Accueil Chronique de concert (mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 2/3 (1997-1999) : /1997 : Spicy Box, Supergrass, Chemical Brothers, No One is Innocent, Nada Surf, FFF, Noir Désir / 1998 : Asian Dub Foundation, Iggy Pop, Louise Attaque, Morcheeba, Portishead / 1999 : Blondie, Placebo, Lofofora, Bloodhound Gang, Marylin Manson, Cheb Mami, Eagle Eye Cherry, Tricky, Lenny Kravitz
Jeudi 25 mai 2017 : 9738 concerts, 24451 chroniques de concert, 5160 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 2/3 (1997-1999) : /1997 : Spicy Box, Supergrass, Chemical Brothers, No One is Innocent, Nada Surf, FFF, Noir Désir / 1998 : Asian Dub Foundation, Iggy Pop, Louise Attaque, Morcheeba, Portishead / 1999 : Blondie, Placebo, Lofofora, Bloodhound Gang, Marylin Manson, Cheb Mami, Eagle Eye Cherry, Tricky, Lenny Kravitz

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 2/3 (1997-1999) :  /1997 : Spicy Box, Supergrass, Chemical Brothers, No One is Innocent, Nada Surf, FFF, Noir Désir / 1998 : Asian Dub Foundation, Iggy Pop, Louise Attaque, Morcheeba, Portishead / 1999 : Blondie, Placebo, Lofofora, Bloodhound Gang, Marylin Manson, Cheb Mami, Eagle Eye Cherry, Tricky, Lenny Kravitz en concert

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert 01 juillet 1997

Critique écrite le 14 novembre 2007 par philippe

Le début par ici (1994-1996)!



1997


Arrivé tard cette année-là (21 heures) puisqu'on m'avait confié la garde d'une bande de sympathiques futurs délinquants (ah, le B.A.F.A., toute une époque...), j'ai du faire un choix terrible : Spicy Box ou Radiohead ? Ca a l'air facile comme ça mais il faut préciser qu'en entrant sur le site de la Presqu'Ile du Malsaucy, le premier (petite scène) vous tendait les bras et le deuxième était fort loin et déjà bien commencé. Ce fut donc Spicy Box et je n'ai pas regretté : en purgatoire, j'ai certes du patienter 5 ans pour voir Thom Yorke et sa bande pour la première fois, aux Arènes de Nîmes...


Mais 1997, c'était la bonne époque pour les Spicy Box et leur techno-rock furibard à la formule simple (boum-boum + guitare metal + sifflements au Korg), qui était en totale résonance avec les free-parties qu'on squattait à l'époque à la campagne... Je me souviens avoir passé ce disque en soirées jusqu'à le rayer complètement, notamment avec la chanson Toujours plus désaxé qui a longtemps mis le feu aux dance-floors de la fac', réconciliant les ennemis historiques : métalleux et ravers - tout comme Le Savoir (le titre français le plus proche de ce que faisait Prodigy, mes idoles de l'époque). En concert bien sûr c'était juste totalement jouissif et vrillant ! Disparus sans laisser d'adresse, dommage, alors que Radiohead...

/

Un moment plus tard (je pense qu'en outre, on a du picoler pas mal ce soir-là), quelques souvenirs assez vagues de Supergrass qui m'a fait chier - Gaz Coombes et sa tête à sortir de la Planète des Singes, non merci (oui c'est du délit de tête de singe parfaitement, mais surtout de musicien et de groupe sans chansons). Plus étonnant, il semble que Smashing Pumpkins ait joué et je ne m'en souviens pas - mais peut-être était-ce simplement plus tôt dans la journée - je ne vois pas ce qui au monde aurait pu me faire rater Bullet with Butterfly Wings...


Dernier souvenir notable de la journée, mais non le moindre : la première venue (me semble-t-il) en France des Chemical Brothers avec un show tout à fait dantesque. La taille de la grande scène et de ses écrans avait même été augmentée et plusieurs d'entre eux pivotaient sur eux-même ! Il est vrai que les faux frères explosaient cette année-là avec leur deuxième album Dig your own hole, avec les terrifiants Block'rockin beats et les monstrueuses basses de, par exemple, Setting Sun.


Avec leur musique physiquement irrésistible, ces mecs-là nous tenaient dans le creux de leur main - je me souviens d'avoir pensé qu'un son de cloche, joué à la limite exacte de la douleur, aurait pu rendre 10 000 personnes sourdes simplement en se trompant d'un dixième sur un potard... En tout cas leur concert était vraiment visuellement et vibratoirement génial - je les ai revus depuis et n'ai pas forcément retrouvé ces premières sensations - eux non plus, qui ont culminé avec Surrender deux ans plus tard et stagnent un peu depuis. C'est néanmoins resté le meilleur concert techno de ma vie pendant... une bonne décennie avant celui, au même endroit, des Daft Punk (mais c'est une autre histoire)...


Le samedi (étions-nous encore au camping gratuit, je pense que oui), arrivés sans doute déjà bien arrachés et sales donc, nous avons assisté à un assez phénoménal concert des No One Is Innocent, dont le premir album éponyme était une révélation, et surtout la chanson La Peau qui reste un tube inoxydable même si le groupe a disparu corps et biens - il n'y a plus qu'un nom en franchise et un chanteur, K-Mar qui fait tourner sa boutique devenue anecdotique... Alors que les 3 musiciens, en particulier le p'tit guitariste, étaient tous énormes et leur son, une arme de guerre. Bon souvenir du mythique Porcherie (repris des Bérus bien sûr), qui nous a permis d'emmerder tous ensemble le Front National (ah quel bonheur ces milliers de majeurs dressés vers le ciel !), plus quelques bons titres fusion comme Le Feu ou Ne reste-t-il que la guerre pour tuer le silence et son riff vrombissant.


Sensation du moment, le groupe Nada Surf qui surfait sur la vague post-grunge (je-suis-un-lycéen-mal-dans-ma-peau, tout ça) et un tube unique à ce jour : Popular, très sympa en live, j'en conviens, tout comme les titres d'autres gens qu'ils reprenaient (bien) : L'aventurier ou Love will tear us apart... Je crains par contre d'avoir raté à l'époque les très drôles Marcel et son Orchestre (découverts plus tard).


Par contre j'étais, et à fond, au concert de la Fédération Française de Funk : le très charismatique et bondissant Marco Prince, la boule à zéro alors qu'on l'attendait avec ses mythiques dreadlocks, et sa bande furieusement groovy, ont mis un feu total sur la grande scène, surmontée d'une énorme tête de jeune bonze comme sur la pochette de leur album. Il est vrai que le riff de Barbès n'avait rien à envier aux Red Hot Chili Peppers, ni la basse terrifiante de Mauvais Garçon, ou même le groove du piano de Morphée : si les FFF étaient en effet capables du meilleur comme du pire, pour le pire, c'était les meilleurs, de vrais cadors !


Et pour couronner cette belle journée, un concert (le troisième sur 4 cette année là où j'ai battu une sorte de record - prise de Vitrolles par le FN oblige) de Noir Désir, qui étaient (ce n'est pas un scoop) le meilleur groupe de scène français. A l'époque sortait 666.667 Club : les chansons L'Homme Pressé ou Un jour en France étaient donc à l'honneur. Je laisse imaginer à ceux qui n'ont pas eu la chance d'y être l'effet que pouvaient produire Tostaky, Les Ecorchés, La Chaleur ou Du ciment sous les plaines devant une grande scène de 15 000 personnes chauffée à bloc - trop occupé à pogoter pour chialer de bonheur tranquille, trop occupé à chialer de bonheur pour pogoter tranquille ... Cela reste un formidable souvenir - ils ont encore eu le temps de faire quelques belles tournées avant la tragédie qui les a frappés. De cette époque il nous reste le live Dies Irae, et de la plus récente, 5 ans après, le formidable En Public).

Après cette bien belle année, retour au bercail sans doute dès le dimanche (aucun artiste passé ce jour-là ne m'évoque quelque chose sauf Placebo que j'ai très bien pu voir plus tard) : il faut dire que le lundi matin, les sauvageons m'attendaient de pied ferme au centre aéré de Cronenbourg...



1998


Les Dix ans des Eurockéennes ! Et pourtant, petite année encore, dûe à un stage ingénieur dont on ne pouvait pas sécher un jour - tout en étant pas payé pourtant, ah la belle époque ! Venu que dimanche, j'y ai ainsi raté pas moins que Rammstein (la révélation de l'année avec le film Lost Highway), les fous furieux de Prodigy (jamais vus, du coup, argghh - enfin il paraît que c'était pas génial), le talentueux Sean Lennon et l'immense Jon Spencer - que je ne connaissais pas encore, cela dit. Mais pas que des mauvaises nouvelles : j'ai évité aussi Texas, Faudel et même Jean-Louis Aubert, ouf !


Quoi qu'il en soit, j'ai rejoint le site pour Asian Dub foundation, à leur époque Facts & Fictions/R.A.F.I., autant dire la meilleure, quand ils avaient le petit chanteur indien à la voix nasillarde, le vibrionnant Deeder Zaman (merci Wikipedia !). L'espèce de techno jungle bengali inédit qu'ils ont inventé, à base de tambours, tablas et autres instruments indiens, couplés à des tables de mixages, rendaient le public hystérique (avec des titres énigmatiques mais furieux comme TH 9 ou PKNB, le dub de Free Satpal ou encore la formidable Assassin et le tube rap Black White, annonciateur de leur style à venir. Depuis ils ont viré un peu trop rap à notre goût mais continuent, il faut le reconnaître, à dégager une belle énergie - ils provoquent en tout cas des tours de reins et autres foulures de bassin à leur public occidental depuis une bonne décennie.


Sur la grande scène, l'heure était venue d'assurer un premier rendez-vous avec un type que je connaissais alors surtout comme acteur, et en tant que rock star décadente pour deux ou trois tubes (The Passenger, Nightclubbing ou Louie Louie - je pensais même la chanson de lui, j'étais jeune et bête !), sans me douter que j'aurais un jour l'intégrale de ses oeuvres en vinyle. The one and only Iggy Pop, l'Iguane sans ses Stooges mais avec la même énergie, se tordant comme une liane dans son pantalon trop petit, hurlant à la mort, défiant le public (avec succès) de marcher sur la sécurité : "Fuck the Security, I want ev'rybody on stage, C'me on !" - de ma vie je n'ai plus jamais vu personne monter sur la grande scène des Eurocks depuis le public, et notamment pas deux cent personnes comme ce soir-là ! Concert à l'énergie débridée où l'on a pogoté comme des perdus - que du bonheur. Si on m'avait dit à l'époque que je le reverrais 7 ou 8 ans plus tard dans le même pantalon, mais cette fois-ci avec les Stooges, je ne l'aurais pas cru. J'aurais eu tort.



Avant ou après ces deux sommets scéniques, on a du passer rapidement à Louise Attaque qui nous horripilait déjà à l'époque sans raison valable (enfin si, nos copines en étaient folles et nous en saoûlaient à longueur de journée) - en réalité pas grand chose à leur reprocher, bonnes chansons et bons interprètes, à part le timbre de voix si particulier de Gaétan Roussel auquel nous autres mâles étions unanimement allergiques. Aperçu aussi Morcheeba, juste assez pour m'en souvenir - bon groupe et chouette chanteuse qui n'a cependant jamais réussi à percer en division 1 de trip-hop.


Il est vrai que dans ces sommets-là naviguait alors un zeppelin extra-terrestre originaire de Bristol : Portishead, son compositeur de génie Geoff Barrow et sa chanteuse bouleversante, Beth Gibbons. Deux albums et un live, pas plus, pour entrer dans la légende où leur premier single Glory Box les avait déjà propulsés. Mélodies planantes et voix déchirante, production au cordeau où les beats grattaient comme du vieux vinyl et les violons se fracassaient contre des murs d'infrabasse... Et un sens du tragique inné - il m'est arrivé de pleurer en écoutant It's a Fire ou Sour Times, autant d'airs qui accompagnaient admirablement les ruptures et/ou les journées pluvieuses. Une voix qui lui permettait (et lui permet encore, j'espère !) également de "crooner" à la manière de la mythique Shirley Bassey, oui, celle des James Bond (superbe Seven Mouth par exemple).


Mais sur scène Portishead commençait par Humming où j'ai réalisé - mon dieu, mais elle fait ça aussi avec sa voix ! C'est à peine croyable mais leur musique, et plus encore avec je-ne-sais-plus-quelle substance j'avais pris ce jour-là, était encore plus intense sur scène, avec une profondeur dans le malaise (Cowboys,Over...), tout comme un frisson de communion dans la beauté qui m'ont durablement marqué - si un concert a eu un jour un effet psychotrope sur moi, c'est celui-là ! A un moment, la chanteuse a tenu une note, seule, a capella, longtemps, longtemps... et j'ai eu la plus belle chair de poule de ma vie, du cheveu au poil d'orteil - c'était juste sublime, au point que j'en ai eu un fou-rire nerveux. Point culminant idéal pour refermer une première décennie d'Eurockéennes donc, et pas la dernière.



1999


D'après mes fumeux calculs, il semblerait que cette année-là, nous ayons campé face au site, dans le petit camping payant (mais pas cher) et sur-veil-lé : solution intermédiaire sympathique à une période où l'on voulait bien encore camper, mais plus forcément marcher tous les soirs 25 minutes sous la pluie en longeant la voie ferrée pour regagner une tente éventrée et/ou squattée par quelqu'un d'autre... Ambiance sympa néanmoins aussi dans ce camping-là, et toujours un peu woodstockéenne (par exemple, avec le lavage au lavabo collectif, où la plupart des gens garçons & filles se mettaient plus ou moins à poil). Anecdotique mais unique : un quatrième jour avait été spécialement ajouté cette année-là pour un sûrement mythique concert de Metallica (les ayant vus 1 ou 2 ans avant on ne s'est pas précipités - on aurait peut-être dû, connaissant la période sombre qui a suivi pour eux).


Bref, c'est donc le vendredi qu'on a gagné le site pour y voir une star dont on ne mesurait pas à l'époque tout le poids : Debbie Harry, the one and only Blondie ! Pour tout vous dire, quand j'ai entenu Atomic (que j'avais découvert en cover dans Trainspotting 3 ans avant), j'ai cru qu'elle en faisait une reprise. A peine connaissais-je ses tubes glacés (que je traque dix ans plus tard en 45 tours dans les vide-greniers) : Call Me et autres Heart of Glass ! Quoi qu'il en soit la demoiselle était la troublante créature que l'on sait, son disco rock pimpant, et je me souviens avoir bien aimé son concert fort dansant !


Il semble bien que ce soit cette année-là que j'ai vu pour la première fois (et de loin la meilleure) l'androgyne et troublant Brian Molko et son groupe : le formidable (souvenons-nous de ses débuts, hein !) trio Placebo ! A l'époque ils avaient sorti seulement leur album éponyme, ainsi que Without you I'm Nothing, tuerie pop-rock par excellence, dont personne ne peut nier qu'ils n'ont plus jamais fait aussi bien (même si on a toujours aimé au moins quelques chansons de leurs disques récents).


A l'époque le trio, habillé en femmes, sonnait comme un remix de Nirvana, Bowie et Cure (toutes choses inaccessibles en live pour diverses raisons), avec un son à la fois parfait et nauséeux, un chant hargneux et nasillard, qui donnaient un formidable défouloir sous forme de, si l'on peut dire, pogo intelligent...
Avec des titres imparables comme les arrogantes de classe Come Home, Teenage Angst, Pure Morning, les violentes You don't Care about us, Brick Shithouse, Every you and Every Me et autres 36 Degrees, c'était franchement très excitant sur scène (quelques années plus tard au même endroit, on a constaté qu'ils étaient 5 et surtout, n'avaient plus envie). Jusqu'à preuve du contraire c'est donc bien à leur âge d'or qu'on les a découverts, soit l'un des nombreux miracles qu'on doit à la Prog' des Eurockéennes !



A part ça ce vendredi-là, on a vu (était-ce la première fois, plus trop sûr), la terrible puissance de feu de Lofofora (certainement le meilleur groupe de hardcore français et le plus conscientisé), du genre à vous faire hurler des insanités anti-fascistes puis à vous invectiver de messages salutaires : "Gueuler ensemble et brandir le majeur c'est bien, maintenant sortez-vous les doigts du cul et faites quelque chose de concret !". Bien envoyé quoi. Tiens, au fait, Skunk Anansie est repassé en 1999 mais on ne les a pas revus. Sinon je pense y avoir vu Bloodhound Gang par simple mémoire visuelle mais même leur plus grand tube selon wikipedia (The bad Touch) ne me rappelle rien - il faut dire que c'est très nul - il peut parfois arriver même aux illustres et ô combien inspirés programmateurs des Eurockéennes de céder à de passagers et regrettables effets de hype...



Et puis quand même, point d'orgue de la soirée et autre artiste également parvenu à l'époque au faîte de sa carrière et de son inspiration : Marylin Manson qui avait déjà signé les prometteurs Portrait of an American Family, Smells Like Children (et ses formidable covers de Sweet Dreams ou I Put a Spell on you), et le dantesque Antichrist Superstar ! A l'époque donc, le personnage n'ayant pas encore fait son coming out ("Non, je ne suis ni sataniste, ni idiot, et encore moins auto-destructeur") faisait franchement un peu... peur, tout autant que son groupe composé de personnages non moins effrayants que lui, comme Twiggy Ramirez et autres Madonna Wayne Gacy. Il drainait d'ailleurs des cohortes de fans fardés de blanc et avec des têtes de méchants, qui semblaient ne se nourrir que de pintes de sang frais.


Le son était dûr et jouissif, le chanteur se mutilait (ou le jouait bien), s'exhibait, picolait sec mais assurait grave ses parties vocales : citons les inquiétantes Cake & Sodomy, The Dope Hat, les très efficaces Get Your Gunn ou Disposable Teens (à propos, rappelons que ce garçon est officiellement coupable de TOUS les massacres lycéens survenus aux USA depuis les années 2000), ou encore la fameuse et grandiose trilogie The Love/Fight/Death Song. Jouant systématiquement sur les codes satanistes et mélangeant allègrement images chrétiennes et nazies, le personnage délivrait des concerts mi grand-guignol mi performance géniale et baroque. On l'a revu récemment (en 2007) et il ne subsistait - hélas - plus que le grand-guignol...


Le lendemain ne m'a, à vrai dire, pas laissé un souvenir extraordinaire. L'après-midi avait commencé par un agréable moment avec le petit prince du Raï que la France venait de découvrir, Cheb Mami (pas encore aussi sulfureux qu'aujourd'hui), qui avait parfaitement su prendre un public pas forcément fan ni spécialiste de sa musique, grâce à un charisme indéniable. Il était aussi venu une baudruche médiatique à dégonfler, en la personne de Eagle Eye Cherry (frère de Neneh, une vraie showgirl elle !). En effet, une seule et unique jolie balade intitulée Save Tonight ne faisait pas de lui un nouveau Ben Harper (pour qui il semblait pourtant se prendre et qu'il singeait admirablement). Il était en plus armé d'une puissante tête à claques - je crois me souvenir qu'il avait été sifflé, ce qui est très rare aux Eurockéennes, mais il faut dire qu'il n'avait vraiment rien à foutre sur la grande scène ! Quoi qu'il en soit, disparu sans laisser d'adresse - il y a une justice.


Sous le Chapiteau, souvenir brumeux mais assez fasciné du concert de Tricky... Le fantasque Adrian Thaws, avec sa trip-hop alors lugubre et souvent captivante, avait la particularité de tourner le dos au public à peu près tout le concert (y compris en chantant), mélange peut-être de complexes, de timidité et de paranoïa enfumée - il tirait furieusement sur des joints énormes, puis lâchait des jets de fumée impressionnants de longueur et de densité. Il est vrai qu'il était en plus en plein dans sa période dite "inécoutable" (Pré-Millenium Tension and co), alors que ses albums sont redevenus plutôt lumineux dans les années 2000...


Je le connaissais peu à l'époque, pour autant et même si je n'ai grosso modo vu que ses oreilles, je garde un bon souvenir de l'interprétation gothique de ses tubes (comme Hell is round the Corner et surtout Overcome), car il y avait avec lui sur scène, et heureusement, une divine chanteuse noire en robe de soirée, à la voix et au physique tout à fait fatals et qui prenait toute la lumière sur elle... J'ai tout de même préféré le revoir, pas moins parano mais plus en forme, 4 ans plus tard au même endroit.


Dernier souvenir, de la soirée : le furieusement poseur Lenny Kravitz (une autre sévère tête à claques se prenant pour la réincarnation de Jimi Hendrix) et son rock funky tonitruant et vaguement bourratif, un peu FM à notre goût mais pas indigne de passer au moins une fois ! Quoi qu'il en soit le show était extrêmement pro, ses costumes parfaits, ses choristes bien girondes, et sa batteuse, Cindy Blackmore attirait immédiatement l'attention par sa frappe herculéenne : les tubes Mama Said et Are You Gonna go my way se sont avérés aussi puissants qu'on pouvait l'espérer. Bref il avait assuré le steak et, sans doute grâce aux bars environnants, on ne s'y est pas trop ennuyé malgré une légère aversion pour le personnage.

Au fait, je ne suis pas resté le dimanche, mais là, ayant à peu près fini mes études, c'était pour cause ... de service militaire (en Préfecture, qu'on se rassure) ! Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans... pouf, pouf.



La fin par là (2000-2002) !
Affiches : www.cg90.fr / Photo : www.eurockeennes.fr

Les Eurockéennes De Belfort : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2015
Le samedi, c'était par ici ! Deuxième jour pour nous et dernier pour tout le monde, ce dimanche commence en pente douce comme la veille. Il est vrai que personne de sensé ne... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2014
Le samedi, c'est par là ! Mauvaise nouvelle pour commencer : on a pas assez trainé au barbecue du dimanche pour rater comme prévu les abominables chevelus d'Uncle acid & The... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 :  Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 : Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2014
"Etre rock en 2014", comme ont dit dans Rock & Folk, c'est peut-être écouter le concert de Metronomy en direct des Eurocks sur Inter, un vendredi soir dans sa cuisine, en... La suite

Asian Dub Foundation : les dernières chroniques concerts

Asian Dub Foundation + Fowatile en concert

Asian Dub Foundation + Fowatile par ratwoman13
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 04/04/2011
Concert annoncé à 21h, j'arrive à 20h40 et la première partie Fowatile a déjà commencée depuis 20 minutes, sur scène 4gars tous avec des lunettes de soleil enfin, celles du... La suite

Festival Voix du Gaou : Fatals Picards + Asian Dub Foundation en concert

Festival Voix du Gaou : Fatals Picards + Asian Dub Foundation par Boby
Six Fours - Iles du Gaou, le 24/07/2009
L'avantage d'arriver en avance sur les festivals c'est que des fois il est possible d'assister aux balances. Il est donc 17 heure lorsque nous nous rendons aux balances. Il fait... La suite

Blondie : les dernières chroniques concerts

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc)  en concert

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc) par Demi Playmobil
Carnegie Hall, New York, le 01/04/2016
Soirée hommage à David Bowie au Radio City Hall, à New York, hier soir... Le groupe de Mc Caslin qui joue sur le dernier album de du Thin White Duke Blackstar a composé une... La suite

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 22/08/2014
Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les... La suite

Summercase (Nick Cave & Grinderman, Blondie, Patrice, We are Scientist, Ian Brown, The Verve, Midnight Juggernauts, Interpol, Edwyn Collins, Etienne De Crécy) par Cybermetisse & Gring
Parc del Forum, Barcelone, le 18/07/2008
La journée finit sous un soleil brûlant et nous arrivons dans la place, quelque peu surpris par l'aspect des lieux; en effet, le festival se déroule dans une sorte d'enceinte bétonnée élevée sur un dock. Nous sommes entourés par la mer et les scènes particulièrement rapprochées, bénéficient de bétonflor géants empilés de façon à ce que la populace... La suite

BLOODHOUND GANG : les dernières chroniques concerts

Bloodhound Gang par Hum !
Espace Julien - Marseille, le 29/02/2000
Ce groupe là mérite que l'on s'y attarde un peu. Annoncé comme des déconneurs fous ils ont en effet tenu leurs promesses, mais il faut bien reconnaître que cela sonne parfois un peu faux. Déjà j'arrive à 'entrée je demande si on peut prendre des photos, celui qui s'est ensuite révélé être le bassiste du groupe gros sourire caricatural arrive, prend... La suite

Détroit : les dernières chroniques concerts

Détroit en concert

Détroit par Lol
Zénith de Paris, le 03/12/2014
Troisième passage et 9ème date parisienne en 6 mois pour Détroit. Apres la Cigale et l'Olympia, le groupe de Bertand Cantat s'arrêtait en fin de tournée dans un zénith de... La suite

Détroit + Samuel Ka en concert

Détroit + Samuel Ka par Marcing13
Dock des Suds Marseille , le 21/11/2014
Pour ceux qui me lisent, j'ai l'habitude de réserver un "A ne pas manquer" aux (bons) festivals, réservant un bon "Bien" quand je m'éclate à un concert. Et à vrai dire, avec le... La suite

Détroit en concert

Détroit par Vand
Dock des Suds, Marseille, le 21/11/2014
Avant toute chose, pour ceux qui liront ce billet, je tiens à préciser que tout ce qui va suivre est du domaine du PERSONNEL. Je me contrefous de dire que les éclairages étaient... La suite

Shaka Ponk (feat. Bertrand Cantat) en concert

Shaka Ponk (feat. Bertrand Cantat) par Cedmcvsdiego
Patinoire Meriadeck, Bordeaux, le 16/11/2014
Le show que propose le groupe d'electro-rock Shaka Ponk est radicalement différent de toutes les prestations musicales... Outre une puissance de feu hors norme, Goz et ses... La suite

FFF : les dernières chroniques concerts

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) par Benji
Malestroit, le 26/07/2014
Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du... La suite

Triggerfinger + FFF (Festival Solidays 2014) en concert

Triggerfinger + FFF (Festival Solidays 2014) par Lebonair
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 29/06/2014
J'aime beaucoup le festival Solidays et cela pour plusieurs raisons.... Pour la bonne cause tout d'abord, Chaque année, les recettes du festival permettent de financer des... La suite

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho...  en concert

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho... par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 14/06/2014
Pour sa 7ème édition, l'Ardèche Aluna Festival présente une belle programmation. Cette année encore, le festival arrive à allier convivialité, concerts, actions touristiques et... La suite

Conférence de presse Solidays avec Antoine De Caunes, Marco Prince, Tryo, Mai Lan, Mc Solaar, Wax Tailor, Naive New Beaters...   en concert

Conférence de presse Solidays avec Antoine De Caunes, Marco Prince, Tryo, Mai Lan, Mc Solaar, Wax Tailor, Naive New Beaters... par Julyzz
Paris, le 02/06/2013
Le festival Solidays fête cette année ses 15 ans, il aura lieu les 28, 29 et 30 juin. Luc Barruet, créateur de Solidarité Sida, ne sait pas s'il faut se réjouir de ces... La suite

Iggy Pop : les dernières chroniques concerts

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Iggy Pop (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint Cloud, le 28/08/2016
D'après les rumeurs, le concert donné par Iggy Pop en ce 28 août 2016 à Rock en Seine serait le dernier concert Européen du Parrain du Punk. Il y a quelques mois, au moment... La suite

Iggy Pop (Festival Fête du Bruit dans Landerneau 2016) en concert

Iggy Pop (Festival Fête du Bruit dans Landerneau 2016) par lol
Landerneau, le 14/08/2016
En arpentant les planches du Festival "Fête du Bruit dans Landerneau", dont il faut saluer l'excellente programmation depuis plusieurs années, jamais l'iguane (aka Iggy Pop)... La suite

Lenny Kravitz : les dernières chroniques concerts

Lenny Kravitz en concert

Lenny Kravitz par Cedmcvsdiego
Patinoire Meriadeck, Bordeaux, le 03/12/2014
La patinoire n'est pas restée de glace hier soir lors de la prestation de Lenny Kravitz pour défendre "Strut", son dernier effort sorti en septembre. De "Dirty white boots" en... La suite

Paléo Festival : Xewin + Da Cruz + Niyaz + Imany + La Gale + Irma + Rodrigo Y Gabriela + Dope D.O.D. + Ibrahim Maalouf + Lenny Kravitz + Skip The Use en concert

Paléo Festival : Xewin + Da Cruz + Niyaz + Imany + La Gale + Irma + Rodrigo Y Gabriela + Dope D.O.D. + Ibrahim Maalouf + Lenny Kravitz + Skip The Use par Galoubet
Nyon (Suisse), le 20/07/2012
Journée pluvieuse... la boue s'inviterait-elle au Paléo ? La mode étant aux bottes plastiques, il y a de quoi se poser des questions... Show Case au Cosmo: les XEWIN 2 MC (un... La suite

Lenny Kravitz  en concert

Lenny Kravitz par lebonair
Bercy Paris, le 26/06/2012
26 juin dernier, Lenny Kravitz revenait à Bercy un an après son dernier passage ici. Je m'apprête donc à rentrer dans cette immense salle 18 ans après avoir lâcher l'affaire... La suite

Lenny Kravitz en concert

Lenny Kravitz par Cabask
Zénith Oméga - Toulon, le 05/06/2012
Parti tard, arrivé pile à l'heure, je tourne pour me garer et n'arrive au Zenith que quelques minutes avant 21 heures. Je ne verrai donc pas la 1ère partie. La tête d'affiche de la... La suite

Lofofora : les dernières chroniques concerts

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein en concert

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein par Philippe
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Arrivée en France du Download Festival, le gros machin metal de Live Nation, donc ? Personne n'est dupe, ce n'est pas de la philanthropie, l'idée est évidemment d'aller empiéter... La suite

Lofofora + the Horny Bitches en concert

Lofofora + the Horny Bitches par sodis xiii
le Moulin, Marseille, le 08/10/2015
Novice dans le monde de la chronique, j'ai choisi pour ma première pige, une bonne soirée punk-métal avec à l'affiche les Horny Bitches, un quatuor féminin qui nous vient de... La suite

Louise Attaque : les dernières chroniques concerts

Fiesta des Suds : Skip&Die vs Lindigo / Swan Ink / Louise Attaque / DJ Tony S / Lou Seriol / Baja Frequencia en concert

Fiesta des Suds : Skip&Die vs Lindigo / Swan Ink / Louise Attaque / DJ Tony S / Lou Seriol / Baja Frequencia par Lumak
Docks des Suds - Marseille, le 21/10/2016
Pour cette 25ème édition de la Fiesta des Suds, je suis arrivé aux dernières secondes de The dizzy Brains au Cabaret, ça joue fort et à fond (bouchons indispensables), c'était le... La suite

Iron Maiden, Louise Attaque, Egopusher, Carlos Nunez, Steve 'n Seagulls, Sarah W. Papsun (Paléo Festival 2016)  en concert

Iron Maiden, Louise Attaque, Egopusher, Carlos Nunez, Steve 'n Seagulls, Sarah W. Papsun (Paléo Festival 2016) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 20/07/2016
Paléo Festival de Nyon, deuxième jour... Egopusher Pour le deuxième jour, on démarre tranquille avec le show case d'Egopusher. C'est un groupe Suisse qui fait... La suite

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) en concert

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) par Xavier Averlant
Citadelle d'Arras, le 01/07/2016
Pour sa 13e édition, le Main Square Festival d'Arras, organisé par Live Nation, s'est déroulé dans l'enceinte de la citadelle, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.... La suite

Louise Attaque + The Seasons en concert

Louise Attaque + The Seasons par Kris Tian
Le Silo - Marseille, le 31/03/2016
Depuis que je chronique et/ou photographie les concerts au Silo jamais je n'avais vu cette salle aussi remplie. Y'a pas à dire Louise Attaque attire les foules et va nous donner... La suite

Marilyn Manson : les dernières chroniques concerts

Marilyn Manson en concert

Marilyn Manson par tumnusia
Zénith de Paris, le 21/12/2009
Je suis pourtant fan de Marilyn Manson depuis bien des années déjà mais là, franchement, son concert au Zénith de Paris, le 21 décembre 2009, c'était pas terrible. Juste trois... La suite

Sonisphère : Armored Saint, Faith No More, Lacuna Coil, Machine Head, Marilyn Manson, Porn Queen, Soulfly, The Darkness, Wolfmother par Rama
Snowhall Park - Amnéville, le 08/07/2012
Après un Sonisphère 2011 hors norme, les amateurs de métal ont retrouvé le Galaxie d'Amnéville les 07 et 08 Juillet 2012. Une deuxième édition "light", due, notamment, à l'annulation de dernière minute d'Evanescence suite au décès de la grand-mère d'Amy Lee. Ajoutons à cela les aléas climatiques qui ont également contraint l'annulation de Bloody... La suite

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007)  en concert

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 29/06/2007
Une entrée en matière plutôt réussie pour les Eurockéennes de Belfort 2007... En ce vendredi 29 juin humide, le site du festival est bien rempli, avec une public bigarré... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 29/06/2007
Peut-on dire "mes" et s'approprier un peu des mythiques Eurockéennes, sous prétexte qu'on y va pour la 14 ième fois ? Bof, tant qu'un type qui y serait allé 15 fois ou plus ne... La suite

Morcheeba : les dernières chroniques concerts

Skye And Ross en concert

Skye And Ross par Le marchand de sable
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 25/10/2016
Commençons par l'effet de surprise... Programmé grande salle, c'est au club de la Coopé que nous sommes conviés à notre arrivée au concert de Skye And Ross. Certes, la salle de... La suite

Morcheeba + Hannah en concert

Morcheeba + Hannah par phil2guy
Marseille - Le Moulin, le 10/11/2013
En ce dimanche soir au vent glacial, je rentre dans un Moulin archi comble pour assister au concert de Morcheeba. Apparu, comme chacun sait, au moment de la vague " Trip-Hop " du... La suite

Morcheeba + Moonpix recorder en concert

Morcheeba + Moonpix recorder par Ysabel
Espace Julien Marseille, le 30/10/2010
Ce soir Cours Julien, concert de Morcheeba. Et pas n'importe lequel. Pour la petite histoire, après le départ de Skye Edwards (la chanteuse), les frères Godfrey ont cherché à... La suite

Morcheeba par Hum !
Espace Julien, le 26/05/1998
Quel retour ! après un petit show en accoustique à la Fnac où Skye et Ross (à la guitare sèche) nous ont joué The sea, Over and over, Let me see et une autre, et ont répondu à quelques questions, Morcheeba au grand complet (Paul aux platines et un bassiste) pendant 1h 15 nous a envouté avec ses mélodies toujours aussi aériennes, prenant un peu plus... La suite

Nada Surf : les dernières chroniques concerts

Nada Surf en concert

Nada Surf par Sami
Cabaret Aleatoire, Marseille, le 31/10/2012
Je ne les ai pas vus depuis leur passage aux Eurockéennes de 2003 mais jamais à Marseille, ayant raté leur passage à l'Espace Julien en 2008. Une anomalie corrigée ce soir avec un... La suite

Nada Surf  en concert

Nada Surf par Lebonair
La Maroquinerie Paris, le 20/07/2010
Le plus français des groupes américains, Nada Surf sont passés dans le 20ème à la Maroquinerie, ma salle préférée, près de chez moi, pour deux dates, le 19 et 20 juillet 2010.... La suite

Nada Surf + Underground Railroad + Kim Novak en concert

Nada Surf + Underground Railroad + Kim Novak par odliz'
Espace Julien - Marseille, le 01/10/2008
L'espace Julien fait salle comble ce soir avec la venue des américains francophiles Nada Surf entre deux dates internationales pour la sortie chanceuse de leur 5ème album. ... La suite

Nada Surf + Underground Railroad + Kim Novak par pockman
Espace Julien - Marseille, le 30/09/2008
Évènement ce soir sur Marseille ! A l'heure où l'OM se rend à Madrid pour disputer son match de ligue des champions et peu après que la police madrilène ait décidée de taper bêtement sur les supporters olympiens, NADA SURF, un de mes groupes préférés, revient après 9 ans d'absence ! Entre mon équipe et mon groupe de coeur, le choix n'est pas si... La suite

No One is Innocent : les dernières chroniques concerts

Tagada Jones + No One Is Innocent en concert

Tagada Jones + No One Is Innocent par Sodis Xiii
L'Usine, Istres, le 28/04/2017
En cette période électorale, les deux groupes phares et bruyants de la scène punk rock française sont sur la route pour une mini-tournée, afin d'éveiller les consciences mais aussi... La suite

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff  en concert

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff par Lebonair
Elysée Montmartre, Paris, le 22/04/2017
Le samedi 22 avril dernier, veille des élections présidentielles, s'est tenue une soirée exceptionnelle à l'Elysée Montmartre. L'évènement "Du Bruit sur Paris" réunissait à... La suite

No One Is Innocent, Beat Says en concert

No One Is Innocent, Beat Says par Marcing13
le Moulin Marseille, le 08/12/2015
Ce soir le Moulin a fait le plein pour accueillir No One Is Innocent. En 1ère partie Beat Says délivre un Funk Rock assez classique. Leur set sera écourté la faute a une grosse... La suite

No One is Innocent en concert

No One is Innocent par Cedmcvsdiego
Rock School Barbey - Bordeaux, le 05/11/2015
Le groupe de fusion No One Is Innocent reprend la route en 2015 afin de défendre son récent album "Propaganda" bien plus réussi que "Drugstore", son prédécesseur datant de... La suite

Noir Désir : les dernières chroniques concerts

Noird Désir + Hawksley Workman par Nico
Arenes d'Arles, le 23/07/2002
Que de choses à dire sur ce concert!!!! J'ai découvert Hawksley Workman ce soir-la au milieu de ces magnifiques arènes. C'est un furieux, qui met une peche d'enfer au public. Il enchaine sur n'importe quel instrument et fait claquer sa voix. Depuis je suis bien fan. Je crois qu'il y avait autant de fan d'Hawskley que de Noir Des ( j'exagere un... La suite

Frandol + Noir Désir par Hum !
Usine - Istres , le 10/05/2002
Je dois avouer que cela faisait longtemps que je n'étais pas aussi excité à l'idée d'aller à un concert. Cela n'est d'ailleurs que la deuxième fois que je fais un tel déplacement pour un concert (la première fois étant Manu Chao à Toulouse). Après une bonne pizza 4 fromages mangée avec Cédric nous voilà sur place. Du monde, mais bien canalisé.... La suite

Placebo : les dernières chroniques concerts

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Sziget Festival, Budapest, Hongrie, le 13/08/2014
SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème... La suite

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) en concert

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) par coco
Six Fours les Plages, le 17/07/2014
Encore une année ou le festival Les Voix du Gaou est à tomber. La programmation est géniale, les organisateurs sont supers et le lieu ... sans nom tellement c'est magnifique !... La suite

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012) en concert

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 24/08/2012
On fête en grande pompe les 10 ans du festival Rock en Seine au Domaine National de Saint-Cloud du 24 au 26 août 2012, avec une programmation éclectique idéale pour contenter... La suite

Rock en Seine 2012 - Jour 1 : Placebo, Bloc Party, Dionysos, C2C, Asteroids Galaxy Tour, Miike Snow, Grimes, Owlle en concert

Rock en Seine 2012 - Jour 1 : Placebo, Bloc Party, Dionysos, C2C, Asteroids Galaxy Tour, Miike Snow, Grimes, Owlle par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 24/08/2012
Pour sa dixième édition, le festival francilien, qui a déjà vu passer sur ses pelouses des artistes aussi renommés que Muse, Radiohead, Massive Attack, The White Stripes, Rage... La suite

Portishead : les dernières chroniques concerts

Portishead (Rock en Seine 2014) en concert

Portishead (Rock en Seine 2014) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2014
Comme une semaine auparavant à la Route du Rock de Saint-Malo, le groupe anglais Portishead a offert un magistral concert à ses très nombreux fans réunis au Parc de... La suite

(mon) Rock en Seine 2014, 2/2 : Junip, St Paul & the Broken Bones, Thee Oh Sees, The Ghost of a Saber Tooth Tiger, Cheveu, Lucius, Emilie Simon & ONDIF, Portishead, Frànçois & the Atlas Mountain, The Horrors, St. Vincent en concert

(mon) Rock en Seine 2014, 2/2 : Junip, St Paul & the Broken Bones, Thee Oh Sees, The Ghost of a Saber Tooth Tiger, Cheveu, Lucius, Emilie Simon & ONDIF, Portishead, Frànçois & the Atlas Mountain, The Horrors, St. Vincent par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 23/08/2014
Le vendredi, c'est par ici ! Deuxième (et hélas dernière journée) pour nous dans cette bonne ville de Saint-Cloud, pour communier avec quelques 39 999 autres personnes dans... La suite

La Route du Rock Collection été 2014 : Portishead, Slowdive, Mac DeMarco, Thee Oh Sees, Baxter Dury, Anna Calvi, Angel Olsen, Cheveu, The War On Drugs, Protomartyr, Temples, Cheetahs, Perfect Pussy en concert

La Route du Rock Collection été 2014 : Portishead, Slowdive, Mac DeMarco, Thee Oh Sees, Baxter Dury, Anna Calvi, Angel Olsen, Cheveu, The War On Drugs, Protomartyr, Temples, Cheetahs, Perfect Pussy par Pierre Andrieu
Fort de Saint Père, Saint-Malo, le 16/08/2014
Très belle édition 2014 pour La Route du Rock, qui avait lieu du 14 au 16 août au Fort de Saint-Père, à quelques encablures de Saint-Malo... Au menu, une très excitante... La suite

Portishead (Les Nuits de Fourvière 2014) en concert

Portishead (Les Nuits de Fourvière 2014) par le marquis de jonard
Théâtre Antique de Fourvière, Lyon, le 15/07/2014
Cela faisait quelques années que ça me titillait d'aller voir Portishead en concert... Des amis lyonnais nous préviennent la veille de la mise en vente des billets aux nuits... La suite

SPICY BOX : les dernières chroniques concerts

Spicy Box par manu
Le Cylindre à Larnod, le 05/05/2000
C'était vraiment un bon, bon concert, le groupe s'est bien donné mais pas longtemps, à peine 1 heure. Heureusement que Dj Feubo(drum n'bass) était là.Quand les Spicy Box on arreté tout le monde croyait que c'était pour une pause et qu'ils allaient revenir donc il n'a pas eu de rappel et finalement ils ne sont jamais revenus. Ce n'est le genre de la... La suite

Supergrass : les dernières chroniques concerts

Supergrass en concert

Supergrass par Pierre Andrieu
La Cigale, Paris, le 11/06/2010
Public électrique et ambiance de feu pour le concert d'adieu de Supergrass à la Cigale, à Paris, le 11 juin... C'est devant une salle comble et hystérique, rapidement... La suite

Supergrass + Pony Taylor en concert

Supergrass + Pony Taylor par Maldoror
Toulouse - Le Bikini, le 11/07/2009
Chaude ambiance au Bikini ce 11 juillet 2009 pour la seule venue en France du groupe Supergrass (à quoi cela tient-il donc ? mystère...). La première partie (le groupe Pony... La suite

Supergrass en concert

Supergrass par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 17/11/2005
En état de grâce... Les Anglais de Supergrass ont donné un concert réjouissant à la Coopérative de Mai, devant un public enthousiaste... mais clairsemé. Le groupe de... La suite

Festival de Bénicassim 2002 par Pierre Andrieu
Bénicassim (Espagne), le 19/05/2003
Le Festival de Bénicassim 2002 a laissé un souvenir impérissable à ceux qui ont eux la chance d'aller passer trois jours sur son site. Une programmation extraodinaire pour le fan de pop et d'électro (Radiohead, The Cure, Chemical Brothers...) un climat torride, des festivaliers enthousiastes et conviviaux, une mer chaude... Que demandez de plus... La suite

The Chemical Brothers : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers en concert

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers par Yann B
Arènes - Nimes, le 06/07/2011
Seule virée à Nîmes cette année pour nous, mais d'importance, puisque ce concert constitue mon cadeau d'anniversaire, avec les maîtres anglais de l'electro en tête d'affiche. ... La suite

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk...  en concert

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk... par Boby
Citadelle, Arras, le 01/07/2011
Back to the roots pour la 7 éme édition du Main Square. Si les dernières années le Main Square avait pu habituer à une programmation dont le line up donnait des allergies... La suite

Tricky : les dernières chroniques concerts

Tricky + Miosine en concert

Tricky + Miosine par Sami
Espace Julien, Marseille, le 10/02/2015
Eh bien une fois n'est pas coutume on aura ce soir plus envie de dire du bien de la première partie que de la tête d'affiche.Miosine, talent local qui m'était jusque là inconnu,... La suite

Tricky + Miosine en concert

Tricky + Miosine par Marcing13
Espace Julien, Marseille, le 10/02/2015
Allez, j'inaugure ! Mais puisqu'il faut se lancer, je mets mon 1er 2 étoiles très bien payé pour le concert de ce soir. C'est dur me diriez-vous ! Je vous répondrez : "y... La suite

Tricky + Stalk en concert

Tricky + Stalk par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 15/12/2013
Belle affiche de fin d'année à la Coopé, à Clermont-Fd, le 15 décembre 2013 avec le très culte trip hop / rock de Tricky, en tête d'affiche attendue de pied ferme par un nombreux... La suite

Tricky en concert

Tricky par SBSam
Le Transbordeur, Lyon, le 12/12/2013
Chaude ambiance au Transbordeur, à Lyon, par une nuit froide et brumeuse. On n'a jamais vu le visage de Tricky, éclairé par l'arrière, ni celui de ses charmantes musiciennes... La suite

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2016
Le samedi, c'était par ici ! Sous un climat absolument parfait (pas de pluie, pas de canicule, quelques nuages sympathiques), on arrive sur le site au son de Blossoms,... La suite

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2016
Il en a fallu, des amitiés fidèles depuis nos lointaines études, des tentes défoncées puis des hébergeurs adorables et constants, des déménageurs compatissants, des mamans... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2015
Le samedi, c'était par ici ! Deuxième jour pour nous et dernier pour tout le monde, ce dimanche commence en pente douce comme la veille. Il est vrai que personne de sensé ne... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite