Accueil Chronique de concert (mes) Eurockéennes de Belfort 2006 1/3 : Deftones, Arctic Monkeys, Dionysos & Synfonietta de Belfort, Polysics, Damian Marley, The Strokes, Gossip, Daft Punk...
Lundi 25 septembre 2017 : 14171 concerts, 24619 chroniques de concert, 5172 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2006 1/3 : Deftones, Arctic Monkeys, Dionysos & Synfonietta de Belfort, Polysics, Damian Marley, The Strokes, Gossip, Daft Punk...

(mes) Eurockéennes de Belfort 2006 1/3 : Deftones, Arctic Monkeys, Dionysos & Synfonietta de Belfort, Polysics, Damian Marley,  The Strokes, Gossip, Daft Punk... en concert

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert 30 juin 2006

Critique écrite le 04 juillet 2006 par Philippe


Photos sans prétention par Philippe

En l'an de grâce 2006, nous revoici-revoilà pour notre 13ième participation d'affilée aux Eurockéennes (mieux, quelqu'un ?). Jauge à 32 000 personnes, sold out, temps sec et ensoleillé - décidément on est en veine depuis quelques années, à se demander si on va pas prendre 5 ans de pluie d'affilée prochainement... Comme le veut la tradition on commencera par rater le premier concert qu'on voulait voir : ce sera donc Anaïs qui en fera les frais, cela dit il semble qu'elle s'en soit bien tirée et on avait eu l'honneur insigne de chroniquer le concert qui l'a rendue célèbre par ici : The Cheap Show, Live au Poste à Galène, 7 janvier 2005 !


On commencera donc avec les Deftones, groupe qui avait du annuler ici pour cause de tempête et donc très attendu des chevelus métalleux. Ils jouent parait-il de l'emo-metal, mais il ont surtout un gros son dégueu (dû sans doute en partie à la technique) : il y a beaucoup de vibrations mais on entend assez mal le chanteur et la guitare. Même leur "célèbre tube" et son gros riff tellurique ne nous passionneront pas, à la longue on s'y ennuie même carrément. L'occasion donc de vaquer et notamment de tomber sur notre collègue phocéen Sami (autre chroniqueur émérite et plus rapide que nous), qui nous rassure sur Anaïs : notre pitchoune aurait mis le feu. De toutes façons l'effet de surprise du premier concert de la blonde ne peut que plaire ! Croisé aussi, et enfin après au moins trois festivals, the one and only Pierre Andrieu (il existe donc bien, je le dis pour les fans d'Indochine à qui il a réussi à échapper jusqu'à présent) - ayant vu peu de concerts chacun, on n'a pu pas pu échanger grand chose, à part nos projets immédiats : lui d'aller à Two Gallants, moi à Arctic Monkeys.


En effet pas question de rater les Arctic Monkeys qui ont foutu le feu il y a quelques temps au Moulin de Marseille... ce sera donc l'occasion de la faire plus courte ici. C'est avec un son furibard qu'ils attaquent sur The View from the Afternoon ou encore Cigarette Smoker Fiona, c'est un peu le brouhaha mais le public est conquis d'avance, de voir pour la plupart, pour la première fois ce groupe porté aux nues par BitTorrent et eMule. People are vampires ou Dancing Shoes enthousiasment les foules, ainsi que l'énorme I bet that you look good on the dance floor... Le groupe dégage toujours une très bonne énergie même s'il reste un peu brouillon dan la finition - des chansons jouées 1,5 fois plus vite que sur leur très convaincant album, mais des enchaînements plutôt moyens (il faut dire qu'ils sont dans la même tournée que la dernière fois !)
1 ou 2 inédites sympa suivent, ainsi que Mardy Bum où la voix est impeccable et le son enfin réglé : voilà notre premier pur moment de plaisir de ce festival ! Cela dit il reste Fakes Tales of San Francisco et sa fin punk-funk toujours excellente, A certain romance dont le début fait penser à la géniale Juice de Wraygunn... Encore un concert pétaradant de moins d'une heure, très plaisant. Pas besoin de présence scénique particulière quand on joue comme des bêtes, voilà pour le moment la devise des plantigrades polaires, à revoir un peu plus mûrs si possible !


Or ce n'est certes pas la devise de Dionysos, chez qui tout doit être génial (depuis l'excellent Monsters in Love on a eu l'occasion de les revoir et d'en dire le plus grand bien il y a à peine 6 mois par ici) : comme d'hab' ils ont du attaquer sans nous attendre sur un Giant Jack de bon aloi. Mathias Malzieu devient l'Homme qui pond des oeufs, un son excellent (en tout cas au départ), appuyé par tout le talentueux orchestre de la Synfonietta de Belfort, qu'on connaît bien désormais - déjà trois ans qu'il accompagne un artiste en création (An Pierle puis Emilie Simon l'an passé). Evidemment le troll rouquin est en forme (c'est un pléonasme) et il grimpe partout, il fait du break dance sur I'm an Old Child. Sur Miss Acacia, l'orchestre se déchaine, comme sur Tes Lacets sont Des Fées juste avant qu'un gros problème de son se produise. Tout à coup le groupe joue silencieusement (et finit par s'en rendre compte après quelques secondes assez cocasses où le public gesticule devant la scène). Cinq bonnes minutes de silence, où Mathias assure comme il peut en chantant pour les 3 premiers rangs, en faisant le mime etc... Ils semblent passablement énervés quand ça reprend, on peut le comprendre.

Ca tombe bien, énervé est ce qu'il faut être pour chanter la pétaradante Bloody Betty dans une énormissime version. Et le groupe de repartir sur la Métamorphose de Mr Chat (après un "Ta gueule le Chat" dantesque repris par 30 000 personnes, on est pas près de revoir cette pauvre bête...). Et puis les traditionnelles : John Mc Enroe ou la poésie du pogo, l'émouvante Neige où l'on se dit que la jolie Babetouchka a vraiment fière allure avec son violon, sur un écran géant.


Sur un Song For Jedi infernal, un petit clin d'oeil marrant en passant avec un "Je coupe le Son... et je remets le son !" et puis pour la deuxième fois en trois ans, revoilà le chanteur parti en crowd surfing à l'assaut de la tour-son et de son propre record (au bas mot 200 mètres aller-retour), pendant qu'orchestre et groupes déchaînent les enfers d'un Coccinelle 2 tonitruant. Comme toujours le hobbit rouge est ramassé plus ou moins mourant par son bassiste, sauf qu'au lieu de se jeter par terre à la fin il profitera de la présence du chef d'orchestre pour un très beau "moulon" final dans ses bras. Que du bonheur donc, mais attendait-on vraiment autre chose du meilleur groupe de rock français en exercice ? A toujours, Dionysos, espérons-le.

On profitera d'un premier sandwich douteux pour aller flâner sous la loggia : les Polysics sont dans la place. Electro punk from Japan, combinaisons oranges "Guantanamo Style" : comme souvent pour le rock nippon, c'est très frais, très influencé, totalement premier degré et finalement très drôle et plaisant ! Damian Marley lui, ne se pose pas davantage de questions sur son originalité. Certes il n'a connu son père que trois ans. Ca ne l'empêche pas de perpétuer la flamme (ou se reposer dessus, au choix) en reprenant des tubes d'icelui, en version à peine modernisée. Par exemple Exodus en ragga, ou encore Could You Be Loved. On s'y ennuie rapidement, au contraire des fans (habituellement peu servis en reggae aux Eurockéennes) qui font le plein de good vibes, le son étant objectivement très bon, tandis que des fumées diverses emplissent le grand chapiteau...

Mais voici l'heure des new-yorkais en cuir, les Strokes, dont on a jamais eu grand chose à foutre - agréables à écouter, sans plus, ils ont surtout été le premier Velvet-revival-boys-band-cuir-et-cheveux mis sur le marché, vers 2001. En effet leur concert ne passionne pas complètement, sans déplaire non plus... A signaler une voix traînante et agréable, leur tube dont je ne sais quel opérateur a fait une pub, un habile mélange des trois albums. Leur pop rock élégante mais pas inratable sera toutefois l'occasion de finir de se piquer la ruche (il faut bien finir les bouteilles d'alcool que personne ne nous a hélas confisquées à l'entrée...). Bien dommage d'ailleurs car s'étant levé tôt, on dormira d'un sommeil vaguement nauséeux, du coup, une bonne partie du set de l'excellent trio Gossip, électro punk Le Tigre-style à la chanteuse enrobée et charismatique, à réécouter sans fautes (disque chroniqué depuis). Mais la sieste valait le coup pour récupérer, car le meilleur était à venir.


Car ô grands dieux du poussage de cul, certes pas question de renier tout le mal qu'on a dit de leur dernier album Human after All, mais on peut dire qu'ils nous ont secoué le cocotier, ces diables de Daft Punk ! Premier concert depuis 1998, dernier annoncé cette année, autant dire le moment ou jamais. La scène est totalement relookée pour l'occasion, et le contact avec cet énorme cône argenté est pris sur l'air de "Rencontre du 3ème Type". A les voir arriver, casqués et costumés, Goldorak-like, on dispose d'une demi-seconde, pas davantage, pour les trouver ridicules avant que le puissant Robot Rock soit lancé en une version diabolique (car remixé avec Technologic). Et là plus question de ricaner, c'est parti pour une heure trente d'extase sonore, visuelle et vibratoire.


Car presque chaque titre est remixé avec un, parfois même deux autres : ainsi pour les morceaux faiblards appuyés par un beat ou un air qu'on adore : Television rules the Nation vs Around the World, Steam Machine à peu près intacte mais avec un light show somptueux, la même Around the World vs Harder, Faster ..., un passage 100 % One More Time enchaîné (décidément ce concert était à voir avant de mourir) avec Aerodynamic et son riff de guitare suraîgue qui nous a toujours rendu dingue ! C'est très certainement le show techno le plus impressionnant vu depuis celui des Chemical Brothers (époque Surrender), il y a quelques années. Par ailleurs le son ne nous lâche pas avec la furieuse Rollin & Scratchin et son beat énormissime, ou Da Funk qui rappelle moult bon souvenirs de deejaying estudiantin.


Le duo des Punks Idiots, alias les Dieux de la Techno Live, enfin les Daft Punk quoi (dont je ne dirai plus jamais de mal), termine l'assaut en portant l'estocade : Human after All vs Rock'n'Roll (aka la plus banale dynamitée par la plus démentielle)...
Alors non certes, comme ont objecté leurs détracteurs, personne ne sait ce qu'ils font pendant leurs concerts ou s'ils y servent seulement à quelque chose. Mais le fait est que leurs auto-remixes sont extraordinaires et qu'on y a pris un pied monumental : plein la gueule, plein les oreilles, plein les yeux,... et plein les jambes. Ce pur moment d'hystérie collective se termine par un triomphe amplement mérité tandis que les robots nous font un petit coucou timide et modeste.


On rentre donc se coucher mais le lendemain au ptit-dèj, on chantera encore d'une voix tout à fait éraillée Rock, Robot Roooooock et ce, toute la matinée et une partie de l'après-midi... il va sans doute falloir que quelqu'un nous .... coupe le son.

To be continued... par ici le samedi ou par là le dimanche !

Quelques vidéos en bonus, à voir par ici !

Les Eurockéennes De Belfort : les dernières chroniques concerts 64 avis

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2015
Le samedi, c'était par ici ! Deuxième jour pour nous et dernier pour tout le monde, ce dimanche commence en pente douce comme la veille. Il est vrai que personne de sensé ne... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2014
Le samedi, c'est par là ! Mauvaise nouvelle pour commencer : on a pas assez trainé au barbecue du dimanche pour rater comme prévu les abominables chevelus d'Uncle acid & The... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 :  Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 : Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2014
"Etre rock en 2014", comme ont dit dans Rock & Folk, c'est peut-être écouter le concert de Metronomy en direct des Eurocks sur Inter, un vendredi soir dans sa cuisine, en... La suite

Anaïs : les dernières chroniques concerts 63 avis

Anaïs en concert

Anaïs par Chandleur
Le Trianon - Paris, le 09/05/2012
Anaïs est en crise. Keski va pas mon petit bouchon... La victoire de F.H ? Non car elle était happy few le 6 mai à la Bastille. Le petit rhume du jour, qui briderait sa voix ? Peut... La suite

Anaïs + Manu Larrouy en concert

Anaïs + Manu Larrouy par Blandine
Docks des Suds - Marseille, le 04/04/2009
Anaïs : un retour gagnant à Marseille Anaïs était hier soir en concert aux Docks des Sud de Marseille auxquels elle a mis le feu pendant deux... La suite

Maya Barsony + Anaïs en concert

Maya Barsony + Anaïs par Julyzz
Olympia - Paris, le 03/03/2009
La miss Anaïs enfin de nouveau à l'Olympia. On ne pouvait pas rater ça. On accueille d'abord la belle Maya Barsony. Ma première impression, collée aux enceintes : elle a... La suite

Anaïs par 5D7A
ESPACE MALRAUX SIX FOURS, le 16/04/2009
Trop de play back, manque de conviction d'Anaïs, mal conseillée par la production, rien à voir, organisation nulle, debout, bref à oublier très vite ! La suite

Arctic Monkeys : les dernières chroniques concerts 36 avis

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) en concert

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 02/06/2016
Grand concert des Last Shadow Puppets d'Alex Turner (Arctic Monkeys) et Miles Kane (ex The Rascals) à l'occasion du festival Europavox dans une grande salle de la Coopé... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour par lol
Le Grand Rex, Paris, le 15/05/2016
Je suis rarement objectif au sujet de l'Iguane... Iggy Pop est à mes yeux l'incarnation totale de la rock star et de la bête de scène. Seuls Mick Jagger, Jim Morrison ou un... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour par manuwino
Le Grand Rex, Paris, le 15/05/2016
On va tuer le suspense tout de suite, c'est très certainement à un des tous meilleurs concerts de l'année auquel on a assisté ce dimanche soir au Grand Rex. Pour plein de... La suite

The Last Shadow Puppets en concert

The Last Shadow Puppets par manuwino
Olympia, Paris, le 30/03/2016
C'est peu de dire que 8 ans après leur dernier passage parisien, les Last Shadow Puppets étaient très attendus. L'ambiance dans la salle après le passage (relativement... La suite

Daft Punk : les dernières chroniques concerts 3 avis

Daft Punk + The Strokes + Two Gallants + Arctic Monkeys + Dionysos & Synfonietta + Anaïs + Malajube (Les Eurockéennes de Belfort 2006) en concert

Daft Punk + The Strokes + Two Gallants + Arctic Monkeys + Dionysos & Synfonietta + Anaïs + Malajube (Les Eurockéennes de Belfort 2006) par Pierre Andrieu
Presqu'île de Malsaucy, Belfort, le 30/06/2006
Excellent cru 2006 pour les Eurockéennes de Belfort : les trois jours passés sur la presqu'île de Malsaucy ont permis de papillonner entre les énormes têtes d'affiches (en... La suite

Fancy, Arctic Monkeys, Dionysos, Damian Jr Gong Marley, The Strokes, The Gossip, Daft Punk (Eurockéennes 2006) par Sami
Presqu'ile de Malsaucy, Belfort, le 30/06/2006
Beaucoup de bonnes choses au programme de cette première journée, peut-être trop puisqu'il faudra encore comme à chaque fois faire des choix et laisser de coté des bons plans. A ce que j'ai compris ça ne s'est pas trop mal passé pour notre casse cou d'Anais qui a arraché quelques sourires aux fans des rustauds Deftones que l'on entendait... La suite

Venus, Anaïs, Malajube, Fancy, Arctic Monkeys, Dionysos, Polysics, The Strokes, NonStop, Daft Punk par Gringo
Eurockéennes de Belfort 2006, le 30/06/2006
Après une longue attente des navettes fantômes à la gare de Belfort et une petite queue pour la pose du bracelet VIP (je suis trop VIPIIIIIIII), le festival commence par la création de VENUS... Cette année, les Eurock ont multiplié les créas alléchantes : Venus, Dionysos, The Sunday Drivers et Teitur jouent avec un orchestre, Camille... La suite

Damian Marley : les dernières chroniques concerts 3 avis

Interview de <i>Nas</i> & <i>Damian Marley</i> à l'occasion de l'<i>Orange Rockcorps</i> en concert

Interview de Nas & Damian Marley à l'occasion de l'Orange Rockcorps par Bertrand 13rugissant
Le Dome - Marseille, le 12/07/2010
Nas & Damian Marley arrivent assez tard, juste le temps d'une petite conférence de presse. Ils arrivent tout juste de Bruxelles en avion, et ont l'air particulièrement... La suite

Nas & Damian Marley + Soprano + Alonzo + Sexion d'assaut + Dj Cut Killer (Orange Rockcorps) en concert

Nas & Damian Marley + Soprano + Alonzo + Sexion d'assaut + Dj Cut Killer (Orange Rockcorps) par Bertrand 13rugissant
Le Dome - Marseille, le 12/07/2010
Grosse scène pour grosse occasion. Et oui, ce soir, à Marseille on accueille du lourd... Pour le contexte du concert, très particulier, vous pourrez avoir des détails par les... La suite

Fancy, Arctic Monkeys, Dionysos, Damian Jr Gong Marley, The Strokes, The Gossip, Daft Punk (Eurockéennes 2006) par Sami
Presqu'ile de Malsaucy, Belfort, le 30/06/2006
Beaucoup de bonnes choses au programme de cette première journée, peut-être trop puisqu'il faudra encore comme à chaque fois faire des choix et laisser de coté des bons plans. A ce que j'ai compris ça ne s'est pas trop mal passé pour notre casse cou d'Anais qui a arraché quelques sourires aux fans des rustauds Deftones que l'on entendait... La suite

Dionysos : les dernières chroniques concerts 104 avis

Dionysos en concert

Dionysos par Muguet
Théâtre Ledoux, Besançon (25000), le 20/05/2016
DIONYSOS, UN GENTIL VAMPIRE EN PLEINE FORME Dionysos. Un groupe que je suis depuis "Song for a Jedi", et l'album "Western sous la Neige" (2002). Groupe sous le charme... La suite

Dionysos + Watlers / Benhamou en concert

Dionysos + Watlers / Benhamou par Prakash
Théâtre Sylvain, Marseille, le 24/06/2015
Point de salle de concert fermée ce soir, ce sera à l'extérieur et au théâtre Sylvain que Dionysos nous accueille. On a l'impression d'être à un festival dans ce cadre magnifique... La suite

Fiesta des Suds : Frédéric Nevchehirlian + Dionysos en concert

Fiesta des Suds : Frédéric Nevchehirlian + Dionysos par Ysabel
Docks des Suds - Marseille, le 20/10/2012
A notre arrivée à la Fiesta Des Suds, un dilemme insolvable se présente à nous : Venus principalement pour entendre deux artistes ... Il va falloir choisir entre Dionysos et... La suite

Zebda + Nevchehirlian + Dionysos + Gari Greu + El Gusto + Bobzilla & Raf (Fiesta des Suds 2012) en concert

Zebda + Nevchehirlian + Dionysos + Gari Greu + El Gusto + Bobzilla & Raf (Fiesta des Suds 2012) par celine
Dock des Suds - Marseille, le 20/10/2012
Jamais arrivée aussi tôt à la Fiesta!! 20h pétantes! Le but c'était d'entendre la chanson que Gari Greu a fait pour Marseille 2013! Quand on arrive à la Salle des Sucres on voit... La suite

Gossip : les dernières chroniques concerts 12 avis

Gossip en concert

Gossip par Tiziana Annesi
Zénith - Montpellier, le 26/11/2012
Une fois n'est pas coutume, je ne m'étendrai pas sur la première partie du concert de Gossip qui a eu lieu au Zénith de Montpellier : trop peu d'informations divulguées et surtout... La suite

Mina May + Band of Skulls + Gossip (Voix du Gaou 2012) en concert

Mina May + Band of Skulls + Gossip (Voix du Gaou 2012) par Philippe
Ile du Gaou, Six-Fours-Les-Plages, le 16/07/2012
Quelques jours après le Festival du Pont du Gard, nouvelle affiche un poil plus modeste mais alléchante pour les aficionados de rock, avec 3 groupes programmés pour l'ouverture... La suite

Festival de Nimes : Editors + Gossip + Vampire Weekend + Yuksek en concert

Festival de Nimes : Editors + Gossip + Vampire Weekend + Yuksek par decapsuleur
Arènes - Nîmes, le 15/07/2010
Cette soirée attaque dès 19h30 dans des arènes ensoleillées avec les anglais d'Editors, sympathiques revivalistes coldwave, lorgnant volontiers de manière décomplexée du côté de... La suite

Lady kill + Sophie Delila + Justin Nozuka + Les Wampas +  Bombay bicycle club + Gossip + Camille + The Prodigy + Ghinzu +  Birdy Nam Nam (Musilac 2009) en concert

Lady kill + Sophie Delila + Justin Nozuka + Les Wampas + Bombay bicycle club + Gossip + Camille + The Prodigy + Ghinzu + Birdy Nam Nam (Musilac 2009) par Estaillard Bastien
Esplanade du lac, Aix les Bains , le 11/07/2009
2ème jour de concerts à Musilac, très attendu pour moi, car doit s'y produire Gossip dont j'attends le concert avec impatience et Prodigy. La journée commence par un groupe... La suite

The Deftones : les dernières chroniques concerts 48 avis

Download Festival France 2016 (Deftones, Anthrax, Iron Maiden, Ghost, Babymetal, Megadeth, Rammstein) en concert

Download Festival France 2016 (Deftones, Anthrax, Iron Maiden, Ghost, Babymetal, Megadeth, Rammstein) par Vv
Hippodrome Longchamp, Paris, le 12/06/2016
D'un commun accord avec Philippe, le plus LesterBangsien des chroniqueurs musicaux français (il fallait que ce soit dit) nous avions décidé de regrouper nos impressions du... La suite

Deftones - Iron Maiden (Download Festival France 2016) en concert

Deftones - Iron Maiden (Download Festival France 2016) par Lebonair
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 10/06/2016
Deftones Encore un groupe que Concertandco avait interviewé lors de leur précédente tournée, c'était en septembre 2013 lors de leur dernière date parisienne au Zénith... La suite

Entretien avec les Deftones à l'occasion de leur passage en live au Zénith de Paris en septembre 2013 en concert

Entretien avec les Deftones à l'occasion de leur passage en live au Zénith de Paris en septembre 2013 par Lebonair
Le Zénith, Paris, le 20/09/2013
Deux heures avant de monter sur la scène du Zénith de Paris (lire la chronique du concert ici) pour la dernière date de la tournée estivale de Deftones en Europe, Sergio Vega,... La suite

Deftones en concert

Deftones par Lebonair
Le Zénith, Paris, le 06/09/2013
Deftones, le quintet originaire de Sacramento, est revenu jouer à Paris, au Zénith en ce 6 Septembre 2013, quelques mois après les deux Trianon complets et 12 ans après leur... La suite

The Strokes : les dernières chroniques concerts 13 avis

Daft Punk + The Strokes + Two Gallants + Arctic Monkeys + Dionysos & Synfonietta + Anaïs + Malajube (Les Eurockéennes de Belfort 2006) en concert

Daft Punk + The Strokes + Two Gallants + Arctic Monkeys + Dionysos & Synfonietta + Anaïs + Malajube (Les Eurockéennes de Belfort 2006) par Pierre Andrieu
Presqu'île de Malsaucy, Belfort, le 30/06/2006
Excellent cru 2006 pour les Eurockéennes de Belfort : les trois jours passés sur la presqu'île de Malsaucy ont permis de papillonner entre les énormes têtes d'affiches (en... La suite

Fancy, Arctic Monkeys, Dionysos, Damian Jr Gong Marley, The Strokes, The Gossip, Daft Punk (Eurockéennes 2006) par Sami
Presqu'ile de Malsaucy, Belfort, le 30/06/2006
Beaucoup de bonnes choses au programme de cette première journée, peut-être trop puisqu'il faudra encore comme à chaque fois faire des choix et laisser de coté des bons plans. A ce que j'ai compris ça ne s'est pas trop mal passé pour notre casse cou d'Anais qui a arraché quelques sourires aux fans des rustauds Deftones que l'on entendait... La suite

Iggy Pop + Strokes + New York Dolls + Pretty Things + Raveonettes + Bo Diddley + Big Star + Nancy Sinatra + Dictators + the Romantics + D4 + Pete Best Band ... (Little Steven's International Underground Garage Festival) par Pirlouiiiit
Randall's Island - New York, le 14/08/2004
Lorsque nous arrivons après un petit trajet en métro + bus (jamais vu autant de rockeurs en herbe dans Harlem de tout mon séjour ici), 33 des 45 groupes ont déjà foulé l'immense scène de cette incroyable plateau rock offert par Little Steven et ses sponsors pour la modique somme de 20 dollars. Le temps n'est pas spécialement rassurant ; il y a même... La suite

The Strokes par Simon Pégurier
Nice , le 18/07/2006
Qui a dit que tous les hommes naissaient égaux ! Je trouve que le chanteur des Strokes a eu beaucoup de chance : Il est le fils du patron de l'agence de mannequin Elite. Ca veux dire, qu'il a grandi dans le fric, entouré des plus belles femmes du monde, en plus il est lui même beau gosse. Comme il n'a pas besoin de travailler, il a créé, avec ses... La suite

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert : les dernières chroniques concerts 101 avis

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 09/07/2017
Le samedi, c'était par ici ! Pour commencer sous des nuages antipathiques, après les anecdotiques Rocky et leur belle chanteuse, on est assez content de pouvoir retourner voir... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 08/07/2017
Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne... La suite

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2016
Le samedi, c'était par ici ! Sous un climat absolument parfait (pas de pluie, pas de canicule, quelques nuages sympathiques), on arrive sur le site au son de Blossoms,... La suite

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2016
Il en a fallu, des amitiés fidèles depuis nos lointaines études, des tentes défoncées puis des hébergeurs adorables et constants, des déménageurs compatissants, des mamans... La suite