Accueil Chronique de concert (mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 3/3 (2000-2002) : /2000 : Alanis Morrissette, -M-, Muse, Nine Inch Nails, Cranberries, Tryo, France Cartigny, Rita Mitsouko, Asian Dub Foundation /2001 : Skull, La Nef des Fous, Yann Tiersen, Les Têtes Raides, La Ruda Salska, The Young Gods, Tricky, Ben Harper & the Innocent Criminals, Nashville Pussy /2002 : The (International) Noise Conspiracy, Mclusky, Sinclair, Saïan Supa Crew, Archive, Noir Désir, Alec Empire, Guem, Miro, Astonvilla, Ska-P, Lofofora, Air, Chemical Brothers (Rammstein)
Dimanche 22 septembre 2019 : 14258 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 3/3 (2000-2002) : /2000 : Alanis Morrissette, -M-, Muse, Nine Inch Nails, Cranberries, Tryo, France Cartigny, Rita Mitsouko, Asian Dub Foundation /2001 : Skull, La Nef des Fous, Yann Tiersen, Les Têtes Raides, La Ruda Salska, The Young Gods, Tricky, Ben Harper & the Innocent Criminals, Nashville Pussy /2002 : The (International) Noise Conspiracy, Mclusky, Sinclair, Saïan Supa Crew, Archive, Noir Désir, Alec Empire, Guem, Miro, Astonvilla, Ska-P, Lofofora, Air, Chemical Brothers (Rammstein)

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 3/3 (2000-2002) : /2000 : Alanis Morrissette, -M-, Muse, Nine Inch Nails, Cranberries, Tryo, France Cartigny, Rita Mitsouko, Asian Dub Foundation /2001 : Skull, La Nef des Fous, Yann Tiersen, Les Têtes Raides, La Ruda Salska, The Young Gods, Tricky, Ben Harper & the Innocent Criminals, Nashville Pussy /2002 : The (International) Noise Conspiracy, Mclusky, Sinclair, Saïan Supa Crew, Archive, Noir Désir, Alec Empire, Guem, Miro, Astonvilla, Ska-P, Lofofora, Air, Chemical Brothers (Rammstein) en concert

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert 01 juillet 2000

Critique écrite le par

La deuxième partie par ici (1997 - 1999) !



2000


Troisième et dernier volet de cette petite monographie sérieuse (mais sans prétention) des "vieilles" Eurockéennes. Enfin de moins en moins vieilles, on n'est plus que 9 ans en arrière... En 2000, nous sommes allés au camping pour la dernière fois (enfin, à ce jour), pas parce qu'on aimait plus ça mais pour cause de bons plans hébergements ensuite...Et il faut souligner qu'il est dûr de retrouver le line-up complet (ni le site des Eurocks ni Wikipedia n'ont une très bonne mémoire de cette année-là). Pourquoi ? Mystère... Le mythologique bug de l'an 2000 serait-il quand même arrivé ? Auraient-ils programmé un artiste particulièrement difficile à assumer ? Naaaan, pas David Hallyday quand même, puisqu'il était déjà venu avant ?!


En tout cas je suis sûr d'avoir raté Oomph (une sorte de sous-Rammstein, peut-être marrant en live) et Coldplay dont le monde s'est aperçu enfin en 2008 qu'ils vendaient du vent, tandis qu'ils m'ont toujours fait chier... Quel visionnaire non ? On a cependant du passer un moment en compagnie d'Alanis Morrissette, pas de quoi fouetter un chat mais un joli concert dans mon souvenir : une brune au sourire rayonnant, jouant bien et chantant juste, quelques titres accrocheurs comme Ironic ou énervés comme You oughta know, c'était déjà un bon début non ?


Sur ce qu'on appelait encore la scène C, souvenir formidable du vibrionnant Mathieu Chedid, alias -M-, devenu depuis une vraie star de la pop française grâce à un toucher de guitare tout à fait exceptionnel. En étant à ses deux premiers albums, il avait déjà à disposition des tubes comme les très funky Machistador ou Onde Sensuelle. Il venait de sortir l'album Je dis Aime et ses bombes atomiques comme Le Complexe du corn-flakes, sa reprise de Close to Me, et déjà la très rassembleuse Mama San. Just for the record, j'avais découvert ce garçon 4 ou 5 ans avant, accompagnant le plutôt mol Sinclair et mettant déjà le feu, à Marseille.


Par ailleurs il avait encore une ironie mordante qu'il a peut-être un peu perdu par la suite, avec des chansons comme le Festival de Connes. En tout cas, rien de changé ensuite, -M- ne m'a jamais déçu y compris en 2005 en grand-messe, pour un spectacle toujours aussi généreux - peu de performers français surfent aussi bien sur la vague grand public sans tomber dans la soupe ! D'ailleurs en 2008, il a paraît-il tué son personnage avant que celui-ci ne le fatigue, et nous avec. Excellente idée !


Bon, 2000 fut aussi l'année d'émergence du phénomène Muse, dont le premier album Showbiz ravageait les campus que je fréquentais encore. Ce parfait mélange/remix éhonté de Radiohead et de Jeff Buckley, grandiloquent et plein de pompe (aux deux sens du terme !), effectué par trois garnements, avait de quoi provoquer un certain enthousiasme ! Pourtant à l'époque, déjà pas dupe de leur filon bien trouvé, je me souviens qu'ils m'ont agacé dès la première performance sur scène (au Summum de Grenoble, quelques mois avant les présentes Eurock's). Parce que les Muse, tous les gens qui les ont vus le savent, ils étaient (et sont toujours) bons, très bons même, mais horriblement prétentieux. Autant dire que ça n'a fait qu'empirer - j'ai arrêté d'aller les voir depuis 2004 à Rock en Seine, jour où leur mégalomanie a dépassé mon seuil de tolérance.


Au moins à l'époque en 2000, n'étaient-ils vraiment que trois (et pas 5 ou 6 comme aujourd'hui avec des sbires cachés dans l'ombre) pour effectuer leurs tubes gonflés aux amphètes comme Sunburn, les puissantes Muscle Museum ou Sober, ou la balade, pour le coup presque digne de Radiohead, Unintended... Et force est de reconnaître que leur premier album est encore celui qui vieillit le mieux - allez, sauvons aussi le deuxième par pure gentilesse et pour Bliss et la prémonitoire Megalomania ! En tout cas on les a carrément zappés lors d'un passage plus récent aux Eurocks en 2006 et on continue à écouter d'une oreille distraite leurs nouveautés dans l'espoir, pour l'instant vain, qu'ils réussissent à se renouveler un jour...


Alors que Nine Inch Nails, bordel de Zeus, voilà un groupe qu'on a toujours adoré, notamment suite à ce premier (et heureusement pas le dernier) concert vu d'eux. Concert attendu depuis des années par mes amis et moi-même puisque l'album The Downward Spiral faisait partie de notre panthéon personnel. Le groupe s'était pointé sous chapiteau (eh oui, même pas sur la grande scène), couverts de la boue où ils avaient du se rouler juste pour le plaisir. Trent et son line-up de l'époque (assurément, plus "dangereux" que celui d'aujourd'hui, qui n'est pourtant pas manchot), alignait sans coup férir des tueries comme l'inégalable pogo March of the Pigs, le beat tellurique closer, ou encore Mr Self Destruct, où par exemple son joueur de clavier s'aidait occasionnellement de ses pompes et finissait en cassant à peu près tout.


Ah qu'il faisait bon pogoter entre amis, joyeusement bourrés, sur cette musique exceptionnelle, jouée par des types avec des têtes de tueurs... Et pourtant, quelques instants de poésie pure pour reprendre son souffle : Hurt, jouée seul au piano par Mr Trent Reznor, bouleversante. Il me semble qu'ils jouaient aussi Dead Souls (leur élégante reprise de Joy Division). Et puis bien sûr, The Fragile était déjà sorti, avec un tas d'autres titres saignants comme Starfuckers, We're in this together now, Ono You don't etc. Fabuleux concert donc, encore à ce jour l'un de mes meilleurs souvenirs sur les 15 années écoulées ! D'ailleurs Trent Reznor a eu beau renouveler son line-up, son nouveau passage en 2005 nous a encore transportés de bonheur ; son cerveau fonctionne toujours à 100 à l'heure à ce jour pour une production toujours aussi puissante et prolifique, sans parler de ses fabuleuses productions.


Pas trop de souvenirs à l'évocation de la programmation du samedi. Les Cranberries nous énervaient déjà suffisamment, je m'en souviens, pour qu'on ait guère supporté que de tenir jusqu'au single Zombie et son plaisant riff en amiante fondue. De même on a pas du dépasser le quart d'heure en compagnie des gentils Tryo, pas vraiment notre tasse de thé ni alors, ni depuis ! Dionysos à l'époque n'était qu'un groupe de pop-rock français vaguement en vogue, dont on ne prenait pas au sérieux la Coccinelle - on n'y est pas allé. Impossible donc de savoir s'ils étaient déjà les bêtes de scène qu'on a depuis découverts démentiels en live (sans doute lors de leur passage suivant aux Eurocks en 2003), puis vus et revus avec toujours autant de bonheur ! Ah si quand même, la minuscule et psychopathe France Cartigny nous avait fait impression, tabassant ses peaux tout en hurlant ou même chantant un rock noisy profondément dérangé avec ses comparses - la classe !


Et puis bien sûr, Les Rita Mitsouko qui, au risque de blasphémer, ne nous ont jamais réellement complètement passionné : au moins on passait d'excellents moments quand ils jouaient, puisque le public les adorait, au son des inaltérables tubes Andy, Marcia Baila, C'est comme ça etc. D'ailleurs, jusqu'en 2007 où ils sont repassés, et pour cause, pour la dernière fois, le public n'a toujours plébiscité que ces titres-là - hélas pour eux. Bref c'est encore sur scène que cela donnait le mieux, grâce à la charismatique Catherine Ringer... Inexplicablement je me souviens d'avoir été survolé par des mongolfières lors de leur concert sur la grande scène, au soleil couchant.


Et enfin, bonheur simple et renouvelé dont on a déjà parlé plus haut dans ces chroniques : revoir Asian Dub Foundation même si hélas, le fabuleux Deeder Zaman était déjà parti - depuis, ça n'a plus jamais été tout à fait pareil !... Enfin dieu sait que sur la grande scène ça tabassait quand même bien du slip - mon amie qui les découvrait (en même temps que les Eurockéennes !...) en garde un excellent souvenir. Par contre, on est pas restés le dimanche où se sont produits pas mal de gens qu'on a eu l'occasion de voir ailleurs ou aux Eurocks, avant ou après : Massilia Sound System, Oasis, St Germain, Moby, etc. Petit regret tout de même d'avoir raté Eels, dont on est plus ou moins sans nouvelles depuis.



2001


Basculement dans le 21ième siècle qui est déjà une petite victoire pour le festival, et pourtant un sacrilège (heureusement passager) - l'organisation a envisagé de les faire ailleurs ! Avec deux événements en ce vendredi de l'année 2000 : une annulation après une demi-journée pour cause de mauvais temps, et un autre événement à un titre plus personnel : la scène de la Plage, toute nouvelle cette année-là, fut inaugurée par Skull, feu groupe de metal strasbourgeois qui avait gagné un Tremplin, et dont je connais très bien le chanteur ! Le groupe n'avait à l'époque pas encore sorti son album Evil Water, ni ouvert pour Marylin Manson, mais jouait déjà à 90 % de ses possibilités - ça envoyait bien !


La scène étant alors tournée dans l'autre sens, c'est en plein soleil que Marc et sa bande, légitimement un peu flippés d'ouvrir le plus grand festival rock de France (dont ils étaient habituellement plutôt spectateurs), envoyèrent crânement la sauce en cuisant dans leur jus. A cette heure où les festivaliers arrivent tranquillement et au compte-gouttes, la situation idéale en entrée du site attira finalement pas mal de monde, pour écouter un néo métal certes un peu référencé, mais pur, dur et sans concession. Je m'autocite donc pour une fois : Skull fut une grosse claque metal dans la gueule des festivaliers, instantanément décalqués contre les barricades où, heureusement, personne ne s'était encore soulagé... Et un très beau souvenir, voire un peu de fierté pour la bande que nous étions, et que nous sommes toujours !


Vus également sous un chapiteau de loggia pas encore assez sécurisé (ce fut une des raisons de l'annulation...) et déjà agité par le vent, le très joli groupe français La Nef des Fous, très orienté sur les instruments à vents et à cordes sans électricité, et aux textes assez poétiques, un peu dans la veine de Weeper's Circus. A priori ils semblent avoir disparu sans laisser de traces, peut-être dans d'autres formations - il me reste leur disque que j'avais acheté dès mon retour et, pour la première fois de ma vie, en le commandant au groupe directement par Internet ! (curieux de penser qu'un truc devenu aussi anodin ne date que d'il y a 8 ans, non ?)


J'ai aussi revu ce jour-là Yann Tiersen, alors environ 3 albums au compteur et découvert avec le très beau film La Vie Rêvée des Anges (et son titre de fin, Rue des Cascades, - une des raisons pour lesquelles il faut toujours regarder en entier les génériques de film). Certes pas vraiment une bête de scène, mais à coup sûr l'un des musiciens les plus doués de sa génération. Il avait d'ailleurs fait monter sur scène la délicieuse Natacha Régnier, pour quelques très jolis duos comme La Rupture. Un vrai moment de grâce, dont je retiens surtout un poignant et virtuose solo de violon (Sur le Fil), en plus de ses titres mythiques à l'accordéon comme L'homme aux bras ballants ou La Noyée. Magie qui ne s'est plus vraiment reproduite ensuite, quand le père Yann a fini par s'entourer de vraiment trop de musiciens et perdre toute sa magie bricolo ...


Un peu plus tard, les Têtes Raides, vus ce jour-là heureusement ni pour la première, ni pour la dernière fois à ce jour, commencèrent leur concert dans une ambiance de plus en plus agitée (vent et pluie à peu près horizontale). C'était amusant de les voir sur une aussi grande scène que celle du chapiteau après les avoir écoutés, par exemple, en résidence à la Gare de Coustellet, Vaucluse, devant moins de 200 personnes... On ne présente plus leur punk musette déjanté et drôle, et leurs tubes innombrables comme le célèbre couple de Gino et Ginette, respectivement l'un des plus beaux morceaux du rock français et l'une des plus belles valses, celle à la lampe qui danse. Quoi qu'il en soit le courant fut coupé avant la fin du concert et ils continuèrent un moment en unplugged, Christian Olivier braillant dans un mégaphone, tandis qu'on entendait évidemment plus rien au delà du troisième rang... C'était très amusant, un groupe sans le son aux Eurockéennes, je pense d'ailleurs qu'eux-même s'en souviennent !


Il y eut ensuite un flottement dans la programmation, avant que la Ruda Salska, pas démontée par la tempête, s'empare de la grande scène. Les concerts sous une pluie battante ont toujours un côté un peu magique, ne serait-ce que parce que dans ces cas-là seuls les gens les plus motivés restent, et dansent généralement comme des fous pour se réchauffer ! Rien de mieux donc que le ska-punk du groupe, explosif sur scène, pour braver les éléments déchaînés. Au bout d'un moment d'un très entraînant concert que le groupe refusait d'interrompre, le chanteur sautant à pieds joints dans 10 centimètres de flotte, un technicien qui devait avoir des notions d'électricité a eu la présence d'esprit de le forcer à s'arrêter avant que 20 000 volts ne le traversent... ou qu'on finisse par se noyer dans la boue.

La journée s'est terminée là, en tout début de soirée - des videurs ont poliment raccompagné l'ensemble du public vers la sortie. Sur le moment on l'a un peu mal vécu (le danger ne paraissait pas si terrible, vu du public habitué qui plus est à se faire rincer...) mais à la réflexion, un bout de chapiteau écroulé aurait probablement fait des morts et eu comme conséquence inévitable la fin des Eurockéennes... Pour ma part je n'ai pas été traumatisé : j'avais vu tout ce que je voulais voir (me foutant pas mal des Deftones revus plus tard et pas vraiment convaincants) et j'ai en plus été remboursé - pas fou ça ?


Le samedi, fort belle journée s'il en fut, je pense avoir écouté de loin, peut-être en gagnant le site depuis la célébrissime gare d'Evette-Salbert, le rock ô combien standard de K's Choice et son tube Not an Addict. A la réflexion en ajoutant les Cranberries, les Eurocks se sont quand même souvent fourvoyées dans des groupes à un hit... mais enfin c'est facile à dire après évidemment ! Disons que ces groupes ont eu de la chance qu'on les convoque sur de si belles scènes sans attendre de voir s'ils avaient, sinon un deuxième album, du moins un deuxième tube dans les tuyaux... Cf aussi dans le genre Garbage, qui a tout donné sur son premier effort et plus rien ensuite, et a donc fait un bide logique en passant trop tard aux Eurockéennes.


Ce qui est sûr c'est que ça ne valait pas notre re-découverte de ce jour-là, sur la Plage et en plein jour : The Young Gods, les trois Suisses qui ont plus ou moins inventé le rock industriel avec, notamment leur SkinFlowers, leurs twists indus' Gasoline Man et Pas Mal ou leurs tubes d'une violence raffinés comme Kissing the sun, Envoyé, Speed of Night. Tout comme Trent Reznor qu'ils ont beaucoup inspiré, ils ont aussi des titres calmes, mélodiques, songeurs : Gardez les Esprits, ou la jolie Child in a Tree. On les a revus depuis à Belfort ou ailleurs et on n'a jamais été déçu, d'autant que c'était généralement dans de meilleures conditions ! Pas forcément des bêtes de scène, mais avec de telles compos, ce n'est pas éliminatoire !


L'excellent Adrian Thaws, aka Tricky nous a fait l'honneur de revenir aux Eurockéennes (comme déjà en 1999, et comme encore en 2003, très régulier en somme pour un type réputé si fantasque !) : à force il devient difficile de démêler les souvenirs de concerts du "Gremlin" (comme l'appelle son amie Béatrice Dalle) - était-ce en 1999 ou en 2001 qu'il avait recruté la grande et belle chanteuse Martina Topley Bird ? En tout cas 2001 était l'année de sortie de Blowback, marquant un revirement vers des musiques plus ouvertes et écoutables, avec de nombreux invités, le tube Evolution Revolution Love, mais toujours un peu de son inimitable tonalité toxique (Excess). Sur scène, la principale difficulté pour l'auditeur était d'entrer dans le concert (pour Tricky aussi d'ailleurs...), mais une fois les curieux partis et les amateurs emportés, l'expérience virait régulièrement à la transe hypnotique et viscérale...


Tête d'affiche inévitable, le grand et beau Ben Harper et ses Innocent criminals, qui jouait là pour la deuxième fois (avouons qu'on était passés à côté en 1995, où il était encore peu connu en France puisqu'il a explosé peu après). Cette fois-ci, le gourou du bottleneck se présenta comme il se devait, sur la grande scène. C'était le moment idéal pour le voir dans la mesure où c'était à la sortie de son enthousiasmant double Live From Mars, autrement dit juste avant qu'il commence à se répéter méchamment, à tenter le reggae, le blues, plus récemment le rock garage, dans l'espoir de se renouveler, avec des fortunes diverses.. L'essai le plus convaincant à notre goût restant, depuis 2001, son très bel album avec les vieux et touchants Blind Boys of Alabama.


A l'époque donc, grand souvenir des formidables sons qu'il arrivait à tirer de ses Weissenborn (les lap steel exotiques qu'il a rendus célèbres), mais aussi occasionnellement de petites poëles à frire non identifiées (Glory & Consequence). Son backing band réussissait malgré tout à avoir de la personnalité, notamment avec son énorme bassiste et des percussions efficaces. Quant à Ben Harper, il était également capable, outre d'enflammer les foules, de les faire groover (Excuse Me Mister) ou de les faire frémir à volonté, avec par exemple Jah Work ou son Power of the Gospel, fini debout et le poing levé. Digne enfant de Jimi Hendrix et de Bob Marley, il faut lui reconnaître un charisme certain même si, sur la longueur de sa carrière à ce jour, il semble toujours avoir un peu le médiator entre deux chaises...


Ce qui est sûr, c'est qu'on a terminé cette grosse journée sur la scène "Plage" par les extravagants et extravertis Nashville Pussy, formidable groupe de balloche metal, idéaux pour le Bol d'Or, composé de deux gros bikers sudistes à moustache et cheveux longs, et de deux filles délurées et à forte poitrine, tous étant habillés cowboy/jeans. Musicalement, leur univers était certes (et est toujours, sauf erreur) limité dans un heavy blues imitant un coup de ZZ Top, un coup AC/DC. Par contre scéniquement, la plantureuse et sexy chanteuse Ruyters Suys mettait une ambiance paillarde et joyeuse, haranguant son public, n'hésitant pas à finir en soutien-gorge et couverte de bière qu'elle s'était elle-même versée dessus, grimpant encore à la structure d'éclairage alors que le concert était fini... On s'y était bien amusés !

...On terminera sur cette bonne impression d'un groupe vraiment festif et drôle, n'étant pas resté le dimanche en cette année 2001 (pas très grave, puisqu'on a rattrapé plus tôt ou plus tard Iggy Pop, Fantomas, le Peuple de l'Herbe, en somme les trois inratables du jour).



2002



Dernière année couverte par ces "Eurockéennes anciennes" avant que ce site, et ses chroniqueurs réguliers ou occasionnels ne prennent le relais : 2002. Le vendredi fut marqué par un certain nombre d'expériences bruitistes : pas sûr que je connaissais déjà les très bons suédois de The (International) Noise Conspiracy, je pense avoir pourtant assisté quelques minutes à leur plaisant capharnaüm scénique, sorte de mélange de pop rock old school et de saillies punk-style, un peu moins marquants que leurs confrères The Hives, mais pas manchots tout de même.


Je sais par contre que j'ai découvert les très bruitistes McLusky ce jour-là sur scène (je citerai l'excellent Pierre Andrieu sur le sujet : "impossible d'oublier les incandescentes performances gorgées de bruit blanc, de cris et de fureur assénées", pas mieux !). Terrifiant trio hirsute et hystérique, mené par un grand escogriffe blond, quelque part entre du (early) Nirvana et du Mike Patton, qui plus est avec pas mal d'humour noir (leur titre d'album étant un modèle du genre : The Difference between me and you is that I'm not on Fire) : grosse claque sur scène !


Tout le contraire de Sinclair, dont on gardait pourtant une bonne impression d'un concert à Marseille (accompagné il est vrai par Mathieu Chedid), et qui nous a cette fois-là rasé par sa musique devenue vraiment trop mainstream. De mémoire on a pas non plus été passionné par Soulfly (Sepultura sans Cavalera, pfff...) et on a royalement snobé Pleymo, sensation metal français du moment, mais sans grande envergure... Par contre on a passé un moment amusant sous chapiteau en compagnie des très motivés rappeurs vocaux de Saïan Supa Crew, capables d'enflammer un public rock à force de le secouer : pas notre came à la base, mais il faut leur reconnaître une belle présence scénique et qu'on ne s'est pas ennuyés pendant la grosse moitié de leur concert qu'on a vue à l'époque. Petite déception rétrospective, être passé à côté des très enthousiasmants garage-soulesques Bellrays, et même de la dub exigante de High Tone. Bien sûr il est impossible d'être partout et de tout connaître...


La journée s'est poursuivie avec un extraordinaire concert d'Archive sous le chapiteau. Autant Londinium avait été un choc esthétique, autant on n'attendait à l'époque plus grand chose du duo Keeler/Griffiths, suite à une deuxième album complètement raté. Fort heureusement de bons camarades nous avaient fait découvrir dans la journée le magnifique, barré, puissant et floydien album You All look the Same to Me, et le nouveau chanteur charismatique du groupe, le rouquin Craig Walker. On a donc pu vibrer jusqu'à la moëlle à l'écoute de la quasi-totalité de l'album, et son point culminant, Again, exécuté comme on l'avait espéré dans sa version intégrale de 16 minutes ! On a d'ailleurs revu encore une fois le groupe dans cette configuration et pour un concert non moins extraordinaire à Rock en Seine en 2004... Deuxième période de grâce d'Archive, qui s'est hélas achevée depuis 2004, quand le chanteur a été viré, que le duo a recruté un lampiste à sa place et a recommencé à radoter des albums tous identiques... En attendant la prochaine ?


Suite à ce concert qui aurait justifié à lui seul le déplacement, on a (d'après nos calculs) re-re-re-re-revu Noir désir, pour la tournée saluant l'album crépusculaire Des visages, Des Figures. Enfin crépusculaire, on ne le savait pas encore... En tout cas le groupe était en pleine forme, en tête d'affiche sur la grande scène, avec un bruiteur/synthétiseur en plus. J'ai le souvenir d'un concert très prenant, mélange de nouveautés et du best-of d'un gang qui commençait à avoir une sacrée set-list à défendre. Bertrand Cantat et ses collègues s'amusaient à modifier certaines choses et à en tenter d'autres pour rompre la monotonie - le très classieux En Public, enregistré sur cette tournée, rend bien compte de l'ambiance survoltée et fascinante, tout comme de la ferveur que soulevait alors le groupe.


Un an après, on allait faire connaissance ici même de la nouvelle sensation explosive de la scène rock française, Dionysos, le champ étant libéré par la tragédie qui a frappé Noir Désir en 2003. Quoi qu'il ait pu arriver ensuite, Noir Désir nous a accompagné environ 15 ans de sa classe et de sa fougue, et on leur sera toujours fidèle - on revoit d'ailleurs régulièrement le magnétique et très sympathique Serge Teyssot-Gay dans ses nouveaux projets, en attendant une hypothétique reformation du plus grand groupe de rock français ... de tous les temps.


Quoi qu'il en soit, la soirée s'est terminée dans la loggia à se faire fracasser la ganache par l'électro-trash metal furibard d'Alec Empire, le leader en vacances d'Atari Teenage Riot, où l'on avait d'ailleurs re-croisé un Serge Teyssot-Gay en goguette, presque incognito mais repérable par son pantalon orange fluo. L'expérience Alec Empire consistait, et consiste toujours, à pousser le plus loin possible le mélange entre techno hardcore et metal - c'était plaisant pendant quelques minutes. Puis, après avoir été pris de rires nerveux devant ce bruit terrifiant, et une fois convaincus qu'il s'épilait bien sous les bras, et qu'il était probablement sourd, on a tout de même fini par s'y ennuyer et on est donc partis avant la fin.


Le samedi, on se souvient d'avoir vu la fin du set de Guem en arrivant, le mythique cogneur de peaux semblant avoir mis une belle ambiance sur une petite scène, salué par une grande clameur. Concernant Tarmac, le problème était le même que pour Louise Attaque : la voix du chanteur qu'on a jamais pu supporter (mais c'est un avis strictement personnel), et la remarque que cela ressemblait quand même sacrément au groupe d'origine. De Miro par contre, on garde un très bon souvenir, et le disque acheté dès notre retour ! A mi-chemin entre les Mathieu (Chedid et Boogaerts), le fantasque personnage incarnait un loser, sans doute, mais groovy et sympa. Il avait mis sans aucun problème le public dans sa poche (alors qu'il me semble qu'il était seul sur scène), avec des chansons faussement désinvoltes et en réalité très efficaces, groovy et drôles à la fois.


Pas mal de gros concerts se sont ensuite succédés sur la grande scène, à commencer par Aston Villa, groupe de rock français presque gentil, mais pas tout à fait, juste assez malins pour passer à la radio sans pour autant faire de la merde : leurs tubes comme J'en rêve, Raisonne, L'age d'Or ou Si les Anges n'avaient rien de putassier et sonnaient en outre bien plus rock sur scène que sur disque, avec souvent un côté groove dans la lignée de FFF notamment. Ajoutez à cela la sympathie bonhomme légendaire du chanteur Fred Franchitti et son charisme : concert très réussi et succès tardif, mais mérité, pour un groupe intègre par ailleurs, et un peu en galère pendant les années précédentes.


On a aussi découvert ce jour-là en live les espagnols de Ska-P qu'on ne connaissait que via leur joyeux et pogoteur tube Cannabis. Bande éminemment sympathique de punks gauchistes, plus très frais à cette heure-là, ils avaient mis littéralement le feu à l'amphithéatre de la grande scène, secoué en outre de grands éclats de rire devant leurs costumes et leus mimiques (ah, ce pape déguisé en grosse mouche et se faisant sodomiser par un politicien, quelle finesse...). Un très bon moment fut incontestablement passé avec ces bruyants et malpolis madrilènes !


Puis on s'est fait souffler dans les bronches comme d'habitude, par Reuno et sa bande de Lofofora, moins festif mais sacrément plus saignant, utilisant le metal hardcore et le chant en français pour faire passer des messages non moins efficaces. Leur présence sur la grande scène entérinait une fois pour toutes la volonté des programmateurs de se faire plaisir et de booster des groupes méritants en leur proposant les meilleurs conditions possibles - volonté qui ne s'est pas démentie depuis. A retenir aussi, un chouette duo avec Fred d'AstonVilla : les deux chauves avaient mis le feu avec leurs voix pourtant très différentes...


Dans un autre style, on a enfin pu voir le duo Air, êtres mystérieux et efféminés dont on était tombé amoureux suite au magnifique film The Virgin Suicides : un concert planant et très électrique à la fois, où l'on a découvert que même Sexy Boy ou Kelly Watch the Stars pouvaient sonner très rock, enveloppés dans un son live riche et envoûtant. En plus des chansons planantes comme Don't be Light ou Electric Performers par exemple et parmi beaucoup d'autres - il n'y a pratiquement jamais rien eu à jeter sur leurs albums éblouissants de classe. On a toujours adoré leurs concerts depuis ce jour-là, et on a essayé d'en rater le moins possible par la suite...


On a revu pour finir, sur la grande scène bien sûr, les Chemical Brothers, qui venaient de sortir Come With Us, déjà presque le crépuscule de la vague Big Beat et en tout cas la fin de leurs meilleurs albums à eux. L'effet de surprise était passé et le show, pas aussi dantesque que la fois d'avant en 1997 (voir plus haut dans ces chroniques). Il n'empêche que la montée de violons de Come With Us était irrésistible, ainsi qu'It Began in Afrika... Surtout pour déboucher sur leurs Block Rockin'Beats ou les boum-boum phénoménaux de Out of Control et Hey Boy, Hey Girl, tubes de l'album Surrender et restant parmi leurs meilleurs titres à ce jour. Au final donc, un concert énergisant et quasiment dopaminogène qui avait mis une fois encore tout le monde d'accord... et tout le monde sur les rotules !

A noter qu'on a raté Vitalic ce soir-là et même encore la fois d'après en 2005, mais qu'on s'est bien rattrapés depuis. Plus embêtant, on a pas re-croisé la route du saignant duo électro composé de Miss Kittin & The Hacker.


Je ne suis pas resté ce dimanche-là, où je me souviens que seuls deux amis ont pris leur courage à deux mains, car l'enjeu était d'importance. Il s'agissait principalement d'aller voir les tonitruants Rammstein. A ce sujet, je crois pouvoir citer à peu près de mémoire l'appréciation de l'un d'entre eux : "Ach, Rammstein ! Sodomie et lance-flammes, la culture allemande dans toute sa complexité et son mystère !...". Pour ma part j'ai payé cette absence injustifiée de 3 ans de purgatoire avant d'enfin les voir à Nîmes, dans un formidable déluge de son et de feu (la sodomie ayant disparu entre temps)...



Conclusion sur quelques concerts marquants 1994 - 2002 :

Bien entendu ces trois pages de trois ans chacune (rédigées de façon épisodique de 2007 à 2009), n'ont donné qu'un aperçu rapide, passé au filtre du temps, des souvenirs encore affaiblis par les substances diverses prises lors des premières années. Et par un état général d'éthylie légère et joyeuse que les nombreux bars du site contribuent généralement à entretenir, encore aujourd'hui. Pire, on a vu qu'il y manquait un certain nombre de jours. Mais il fallait quand même, question de principe, que figure sur ce site une chronique continue des Eurockéennes remontant le plus loin possible !...

Petit clin d'oeil, le record de www.w-Fenec.org (qu'on sent d'ailleurs faiblir sur le sujet ...) est désormais battu ! Pour la suite, il suffira de suivre le guide, ou plutôt les guides, en ajoutant que depuis 2003, mon collègue Pierre Andrieu rédige ses propres compte-rendus d'Eurockéennes avec un sérieux identique, voire supérieur au mien, en plus d'autres chroniqueurs occasionnels bien sûr (voir la chronique gonzo hilarante de Vince en 2008)... Il faut bien ça, pour garder une trace correcte de ce qui reste, jusqu'à preuve du contraire, contre vents, marées et requins de Live Nation, le meilleur et le plus beau festival de plein air de France !

A lire également sur Concertandco : des Chroniques (encore) plus détaillées, avec photos (depuis 2003) et vidéo (depuis 2006) des années 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, ...

PS : Réparation d'oublis, commentaires et réactions bienvenues !

Affiches : www.cg90.fr / Photo : www.eurockeennes.fr

Les Eurockéennes de Belfort : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 04/07/2019
La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au... La suite

-M- Matthieu Chédid : les dernières chroniques concerts

-M-, Flavien Berger, Polo & Pan, Xavier Rudd, Bertrand Belin, Emilie Zoe, Tamino (Paléo Festival 2019)  	 en concert

-M-, Flavien Berger, Polo & Pan, Xavier Rudd, Bertrand Belin, Emilie Zoe, Tamino (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse , le 24/07/2019
Tamino Le deuxième jour de Paléo démarre avec un jeune belge, Tamino. Cet artiste fait une sorte de pop rock crépusculaire, mélancolique. Sa voix est une caresse, de celles... La suite

 -M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) en concert

-M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 29/06/2019
Cette année, l'Aluna Festival se tenait les 27, 28 et 29 juin, je n'ai pu être présent que les deux derniers jours... Donc, vendredi 28 Juin, après être parti du boulot,... La suite

 -M- (MATTHIEU CHÉDID) + DAVID ASSARAF en concert

-M- (MATTHIEU CHÉDID) + DAVID ASSARAF par Kris Tian
Zenith Oméga, Toulon, le 27/03/2019
En allant voir -M-, je me demandais ce qu'il pourrait encore être dit sur lui, sur sa prestation, son jeu de scène, sa -M-usique... Je me disais, "pas grand-chose", car l'on... La suite

L'aventure malienne de -M- aka Matthieu Chédid  en concert

L'aventure malienne de -M- aka Matthieu Chédid par Lily Rosana
Le Phare à Chambéry, le 14/12/2017
Si l'amour est partout L'âme, où court-elle ? L'âme part au Mali et l'âme malienne revient nous conter un monde réel où la beauté est mise à nue. Fatoumata Diawara... La suite

Air : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2016
Il en a fallu, des amitiés fidèles depuis nos lointaines études, des tentes défoncées puis des hébergeurs adorables et constants, des déménageurs compatissants, des mamans... La suite

Air en concert

Air par lol
Espace Pierre Cardin, Paris, le 14/12/2010
Cette fois c'est certain, un concert d'Air n'a pas de valeur ajouté !!! Il n'apporte rien de plus que l'écoute d'un Cd confortablement installé dans un fauteuil bien au chaud... La suite

AIR + AM en concert

AIR + AM par Av
Le Pasino - Aix en Provence, le 12/06/2010
C'est au Pasino d'Aix dans une ambiance tamisée et sur une moquette d'un rouge éclatant qu'étaient positionnées les chaises destinées à accueillir le public venu profiter d'un... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 3/3 : TV on the Radio, The Good the Bad & the Queen, Klaxons, Laurent Garnier, Air,  The Arcade Fire, Yuksek en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 3/3 : TV on the Radio, The Good the Bad & the Queen, Klaxons, Laurent Garnier, Air, The Arcade Fire, Yuksek par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 01/07/2007
Pour le Samedi c'est par ici ! Comme souvent aux Eurockéennes, on aborde le troisième jour avec sérénité, ayant déjà vu autant de bons concerts en 2 jours qu'en une année... La suite

Alanis Morissette : les dernières chroniques concerts

Anti-flag + MGMT + Flogging Molly + Alanis Morissette + Leningrad + Hocus Pocus + the Kooks + Markscheider Kunst + Seun Kuti & Egypt 80 + Delinquent Habits + Sayag Jazz Machine + Smooth - Sziget Festival (jour 1) en concert

Anti-flag + MGMT + Flogging Molly + Alanis Morissette + Leningrad + Hocus Pocus + the Kooks + Markscheider Kunst + Seun Kuti & Egypt 80 + Delinquent Habits + Sayag Jazz Machine + Smooth - Sziget Festival (jour 1) par Pirlouiiiit
Óbuda Island, Budapest, Hungary , le 13/08/2008
C'est tout motivé que nous arrivons pour cette première journée de ce qui doit bien être un des plus gros festivals d'Europe. La journée fut longue, comme risque de l'être cette... La suite

Alanis Morissette par MielDiobolik
Colmar, le 09/08/2008
"Fiou !" sera mon mot de la soirée. Cette ARTISTE m'a littéralement envoyé dans un autre monde. Une voix qu'elle en est presque pas humaine, des musicos déchainés avec des sons qu'ils ont dû les inventer, c'pas possible ! Bref cette artiste je l'écoute depuis 13 ans, j'ai eu plein de RDV manqué avec elle, hé ben pour tout les frissons qu'elle... La suite

Alanis Morisette par emie
Colmar, le 08/08//082
Je possède tous las albums ; elle m'a fait rêver, elle est sublime : elle aune voix d'or, pas besoin de choeurs, de danseuses, elle suffit à elle seule ! c'est une vraie artiste accompagnée de musiciens exemplaires, merci merci pour les 1h4O de bonheurs et tous mes vœux pour le bébé ! La suite

Alanis Morissette par Jamp
Halle Tony Garnier - Lyon, le 28/06/2004
L'attente fut longue mais ça a valu le coup. 1h40 de concert non-stop, une voix superbe, des musicos chevronés, et tout le charme d'Alanis. Et en plus à la fin 2 rappels !! La suite

Alec Empire : les dernières chroniques concerts

Nine Inch Nails (+ Alec Empire) en concert

Nine Inch Nails (+ Alec Empire) par Philippe
Les Arènes, Nimes, le 28/07/2009
3 semaines à peine après Metallica, retour à Nîmes pour un autre concert qu'on espère d'anthologie. Les Nine Inch Nails, ou plutôt "le" NIИ (qui n'a sauf erreur plus aucune... La suite

Nine Inch Nails + Alec Empire (Nimes Festival) en concert

Nine Inch Nails + Alec Empire (Nimes Festival) par Vand
Les Arènes, Nîmes, le 28/07/2009
Deuxième visite aux Arènes cet été, après la gifle des rois Metallica ! Passons sous silence ma profonde déception de n'avoir réussi à voir The Prodigy, dont les échos font état... La suite

Alec Empire (Les Volcaniques de Mars 2006) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 09/03/2006
NO TEENAGE RIOT Même si sa musique est un peu moins extrémiste que celle de son précédent projet Atari Teenage Riot, Alec Empire demeure un des plus grands terroristes sonores en activité... et il ne semble pas prêt à faire dans le consensuel et le politiquement correct. Bien au contraire. Son concert dans le cadre des Volcaniques de... La suite

Indochine+Noir désir+Gonzales+Dionysos+Chokebore+Mass Hysteria+Tarmac+Morning Star+An Pierlé+Jeronimo+Alughana+la Ruda Salska+Remy Bricka.... par M. Verriez
Festival de Dour (Belgique), le 14/07/2002
Dour 2002 : Comme chaque année, le festival de Dour (Belgique) propose une affiche des plus complètes et des plus éclectiques. Sept scènes cohabitent sur la plaine de la machine à feu, qui sera le théâtre de découvertes, de confirmations ou de déceptions. Jeudi 11 : Le premier groupe à se produire est Alughana, et c'est la première bonne... La suite

Archive : les dernières chroniques concerts

Archive en concert

Archive par Didlou
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/05/2019
Archive en live, c'est comme un voyage en bateau, cela commence par une file d'attente, puis c'est l'entrée dans ce lieu magique que j'affectionne particulièrement, la... La suite

ARCHIVE en concert

ARCHIVE par Nino
Le Radiant, Caluire, le 29/11/2017
C'est derrière un rideau de fils laissant entrevoir la scène que le concert débute, des images projetées sur l'arrière s'accrochant sur ces fils, formant donc presque un double... La suite

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes...   en concert

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes... par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 24/06/2017
Depuis 1999, Solidays est un rendez-vous incontournable chaque été. 3 jours de musique, de solidarité et d'engagement dans la lutte contre le sida, à l'hippodrome de... La suite

Archive + BRNS en concert

Archive + BRNS par Cathy Ville
Amphithéâtre Cité Internationale - Lyon, le 24/10/2015
Pour certains, les fans de la première heure, Archive est mort le jour où le chanteur Craig Walker a été contraint de quitter le groupe. De toute évidence, le groupe, ou plutôt... La suite

Asian Dub Foundation : les dernières chroniques concerts

Asian Dub Foundation + Fowatile en concert

Asian Dub Foundation + Fowatile par ratwoman13
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 04/04/2011
Concert annoncé à 21h, j'arrive à 20h40 et la première partie Fowatile a déjà commencée depuis 20 minutes, sur scène 4gars tous avec des lunettes de soleil enfin, celles du... La suite

Festival Voix du Gaou : Fatals Picards + Asian Dub Foundation en concert

Festival Voix du Gaou : Fatals Picards + Asian Dub Foundation par Boby
Six Fours - Iles du Gaou, le 24/07/2009
L'avantage d'arriver en avance sur les festivals c'est que des fois il est possible d'assister aux balances. Il est donc 17 heure lorsque nous nous rendons aux balances. Il fait... La suite

Beat Assailant + Asian Dub Foundation + Syndicat du Rythme en concert

Beat Assailant + Asian Dub Foundation + Syndicat du Rythme par Julien 13RU
Fiesta des Suds - Marseille, le 24/10/2008
Apres l'excellent concert de Moussu T e Lei Jovents de la veille, nous sommes de retour, Bertrand Da Photographer et moi, à la Fiesta. Première surprise : beaucoup moins de monde... La suite

AstonVilla : les dernières chroniques concerts

Aston Villa en concert

Aston Villa par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 26/04/2014
Si je me suis échappé du boulodrome Carli (en plein milieu du ciné-concert Oaïstern) c'était pour être sûr de ne pas complétement rater le grand retour de Aston Villa ! Pas que... La suite

Aston Villa par lebonair
le Bataclan Paris, le 18/12/2008
Et oui, ASTON VILLA existe encore, 3 ans après leur dernier album, excellent par ailleurs, de jour comme de nuit, ils reviennent defendre leur cd/dvd live. Résultat : une salle correctement remplie, une très belle ambiance, un public et son groupe à l'unisson pour 2 heures de concert bien rock par ailleurs. 3 inédits, 2 reprises sympas de... La suite

AstonVilla (Festival Avec Le Temps) en concert

AstonVilla (Festival Avec Le Temps) par Philippe
Marseille - Espace Julien, le 06/03/2003
Même s'ils sont "révélation musicale de l'année 2002" (ce qui les fait bien marrer j'imagine), Aston Villa c'est déjà une vieille histoire (et les amateurs de rock français le... La suite

Aston Villa par Xtel
Stade de Savigna / Jura, le 22/07/2006
Avec les Infidèles en 1ère partie, c'était Top. Aston Villa : pas leur meilleur concert car beaucoup de problèmes techniques (branchements, etc... ) mais toujours une pêche d'enfer, un Rock qui déménage, et même si ce village du bout du monde semble loin de tout, Aston Villa mérite vraiment qu'on fasse des kms pour eux... Rock is really not dead... La suite

Ben Harper : les dernières chroniques concerts

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) en concert

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2019
Les couronnes de fleurs sont parfaitement ajustées sur les têtes et le maquillage délicatement posé sur des visages heureux, les sourires sont éclatants et les t-shirts très... La suite

 -M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) en concert

-M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 29/06/2019
Cette année, l'Aluna Festival se tenait les 27, 28 et 29 juin, je n'ai pu être présent que les deux derniers jours... Donc, vendredi 28 Juin, après être parti du boulot,... La suite

Ben Harper and The Innocent Criminals + Selah Sue + Denaï Moore (Festival de Nîmes 2015) en concert

Ben Harper and The Innocent Criminals + Selah Sue + Denaï Moore (Festival de Nîmes 2015) par Jacques 2 Chabannes
Arènes de Nîmes, le 04/07/2015
Les Yeux Dans Les Cieux... Interrogation du soir, concernant la prochaine venue sur scène du sieur Harper suite au beau concert donné la veille au soir à Belfort et retransmis... La suite

Ben Harper en solo en concert

Ben Harper en solo par Lebonair
Les Folies Bergère Paris, le 18/05/2014
En ce dimanche soir, je me retrouve à nouveau aux Folies Bergère, 3 jours après l'évènement Wax Tailor and the Phonovisions Symphonic Orchestra. Je suis donc très heureux... La suite

Bertrand Cantat : les dernières chroniques concerts

Bertrand Cantat & Amor Fati en concert

Bertrand Cantat & Amor Fati par Lb Photographie
Le Silo - Marseille, le 24/05/2018
Jeudi 24 Mai 2018 à 20h débute la première partie de Bertrand Cantat, quelle bonne surprise ! Ces Rouennais ont du talent : les textes et les rythmes nous invitent puis l'espèce... La suite

Bertrand Cantat & Amor Fati en concert

Bertrand Cantat & Amor Fati par Daddrock
Transbordeur, Lyon, le 21/03/2018
Quoi !!?? Tu vas voir Cantat !!?? Aura été la question lancinante de ce début de semaine. Oui. Oui, je vais voir Bertrand Cantat au Transbordeur de Lyon ! Cette soirée au... La suite

Bertrand Cantat & Amor Fati en concert

Bertrand Cantat & Amor Fati par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 17/03/2018
Dans un contexte assez tendu (nouvelles révélations - vraies ou fausses, on ne sait pas... - sur le comportement violent de Cantat avec les femmes) et une ambiance délétère sur... La suite

Condor Live avec Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound, une lecture musicale basée sur un texte de Caryl Férey  en concert

Condor Live avec Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound, une lecture musicale basée sur un texte de Caryl Férey par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 03/06/2017
Très beau moment passé en compagnie de Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound à l'occasion de la lecture/concert organisée à La Coopé pour présenter le projet Condor Live, une... La suite

France Cartigny : les dernières chroniques concerts

The Go! Team + Los Campesinos + Lesbians On Ecstasy + Les France Cartigny (Les Femmes S'en Mêlent 2008) en concert

The Go! Team + Los Campesinos + Lesbians On Ecstasy + Les France Cartigny (Les Femmes S'en Mêlent 2008) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 27/04/2008
Jolie soirée filles pour l'édition 2008 du festival itinérant Les Femmes S'en Mêlent, de passage à Clermont-Ferrand... Malgré l'assistance confidentielle (c'est dimanche... La suite

K's Choice : les dernières chroniques concerts

K's Choice en concert

K's Choice par Gandalf
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 06/02/2011
Alors moi je suis un veinard, je vous l'assure ! Les deux groupes pop à chanteuse qui sont très chers à mon coeur, se reformant à un an d'intervalle, moi j'appelle ca le Bonheur... La suite

PJ Harvey + Massive Attack + Beck + K's Choice + Morcheeba par Atdi78
Festival Rock en Seine - Celle St Cloud, le 27/08/2003
Je suis très étonné qu'aucun des 22 000 participants de ce premier festival de rock de grande importance en région parisienne n'est donné son avis. Enfin ce n'est pas grave, on est 5 semaines après mais pourtant je m'en souviens comme si c'était hier. Dans l'ordre, j'ai pu assister aux prestations des artistes passés sur la Grande scène. Tout... La suite

Rock en seine par Ben Valencia
Paris, le 27/08/2003
Bon autant ne pas tourner autour du pot, ce fut une déception. J'arrive un peu en avance, ne connaissant pas l'ordre de passage des artistes. Ce fut ma première erreur. Erreur fatale car j'ai du subir K's Choice. Ce fut un moment de souffrance car ce "truc" larmoyant, fade, aussi fin qu'un album de Toto est aux antipodes de ce que j'attends d'un... La suite

K's Choice par Krys
Aéronef, Lille, le 11/03/2002
Un concert formidable ! Une première partie inattendue de Venus in Flames : un homme, une guitare et une demi-heure de bonheur. La salle était chaude à tous les sens du terme et l'attente (un peu longue...) est vite oubliée quand raisonnent les premières notes (frappes de batterie) de Butterflies instead . Ensuite, c'est une communion entre un... La suite

La Ruda : les dernières chroniques concerts

Festival de Montfort : Ciao tympans + Oh Tiger Mountain + Azyd Azylum + La Ruda en concert

Festival de Montfort : Ciao tympans + Oh Tiger Mountain + Azyd Azylum + La Ruda par Gabriel Brouchon
Montfort (04), le 02/08/2012
2eme jour. Moins de monde (500 personnes) que la veille pour cette soirée plutôt orientée Rock (Hardcore, Ska et Festif). Ciao tympans Ce soir, le groupe chargé d'ouvrir... La suite

Bad Billy + Les Hurlements d'Léo + La Ruda en concert

Bad Billy + Les Hurlements d'Léo + La Ruda par Julyzz
Le Bataclan - Paris, le 17/11/2011
Arrivée pourtant légèrement avant 19h, je suis surprise de trouver déjà sur scène Bad Billy que je n'avais pas vu annoncé. Très bonne découverte bien Rock'n... La suite

Merlot + La Ruda accoustique en concert

Merlot + La Ruda accoustique par july
Villejuif, le 03/10/2008
Arrivée un peu en retard le temps de trouver la salle et agréable surprise. Une petite salle bien accueillante même si nous sommes assis. Ce grand dandy déglingué de Merlot est... La suite

La Ruda + Java par
Transbo, Villeurbanne , le 10/12/2009
La ruda : Franchement super son ! J'avais pas eu de bons échos mais bon perso j'ai adoré ! Certes ils mettent moins le feu que Java mais bon le son est tellement bon que ça compense ! La suite

Les Têtes Raides : les dernières chroniques concerts

Têtes Raides en concert

Têtes Raides par Olive
Stereolux, Nantes, le 09/04/2014
Bonjour "les Terriens" !! Oui, grand Fan des Têtes Raides et depuis longtemps, je suis allé les voir et les écouter hier soir au Stéréolux de Nantes. Ben faut avouer que... La suite

Têtes Raides + Pense Bête ( Festival Avec Le Temps ) en concert

Têtes Raides + Pense Bête ( Festival Avec Le Temps ) par Ysabel
Espace Julien - Marseille, le 22/03/2014
Après un excellent début de soirée passé au Lollipop avec Frédéric Nevchehirlian, nous voilà repartis pour l'Espace Julien. Et qu'allons-nous y faire ? Tout simplement retrouver un... La suite

Têtes Raides + Pense Bête (festival Avec le Temps) en concert

Têtes Raides + Pense Bête (festival Avec le Temps) par pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 22/03/2014
A peine le showcase de Nevche au Lollipop Music Store terminé, je file à l'Espace Julien. Ce soir, je ne prends pas de risque... Hors de question de rater ne serait-ce qu'un... La suite

Les Têtes Raides : Corps de mots en concert

Les Têtes Raides : Corps de mots par Julyzz
Théâtre des Bouffes du Nord - Paris, le 05/12/2012
Depuis décembre je dois écrire, depuis que j'ai vu ce superbe spectacle dans l'antre magnifique du Théâtre des Bouffes du Nord. J'ai laissé traîner et je ne peux vous laisser... La suite

Lofofora : les dernières chroniques concerts

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein en concert

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein par Philippe
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Arrivée en France du Download Festival, le gros machin metal de Live Nation, donc ? Personne n'est dupe, ce n'est pas de la philanthropie, l'idée est évidemment d'aller empiéter... La suite

Lofofora + the Horny Bitches en concert

Lofofora + the Horny Bitches par sodis xiii
le Moulin, Marseille, le 08/10/2015
Novice dans le monde de la chronique, j'ai choisi pour ma première pige, une bonne soirée punk-métal avec à l'affiche les Horny Bitches, un quatuor féminin qui nous vient de... La suite

Lofofora + Jack Face en concert

Lofofora + Jack Face par jorma
L'Usine Istres, le 08/12/2011
Hop hop hop, Lofo pose ses flight case à l'Usine. Ca tombe bien, les amis, j'ai besoin de musique énervée en ce moment. Une petite dose de metal virulent ne pouvant pas nuire... La suite

Miro : les dernières chroniques concerts

Miro par gilles
La Maroquinerie - Paris, le 26/10/2007
concert magique !! et dire que j'ai failli ne pas y aller.. Miro est à présent en trio sur scène avec un mystérieux guitariste et une wonder batteuse.. j'avais été scotché y'a 3 ans à peu près quand il était seul avec ses machines et là c'est différent, plus rock mais encore plus fort je trouve ! et en rappel plusieurs invités dont manu eveno (de... La suite

Indochine, The Cure, Miro, Benabar, Yann Tiersen, Saez, Noir Désir + ... par Nicolas Leroux
Paleo Festival de Nyon 2002, le 28/07/2002
25 juillet : Je commence ce sympathique festival par la grande scène et Indochine, ces vétérans du rock français nous livrent un concert honnête, bien que je ne sois pas fan de leurs dernières compositions, mais c'est toujours très sympa d'entendre "l'aventurier" en live... sympa. Je passe ensuite par les Cure, je suis placé assez loin de la... La suite

Miro par Christophe
New Morning, Paris, le 10/06/2002
Miro est un petit bonhomme mal dans sa peau... comme Cobain ou Lou Reed.. Sa musique c'est sa tête et c'est génial. Le New morning est une salle minuscule voire intime. Concert à 20h30 sortie à 11h15... Miro a fait 2h30 de concert!! Et malgré son immense talent , il est timide... mais il fait rire... il hésite mais il joue génialement bien... La suite

Miro + Natalia M. King par Iguana
Brise Glace - Annecy, le 25/01/2002
Miro Cela faisait déjà quelque temps que j'entendais parler de cet oiseau sans avoir vraiment eu l'occasion de jeter une oreille à sa musique. Malgré les commentaires et les comparaisons qui circulaient à son sujet je ne savais pas réellement à quoi m'attendre avec ce concert. Dès l'ouverture des portes je constatais qu'il y avait déjà... La suite

Muse : les dernières chroniques concerts

Muse - Simulation Theory World Tour 2019 en concert

Muse - Simulation Theory World Tour 2019 par Didlou
Stade de France, Saint-Denis, le 06/07/2019
Arriver au Stade de France ce vendredi est une vraie épopée quand on vient de Clermont-Ferrand : entre autoroute, périphérique, métro et RER (une fournaise), c'est long et... La suite

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) en concert

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 19/07/2016
Nous voilà ici, de retour en Suisse, pour assister au Paléo 40+1 !!! La barre des 40 est passée, et l'ambiance du Paléo est toujours présente. On y retrouve aussi pas mal de... La suite

Muse en concert

Muse par Lofanax
AccroHotels Arena, Paris, le 29/02/2016
Pour ceux qui serait passé à côté ces dernières années, Muse est un groupe britannique emmené par le jeune et charismatique Matthew Bellamy (guitare/chant/piano), avec Chris... La suite

Muse + Biffy Clyro en concert

Muse + Biffy Clyro par Nathaliea
Stade de France, Paris , le 22/06/2013
Muse, cela faisait des mois que je les attendais après leur passage à Nantes en octobre dernier ! Muse commencera son show avec 20 minutes de retard devant un public mis en... La suite

Nashville Pussy : les dernières chroniques concerts

Radio Birdman + Nashville Pussy en concert

Radio Birdman + Nashville Pussy par Samuel C
Alhambra - Paris, le 17/10/2018
Double affiche à l'Alhambra avec Radio Birdman et Nashville Pussy : deux versants du rock. Les premiers, Australiens, ont dépassé la soixantaine et réalisé quelques singles et... La suite

Nashville Pussy & Sinner Sinners en concert

Nashville Pussy & Sinner Sinners par Samuel C
Glazart - Paris, le 24/10/2017
"Sinner Sinners" ! Une passion qui ne peut plus s'expliquer ! La rencontre sonore entre des artistes et un fan en attente de cette découverte, au moment opportun certainement.... La suite

NASHVILLE PUSSY + Partouzzzze Bastards en concert

NASHVILLE PUSSY + Partouzzzze Bastards par Abigail Darktrisha
Batofar, Paris, le 29/01/2017
Dans les nuits parisiennes en cette fraîche saison, quoi de mieux pour se réchauffer qu'une affiche 100% rock'n'roll dans un lieu intimiste comme péniche du Batofar, salle... La suite

Nashville Pussy en concert

Nashville Pussy par Xavier Averlant
CC Gérard Philippe, Calais, le 21/01/2017
Samedi soir, nous avons assisté au show des Nashville Pussy à Calais. Le gang de Géorgie est en pleine tournée européenne et est venu relever les compteurs sur le littoral,... La suite

Nine Inch Nails NIN : les dernières chroniques concerts

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF  (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
La 30ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée nous concernant le dimanche peu avant minuit par la magnifique et chaleureuse prestation du vieux bluesman... La suite

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Samuel C
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
Les Eurockéennes célébraient leur 30ème édition du 5 au 8 juillet derniers. Un événement incontournable en France où s'est produite la très grande majorité des artistes en... La suite

(mes) Eurockéennes 2018, 1/2 : Michelle David, Insecure Men, Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails, FFF en concert

(mes) Eurockéennes 2018, 1/2 : Michelle David, Insecure Men, Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails, FFF par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2018
"30 Years of Peace & Music !"... Les Eurockéennes de Belfort fêtent cette année leurs 30 ans et sont donc désormais plus âgées qu'une bonne moitié de leurs festivaliers !... La suite

Nine Inch Nails en concert

Nine Inch Nails par Arnaud D
Zénith - Paris, le 29/05/2014
Nine Inch Nails était au Zénith de Paris ce 29 mai 2014 et c'est peu dire que ce concert, pour ne pas dire cet événement, était attendu ! Une soirée qui affichait complet... La suite

Noir Désir : les dernières chroniques concerts

Noir Désir + Frandol en concert

Noir Désir + Frandol par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 11/05/2002
C'est Frandol, qui a été choisi par Noir Désir pour faire les premières parties de cette tournée printanière. Accompagné par un groupe (guitare, basse, batterie, sampler), l'ex... La suite

Noird Désir + Hawksley Workman par Nico
Arenes d'Arles, le 23/07/2002
Que de choses à dire sur ce concert!!!! J'ai découvert Hawksley Workman ce soir-la au milieu de ces magnifiques arènes. C'est un furieux, qui met une peche d'enfer au public. Il enchaine sur n'importe quel instrument et fait claquer sa voix. Depuis je suis bien fan. Je crois qu'il y avait autant de fan d'Hawskley que de Noir Des ( j'exagere un... La suite

Frandol + Noir Désir par Hum !
Usine - Istres , le 10/05/2002
Je dois avouer que cela faisait longtemps que je n'étais pas aussi excité à l'idée d'aller à un concert. Cela n'est d'ailleurs que la deuxième fois que je fais un tel déplacement pour un concert (la première fois étant Manu Chao à Toulouse). Après une bonne pizza 4 fromages mangée avec Cédric nous voilà sur place. Du monde, mais bien canalisé.... La suite

Rammstein : les dernières chroniques concerts

Rammstein en concert

Rammstein par lol
Paris La Défense Arena, Nanterre, le 29/06/2019
A y réfléchir, il faut être un peu masochiste pour aller voir Rammstein en concert. Car, par certains côtés, on a la sensation de se retrouver téléporté au cœur d' un film de... La suite

Rammstein en concert

Rammstein par Gandalf
Barcelona, le 01/06/2019
Alors j'en ai vu des concerts de Rammstein depuis 1998... Et des concerts tout court n'en parlons pas... Mais hier soir c'était encore autre chose. Objectivement c'était... La suite

Rammstein (Festival de Nîmes 2017) en concert

Rammstein (Festival de Nîmes 2017) par Gandalf
Les Arènes de Nimes, le 12/07/2017
12 ans après le mythique live des Allemands de Rammstein dans ces mêmes arènes, immortalisé sur un non moins mythique dvd officiel, les voici de retour pour 3 dates... La suite

Rammstein + Jatekok (Festival de Nîmes 2017) en concert

Rammstein + Jatekok (Festival de Nîmes 2017) par fredb
Arènes de Nîmes, le 11/07/2017
On est le mardi 11 Juillet et j'ai rendez vous avec Rammstein aux Arènes de Nîmes, autant vous dire que je suis motivé :-), Je n'étais pas le seul visiblement, la vente de tous les... La suite

Rita Mitsouko : les dernières chroniques concerts

FM + Catherine Ringer en concert

FM + Catherine Ringer par odliz
Les Voix du Gaou - Six Fours les plages, le 17/07/2008
Je ne regrette pas mes trois quarts d'heure de trajet, adossée à la porte des toilettes du TGV direction la presqu'île du Gaou où nous attend Catherine Ringer , la charismatique... La suite

Mogwai - Emilie Simon - Arcade Fire - Unkle - Jarvis Cocker - Rita Mitsouko - Jesus & Mary Chain - Tool - Faithless - Kings of Leon ... par Cabask
Parc National de St Cloud, le 26/08/2007
Voici une critique brève, mais comportant la plupart des groupes présents durant les 3 jours du festival. 1er élément important, il a fait beau (juste de la flotte quand j'étais dans le métro pour y aller le vendredi) et ça c'était bien sympa et pas gagné (surtout vu le temps des jours/semaines/mois précédents). Vendredi : J'ai écouté... La suite

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007)  en concert

Marilyn Manson + Wu-Tang Clan + Les Rita Mitsouko + Amy Winehouse + Young Gods vs Dälek + Archie Bronson Outfit (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 29/06/2007
Une entrée en matière plutôt réussie pour les Eurockéennes de Belfort 2007... En ce vendredi 29 juin humide, le site du festival est bien rempli, avec une public bigarré... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 29/06/2007
Peut-on dire "mes" et s'approprier un peu des mythiques Eurockéennes, sous prétexte qu'on y va pour la 14 ième fois ? Bof, tant qu'un type qui y serait allé 15 fois ou plus ne... La suite

Saian Supa Crew : les dernières chroniques concerts

Saïan Supa Crew par Oriana
Rockstore Montpellier, le 14/04/2006
"Ce qui m'intéresse, ce n'est pas le bonheur de tous les hommes c'est celui de chacun" Vian Je me livre à un exercice plus que périlleux... exprimer avec des mots un moment d'exaltation. Hum, oui, Saïan Supa Crew était en concert hier au Rockstore de Montpellier. J'ai largement tendance à me répéter quant à l'acoustique déplorable de ce lieu,... La suite

Saian Supa Crew par mozamen
Zenith Oméga Toulon, le 13/04/2006
Enorme !! Ok ils sont 5 fois plus nombreux pour mettre le feu mais quand même, autant d'énergies c'était génial, on a eu de la chance en plus : c'était dans une petite salle (la salle bis du zenith oméga) d'environ 400 personnes que l'on a vu / vécu / bougé / gueulé (...) les meilleurs performeurs scéniques du hip hop héxagonal et plus encore... La suite

Indochine+Noir désir+Gonzales+Dionysos+Chokebore+Mass Hysteria+Tarmac+Morning Star+An Pierlé+Jeronimo+Alughana+la Ruda Salska+Remy Bricka.... par M. Verriez
Festival de Dour (Belgique), le 14/07/2002
Dour 2002 : Comme chaque année, le festival de Dour (Belgique) propose une affiche des plus complètes et des plus éclectiques. Sept scènes cohabitent sur la plaine de la machine à feu, qui sera le théâtre de découvertes, de confirmations ou de déceptions. Jeudi 11 : Le premier groupe à se produire est Alughana, et c'est la première bonne... La suite

Saïan Supa Crew par XXX
Solidays, Paris, le 06/06/2002
le Saïan est vraiment impressionnant ils ont un talent fou ils savent chauffer la salle et nous faire passer un super moment. Le concert qui a duré environ 2h est passé incroyablement vite c'était vraiment excellent ils sont à voir même si on est pas adepts du rap/reggae, c'est vraiment génial ! La suite

Ska-P : les dernières chroniques concerts

Ska-P par david du 71
Zénith Dijon, le 03/06/2009
Il faut dire ce qui est : Ska-p, ce n'est plus ce que c'était. après, ce fut un très bon concert, et c'est vrai que ça fait toujours plaisir de les voir. concert à faire tout de même, donc... Merci ska-p pour ce retour attendu sur scène, pour moi c'etait un concert à ne pas manquer. TCHOUUU. La suite

Ska-p par gastmanson
Zénith de Paris, le 29/04/2009
Un concert génial du groupe Ska-P, tout simplement génial ! Une première partie pur le moins médiocre qui a joué pendant une bonne demi heure, puis 20 minutes d'attentes avant que le groupe espagnol ne fasse son apparition sur la scène du zénith, salle qui était à 60% pleine... Ils ont presque fait la même set-list que le 19 décembre mais... La suite

Ska P + La Rue Ketanou + Les Wampas ... par axel
STRASBOURG , le 25/04/2009
Pour les groupes et les têtes d'affiche je mets "très très bien" mais l'organisation du festival est "à éviter" ! J' AI JAMAIS VU UN FESTIVAL de cet grandeur aussi MAL ORGANISE ! - début des concert 15h, OUVERTURE des portes 14h POUR faire rentrer 10 000 personnes, impossible ! Résultat, la moitié des festivaliers n'ont pas vu Babylon Circus et... La suite

Ska-P par Une fan
Zenith de Paris, le 19/12/2008
Un truc de malade... dès qu'ils arrivent sur scène, une ambiance de rêve s'installe : ça saute ça fume ça boit, ça hurle, ça pogote ça ...FAIS DU BIENNNNN ! Franchement, si vous avez l'occaz d'aller les voir... faites le nécessaire pour y parvenir car c'est vraiment quelque chose d'excptionnel ! il faut les voir au moins une fois dans votre... La suite

Skull : les dernières chroniques concerts

Marilyn Manson + Skull par bEetlejuice6
Foire aux vins Colmar, le 15/08/2005
Arrivée a 18h30 .. avec un début programmé à 20h pour la première partie .... attente .. attente .. attente ... c'est long tout de même .... un fond de musique résonne par ci par la .. juste les dernières mises au point .. attente ... attente .. toujous le même mot d'ordre ... un fond de musique qui ressemble plus a un début de concert qu'aux... La suite

Unfold + Aqme + Skull par metal@concertandco
MJC Oullins, Lyon, le 05/10/2001
Cette affiche me faisait saliver depuis un bon bout de temps. La MJC Oullins - dont le seul défaut est d'être super loin de chez moi vu que je n'ai pas de voiture - accueillait Unfold avec en première(s) partie(s) les alsaciens de Skull et les parisiens de Aqme. Skull donc pour commencer. Je les avait loupé aux Eurocks, occupé que j'étais... La suite

The Chemical Brothers : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers en concert

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers par Yann B
Arènes - Nimes, le 06/07/2011
Seule virée à Nîmes cette année pour nous, mais d'importance, puisque ce concert constitue mon cadeau d'anniversaire, avec les maîtres anglais de l'electro en tête d'affiche. ... La suite

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk...  en concert

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk... par Boby
Citadelle, Arras, le 01/07/2011
Back to the roots pour la 7 éme édition du Main Square. Si les dernières années le Main Square avait pu habituer à une programmation dont le line up donnait des allergies... La suite

The Cranberries : les dernières chroniques concerts

The Cranberries + Kodaline en concert

The Cranberries + Kodaline par Ylxao
La Halle Tony Garnier, Lyon, le 24/11/2012
Ce soir, un évènement attendu avec tant d'impatience est arrivé: pour la deuxième fois depuis 2 ans, j'assiste au concert du célèbre groupe irlandais, The Cranberries. ... La suite

The Cranberries + Kodaline en concert

The Cranberries + Kodaline par Gandalf
Zenith Omega à Toulon, le 16/11/2012
Et me revoilà, 17 ans après, dans la salle où je les ai vu pour la première fois. Ce groupe si cher à mon coeur, dont je ne vais pas refaire une ode dithyrambique, pour cela,... La suite

Aerosmith + The Cranberries + Stereophonics par Gandalf
1er jour Heineken Jammin' Festival à Venise, le 03/07/2010
Allez, ca faisait un moment qu'on s'était pas fait un big big festival, assez généraliste, drainant des dizaines de milliers de personnes... Après le Werchter 2007 en Belgique, le Pinkpop 2008 en Hollande, place au Heineken Jammin' Festival à Venise ! L'occasion de combiner encore une fois une jolie destination à visiter, et de bons lives en... La suite

The Cranberries par Jérôme
Zénith, Paris, le 22/03/2010
3 mois pour écrire une critique sur un concert, cela ne m'était encore jamais arrivé ! J'ai essayé d'en analyser les raisons... Régulièrement je me disais "Ah oui, il faut que j'écrive la critique". En fait, la raison est contenue dans le "Ah oui", significatif de l'encéphalogramme plat que j'avais lors du concert des Cranberries au Zénith... La suite

The Young Gods : les dernières chroniques concerts

Festival Marsatac-Young Gods-Black Strobe-Kid Karate en concert

Festival Marsatac-Young Gods-Black Strobe-Kid Karate par Phil2guy
La Friche Belle de Mai-Marseille, le 25/09/2014
Et me voilà à la Friche Belle de Mai pour la soirée " rock " de cette édition 2014 du Festival Marsatac. Comme chaque année, les organisateurs réservent justement une soirée pour... La suite

(mon) Marsatac 2014 : Date With Elvis, Publicist, Kid Karaté, The Young Gods, Black Strobe en concert

(mon) Marsatac 2014 : Date With Elvis, Publicist, Kid Karaté, The Young Gods, Black Strobe par Philippe
Friche Belle de Mai, Marseille, le 25/09/2014
Première soirée de Marsatac, qui a eu la gentillesse cette année de regrouper la plupart des groupes de rock ce soir, en tout cas les plus intéressants, nous donnant l'occasion... La suite

The Young Gods + H-Burns en concert

The Young Gods + H-Burns par Decapsuleur
Théâtre Denis - Hyères, le 09/10/2009
La première partie est assurée par H-Burns, groupe grenoblois, qui nous présente un répertoire mélancolique et élégant mais peu original, entre rock et folk. Le chanteur est un... La suite

The Young Gods (en acoustique) en concert

The Young Gods (en acoustique) par Floribur
Cargo de nuit - Arles, le 08/10/2009
Joyeux a-nni-ver-saaaaaire ! C'est-y-pas original, un petit concert sympa pour l'occasion ? En plus en compagnie de plusieurs sympathiques marseillais (dont un provisoirement, un... La suite

Tricky : les dernières chroniques concerts

Tricky + Miosine en concert

Tricky + Miosine par Sami
Espace Julien, Marseille, le 10/02/2015
Eh bien une fois n'est pas coutume on aura ce soir plus envie de dire du bien de la première partie que de la tête d'affiche.Miosine, talent local qui m'était jusque là inconnu,... La suite

Tricky + Miosine en concert

Tricky + Miosine par Marcing13
Espace Julien, Marseille, le 10/02/2015
Allez, j'inaugure ! Mais puisqu'il faut se lancer, je mets mon 1er 2 étoiles très bien payé pour le concert de ce soir. C'est dur me diriez-vous ! Je vous répondrez : "y... La suite

Tricky + Stalk en concert

Tricky + Stalk par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 15/12/2013
Belle affiche de fin d'année à la Coopé, à Clermont-Fd, le 15 décembre 2013 avec le très culte trip hop / rock de Tricky, en tête d'affiche attendue de pied ferme par un nombreux... La suite

Tricky en concert

Tricky par SBSam
Le Transbordeur, Lyon, le 12/12/2013
Chaude ambiance au Transbordeur, à Lyon, par une nuit froide et brumeuse. On n'a jamais vu le visage de Tricky, éclairé par l'arrière, ni celui de ses charmantes musiciennes... La suite

Tryo : les dernières chroniques concerts

Bill Deraime feat. Tryo, Kad Merad en concert

Bill Deraime feat. Tryo, Kad Merad par Pirlouiiiit
Le Trianon, Paris, le 16/11/2018
Ouf il était moins une. Ceux qui me connaissent bien vous diront que j'ai une vision assez personnelle de l'écoulement du temps et de combien de temps à l'avance il faut partir... La suite

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017)  en concert

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 20/07/2017
KT Gorique Pour ce jeudi au Paleo festival 2017, petit démarrage tranquille avec une énervée du micro qui déverse son flow de paroles !! Il s'agit de KT Gorique. Cette petite... La suite

Tryo en concert

Tryo par Laurelavergne
Le Moulin, Marseille, le 25/11/2016
C'est avec impatience, et non sans une pointe de nostalgie, qu'on l'attendait, Tryo, ce groupe devenu mythique est de retour pour une nouvelle tournée pleine de surprise. Guizmo,... La suite

Tryo + Jules en concert

Tryo + Jules par Marie
Troyes, Espace Argence, le 21/10/2013
Très beau concert de Tryo à l'Espace Argence de Troyes, le 21 octobre 2013... Avec de la bonne ambiance, tout ce qu'il faut pour mettre de la bonne humeur, et toujours de... La suite

Yann Tiersen : les dernières chroniques concerts

Fanch le Marrec, Motivés !, Gilberto Gil, Denez feat. Yann Tiersen, Les Goristes, Kila, Mercedes Peon, Family Tel's Du, Castor & Pollux, Muleketu, the Exmouth Shanty Men, Natah Big Band, Pobl 'Ba'r Machin[e] ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 2) en concert

Fanch le Marrec, Motivés !, Gilberto Gil, Denez feat. Yann Tiersen, Les Goristes, Kila, Mercedes Peon, Family Tel's Du, Castor & Pollux, Muleketu, the Exmouth Shanty Men, Natah Big Band, Pobl 'Ba'r Machin[e] ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 2) par Pirlouiiiit
Port de Paimpol, le 03/08/2019
Couché à 4 h du mat après la superbe première soirée de la veille c'est au pas de course et sans petit déjeuner que nous nous rendons au pas de course sur le site du festival... La suite

Yann Tiersen en concert

Yann Tiersen par Mirabelwhite
Les Passagers du Zinc - Avignon, le 08/04/2011
Yann Tiersen en concert, c'est une grosse claque au niveau du Rock. Il entre en scène comme un papillon de nuit, un peu effrayé par la lumière, timide mais au premier cri " Yann... La suite

Yann Tiersen + Nestor is Bianca en concert

Yann Tiersen + Nestor is Bianca par Stephanie K
Salle Polyvalente de Montfavet, le 08/04/2011
Nestor is Bianca. Une montée toute en douceur avec une quinte masculine très agréable. Nestor is Bianca prend place, alors que la fosse termine tout juste de se remplir. Et... La suite

Yann Tiersen + Lonski & Classen en concert

Yann Tiersen + Lonski & Classen par Douarte
Cabaret Aléatoire, Friche Belle de Mai, Marseille, le 23/11/2010
Le Cabaret aléatoire était pratiquement plein en ce début de semaine. Je ne m'attendais pas à autant de monde même pour Yann Tiersen sachant qu'il y avait une grosse semaine de... La suite

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 04/07/2019
La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au... La suite