu trop rares) qui n'enflamme pas les foules malgré trois guitares alignées, typiquement un truc qui doit être mieux sur album !


Une fin plus emballante avec la chanson Crystal Frontier n'effacera pas cette impression mitigée. De même une expo photo splendide (elles le sont toujours ici !) de J.B. Mondino (Ah, Vanessa Paradis en cuir et cheveux noirs ...), ainsi qu'une soif tenace sous le soleil, nous tiendra éloignés du concert des -ô combien- dispensables Nada Surf, qui anonnent depuis dix ans en festivals leur plus très Popular single.


Mais voici le temps de voir enfin en France les Clap Your Hands Say Yeah que notre Pirlouiiiit national repéra il y a plus d'un an à domicile, à New York. Le public est plutôt enthousiasmé par cette salade pop joyeuse et foutraque malgré un son très moyennement réglé. A signaler, Is this Love ou the Skin of my Yellow... très plaisantes, ainsi que leur single Heavy Metal qui fit taper-ses-mains-dire-ouais à presque tout le public. Cela étant, le groupe est quand même scéniquement un peu faible, ils paraissent un peu paniqués par leur succès (tout le contraire d'Arcade Fire l'an passé, qui explosait littéralement de plaisir sur scène et joue décidément dans la catégorie d'au dessus au registre déjanté). Evidemment le chanteur est aussi nasillard que sur album sur Let the Cool... mais bon, on s'y fait. Au final, un bon moment mais déjà presque oublié trois jours après.


Tel n'est pas le cas de Dirty Pretty Things. On pensait avoir assez bien cerné le cas Libertines en ayant critiqué leur album, descendu celui de Pete Doherty, envoyé trois mails d'insultes à Rock&Folk, et ricané sans complaisance de la honteuse prestation du malheureux Piiiiiite l'an passé ici-même. Mais il faut croire qu'il avait une mauvaise influence sur Carl Barat dont le nouveau groupe fait par contre des merveilles. Rock à tendance punk, dansant et pogogène, sa musique nettement plus sulfureuse que celle des gentils CYHSY déclenche un plaisir simple : celui d'un putain de bon concert de rock qui tue ! Pas de playlist ici, on confesse une grosse lacune à rattraper...


Car ce type au bras soi-disant en écharpe (il en joue quand même de la guitare !), qui ressemble vaguement à Arno jeune, déverse avec ses 5 comparses un torrent de chansons de rock sexy, dépravé, suant et mal élevé, d'une classe folle même quand ils reprennent les Libertines... Un vrai bonheur venu tout droit de la perfide Albion. Le groupe laisse la grande scène KO debout, le phénoménal batteur black partant même à 4 pattes. A peu près comme nous d'ailleurs, qui passerons le concert de Kasabian à nous en remettre à la buvette (ça avait l'air très bien mais n'ayant rien vu ou presque, voici un retour en en SMS comme on en voit souvent sur Concertandco : 'c tro dla bal Kasabian g bi1 kifé ;-)').


Peu après, dans un registre moins accessible, mais plus créatif, les TV on the Radio explorent de nouvelles pistes musicales, comme sur leur deuxième album, l'intrigant-énervant-passionnant Return to the Cookie Mountain dont on se demande depuis une bonne semaine si on l'aime ou non. Pas encore assez écouté donc hélas encore sans playlist (à part Playhouses, Dirty Whirlwind, Wash the day away et Wolf like me dont on est à peu près sûr). Quoi qu'il en soit, des bizarreries et des fulgurances soniques étonnantes et inqualifiables (blaxploitation post-rock ? stoner-soul ? metal-funk ?) qui souffriront ici d'un son approximatif (quand celui du disque est énorme), malgré les efforts sautillants d'un magnifique roadie (en kilt vert et cheveux blonds platine).


Quoi qu'il en soit Tunde Adebimpe (ah le joli nom que voilà !) braille comme un beau diable, parfois même dans un mégaphone, Kip Malone invoque un sorcier vaudou avec sa guitare (qui n'est pas reliée à la terre si on en croit sa coupe de cheveux et de barbe), tandis que le sorcier du son David Sitek orchestre le tout. A un moment donné une improbable équation se forme dans mon esprit légèrement euphorique : [Mogwai x (Arcade Fire + Wraygunn) = TV on the Radio] (ça peut se démontrer bien sûr, mais surtout quand on est saoûl). Un human beat box vient aggraver la situation sur scène, tandis que le public sombre dans une inexplicable extase sonique. C'est sur un triomphe mérité que le groupe quitte la scène !


Ah ... Tuco cherchant en courant la tombe d'Arch Stanton sous le regard glacé de Blondin... On sait qu'on est en bonne compagnie quand un groupe choisit une telle musique - de Morricone bien sûr - pour entrer sur scène, ce qui est le cas des très attendus The Raconteurs. Ou comment faire un concert d'une heure avec un très bon disque de 30 minutes ! L'ambiance est déjà bouillante quand Jack White et Brendan Benson entament la pourtant moyenne Hands.


L'auditoire monte donc en puissance sur Level et ses solos toxiques, avant d'exploser de joie sur la jouissive Steady as she Goes. Le temps de calmer le jeu sur une version étirée de Together, où le chroniqueur enfin retombé sur ses pattes remarque que le son est par ailleurs très bon, ce que confirme une reprise de Bowie (It ain't easy), en version blues toxique et voix déchirantes.


Puis on lui remet une dose de sauce Sriracha dans les oreilles avec Store bought Bones, énorme, puis avec un gros blues qui s'avère une reprise très libre de Bang bang, my baby shot me down. La bave aux lèvres, le chroniqueur saoûl, épuisé, entraîné tout devant par un ami en pire état que lui, sursaute dans le pogo en se rappelant que le meilleur reste à venir : Broken boy Soldier, hurlée par un Jack White enragé, et à la fin de laquelle il s'arrachera les cordes vocales telle une adolescente à son premier concert de Raphaël.


Le concert continue sur de longues plages de blues aux larsens hypnotiques de ce groupe de 4 cadors totalement en place (note pour plus tard, écouter les Greenhornes !) dans lequel le leader des White Stripes a su se fondre avec modestie. L'affaire d'achève sur Blue Veins et (il me semble) Intimate Secretary - à cette heure-là, dans ce bordel-là et au niveau d'excitation atteint, voilà longtemps que mes notes sont devenus indéchiffrables... Je ne sais même plus si c'est le troisième ou le quatrième énorme concert de la journée, en tout cas j'en ai fait le plein.


Autant dire que Morrissey est encore une fois mal tombé sur la grille en ce qui me concerne, comme aux Eurocks... grosse flemme de s'intéresser à ce concert déjà bien commencé quand on y arrive, et qui semble pourtant de très grande qualité. Le Moz n'a cependant pas besoin d'un fan de plus. Cela étant le concert est raconté par Céline par ici. On ne s'intéresse pas plus à DJ Shadow, gros break-beateur assez dansant, mais sans génie. Et que le crétin congénital, qui a commencé sa journée il y a environ mille ans et trois litres de bière à Wolfmother, n'écoute plus que d'une oreille distraite. Sur scène, un harangueur/danseur tente de captiver son auditoire (apanage des DJ un peu justes sur scène, Roni Size aussi en use par exemple)... Rendez-nous Vitalic !


Bref, la soirée se termine, et il est temps ! Très grosse journée en tout cas, où l'on a pas eu le temps de s'ennuyer. Le plein fait de Rock, on refranchit la Seine. Paris by night nous attend, alors à demain !

Pour le samedi, c'est par ici !
Quelques petites vidéos pour se faire une idée, c'est par !

Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Cassius (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Cassius (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Rien n'est plus galvaudé que le label "french Touch" quand on parle d'électro. S'il est souvent accolé au premier péquin français qui fait de la musique avec un ordinateur,... La suite

Calexico : les dernières chroniques concerts

Gaby Moreno + Calexico en concert

Gaby Moreno + Calexico par Ylxao
L'Épicerie Moderne - Feyzin, le 22/04/2016
Ce Vendredi 22 Avril 2016, direction l'Épicerie Moderne à Feyzin ! Au programme : Calexico et Gaby Moreno en concert. L'impatience d'y être se fait déjà sentir. Si vous n'avez... La suite

Calexico + Gaby Moreno en concert

Calexico + Gaby Moreno par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 21/04/2016
On gardait un très, très bon souvenir du premier passage de Calexico dans le club de la Coopé en 2001 avec la divine Shannon Wright en guest star... Le concert du combo formé... La suite

Dakha Brakha + Calexico (les Suds de Arles) en concert

Dakha Brakha + Calexico (les Suds de Arles) par Pirlouiiiit
Théâtre Antique, Arles, le 16/07/2014
A peine remis du concert de la veille aux arènes de Nîmes (je parle surtout de fatigue physique, même si la soirée avec Harold Martinez, les Kills et les Black Keys 10 ans après... La suite

Clap Your Hands Say Yeah : les dernières chroniques concerts

Gang Of Four + Clap Your Hands Say Yeah + Katerine + The French Cowboy & The German Dudes + Missill + Messer Chups & Lydia Kavina + Pure Reason Revolution (Trans Musicales de Rennes 2005) par Pierre Andrieu
Parc Expo et L'Aire Libre, Rennes, le 10/12/2005
La tête encore remplie d'étoiles grâce à la soirée du vendredi, on se réveille avec une sévère envie de concerts ; ça tombe bien, le programme est alléchant pour ce samedi des Trans Musicales 2005. L'éternel problème réside dans le fait qu'il va falloir jongler entre les salles et faire des choix cornéliens. L'expression "il n'y a que... La suite

Clap Your Hands Say Yeah (Seaport Music Festival) en concert

Clap Your Hands Say Yeah (Seaport Music Festival) par Pirlouiiiit
South Street Seaport - New York, le 10/08/2005
Grosse soirée en perspective puisque ce soir est ma seule chance de voir Clap Your Hands Say Yeah au Seaport Music Festival alors que je vais déjà voir Devo ... Ca parait jouable... La suite

TV On The Radio + Dirty Pretty Things + Nada Surf + Calexico + Kasabian + Clap Your Hands Say Yeah ! (Rock en Seine 2006) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 25/08/2006
Avant le point culminant de la journée - à notre avis, le set des Raconteurs -, le programme du vendredi 25 août au festival Rock en Seine permettait de passer une après-midi musicale en très bonne compagnie. Calexico : entre country folk américano mexicaine et pop rock racée. Ce sont les Américains de Calexico qui sont chargés... La suite

Rock en Seine par Céline : Neimo, Clap Your hands Say yeah, Dirty Pretty Things, Morrissey, Radiohead ... Tokyo Ska Paradise Orchestra par Céline
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2006
Le vendredi ! Pourquoi n'y-a-t-il pas de festival de rock de cette envergure à Marseille? Voilà la question que je me suis posée durant ces deux jours où je craignai sans cesse de me prendre un litre de flotte sur la tête, ce qui m'obligeai à remplir mon sac de parapluie et autres kway, voire de polaire...pour les nuits froides ! ! ! Je n'ai... La suite

DJ Shadow : les dernières chroniques concerts

DJ Shadow + Death in Vegas + Juan Rozoff en concert

DJ Shadow + Death in Vegas + Juan Rozoff par Ysabel
Paloma - Nîmes, le 07/09/2012
Ce soir ... Grande soirée d'inauguration du Paloma, nouvelle salle et même complexe culturel qui ouvre ses portes en Avignon. Alors, on s'est fait tout beau (bon Ok, j'exagère un... La suite

DJ Shadow en concert

DJ Shadow par Sami
Espace Julien, Marseille, le 27/05/2011
Première partie de qualité avec les dj Souleance qui peinent néanmoins à faire remuer la salle en train de se remplir. Si la ressemblance d'un des deux comparses avec André Pierre... La suite

The Hard Sell (Dj Shadow + Cut Chemist) + Kid Koala en concert

The Hard Sell (Dj Shadow + Cut Chemist) + Kid Koala par Mos Taky 69
Le Moulin - Marseille, le 26/03/2008
En ce printemps frileux, s'il y avait une date qui pouvait nous donner la fièvre, c'est bien cette affiche réunissant l'ex-dj de Jurassic5 (Cut Chemist) et le dj figure... La suite

Blade, PuppetMastaz, DJ Shadow par Miss Zou
Cannes, Festival Pantiero, le 19/08/2006
Pantiero, suite et fin. Ceux qui ont lu ma chronique de la soirée du 17.08 avec Modeselektor , TTC et Dizze Rascal ont (normalement ... enfin, je l'espère ...) compris que c'était de la balle et que je m'étais régalée. Ceux qui vont lire ces lignes devraient tout aussi aisément entendre mon cri de douleur et de désespoir ... Signalons... La suite

The Raconteurs : les dernières chroniques concerts

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Jack White en concert

Jack White par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 04/07/2018
Jack White s'affichait en lettres rouges sur le fronton de l'Olympia pour deux soirées (comme en 2012 et 2014). Ces dates ont été sold out en quelques minutes, l'une après... La suite

Jack White - concert exclusif France Inter en concert

Jack White - concert exclusif France Inter par Samuel C
Studio 104 (Radio France) - Paris, le 29/03/2018
"Il y a 15 ans était écrit le dernier grand hymne rock" rappelle avec passion Michka Assayas, en introduction du concert de Jack White, tandis que quatre roadies au look... La suite

The Raconteurs, The Jon Spencer Blues Explosion, Louis XIV, Jamie Lidell, Justice, Fortune, The Roots, Kate Nash (Rock en Seine 2008) en concert

The Raconteurs, The Jon Spencer Blues Explosion, Louis XIV, Jamie Lidell, Justice, Fortune, The Roots, Kate Nash (Rock en Seine 2008) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, Paris, le 29/08/2008
Malgré l'annulation (fort dommageable) du concert d'Amy Winehouse, le dernier jour du festival Rock en Seine 2008 a vu se succéder sur les différentes scènes du domaine de... La suite

TV On The Radio : les dernières chroniques concerts

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc)  en concert

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc) par Demi Playmobil
Carnegie Hall, New York, le 01/04/2016
Soirée hommage à David Bowie au Radio City Hall, à New York, hier soir... Le groupe de Mc Caslin qui joue sur le dernier album de du Thin White Duke Blackstar a composé une... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 3/3 : TV on the Radio, The Good the Bad & the Queen, Klaxons, Laurent Garnier, Air,  The Arcade Fire, Yuksek en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 3/3 : TV on the Radio, The Good the Bad & the Queen, Klaxons, Laurent Garnier, Air, The Arcade Fire, Yuksek par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 01/07/2007
Pour le Samedi c'est par ici ! Comme souvent aux Eurockéennes, on aborde le troisième jour avec sérénité, ayant déjà vu autant de bons concerts en 2 jours qu'en une année... La suite

Arcade Fire + Air + Klaxons + TV On The Radio + The Good The Bad and The Queen + Loney, Dear + Bikini Machine + Tryo (Eurockéennes de Belfort 2007) en concert

Arcade Fire + Air + Klaxons + TV On The Radio + The Good The Bad and The Queen + Loney, Dear + Bikini Machine + Tryo (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 01/07/2007
Feu d'artifice final pour les Eurockéennes 2007, après deux belles journées vendredi (Marilyn Manson, Wu-Tang Clan, Les Rita Mitsouko, Amy Winehouse, Young Gods vs Dälek,... La suite

Wolfmother : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 27/08/2016
Quand l'été est presque enfui, comme chacun sait, il n'y a qu'une seule solution pour le clôturer dignement : Back to Rock en Seine ! Bon, on pourrait nous accuser légitimement... La suite

Wolfmother + The Black Angels en concert

Wolfmother + The Black Angels par Philippe
Le Bataclan, Paris, le 25/01/2010
C'est toujours quand on pense en avoir fini avec les concerts-où-l'on-monte-exprès-à-Paris qu'une nouvelle affiche est annoncée, quelques mois à peine après la précédente et... La suite

Wolfmother + The Black Angels en concert

Wolfmother + The Black Angels par Benjamin Fournet
O2 Academy, Newcastle, Angleterre, le 15/01/2010
Nous avions déjà vu les Wolmother ici et les Black Angels là mais les deux à la fois jamais ! Nous nous précipitons donc à l'O2 Academy malgré le "putain de froid" dixit Andrew... La suite

Wolfmother + The Hall Effect en concert

Wolfmother + The Hall Effect par lebonair
Le Trabendo Paris, le 14/10/2009
Mercredi soir, 19h30 devant l'entrée du Trabendo, il fait déjà nuit et un peu froid. Je compte bien me réchauffer au son du groupe Wolfmother. 1ère date de la tournée... La suite

Parc de Saint-Cloud, Paris : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco en concert

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2017
Hélas, trois fois hélas, l'été se termine déjà, puisque son marqueur de fin, le toujours aimable festival Rock en Seine (15 ans déjà ! on a pas vu le temps passer depuis les... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite